Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles de l’université de Pau, spécialité énergétique

Active

N° de fiche
RNCP14240
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 115 : Physique
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Université de Pau et des Pays de l'Adour - http://www.univ-pau.fr
Ecole Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles (ENSGTI) - -
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - -
Activités visées :

 

L’ingénieur diplômé de l’ENSGTI, spécialité Énergétique :

 

  • - réalise et assure, dans le cadre des impératifs de qualité et de délais, l’assistance et le support technique auprès des clients (industries, BTP, grande distribution…) en vue de prévenir et de résoudre les problèmes techniques des outils de production et de gestion de l’énergie (turbo-machines, pompe à chaleur, stockage…)
  • - conçoit et réalise de nouveaux procédés de production d’électricité, de froid ou de chaleur, fait évoluer les procédés existants, en organise et en supervise la maintenance, en optimise le fonctionnement selon les impératifs de règlementation (veille juridique, normes ISO…), sécurité, environnement, qualité, coût, délai, quantité
  • - assure l’interface entre le client et les services de l’entreprise, du bureau d’étude ou de la collectivité territoriale, par la prise en charge des aspects commerciaux, techniques et financiers selon la règlementation et les impératifs de délai, coût et qualité
  • - contribue, dans le cadre de construction de bâtiments résidentiels ou industriels, à en optimiser l’efficacité énergétique et le confort d’usage (thermique, qualité de l’air intérieur, acoustique…)
  • - supervise et coordonne un projet, une équipe ou un service
  • - Il peut, par ailleurs, collaborer avec des équipes de recherche privées ou publiques, dans le cadre de transfert de technologies ou de projets de recherche et développement, dans les secteurs de la production d’énergie et de son utilisation rationnelle
Compétences attestées :

Le métier de base de l’ingénieur consiste à poser et résoudre de manière toujours plus performante des problèmes souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre, au sein d’une organisation compétitive, de produits, de systèmes ou de services, éventuellement à leur financement et à leur commercialisation. A ce titre, l’ingénieur doit posséder un ensemble de savoirs techniques, économiques, sociaux et humains, reposant sur une solide culture scientifique.

 De façon plus spécifique, les ingénieurs diplômés de l’École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles, spécialité énergétique, sont amenés à gérer les aspects organisationnels, économiques, financiers, humains et techniques dans les principaux champs d’action de la production et de la gestion de l’énergie dans tous les secteurs de l’industrie (chimie, procédé, agroalimentaire,…) et du bâtiment.

 Afin de concevoir et de faire fonctionner de façon optimale les moyens de production, de conversion, de transport et de stockage de l’énergie, qu’elle soit conventionnelle (nucléaire, thermique…) ou renouvelable (solaire, éolien …), en s’adaptant aux contraintes économiques, sociétales, environnementales, règlementaires et techniques, l’ingénieur diplômé de l’ENSGTI, spécialité Énergétique, est donc capable de :

·    mettre en œuvre les concepts liés au transfert de chaleur (par conduction, convection, rayonnement et/ou couplés, par l’intermédiaire d’un milieu mono ou multiphasique, en régime permanent comme instationnaire),

·    de formuler et résoudre (analytiquement, numériquement ou graphiquement) une grande variété de problèmes de thermique (comportement thermique du bâtiment, production d’énergie…),

·    d’utiliser les moyens métrologiques, d’acquisition de données et de contrôle/commande rencontrés dans les domaines de la thermique et de l’énergétique,

·    de comprendre et d’analyser les enjeux sociétaux, financiers et environnementaux liés à la production, la conversion, le transport, le stockage et la consommation d’énergie,

·    d’utiliser et de s’approprier les logiciels spécifiques à la thermique et à l’énergétique,

·    d’analyser, d’évaluer et de comparer différents procédés de production d’électricité, de froid ou de chaleur et d’en concevoir et d’en optimiser de nouveaux,

 

Le titre d’ingénieur confère le grade de master conformément au décret n°99-747 du 30 août 1999.

Secteurs d’activités :
  • Ces professionnels travaillent dans des bureaux d’études et d’ingénierie, des entreprises de bâtiment et de travaux publics, des industries de l’énergie, de l’environnement et des éco-industries
Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants :

  • -      Ingénieur(e) assistance technique
  • -      Ingénieure(e) support technique
  • -      Ingénieur(e) d’études-recherche-développement en industrie
  • -      Ingénieur(e) en thermodynamique en industrie
  • -      Ingénieur(e) frigoriste en industrie
  • -      Ingénieur(e) thermicien(ne) en industrie
  • -      Ingénieur(e) technico-commercial(e) en affaires industrielles
  • -      Ingénieur(e) de production d’énergie
  • -      Ingénieur(e) de maintenance en énergie
  • -      Ingénieur(e) d’études en génie climatique
  • -      Ingénieur(e) efficacité énergétique bâtiment
  • -      Ingénieur(e) de recherche scientifique
  • -      Thermicien(ne) de la recherche scientifique
Code(s) ROME :
  • H1101 - Assistance et support technique client
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Personnes ayant contribué aux enseignements (loi n° 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l’enseignement supérieur)

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Enseignants-chercheurs et professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°99-747 du 30 août 1999 modifié relatif à la création du grade master

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 10 janvier 2012 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JORF du 25 février 2012.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

24 avril 2002

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 25-05-2012
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet