L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

251 : Mécanique générale et de précision, usinage

250 : Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite

Icon formacode

Formacode(s)

23554 : Mécanique théorique

23654 : Mécanique construction réparation

31652 : Gestion production

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

Icon date

Date d’échéance
de l’enregistrement

01-01-2025

Niveau 7

251 : Mécanique générale et de précision, usinage

250 : Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite

23554 : Mécanique théorique

23654 : Mécanique construction réparation

31652 : Gestion production

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

01-01-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARTS ET METIERS (ENSAM) 19753472000010 - -
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 11004401300040 - -

Activités visées :

Les activités réalisées par l’ingénieur Arts et Métiers spécialité mécanique sont :

Assistance à la maîtrise d’ouvrage

Conception de produit mécanique, électromécanique ou thermomécanique

Définition d’une installation de production ou d’assemblage

Implantation et lancement d’installations de production ou d’assemblage

Maintenance d’installations

Gestion de production

Pilotage de projets

Gestion de la relation avec le commanditaire

Compétences attestées :

Compétences génériques propres à l’ensemble des titres d’ingénieurs :

1 - Aptitude à mobiliser les ressources d'un large champ de sciences fondamentales.

2 - Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité.

3 - Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4 - Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes.

5 - Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6 - Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7 - Respect des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

 

Compétences spécifiques à l’ingénieur Arts et Métiers spécialité mécanique :

1 - Assister un commanditaire dans l’expression de ses besoins en précisant la rédaction du cahier des charges fonctionnelles et en  proposant des solutions technico-économiques permettant d’élaborer des propositions commerciales de services ou de produits.

2 - Concevoir un produit mécanique à partir d’un cahier des charges fonctionnel, en choisissant les solutions techniques appropriées justifiées par les simulations du comportement du système dans son environnement ou des essais réalisés sur prototype, afin d’élaborer les prescriptions techniques permettant sa mise en œuvre.

3 - Concevoir une expérimentation permettant de valider les performances d’un produit ou d’un sous-ensemble en le mettant dans des conditions reproduisant son environnement réel mécanique, thermique, électromagnétique et chimique de fonctionnement.

4 - Prévoir l’ensemble des besoins nécessaires à l’implantation d’une installation de production à partir de l’analyse du système à produire, en choisissant les moyens de production ou d’assemblage et en définissant l’organisation générale de l’installation permettant un flux optimal conforme aux objectifs et aux règlementations en vigueur.

5- Réaliser l’implantation d’une installation de production prédéfinie en assurant la planification matérielle et la gestion des ressources humaines nécessaires à cette mise en œuvre et à la validation de son efficacité.

6 - Assurer le démarrage d’une unité de production, après formation des opérateurs, en réalisant l’analyse critique des premiers produits afin d’atteindre les objectifs en qualité et quantité.

7 - Maintenir une installation par la mise en place d’une organisation convenant aux besoins en ayant recours aux stratégies et techniques adaptées de surveillance et de diagnostic afin de conserver à l’unité ses capacités initiales.

8 - Gérer l’ensemble des flux amont et aval liés à une production en s’assurant du respect des contraintes réglementaires tout en réalisant une amélioration continue afin de respecter les objectifs de qualité, de quantité et de prix de revient.

9 - Conduire un projet à partir des contraintes d’échéances et de budget en assurant la répartition des tâches, l’affectation des ressources ainsi que la communication entre les différents acteurs et l’animation des différentes équipes afin de garantir le respect des objectifs.

10 - Réaliser l’interfaçage entre le commanditaire et les services de l’entreprise afin de garantir les conditions d’une relation « gagnant-gagnant » respectant au mieux l’intérêt, les valeurs et la culture de chacune des parties, et garantissant un résultat économique positif.

Secteurs d’activités :

Les titulaires de la certification exercent leur activité dans tous les types d’entreprises de production de biens ou de services dans le secteur industriel, ayant pour cœur de métier :

Construction automobile, aéronautique, matériel de transport (50%)

Fabrication d’équipements mécaniques (14%)

Service Ingénierie et Etudes techniques (6%)

Matériels informatiques et électroniques (4%)

Autres secteurs de l’industrie (maintenance) (4%)

Autres secteurs (22%)

Type d'emplois accessibles :

Responsable de service production

Responsable de production

Responsable maintenance

Responsable bureau d’étude

Chef de projet

Responsable recherche et développement

Responsable d’exploitation

Chargé d’affaires

Consultant

… 

Répartition des fonctions exercées dans l’entreprise :

 

Ingénierie, études techniques (38%)

Production, exploitation, maintenance, essais, qualité sécurité (34%)

Administration, gestion, direction (6%)

Management de projet ou de programme (4%)

Autres (18%)

 

Code(s) ROME :

  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

A compléter (Reprise)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

A parité enseignants et partenaires industriels, Présidé par le Directeur Général de l’Ecole

Après un parcours de formation continue X

A parité enseignants et partenaires industriels, Présidé par le Directeur Général de l’Ecole

En contrat de professionnalisation X

A parité enseignants et partenaires industriels, Présidé par le Directeur Général de l’Ecole

Par candidature individuelle X

A parité enseignants et partenaires industriels, Présidé par le Directeur Général de l’Ecole

Par expérience X

A parité enseignants et partenaires industriels, Présidé par le Directeur Général de l’Ecole

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Liste des organismes préparant à la certification :