Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, spécialité métrologie-qualité, en partenariat avec l'ITII Ile-de-France

Inactive

N° de fiche
RNCP29114
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels
  • 251r : Contrôle essais, maintenance en mécanique
  • 255r : Contrôle, essais, maintenance en électricité, électronique
Formacode(s) :
  • 31371 : métrologie
  • 31354 : qualité
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2018
Nom légal Nom commercial Site internet
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS - -
Activités visées :

Activités visées

L’ingénieur de la spécialité Métrologie Qualité du Cnam intervient dans les « métiers de la mesure » dans le cadre des activités de recherche & développement, d’essais et de mesures, de démarche qualité, de production, de maintenance, de métrologie légale, de sécurité, etc. dans les secteurs de l’industrie et des services tels que les industries de la métallurgie, la construction automobile, l’aéronautique, la fabrication d’équipements mécaniques, l’agro-alimentaire, la santé, l’environnement… Les activités de l’ingénieur de la spécialité Métrologie Qualité sont la conception, la mise en œuvre, la qualification et la validation de chaînes de mesures, de contrôles, d’essais ou d’analyses dans le cadre d’une démarche Qualité de l’entreprise avec des exigences normatives ou réglementaires.

En fonction de la taille de l’entreprise, cet ingénieur assume des responsabilités qui le situent entre le bureau d’études et la production ou encore la direction et le client final. L’ingénieur en métrologie peut, avec l’expérience, occuper un poste d’encadrement au sein d’une équipe, diriger une unité de recherche et de développement ou mettre son savoir-faire au profit d’un bureau d’études.

 

 

Compétences attestées :

Capacités et compétences générales des ingénieurs diplômés :

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en oeuvre :
1. La connaissance et la compréhension d'un large champ de sciences fondamentales et la capacité d'analyse et de synthèse qui leur est associée.
2. L'aptitude à mobiliser les ressources d'un champ scientifique et technique liées à une spécialité (voir dimension spécifique à la spécialité métrologie-qualité ci-dessous)
3. La maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis, l'utilisation des outils informatiques, l'analyse et la conception de systèmes.
4. La maîtrise de l'expérimentation, dans un contexte de recherche et à des fins d'innovation et la capacité d'en utiliser les outils : notamment la collecte et l'interprétation de données, la propriété intellectuelle

L'adaptation aux exigences propres de l'entreprise et de la société :
5. L'esprit d'entreprise et l'aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et la productivité, les exigences commerciales, l'intelligence économique.
6. L'aptitude à prendre en compte les enjeux de relation au travail, d'éthique, de sécurité et de santé au travail.
7. L'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable.
8. L'aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.

La prise en compte de la dimension organisationnelle, personnelle et culturelle :
9. La capacité à s'insérer dans la vie professionnelle, à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d'équipe, engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes, voire la gestion d'entreprise innovante.
10. L'aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, ouverture culturelle associée, adaptation aux contextes internationaux.
11. La capacité à se connaître, à s'auto-évaluer, à gérer ses compétences, (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

L'ingénieur de la spécialité Métrologie Qualité du Cnam est capable de concevoir et de mettre en œuvre des chaînes de mesures, contrôles, essais ou analyses variées, en sachant les qualifier, les valider et les évaluer ainsi que les coupler aux différents réseaux informatiques de l'entreprise et assurer leur « qualité » et leur amélioration permanente.

L'ingénieur de la spécialité Métrologie Qualité est capable de :

. Conduire des projets relevant

  •  du choix, de la conception, d’une chaîne de mesures et/ou d’analyses et/ou de contrôles et/ou d’essais en R&D et production,
  •  du développement, de la mise en œuvre et de l’exploitation de cette chaîne de mesures et/ou d’analyses et/ou de contrôles et/ou d’essais

. Assurer la qualité et la validation des méthodes de mesures et/ou d’analyses et/ou de contrôles et/ou d’essais et des résultats ainsi que leur traçabilité aux unités du système international

. Inscrire cette activité de mesures et/ou d’analyses et/ou de contrôles et/ou d’essais dans la démarche qualité de l'entreprise, ou même de la certification ou de l'accréditation du laboratoire.

. Prendre en compte les besoins des industries, de la société et/ou du développement durable ainsi que les contraintes normatives, technologiques et économiques en terme de mesures, d’analyses, de contrôles, d’essais

. Suivre les évolutions des recherches et des avancées technologiques permettant leurs introductions au sein de l’entreprise dans le cadre de nouvelles méthodes de mesures et/ou d’analyses et/ou de contrôles et/ou d’essais, ou de l’optimisation de celles déjà existantes.

 

Secteurs d’activités :

Secteurs d’activités
- Construction automobile, aéronautique, matériel de transport 33 %
- Fonction publique et territoriale 13 %
- Fabrication d’équipements mécaniques 13 %
- Industries Agro-alimentaires 7%
- Industries de la métallurgie 7 %
- Matériels informatiques et électroniques 7 %
- Services ingénierie et études techniques 7 %
- Santé 7 %
- Eau, déchets, gestion des déchets 6 %

Type d'emplois accessibles :

Types d’emplois accessibles
- Production, exploitation, maintenance, essais, qualité, sécurité 35 %
- Recherche & développement 25 %
- Ingénierie, études et conseils techniques 10 %
- Enseignement et recherche publique 10 %
- Relations clients (marketing, commercial) 10 %

 

Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1501 - Direction de laboratoire d''analyse industrielle
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury est paritaire, il est composé des personnalités suivantes : le directeur de l’école d’Ingénieurs du Cnam (ou son représentant), le directeur de formation, le directeur du CFA Cnam IdF (ou son représentant), le représentant de l’ITII IdF, un enseignant du Cnam, cinq ingénieurs proposés par le directeur de la formation.
En cas d’absence de membres du jury, le jury reste valable pour statuer, aux conditions suivantes : minimum 4 personnes en plus du Président du jury et parité respectée.
Une décision de constitution de jury est signée par l’Administration du Cnam. Le président du jury est le directeur de l’Ecole d’Ingénieurs du Cnam.

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury spécifique de VAE composé d’enseignants et de professionnels conformément à la loi du 17 janvier 2002

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Articles 612-33 à 612-36 du code de l'éducation (grade de master)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 Arrêté du 19 février 2016 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2017-1135 du 4 juillet 2017

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 31-08-2018
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2018
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34663 RNCP34663 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, spécialité instrumentation
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet