L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 6

Icon NSF

Code(s) NSF

314t : Etablissement des documents comptables et de gestion

Icon formacode

Formacode(s)

15054 : Développement professionnel et personnel

32054 : Gestion organisations

32654 : Gestion financière comptabilité

Icon date

Date d’échéance
de l’enregistrement

31-07-2026

Niveau 6

314t : Etablissement des documents comptables et de gestion

15054 : Développement professionnel et personnel

32054 : Gestion organisations

32654 : Gestion financière comptabilité

31-07-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DES ARMEES 11009001600053 MINARM -

Objectifs et contexte de la certification :

  Un rapprochement croissant des comptabilités publiques vers la comptabilité privée est constaté depuis la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF, 2001). Les états financiers issus de la comptabilité générale de l’Etat sont certifiés par un tiers indépendant, la Cour des comptes. Ils doivent offrir une aide à la gestion efficace de l'argent public, notamment en permettant une meilleure connaissance des coûts des différentes fonctions exercées au sein de l'administration. Les emplois visés doivent permettre d’atténuer le risque sur la qualité des données comptables restituées, l’amélioration du contrôle interne et le développement de la comptabilité de gestion. Au sein d’une direction financière ou d’un service comptable, le responsable comptabilité générale et analytique est l’interlocuteur direct pour tous les sujets en lien avec l’utilisation de données comptables, financières et de gestion. Il organise et met en œuvre les opérations courantes et de clôture des comptes. Pour ce faire, il réalise un diagnostic financier des comptes sociaux à partir de la liasse fiscale en vue de mesurer la performance de l’organisation. Par ailleurs, il doit savoir construire un dispositif de comptabilité analytique adapté à l’activité et aux analyses des dirigeants. Il doit être capable de décliner les orientations stratégiques pour optimiser la gestion comptable et financière, de piloter un projet et d’organiser les travaux des collaborateurs. Il doit également savoir rechercher dans la documentation technique (par exemple, le Code général des impôts ou dans un support rédigé en anglais des affaires).  
  

Activités visées :

  Au sein d’une direction financière ou d’un service comptable, le responsable comptabilité générale et analytique est l’interlocuteur privilégié pour tous les sujets en lien avec l’utilisation de données comptables, financières et de gestion. Sous la responsabilité de son supérieur hiérarchique, il assure la tenue d’une partie des comptes en conformité avec les règles comptables, fiscales et sociales et produit les éléments d’analyse financière.  

 - Rassembler, coordonner et contrôler les données comptables

 - Réaliser et superviser les opérations comptables 

- Réaliser les travaux de fin de période

- Vérifier le processus comptable

- Analyser les comptes annuels 

- Produire et exploiter les données analytiques 

- Réaliser une analyse de la situation financière

- Décliner les orientations stratégiques pour optimiser la gestion comptable et financière 

- Élaborer et mettre en œuvre les procédures de contrôle interne et financier 

- Organiser les attributions des collaborateurs 

- Maintenir et faire monter en compétence les collaborateurs 

- Piloter un projet SI  


  

Compétences attestées :

 Organiser et mettre en œuvre les opérations courantes et de clôture des comptes  

  • Piloter les opérations courantes et de clôture ;
  • Assurer la comptabilisation correcte des opérations en vue de la réalisation de la liasse fiscale ;
  • Produire et superviser l’établissement des comptes annuels en vue d’assurer leur conformité comptable, fiscale et réglementaire.

Réaliser un diagnostic financier des comptes sociaux à partir de la liasse fiscale


  • Mesurer la performance de l’entreprise ;
  • Analyser la structure financière de l'entreprise ;
  • Effectuer une analyse dynamique des flux de fonds.

Produire les données permettant le pilotage de la performance à travers l’analyse des coûts  

  • Construire un dispositif de comptabilité analytique adapté à l’activité et aux analyses des dirigeants ; 
  • Réaliser un diagnostic pour le contrôle et la gestion prévisionnelle ;
  • Elaborer et assurer la mise en place d’outils de mesure et d’évaluation de la performance.

Manager, gérer et concevoir des outils d’aide à la décision 

  • Élaborer et mettre en œuvre les procédures de contrôle interne financier ;
  • Manager par processus ;
  • Piloter un projet ;
  • Encadrer une équipe de collaborateurs.

Modalités d'évaluation :

      Voie formative :Mise en situation professionnelle Étude   de cas      Evaluation des compétences 2 épreuves écrites de synthèse commune aux blocs de compétences (2 x 3h)     Etude professionnelle Production d’une étude portant sur l’amélioration d’un processus comptable ou d’une analyse des coûts ou de l’élaboration d‘une démarche de contrôle interne.    

       VAE : - étude du livret 2 ; 

- entretien avec le jury ; 

- mise en situation, si nécessaire.

RNCP35848BC01 - Organiser et mettre en œuvre les opérations courantes et de clôture des comptes

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 La clôture des comptes doit être   préparée et anticipée. Elle constitue un processus méritant une formalisation   particulière, s’agissant tant de son calendrier que de l’articulation de   chacune de ses étapes et des acteurs qui en sont en charge. Un pilotage précis de l’ensemble des   opérations est donc nécessaire.  

 A1. Piloter les opérations courantes et de clôture 

  A.1.1 Elaborer le calendrier des   obligations fiscales, sociales et juridiques.

   A.1.2   Définir et exploiter le rétro planning de clôture.  

   A.1.3   Organiser une réunion de préparation de la clôture permettant d’identifier   les risques et événements significatifs intervenus au cours de la période,   les tâches critiques au niveau des processus amont et le retour   d'expériences.

  A.1.4 Mettre en place des   démarches structurantes pouvant conduire à unifier les référentiels, à revoir   l’architecture du SI, refondre certains processus complexes ou à risques,   réaliser une pré-clôture.     Enregistrement   de tous les mouvements financiers dans les comptes adaptés, tout en accordant   une vigilance particulière au rattachement des charges et produits à   l’exercice, aux soldes des comptes d’imputation provisoire ainsi qu’aux   engagements à mentionner dans l’annexe.  

        A2. Assurer   la comptabilisation correcte des opérations      

A.2.1 Veiller au respect des règles   et principes de la comptabilité générale. 

A.2.2 Rédiger et contrôler les   procédures comptables de l’organisation  

A.2.3 Enregistrer, contrôler et régulariser   les opérations comptables.  

 A.2.4 Procéder aux opérations   d’inventaire caractérisées par quatre phases principales qui se   succèdent : la réalisation d’un inventaire de l’existant, l’évaluation   de la valeur d’inventaire de différents éléments, l’ajustement de certains   postes comptables et la comptabilisation de divers impôts.       


Les comptes annuels doivent être établis à la clôture de chaque exercice au vu des enregistrements comptables et de l’inventaire. Les comptes annuels doivent être réguliers, sincères, et présenter une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise. 

 A3. Produire et superviser l’établissement des comptes annuels en vue d’assurer leur conformité comptable, fiscale et réglementaire 

 A.3.1 Produire les comptes annuels,   soit le bilan, le compte de résultat et les annexes

A.3.2 Présenter les comptes annuels en assemblée générale et justifier les choix opérés auprès des organismes de contrôle. 

A.3.3. Transmettre les informations  ou pièces aux organismes de contrôle. La présentation des comptes doit être sincère et fidèle (description adéquate, loyale, claire, précise et complète).      

A.3.4 Mettre en œuvre les remarques et observations formulées par les organismes de contrôle.        

          

       Voie formative  :   Mise en situation   professionnelle   Étude   de cas      Evaluation des compétences 2   épreuves écrites de synthèse commune aux blocs de compétences (2 x 3h)     Etude professionnelle Production d’une étude portant sur   l’amélioration d’un processus comptable ou d’une analyse des coûts ou de   l’élaboration d‘une démarche de contrôle interne.        

   VAE  : - étude du livret 2 ; 

-   entretien avec le jury ; 

- mise   en situation, si nécessaire.                

RNCP35848BC02 - Réaliser un diagnostic financier des comptes sociaux à partir de la liasse fiscale

Liste de compétences Modalités d'évaluation

L’analyse des comptes   annuels d’une entreprise permet de réaliser un diagnostic sur la situation d’une   entreprise, notamment au niveau de sa rentabilité, grâce à l’étude des SIG   qui représentent des soldes intermédiaires calculés en cascade pour arriver   au résultat, et de son équilibre financier, grâce à l’étude du bilan   fonctionnel.      

B1. Mesurer la performance de l’entreprise      

B.1.1 Comprendre  la formation du résultat par la détermination et l’interprétation des soldes intermédiaires de gestion

B.1.2 Calculer et commenter la capacité d’autofinancement (CAF).            

B.1.3 Etablir et analyser les ratios de gestion.      

B2. Analyser la structure financière de l’entreprise

 B.2.1 Procéder aux retraitements du bilan comptable vers le bilan fonctionnel.       

B.2.2 Mettre en exergue les grands équilibres financiers (FRNG, BFR, TN).

B.2.3 Etablir et analyser les ratios d’analyse fonctionnelle.    

     B3. Effectuer une analyse dynamique des flux de fonds

 B.3.1 Construire le tableau de   financement à partir du bilan fonctionnel.           

B.3.2 Déterminer la différence entre les ressources et emplois stables afin d’étudier la variation du fonds de roulement net global (FRNG).            

B.3.3 Apprécier et juger de l’évolution de la structure financière de l’entreprise et des principaux résultats.     

     Voie formative :   Mise en situation   professionnelle Étude de cas permettant de savoir mener une analyse financière et   avoir la prise de recul nécessaire pour prendre des décisions en s’appuyant   sur des outils de gestion pertinents.     Évaluation des compétences 2 épreuves   écrites de synthèse commune aux blocs de compétence (2 x 3h)   Étude professionnelleProduction d’une étude portant sur l’amélioration d’un processus comptable ou d’une analyse des   coûts ou de l’élaboration d‘une démarche de contrôle interne.   VAE : - étude du livret 2 ; 

-   entretien avec le jury ; 

- mise   en situation, si   nécessaire.    

RNCP35848BC03 - Produire les données permettant le pilotage de la performance à travers l’analyse des coûts

Liste de compétences Modalités d'évaluation

La   maîtrise des coûts est depuis plusieurs années une condition indispensable au   pilotage dans les entreprises. Des plans de rigueur aux projets de   rationalisation, la stratégie des dirigeants de société trouve un point de   passage obligé dans la maîtrise des coûts. Les projets d’amélioration de la   maîtrise des coûts sont nombreux et les progiciels permettent de répondre à   des problématiques très variées.    

   C1. Construire un dispositif de comptabilité  analytique adapté à l’activité et aux analyses des dirigeants       

C.1.1 Identifier les objectifs visés   par une organisation lors de la mise en place d’un modèle de calcul de coûts.         

C.1.2 Concevoir des modèles de calcul   de coûts en adéquation avec les objectifs du service.               

C.1.3 Recueillir les données   nécessaires aux calculs des coûts.                           

C.1.4 Restituer les coûts des   produits, des services et des activités.              

C.1.5 Vérifier la fiabilité des   données exploitées et des résultats analytiques obtenus et la stabilité du   processus mis en place.                 

C.1.6   Analyser la pertinence d’un modèle de calcul de coût dans le cadre de l’aide   à la décision.    

   C2. Réaliser un diagnostic pour le contrôle et   la gestion prévisionnelle   C.2.1 Présenter les principes   d’organisation d’un dispositif de contrôle de gestion.                  

C.2.2 Établir un diagnostic sur les   origines des écarts de résultats par rapport au budget prévisionnel         

C.2.3 Analyser les écarts par rapport   aux résultats prévisionnels et résultats analytiques calculés        

C.2.4 Proposer des actions   correctives permettant d’améliorer la performance de la structure considérée 

    C3. Élaborer et assurer la mise en place d’outils   de mesure et d’évaluation de la performanceC.3.1 Identifier les objectifs et les   critères de mesure de la performance associés aux différents centres de   responsabilités     

C.3.2 Construire des indicateurs de   mesure de la performance             

C.3.3 Concevoir un outil de reporting   et communiquer les principaux résultats à la direction.     

     Voie formative :   Mise en situation   professionnelle  Etude de cas       Evaluation des compétences   2   épreuves écrites de synthèse commune aux blocs de compétence (2 x 3h)       Etude professionnelle   Production d’une étude portant sur l’amélioration d’un processus   comptable de production de coût ou d’une analyse des coûts ou de l’élaboration   d‘une démarche de contrôle interne portant sur des éléments utilisés par le   calcul des coûts.    VAE : - étude du livret 2 ;

 - entretien avec le jury ; 

- mise   en situation, si   nécessaire.    

RNCP35848BC04 - Manager, gérer et concevoir des outils d’aide à la décision

Liste de compétences Modalités d'évaluation


D1. Élaborer et mettre en œuvre les procédures  de contrôle interne financier

 Le contrôle interne est une notion très importante pour les entreprises, pour leur   management, qui a pour but de permettre de   maitriser au mieux l’ensemble des processus mis en œuvre par l’entreprise pour réaliser ses objectifs.   D.1.1. Définir les responsabilités et   les ressources et compétences adéquates en vue de la mise en place du système   d’organisation                   

D.1.2. Diffuser en interne des   informations pertinentes, fiables, dont la connaissance permet à chacun   d’exercer ses responsabilités               

D.1.3 Cartographier et analyser les   risques sur un processus comptable    

D.1.4 Définir des actions de maîtrise des risques                               

D.1.5 Elaborer et mettre en oeuvre les procédures de contrôle interne et financier   

 D2. Manager par processus Le   management à base d’activités est fondé sur l’analyse transversale des   différents processus de l’entreprise qui contribuent à la création de valeur   en consommant des ressources.     

D.2.1 Analyser les activités et   décliner les orientations stratégiques en processus de pilotage et en   responsabilités.               

D.2.2 Prioriser les activités   créatrices de valeur en définissant les objectifs et les indicateurs de   performance associés aux orientations stratégiques.             

D.2.3 Evaluer la performance des   activités 

     D3. Piloter un projet   Piloter un projetsignifie ainsi collecter un ensemble de données, les analyser, décider et   mettre en œuvre le cas échéant les actions nécessaires pour que le projet   atteigne les objectifs qui lui ont été assignés. Ceci dans le cadre   initialement défini en termes de qualité, coûts et délais.    

D.3.1 Diriger pour réaliser les   objectifs                

D.3.2 Organiser et animer les   réunions de suivi avec les parties prenantes                 

D.3.3 Identifier les finalités,   objectifs, enjeux et les contraintes d’un projet.            

D.3.4 Concevoir des procédures de   pilotage et des indicateurs d’évaluation du projet et tenir à jour la   documentation projet.    

 D4. Encadrer une équipe de collaborateursEncadrer une équipe de collaborateurs en prenant en charge   l'intégralité des responsabilités relatives à la fonction de manager pour   améliorer le fonctionnement de l'organisation      

D.4.1 Organiser les activités des collaborateurs , répartir leurs attributions et les mobiliser    

D.4.2 Analyser les besoins   d’évolution en compétences et identifier les besoins en formation         

D.4.3 Ancrer l’équipe dans son environnement y compris pour l'usage de l'anglais des affaires               


     Voie formative :   Mise en situation   professionnelle    Identification   des procédures de contrôle interne et modélisation du processus   d'enregistrement et de comptabilisation des opérations.   - Etude de cas portant sur l’identification des risques,   de proposition d'actions correctives portant sur un contrôle interne   d'entreprise.   Evaluation des compétences   2 épreuves   écrites de synthèse commune aux blocs de compétence (2 x 3h)   Etude professionnelle   Production d’une étude portant sur une démarche de contrôle interne et   la gestion, l’encadrement,   la formation et le développement de l’équipe comptable placée sous sa responsabilité.   VAE : - étude du livret 2 ;

 - entretien avec le jury ;

 - mise   en situation, si   nécessaire     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification professionnelle s'obtient après la validation des blocs de compétences qui la compose. 

Secteurs d’activités :

Le responsable comptabilité générale et analytique exerce son activité dans de nombreux services qui participent à l’élaboration du compte général de l’Etat, à la gestion des stocks et immobilisations et à la mise en œuvre de la comptabilité analytique que ce soit en administration centrale, en services déconcentrés ou au sein des services financiers des établissements publics à caractère industriel et commercial.  Dans une cellule/section comptabilité d’une unité opérationnelle, il va assurer le suivi comptable pour l’unité dont elle a la charge, être garant de la bonne application des règles financières et comptable et être l’interlocuteur privilégié de la direction financière concernée.       

Dans le secteur civil, il exerce son activité dans les services financiers des entreprises. 

Les activités comptables constituent un secteur de spécialistes. En 2017, en France, 21 300 entreprises sont spécialisées dans les activités comptables. Elles dégagent un chiffre d’affaires de 19,1 milliards d’euros, les deux tiers au sein de 2 200 entreprises constituées de plusieurs unités légales organisées en groupes. Compte tenu de l’évolution des normes comptables et des besoins croissants des entreprises d'externaliser leur comptabilité, l’activité du secteur se développe. Les entreprises du secteur se consacrent essentiellement à leur cœur de métier : comptes, contrôle de gestion et conseil. Elles génèrent une forte valeur ajoutée, surtout destinée à rémunérer le travail. 9 % de l’activité est sous-traitée au sein du secteur, notamment lors de la clôture des exercices comptables.    

Type d'emplois accessibles :

  Les responsabilités et le niveau d’autonomie du responsable comptabilité générale et analytique seront variables en fonction de la structure et de la taille de l’entreprise. Il est soit rattaché au directeur administratif et financier, soit au directeur général dans des plus petites structures où son rôle sera beaucoup plus opérationnel.

Ses possibilités d'évolutions se tournent vers les postes de directeur comptable, directeur administratif et financier ou de contrôleur financier.   

Code(s) ROME :

  • M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers
  • M1203 - Comptabilité

Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Toute personne quel que soit son grade (A, B, C) ou son statut peut intégrer le dispositif de certification professionnelle dès lors qu’il/elle est affecté(e) depuis 2 ans au sein d’un service financier et qu’il/elle a suivi le parcours de formation approfondie en comptabilité (sélection sur dossier avec un entretien avec le jury).   Les auditeurs devront se soumettre à un test en anglais des affaires et si besoin suivre des cours d’anglais en complément.  

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

- Le directeur des affaires financières ou son représentant ; 

-  Le chef du service Réseaux, Comptabilités et Gestion ou son représentant ;

 - Le directeur de l'enseignement ; 

- Le responsable de formation ; 

- Un formateur qualifié.  

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

 - Le directeur des affaires financières ou son représentant ; 

- Le chef du service Réseaux, Comptabilités et Gestion ou son représentant ;

- Le directeur de l'enseignement ;

- Le responsable de formation ;

- Un formateur qualifié.

Par expérience X


- Un représentant employeur ;

- Un formateur qualifié ;

- Le responsable de formation.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 22 0 100 100 -

Liste des organismes préparant à la certification :

Historique des changements de certificateurs :

Historique des changements de certificateurs
Nom légal du certificateur Siret du certificateur Action Date de la modification
MINISTERE DES ARMEES 11009001600046 Est retiré 02-10-2023
MINISTERE DES ARMEES 11009001600053 Est ajouté 02-10-2023

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :