Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure des mines de Paris, en convention avec le CNAM et avec l’Université Paris-VII, en partenariat avec Isupfere, spécialité fluides et énergie

Inactive

N° de fiche
RNCP15260
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 250 : Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2018
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole Nationale Supérieure des Mines (Paris) (ENSMP) - http://www.mines-paristech.fr
Activités visées :

La certification, soumise au contrôle de la CTI, reconnaît la capacité du titulaire à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, avec un réel niveau de responsabilité. La conception, la réalisation, la mise en œuvre et le maintien en condition opérationnelle des produits, des process et des systèmes dans des situations industrielles évolutives sont au cœur de l’activité de l’ingénieur. Les aptitudes de l’ingénieur diplômé se fondent sur un ensemble de connaissances scientifiques, techniques, économiques, sociales et humaines, permettant de retracer des perspectives innovantes au sein des entreprises.

Compétences attestées :

Compétences ou capacités évaluées

Compétences ou capacités attestées  par toutes les formations d’ingénieurs

La certification implique la vérification des qualités suivantes :

1. Aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.
2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de   spécialité.
3. Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur :
   a. identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis,
   b. collecte et interprétation de données,
   c. utilisation des outils informatiques,
   d. analyse et conception de systèmes complexes,
   e. expérimentation.
4. Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer :
   a. engagement et leadership,
   b. management de projets, maîtrise d’ouvrage,
   c. communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes.
5.  Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels :
   a. compétitivité et productivité,
   b. innovation,
   c. propriété intellectuelle et industrielle,
   d. respect des procédures qualité, sécurité.
6. Aptitude à travailler en contexte international :
   a. maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères,
   b. sûreté, intelligence économique,
   c. ouverture culturelle,
   d. expérience internationale.
7. Respect des valeurs sociétales :
   a. connaissance des relations sociales,
   b. environnement et développement durable,
   c. éthique.

Compétences spécifiques attestées par la certification visée

  • Mécanique, Energétique
  • Electricité, Electronique, Electrotechnique, Automatique
  • Génie civil, Bâtiment, Aménagement, Environnement
  • Informatique, Systèmes d’information, Mathématiques, Modélisation

Domaines techniques de référence

  • Fluides et Energie dans l'industrie, Environnement industriel
  • Etudes -Développement - Contrôle
  • Conduite et Maintenance d’installations thermiques
  • Gestion des unités de production d’énergie et de traitement des déchets
  • Automatisation de procédés industriels et tertiaires

Connaissances, capacités ou aptitudes particulières développées dans la certification

  • conception d’installation automatisée de production et de distribution de fluides et d'énergie, suivi de réalisation et réception
  • conduite d’installation et en particulier contrôle de la qualité des fluides et des effluents pour le respect des réglementations environnementales
  • choix de priorité d'intervention dans des installations existantes, maîtrise des méthodes  d'estimation des coûts, maîtrise d'œuvre des travaux et de la maintenance
  • analyse et contrôle de gestion de surfaces d'activité construites et équipées
Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

 

1.    Administration, gestion, direction, ...0%
2.    Recherche & développement, ...10%
3.    Ingénierie, études et conseils techniques,  ...37%
4.    Management de projet ou de programme,    ...14%
5.    Production, exploitation, maintenance, essais, qualité, sécurité   ...17%
6.    Systèmes d’information,    ...2%
7.    Relations clients (marketing, commercial),    ...10%
8.    Enseignement et recherche publique    ...5%

Type d'emplois accessibles :

 

1.    Agriculture  
2.    Industries Agro-alimentaires
3.    Agro-fournitures   
4.    Extraction, énergie (hors chimie)      ...36%
5.    Industrie textile et habillement   
6.    Industries du bois et du papier. Industrie du cuir   
7.    Edition, imprimerie, reproduction   
8.    Industries chimiques, pharmaceutiques et para chimiques     ...6%
9.    Industries de la métallurgie   
10.    Fabrication d’équipements mécaniques       
11.    Construction automobile, aéronautique, matériel de transport  ...6%
12.    Matériels informatiques et électroniques   
13.    Construction, Génie Civil   Bâtiment,Travaux Publics      ...8%
14.    Autres secteurs de l’industrie (à préciser)   
15.    Commerce – Grande distribution   
16.    Transport et communication   
17.    Banque et assurance   
18.    Services informatiques (SSII). Editeurs de logiciels   
19.    Télécommunications (services)   
20.    Eau, déchets, gestion des déchets        ...12%
21.    Services ingénierie et Etudes techniques   ...20%
22.    Autres études et conseils      ...6%
23.    Fonction publique et territoriale     ...6+%
24.    Santé, biomédical   
25.    Autres secteurs tertiaires (à préciser)   

Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Jury paritaire ISUPFERE (établissements et branches professionnelles)

 

En contrat de professionnalisation X

Jury paritaire ISUPFERE (établissements et branches professionnelles)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Mise en place début 2005

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
05-04-2011 Arrêté du 24 février 2011 paru au Journal officiel du 5 avril 2011 Fiche remplacée par la fiche RNCP34269

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Nouvelles Certifications :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34269 RNCP34269 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris en convention avec le Conservatoire National des Arts et Métiers, spécialité énergétique, en partenariat avec ISUPFERE
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet