Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique de Grenoble, Ecole nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées

Active

N° de fiche
RNCP12735
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 114b : Modèles mathématiques ; Informatique mathématique
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Grenoble institut national polytechnique (Grenoble INP) - -
Ecole Nationale Supérieure d'Informatique et de Mathématiques Appliquées (ENSIMAG) - http://ensimag.grenoble-inp.fr
Activités visées :

L'ENSIMAG a pour objectif de former et certifier des ingénieurs de haut niveau pour les systèmes du traitement d’information de demain, depuis le calcul jusqu’aux télécommunications. 

Le titulaire du diplôme exerce les activités de : spécification, conception, développement ou gestion des produits ou services liés au traitement de l'information et aux télécommunications. 

Il peut exercer les fonctions de maître d’ouvrage ou maître d’œuvre, dans des entreprises utilisatrices des technologies informatiques, des mathématiques appliquées (modélisation) et des télécommunications, ou des entreprises de service ou de conseil. 

L'ingénieur Ensimag évolue dans un environnement complexe, généralement international et multiculturel.

 

Compétences génériques attestées par l'ensemble des titres d'ingénieur de l'Institut polytechnique de Grenoble :

La certification implique la vérification des qualités suivantes : 

1. Aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.

2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité.

3. Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur :

a.   identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis,

b.   collecte et interprétation de données,

c.   utilisation des outils informatiques,

d.   analyse et conception de systèmes complexes,

e.   expérimentation.

4.   Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer :

a.   engagement et leadership,

b.   management de projets, maîtrise d’ouvrage,

c.   communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes. 

5. Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels :

a.   compétitivité et productivité,

b.   innovation,

c.   propriété intellectuelle et industrielle,

d.   respect des procédures qualité, sécurité.

6.   Aptitude à travailler en contexte international :

a.   maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères,

b.   sûreté, intelligence économique,

c.   ouverture culturelle,

d.   expérience internationale.

7. Respect des valeurs sociétales :

a.   connaissance des relations sociales,

b.   environnement et développement durable,

c.   éthique

 

 

Compétences attestées :

Compétences spécifiques attestées par la certification visée :

1-Définir et organiser le travail à effectuer pour répondre à un besoin ou une demande

Elaboration d’une réponse adaptée à la complexité d’une demande ou d’un besoin

Définition des spécifications fonctionnelles et non-fonctionnelles

2-Réaliser une solution efficiente en réponse à un besoin ou une demande

Evolution d’une solution existante

Développement de nouvelles solutions

Proposition de solutions en rupture avec l’existant

3-Mettre en œuvre des processus de validation 

Elaboration d’un processus de validation

Mise en œuvre et exploitation des résultats

Réalisation d’un audit

4-Travailler en mode projet

En tant que membre d’un groupe de travail

En tant que chef de projet(s)

5-Formaliser des problèmes complexes

Modélisation ou mise en équations d’un problème ou d’un phénomène

Création d’architectures logicielles

Analyse de l’état de l’art

6-Agir en professionnel responsable

Positionnement personnel adapté vis-à-vis d’enjeux de natures variées dans l’optique d’une prise de décision

Actualisation de ses connaissances et de sa pratique

Formalisation de ses connaissances et de sa pratique

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

 1. Technologies de l'information (service) : 23,4%

 2. Recherche (doctorat) : 16,8%

 3. Industrie des technologies de l'information : 17,2%

 4. Institution financière/Banque/Assurance : 12,5%

 5. Société de conseil : 12,5%

 6. Enseignement, recherche : 5,5%

 7. Autres secteurs : 5,1%

 

Type d'emplois accessibles :

1. Ingénieur logiciel : 25,6%

2. Chercheur (doctorant) : 16,8%

3. Consultant : 13,2%

4. Ingénieur développement produit : 8,8%

5. Ingénieur d'étude : 8,1%

6. Ingénieur financier : 7,7%

7. Ingénieur de recherche : 7,7%

8. Autres : 9,1%

 

 

 

 

 

Code(s) ROME :
  • M1201 - Analyse et ingénierie financière
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias
  • N1301 - Conception et organisation de la chaîne logistique
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

OUI

Le jury d'attribution du diplôme d'ingénieur est composé de l’ensemble des enseignants ayant participé aux enseignements de l'Ecole pendant l’année courante. Les enseignants titulaires ou contractuels de l'Enseignement Supérieur ou assimilés sont convoqués, les autres enseignants sont invités. Les enseignants ayant effectué moins de 14 heures d'enseignement ne prennent pas part au vote

En contrat d’apprentissage X

NON

Après un parcours de formation continue X

OUI

En contrat de professionnalisation X

NON

Par candidature individuelle X

OUI

Par expérience X

OUI

 

Pour chaque diplôme concerné et pour une durée de deux ans, la commission-jury comporte :

1 président désigné par l’Institut polytechnique de Grenoble : Professeur d’Université, commun pour tous les diplômes,

Le responsable de la composante ou son représentant,

1 enseignant ou enseignant-chercheur de la Composante, impliqué dans la formation continue,

1 enseignant ou enseignant chercheur de la formation concernée,

2 professionnels extérieurs à l’établissement, dans le respect de l’art 5 du décret 2002-590 du 24 avril 2002.

Pour les formations de troisième cycle, le(s) responsable(s) des écoles doctorales concernées sera (seront) membre(s) de la commission-jury.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Des accords de double-diplômes ont été signés par l’ENSIMAG avec :

    Allemagne : TU Darmstadt : "informatique/télécommunications" et "mathématiques" / Karlsruhe Institute of Technology : "informatique"

    Brésil : Universidad Federal do Rio Grande do Sul, Porto Alegre

    Espagne : Universidad Politécnica de Madrid (Facultad de Informatica) / Universitat Politècnica deCatalunya : Facultat d'Informàtica de Barcelona (FIB)  / Facultat de Matemàtiques i Estadística (FME)  / EscolaTècnica Superior Enginyeria de Telecomunicació de Barcelona (ETSETB)

    Italie : Politecnico di Torino

    Maroc : École Nationale Supérieure d'Informatique et d'Analyse des Systèmes (ENSIAS) Université Mohammed V, Rabat

    Norvège : NTNU Trondheim

    Roumanie : Université «Politehnica» de Bucarest

    République Tchèque : CTU, Czech TechnicalUniversity de Prague

    Suède : Kungl Tekniska Högskolan (KTH).

 

L'ENSIMAG entretient également des conventions et des accords d'échanges avec près de 150 universités dans 37 pays.

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 6 décembre 2006  publié au B. O. hors série n° 3 du 8 mars 2007

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

4 septembre 2008

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet