Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - Master Sciences, Technologies, Santé, Mention Biologie Écologie, Spécialité Écologie et Biologie des Populations

Inactive

N° de fiche
RNCP10399
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 113 : Sciences naturelles, biologie-géologie
  • 118 : Sciences de la vie
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-10-2019
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Université de Poitiers - - http://www.univ-poitiers.fr
Activités visées :

Le diplômé du Master Sciences et Technologies mention « Biologie Santé » Spécialité « Ecologie et Biologie des Populations » peut prétendre à des emplois diversifiés dans lesquels seront mises en œuvre les activités suivantes :

·         Transmission du savoir, diffusion des connaissances, communication et animation scientifique, enseignement.

·         Recherche fondamentale ou appliquée, expérimentation en laboratoire ou sur le terrain.

·         Recueil, gestion et analyses de données.

·         Evaluation et résolution de problèmes dans les différents domaines de l'écologie, l'environnement, l'évolution, la génétique et la biologie des populations et des interactions durables.

Mise au point de techniques, installation, maintenance et vente d’appareillages.

Compétences attestées :

3 niveaux de mise en œuvre sont précisés : I (avec encadrement) ; II (en autonomie) ; III (capacité à transmettre, voire à innover)

Compétences transversales

Compétences organisationnelles :

·         Utiliser les technologies de l’information et de la communication (III) - Effectuer une recherche d’information (III) : préciser l’objet de la recherche, identifier les modes d’accès, analyser la pertinence, expliquer et transmettre.

·         Mettre en œuvre un projet (III) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action.

·         Réaliser une étude (III) : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements.

Compétences relationnelles :

Communiquer (III) : Prendre la parole en public et commenter des supports, communiquer en

·         anglais (compréhension et expression écrites et orales : niveau B2, voire C1). Voir http://www.europass-france.org/espace_public/telechargement/docs/instructions_EURFR042005.pdf.

·         Travailler en équipe (III) : s’intégrer, se positionner, collaborer

·         S’intégrer dans un milieu professionnel (II ou III) : identifier ses compétences et les communiquer, situer une entreprise ou une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d’une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité

Compétences scientifiques générales

·         Respecter l’éthique scientifique (III) - Connaître et respecter les réglementations (III)

·         Faire preuve de capacité d’abstraction (III) - Analyser une situation complexe (III) - Adopter une approche pluridisciplinaire (III)

·         Mettre en œuvre une démarche expérimentale (III) : utiliser les appareils et les techniques de mesure les plus courants ; identifier les sources d’erreur ; analyser des données expérimentales et envisager leur modélisation ; valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux ; apprécier les limites de validité d’un modèle ; résoudre par approximations successives un problème complexe.

·         Utiliser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données (III)

·         Utiliser des outils mathématiques et statistiques (III)

Compétences disciplinaires spécifiques

·         Reconnaître, caractériser et analyser des écosystèmes (III) : identification du peuplement animal et végétal, utilisation de différentes techniques d’échantillonnage, manipulation d’organismes vivants

·         Maîtriser et appliquer les concepts et les méthodologies utilisées en écologie comportementale, écophysiologie et chronobiologie (III)

·         Identifier les problèmes et appliquer les techniques adaptées en ingénierie écologique pour la restauration, la gestion et la conservation des écosystèmes (III). - Animer des comités de pilotage (III).

·         Etudier la diversité génétique et analyser son évolution (III) : gestion des ressources génétiques (III)

·         Développer une expertise dans les domaines des interactions durables entre organismes (systèmes symbiotiques, parasitaires et mutualistes) (III)

·         Utiliser des logiciels de bio informatique (III) : reconstructions phylogénétiques, analyse de la diversité génétique, manipulation de séquences de macromolécules, génétique des populations

·         Manipuler les outils de statistiques multivariées adaptés à l’étude des systèmes biologiques (III)

·         Maîtriser les outils méthodologiques à la caractérisation des systèmes naturels (III) : Systèmes de positionnement (GPS), Systèmes d’Information Géographique (SIG), bases de données relationnelles

·         Utiliser et optimiser des techniques de biologie moléculaire (II à III) : PCR; carte de restriction; méthodes de purification et de séparation d’ADN/ARN; clonage de gènes; séquençage; génotypage; utilisation de marqueurs moléculaires.

 

Secteurs d’activités :

Administrations (Collectivités territoriales, ONF...) - Associations - Bureau d'études - EPA (Parcs nationaux, conservatoires…) - Etablissement d'enseignement (Organismes et Universités nationaux et internationaux) - Gestion du patrimoine naturel - Grands organismes de recherche (CIRAD - CNRS – IFREMER, INRA - INSERM - IRD…) -Organisations professionnelles (fédérations, syndicats...) – ONG - Recherche et Développement, public ou privé.

 

 

Type d'emplois accessibles :

Animateur scientifique - Biologiste en environnement - Chargé d'analyses et de développement - Chargé d’études - Conseiller en environnement - Conservateur d’espace naturel protégé - Ecologue - Enseignant-Chercheur - Ingénieur de Recherche - Parasitologue - Zoologiste.

 

 

Code(s) ROME :
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • M1403 - Études et prospectives socio-économiques
  • K2402 - Recherche en sciences de l''univers, de la matière et du vivant
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

A compléter (Reprise)


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Spécialité

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Spécialité

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Spécialité

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Relatif aux études universitaires  conduisant au grade de Master – NOR : MENS0200982A

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 27 Août 2008

Date d'échéance de l'enregistrement 31-10-2019
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet