Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Boucher-charcutier-traiteur(CTM)

Inactive

N° de fiche
RNCP1490
Certification remplacée par :
RNCP34375 - Boucher charcutier traiteur (CTM)
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 221s : Abattage des animaux, fabrication artisanale de produits alimentaires
Date d’échéance de l’enregistrement : 07-08-2017
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA) - - http://www.artisanat.fr
Activités visées :

Le boucher-charcutier-traiteur est chargé par le chef d’entreprise, le chef de laboratoire, de réceptionnerles carcasses de viande, d’en effectuer le contrôle qualité, et de les stocker dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. A partir des carcasses, il procède aux découpesen morceaux destinés à la vente et au désossage  des viandes en vue de leur transformation.

Le boucher-charcutier-traiteur prépare également des produits charcutiers (charcuteries crues et cuites) etmet en œuvre  les techniques de conservation des produits charcutiers (la salaison, le fumage, etc.). Il élabore aussides produits traiteurs, des plats cuisinés et des pâtisseries salées dites « charcutières » en se conformant aux recettes élaborées par le chef d’entreprise, le chef de laboratoire.

Il peut être associé à la vente en boutique, conseiller le client sur le choix des morceaux, des modes et des temps de cuisson.

Compétences attestées :

Les capacités attestées :
1. Domaine professionnel
Les titulaires de la certification sont capables :
-    de préparer l’exécution de leur travail
-    de réaliser les travaux de boucherie (désossage, découpe de viandes)
-    de réaliser des préparations bouchères crues, des produits de charcuterie, des produits traiteur
-    de procéder aux opérations de stockage des viandes et des produits finis
-    de procéder à l’entretien des locaux, des matériels et des machines dans le respect des normes d’hygiène et de sécurité

2. Domaine de compétences transversales
Les titulaires de la certification sont capables :
-    d’établir une relation commerciale de premier niveau avec le client
-    de s’inscrire dans une dynamique de travail d’équipe
-    d’analyser une situation problématique et de proposer une solution
-    d’adapter leur travail en fonction des objectifs de production de l’entreprise
-   de lire et comprendre un document à caractère technique ou commercial en Allemand ou en Anglais

Secteurs d’activités :

Le titulaire du CTM Boucher-charcutier-traiteur travaille dans le secteur alimentaire, principalement dans des entreprises artisanales de boucherie, boucherie-charcuterie, traiteur. Il exerce son activité en atelier de préparation des viandes et en laboratoire de fabrication de charcuterie, souvent contigus au magasin de vente.

Le métier peut également être exercé dans le secteur traiteur, au sein d’abattoir  ou encore  au sein des rayons boucherie/charcuterie de la grande distribution.

Type d'emplois accessibles :

Ouvrier qualifié en boucherie, charcuterie, traiteur

Code(s) ROME :
  • D1101 - Boucherie
  • D1103 - Charcuterie - traiteur
Références juridiques des règlementations d’activité :

Etre titulaire d’un titre ou diplôme de niveau V pour pouvoir exercer le métier à titre indépendant
Guide des bonnes pratiques d’hygiène en boucherie
Guide des bonnes pratiques d’hygiène en charcuterie
Guide des bonnes pratiques d’hygiène en traiteur

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.

Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat :
-          un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers,
-          le directeur départemental du travail de l’emploi et de la formation professionnelle ou son représentant,
-          l’Inspecteur d’Académie ou un conseiller de l’enseignement technologique,
-          un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargée de la préparation au Certificat technique des métiers désigné(s) par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation,
-          le ou les présidents des jurys particuliers.

Le jury particulier est présidé par un maître artisan ou son représentant désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat.
La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président :
-          des formateurs chargés de la préparation au certificat technique des métiers,
-          des maîtres artisans choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier,
-          des salariés de la profession, titulaires du Certificat technique des métiers ou du Brevet de maitrise, choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier,
-          un conseiller de l’enseignement technologique.

En contrat d’apprentissage X

Idem

Après un parcours de formation continue X

idem

En contrat de professionnalisation X

idem

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE présidé par le chef d’entreprise qui exerce une fonction d’arbitrage, doit comporter au moins
4 personnes dont 2 représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié, choisis par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat, sur les listes présentées par les organisations professionnelles).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 14 juin 2006 publié au Journal Officiel du 23 juin 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 23 juin 2006, jusqu'au 23 juin 2011.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 2 juillet 2012 publié au Journal Officiel du 7 août 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous  l'intitulé "Boucher-charcutier-traiteur (CTM)" avec effet au 23 juin 2011 jusqu'au 7 août 2017.

Arrêté du 6 août 2002 publié au Journal Officiel du 20 août 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.   

Arrêté du 10 janvier 2002 publié au Journal Officiel du 25 janvier 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 07-08-2012
Date d'échéance de l'enregistrement 07-08-2017
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34375 RNCP34375 - Boucher charcutier traiteur (CTM)
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet