Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

LICENCE - Arts, Lettres, Langues Mention : Langues, Littératures, Civilisations étrangères et régionales Spécialité : Japonais

Inactive

N° de fiche
RNCP10938
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 136 : Langues vivantes, civilisations étrangères et régionales
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - - -
Université de Toulouse Jean Jaurès - - http://www.univ-tlse2.fr
Activités visées :

Le titulaire de ce diplôme peut exercer dans les domaines suivants :
Traduction et/ou interprétation (à l’issue d’une formation spécialisée complémentaire), enseignement, diplomatie, fonction publique (à l’issue de la réussite au concours), commerce international, tourisme, journalisme, échanges culturels et artistiques, développement des supports culturels, relations internationales

Ainsi, il assure concrètement les activités suivantes :
transposer un texte ou un discours du japonais vers sa langue maternelle, sur le mode écrit (traduction) ou sur le mode oral (interprétation) ; mettre en œuvre sa maîtrise des langues utilisées, sa connaissance approfondie des cultures, des techniques de traduction écrite ou orale, et des savoirs spécifiques concernant les différents domaines d’intervention japonais ;
élaborer des synthèses en français de documents rédigés en japonais ;
chercher de façon ciblée, en fonction d’un thème donné, de la documentation papier ou web en langue japonaise ; chercher également de façon ciblée, de la documentation papier et web en langues française et anglaise, sur une thématique liée au Japon ;
être un interlocuteur privilégié pour informer sur la société et la civilisation japonaises et aide ainsi à la communication entre les cultures japonaise et française ; aider à la communication entre des institutions politiques et administratives ou entre des entreprises du Japon et de la France ;
participer à la mise en place de projets linguistiques et éducatifs ;
participer à la conception et à la coordination de projets de coopération universitaire ou pédagogique entre la France et le Japon ;
participer à la coordination d’actions de coopération culturelle et artistique entre la France et le Japon ;
enseigner le japonais dans le primaire ou le secondaire ; appliquer et transmettre des méthodes permettant l’acquisition et la maîtrise des connaissances correspondant aux objectifs et programmes de chacun des cycles
participer aux concertations pédagogiques, aux conseils de classe, à l’information des parents d’élèves et des élèves ; être souvent associé à la proposition de sujets d’examen et à leur correction ; pouvoir aussi enseigner le français à des étrangers.

Compétences attestées :

Le diplômé aura les compétences et capacités suivantes :
maîtrise avancée de la grammaire japonaise et de l'écrit (lecture/écriture), pratique approfondie du thème et de la version ainsi que de la conversation courante en japonais, en s’inspirant du Cadre Européen Commun de Référence ;
connaissances culturelles liées au Japon et aux relations de ce dernier avec l’Asie, concrètement  : l’histoire générale du Japon et de l’Asie, de la pensée japonaise, de l’histoire et de la société japonaise depuis 1945, de la littérature et de la société japonaises des 19ème et 20ème siècles, des bases de la langue et de la littérature anciennes ;
techniques d'expression, de réflexion et de synthèse des connaissances devant préparer à l'enseignement et à la recherche ainsi qu'à toutes les professions nécessitant une bonne maîtrise de la langue et de la culture japonaises associée à de sérieuses aptitudes d'analyse et de synthèse ;
maîtrise des outils informatiques et multimédias en japonais ;
capacités de mémorisation, de régularité et de rigueur ;
adapter son enseignement à la diversité des publics ;
traduire sous forme d’exercices un savoir théorique ;
appréhender des techniques, des formules ou des méthodes d'enseignement ;
s’exprimer de façon claire et précise afin de restituer toutes les nuances du texte ou du discours d'origine ;
s’adapter rapidement à des sujets, des styles, des situations ou des publics différents ;
faire des recherches documentaires pour trouver des solutions de traduction ;
exercer sa curiosité pour parfaire la connaissance d'une langue et d'une culture.

Secteurs d’activités :

Traduction et/ou interprétation (à l’issue d’une formation spécialisée complémentaire), enseignement, diplomatie, fonction publique (à l’issue de la réussite au concours), commerce international, tourisme, journalisme, échanges culturels et artistiques, développement des supports culturels, relations internationales.

Type d'emplois accessibles :

journaliste, interprete....

Code(s) ROME :
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Personnes ayant contribué aux enseignements (loi n° 84-52 du 26/01/1984 modifiée sur l’enseignement supérieur).

Après un parcours de formation continue X

Personnes ayant contribué aux enseignements (loi n° 84-52 du 26/01/1984 modifiée sur l’enseignement supérieur).

En contrat de professionnalisation X

Personnes ayant contribué aux enseignements (loi n° 84-52 du 26/01/1984 modifiée sur l’enseignement supérieur).

Par candidature individuelle X

Personnes ayant contribué aux enseignements (loi n° 84-52 du 26/01/1984 modifiée sur l’enseignement supérieur).

Par expérience X

Enseignants-chercheurs et professionnels conformément au décret n° 2002-590 du 24/04/2002

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 23 avril 2002 relatif aux études universitaires conduisant au grade de licence, publié au JO du 30/04/2002

Arrêté du 28 juin 2011 relatif aux habilitations de l'Université Toulouse 2 - le Mirail à délivrer les diplômes nationaux

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l'application du premier alinéa de l'article L.613-3 et de l'article L.613-4 du code de l'éducation et relatif à la validation des acquis de l'expérience par les établissements d'enseignement supérieur (NOR: MENS0200916D)

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet