Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - à finalité professionnelle, Domaine Sciences Humaines et Sociales Mention  Psychologie  Spécialité Psychologie sociale et du Travail : Pratiques d’intervention dans les organisations 

Inactive

N° de fiche
RNCP10100
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 124 : Psychologie
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Université de Nantes - - http://www.univ-nantes.fr
Activités visées :

Activités visées:

Ce Master vise la formation de professionnels de l'intervention psycho-sociale centrés sur l'analyse et la conduite du changement social en milieu de travail (organisations industrielles, sociétés de services, organismes publics, organismes de formation...). Les diplômés mettent en oeuvre des opérations classiques de recrutement, d’accompagnement professionnel, de formation, et d’évolutions organisationnelles, après en avoir spécifié la pertinence et les modalités dans un contexte donné.

  • Gestion des compétences : accompagnement de l'évolution des emplois et des compétences par l'observation des situations de travail et des activités des divers acteurs, la réalisation de référentiels, de fiches de poste, la conduite d'entretien d'évaluation, la mise en place de plan de formation et de mobilité en lien avec la GPEC ;

  • Recrutement : accompagnement de l'entreprise dans l’analyse de ses besoins en personnels actuels et prévisibles, définition de sa politique de recrutement, puis mise en œuvre de celle-ci ;

  • Bilan de compétences : accompagnement de la personne dans la réalisation de son projet professionnel par l'analyse de sa demande, de son parcours professionnel, du contexte socio-économique et l’utilisation éventuelle des tests appropriés ;

  • Audit, diagnostic : accompagnement d’organismes, d’entreprises ou de services dans leurs évolutions organisationnelles ou leur réorganisation, par la réalisation d'audits qualitatifs de fonctionnement, l'évaluation psycho-sociale de plans de développement, la préconisation et la mise en oeuvre de solutions alternatives ;

  • Ingénierie de formation: accompagnement des demandes de formation par l'analyse du travail, des besoins, et la conception de plan de formation ;

  • Amélioration de la sécurité et des conditions de travail, en lien avec les services concernés et les instances compétentes (CHSCT, Médecine du Travail, cabinets d’ergonomie): analyse des risques, choix de mesures curatives ou préventives notamment dans le champ des risques psycho-sociaux (stress, burn-out, harcèlement).

Compétences attestées :

Compétences ou capacités attestées:

Les diplômés doivent faire preuve d’un ensemble de compétences théoriques, techniques et professionnelles de haut niveau. Ils se réfèrent principalement à des cadres théoriques issus de la psychologie sociale et du travail, mais aussi de la sociologie du travail et de l’emploi, du management et du droit social.

Du point de vue théorique, l’étudiant en fin de formation doit être capable :

  • de situer les courants de connaissance qui, en psychologie et dans les champs voisins, ont servi de cadres pour penser l’homme au travail : psychométrie, relations humaines, adaptation du travail à l’homme, formation et développement des compétences, etc.

  • de maîtriser, d’une part les théories et modèles psycho-sociaux actuels concernant la communication, les relations d’influence et de pouvoir, les structures organisationnelles et le changement, d’autre part les théories et modèles concernant la satisfaction et la santé au travail, le développement des compétences et l’évaluation de celles-ci ;

  • de mettre en rapport ces cadres théoriques avec les problèmes rencontrés.

Du point de vue technique et pratique, l’étudiant en fin de formation doit être capable :

  • de construire des projets d’intervention allant de l’analyse de la demande jusqu’à l’évaluation de l’action, en passant par la mise en place des étapes intermédiaires appropriées ;

  • de mettre en œuvre de façon pertinente les diverses démarches de recueil de données en psychologie sociale appliquée : entretiens, audits de fonctionnement, élaboration de protocoles d’enquête et dépouillement de ceux-ci ; traitement systématique de données recueillies par questionnaires, ou analyse de données déjà disponibles ;

  • de restituer les données ainsi recueillies et interprétées, aux fins de discussion et de validation et appropriation par les acteurs concernés. Cette phase utilise les structures de travail et de concertation existantes, ou en crée d’autres, adaptées aux besoins du problème à traiter ;

  • de choisir les modes d’organisation et d’animation pertinents pour faire fonctionner des groupes visant les échanges ou l’évolution collective des participants ;

  • de rédiger des documents de travail permettant de communiquer avec les diverses parties prenantes ; documents de synthèse, de préconisations ou de grilles visant l’aide à la décision, le travail habituel ou la formation.

  • de rechercher dans les bases de documentation professionnelle en psychologie (en langue française et anglaise) les références de travaux en rapport avec les cas à traiter. Cette compétence en recherche documentaire s’applique en particulier aux méthodes d’examen psychologique utilisées en matière de recrutement et d’évaluation du personnel.

Du point de vue professionnel, l’étudiant en fin de formation doit être capable :

  • de connaître les dispositifs institutionnels concernant le travail : prescriptions législatives et réglementaires, instances de contrôle, syndicats et associations ;

  • de situer son rôle propre par rapport à ceux d’autres intervenants dans la fonction « personnel » (médecins du travail, ergonomes, syndicalistes, etc.) et par rapport à ceux d’intervenants d’autres fonctions de l’entreprise (production, commerce, recherche et développement)

  • de connaître les organismes et associations de psychologues susceptibles de l’accompagner dans sa pratique, sa formation permanente et dans l’application des principes de la déontologie de sa profession.

 

Secteurs d’activités :

Secteurs d'activité 

Les lieux d’insertion de nos étudiants se distribuent entre trois grands secteurs : le secteur privé en priorité, le secteur public et le secteur associatif subventionnés (fonds d’Etat ou des collectivités territoriales).

Dans le secteur privé :

Cabinets de recrutements, cabinets conseils ou cabinets d’études en organisation (intervention sur les conditions de travail et les risques psycho-sociaux), entreprises (service RH) organismes représentatifs (associations professionnelles, syndicats de métier) ;

Dans le secteur associatif subventionné :

Structures d’insertion, centres de formation professionnelle privés (centres de formations d’apprentis, de personnels techniques, d’intervenants sociaux) organismes para-publics (animation, promotion, collecte de fonds de formation, recherche) ;

Secteur public :

Collectivités territoriales (commune, conseil général, conseil régional), secteur hospitalier, entreprises publiques (service RH), Centres de Formation, organismes liés à l’emploi ou l’insertion professionnelle.

Type d'emplois accessibles :

Type emplois accessibles

Ce Master professionnel vise à former des psychologues sociaux qui soient de bons généralistes dans les divers domaines des ressources humaines : organisation et analyse du travail, audits de fonctionnement, formation, communication, recrutement, accompagnement du changement.

Code(s) ROME :
  • K1104 - Psychologie
  • K2111 - Formation professionnelle
  • K1801 - Conseil en emploi et insertion socioprofessionnelle
  • M1502 - Développement des ressources humaines
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Personnes ayant contribué aux enseignements (Loi n°84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur).

Après un parcours de formation continue X

Personnes ayant contribué aux enseignements (Loi n°84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur).

En contrat de professionnalisation X

Personnes ayant contribué aux enseignements (Loi n°84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur).

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par VES ou VAP

Par expérience X

Enseignants-chercheurs et professionnels

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Masters : Arrêté du 25/04/2002 publié au JO du 27/04/2002

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Master: arrêté d'habilitation du 20/09/2012

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.psychologie.univ-nantes.fr


http://www.univ-nantes.fr/formation

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet