L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

220 : Spécialités pluritechnologiques des transformations

200 : Technologies industrielles fondamentales

Icon formacode

Formacode(s)

31608 : Génie procédés

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

01-01-2025

Niveau 7

220 : Spécialités pluritechnologiques des transformations

200 : Technologies industrielles fondamentales

31608 : Génie procédés

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

01-01-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE (UTC) 19601223100169 - -

Activités visées :

 Activités visées de l’ingénieur UTC :

L’ingénieur diplômé de l’UTC est un ingénieur généraliste. En ce sens, il est amené à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, avec un réel niveau de responsabilité. Il conçoit, réalise, met en oeuvre et maintien en condition opérationnelle des produits, des procédés et des systèmes dans des situations industrielles évolutives.

 

 Activités visées de l’ingénieur Génie des Procédés :

 L’ingénieur UTC de la spécialité Génie des Procédés peut être amené à :

· gérer la production et la performance (gérer le procédé, le flux de production, organiser et planifier la production tout en assurant le contrôle et le suivi des paramètres de l'activité) ;

· conduire des projets (procéder à une analyse technique, organisationnelle et économique de la mise en oeuvre du projet et des essais, identifier les compétences nécessaires à la mise en oeuvre du projet, élaborer un cahier des charges, coordonner un travail d’équipe, prendre des décisions, manager des risques) ;

· concevoir des procédés et des systèmes industriels ;

· définir la politique qualité et développer la culture qualité dans l'entreprise ;

· faire de la veille technologique (accéder aux connaissances externes et internes, synthétiser et formaliser des connaissances d’origines diverses, détecter la pertinence des innovations) ;

· anticiper et pré-figurer les modalités d'industrialisation : réaliser des arbitrages techniques, économiques, et liés aux délais avec les acteurs de la production, concevoir la documentation du produit et élaborer le dossier technique de conformité aux normes en vigueur) ;

· manager une équipe ;

· prendre en charge les questions de maîtrise des risques, de sécurité et d’environnement.

 

Compétences attestées :

La certification implique la vérification des qualités suivantes :

- aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales,

- connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité,

- maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur,

- capacité à s'intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer,

- prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels,

- aptitude à travailler en contexte international,

- respect des valeurs sociétales.


Les professionnels reconnaissent chez les ingénieurs diplômés de l’UTC les aptitudes suivantes :

- appréhender les situations complexes dans les organisations et les systèmes socio- techniques,

- faire preuve d'un esprit de créativité, d'entreprenariat et d'innovation en sachant intégrer les contraintes de production et les approches qualité,

- participer concrètement à l'innovation ou à la création d'activités nouvelles à l'aide d'outils et de méthodes pertinentes,

- évaluer les limites et les lacunes de leurs propres connaissances et compétences et savoir les développer ou les combler si besoin,

- s'adapter aux situations nouvelles et aux changements, travailler en équipe ou en groupe projet, écouter et communiquer professionnellement, entre personnes et entre cultures,

En règle générale, les ingénieurs UTC se caractérisent par leur autonomie et leur pragmatisme, mais également par leur esprit critique, leur curiosité et leur ouverture sur le monde, toutes postures qui déterminent le « style » UTC, adapté à de nombreux types de parcours professionnels.

 

Les ingénieurs de génie des procédés doivent maîtriser, par ailleurs, un certain nombre de méthodes et d’outils intervenant dans les procédés de transformations de la matière et de l’énergie. Ils doivent notamment savoir analyser et calculer les appareils où apparaissent une des transformations précédentes. Mais ils doivent également :

- savoir concevoir l’ensemble du procédé ;

- être en mesure d’y intégrer une opération supplémentaire ou modifier un appareil existant en veillant à la cohérence de l’ensemble ;

- définir le cahier des charges du contrôle du procédé et de sa conduite ;

- évaluer la rentabilité de la modification ou de l’ensemble ;

- maîtriser la qualité du produit par la maîtrise du procédé ;

- limiter, réduire et maîtriser son impact sur l’environnement ;

- s’assurer de la sécurité des systèmes pour le procédé lui-même et son environnement ;

- gérer les flux et les interventions humaines.

 

Secteurs d’activités :

Les secteurs d’activités concernés :

Industrie chimique et parachimique ; Industrie pharmaceutique ; Cosmétique ; Industrie agro-alimentaire, Energie, Traitement des déchets et des pollutions ; Nucléaire ; Sidérurgie ; Cabinets d’études et de conseils ; Sociétés du tertiaire

 

Type d'emplois accessibles :

Les types d’emploi accessibles :

Ingénieur études et développement ; Ingénieur d’affaire ; Ingénieur production ; Responsable et/ou ingénieur qualité ; Ingénieur responsable de l’énergie ; Ingénieur de recherche et développement ; Ingénieur conseil, consultant ; Chef de projet

 

Code(s) ROME :

  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H2502 - Management et ingénierie de production

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

A compléter (Reprise)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 COMPOSITION DU JURY : enseignants-chercheurs et professionnels

 

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

  COMPOSITION DU JURY : enseignants-chercheurs et professionnels

 

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  COMPOSITION DU JURY : enseignants-chercheurs et professionnels

 

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification