Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École polytechnique de l’université d’Orléans, spécialité Génie Civil

Active

N° de fiche
RNCP13947
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 117 : Sciences de la terre
  • 230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois
  • 231 : Mines et carrières, génie civil, topographie
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Université d'Orléans - http://www.univ-orleans.fr
Activités visées :

  La spécialité « Génie civil » (appellation d'usage Génie civil et géo-environnement) forme des ingénieurs dans les domaines du génie civil, de l’ingénierie de l’environnement et des géosciences. La formation dispensée débouche sur plusieurs secteurs d’activité :

-         Conduites de travaux BTP

-         Maitrise d’œuvre et d’ouvrage

-         Conception, bureau d’étude, bureau de sols

-         Affaires et études de prix

Pour l’option « Travaux publics et aménagement », les entreprises visées sont

-        les entreprises de travaux publics et les bureaux d’études chargés de concevoir les infrastructures de transport

-        les entreprises de réalisation des travaux de construction et les bureaux d’étude de calcul des ouvrages ;

pour l’option « Construction durable » 

-        les entreprises du bâtiment et les bureaux d’études chargés de concevoir les infrastructures ,

-        les entreprises de réalisation des travaux de construction et les bureaux d’étude de calcul des ouvrages ;

pour l’option « Ingénierie du géo-environnement »,

-        les bureaux d’études et les groupes industriels spécialisés dans le traitement ou l’approvisionnement en eau

-        les collectivités territoriales et les « institutionnels » liés à l’aménagement du territoire et au respect des ressources et de la réglementation en matière d’impact.

 Les grands domaines techniques visés sont les travaux publics, le bâtiment, l'aménagement, l'environnement, les géosciences.

Compétences attestées :

1. Aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.

2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique en adéquation avec les secteurs visés par la spécialité.

3. Maîtrise des méthodes et des outils du métier d'ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4. Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes, esprit d’équipe.

5. Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6. Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7. Respect des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

8.  Capacité à opérer ses choix professionnels : objectifs et projets professionnels, démarche de candidature, adaptation au changement.

 9. Analyser et caractériser le sol et le sous sol, à partir d’essais géotechniques de données, géologiques, de sondages et de mesures géophysiques.

10. Formuler les matériaux du génie civil et les caractériser d’un point de vue mécanique, thermique et acoustique.

11. Dimensionner des bâtiments, des infrastructures de transport et des ouvrages d’art dans le respect de l’environnement et dans le cadre du développement durable.

12. Repérer les dysfonctionnements en termes de détérioration de la qualité du milieu naturel et des ressources et proposer des remèdes appropriés.

13. Gérer et organiser les chantiers du BTP et de dépollution (sol et aquifère) tenant compte du respect de l’environnement et des concepts du développement durable.

Le décret n°99-747 du 30 août 1999, modifié par le décret 2002-480 du 8 avril 2002 confère le grade de Master à l’ingénieur diplômé. 

Secteurs d’activités :

Les jeunes diplômés exercent leur activité dans des entreprises issues des secteurs tels que l’ingénierie et les études techniques, les bureaux d’études, le génie civil, le bâtiment, l’aménagement, l’environnement.

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre aux emplois d’ingénieur

·        de terrain, d’études : dimensionnement et suivi de réalisation dans divers secteurs tels que génie civil, aménagement hydride ;

·        responsable des travaux routiers, de construction d’ouvrages de génie civil ;

·        technico-commercial matériaux et produits du secteur BTP, ressources en eau et des géomatériaux ;

·        responsable d’exploitation en mines et carrières, traitements de potabilisation et d’épuration des eaux usées ;

·        gestionnaire des infrastructures et des équipements : chantiers, carrières, centrales à béton, cimenteries etc. ;

·        équipement de la collectivité lié à l’environnement (eau, déchet) ;

·        recherche et développement ;

·        Ingénieur responsable qualité et contrôles.

 

Code(s) ROME :
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Directeur ; Directrice des formations ; Directeur des études, chargé de la scolarité ; Directeurs de spécialités ; Directeur pôle Humanités; Directeur des relations entreprises ; Directeur des relations internationales.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Directeur ; Directrice des formations ; Directeur des études, chargé de la scolarité ; Directeurs de spécialités ; Directeur pôle Humanités; Directeur des relations entreprises ; Directeur des relations internationales.

Invités : chargé de mission « formation continue » de l’université, délégué à Polytech’Orléans, tuteur enseignant de chaque stagiaire de formation continue

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Directeur ; Directrice des formations ; Directeur des études, chargé de la scolarité ; Directeurs de spécialités ; Directeur pôle Humanités; Directeur des relations entreprises ; Directeur des relations internationales.

Par expérience X

Directeur ; Directrice des formations ; Directeur des études, chargé de la scolarité ; Directeurs de spécialités ; Directeur pôle Humanités; Directeur des relations entreprises ; Directeur des relations internationales ; Représentants de la commission d’experts qui auditionne le candidat, dont au moins un issu du monde professionnel.

Invités : représentant  VAE de Polytech et tuteur enseignant Polytech du candidat

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Une partie de la formation peut être validée par d’autres diplômes. Un complément permet alors d’obtenir   une Maîtrise en Ingénierie de l’ETS (M.Ing.) – Montréal (Canada) - avec 6 mois minimum supplémentaires d’études.

 

 

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

- Code de l’éducation et notamment ses articles L 642-1; L 713-1; L 713-2 ; L 713-9

- Décret n° 62-35 du 16 janvier 1962, modifié par le décret n° 99-941, du 12 novembre 1999 portant délégation d’attribution aux recteurs d’académie.

- Décret n° 2001-242 du 22 mars 2001

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Création de l’Institut Polytechnique de l’Université d’Orléans : Décret n° 2002-505, du 16 avril 2002.

Création de l’école Polytechnique de l’Université d’Orléans : Décret n° 2004-36 du 5 janvier 2004.

  

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Principales évolutions : création de l’ESEM en 1982, création de l’ESPEO en 1992 – création de l’Institut Polytechnique de l’Université d’Orléans par fusion de l’ESEM et de l’ESPEO, puis transformation en Ecole Polytechnique

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet