Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - diplômé de Télécom Bretagne de l’Institut Mines-Télécom

Active

N° de fiche
RNCP17018
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 255 : Electricite, électronique
  • 310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Télécom Bretagne - -
Activités visées :

Description des emplois et activités visés
La formation d’ingénieur généraliste de Télécom Bretagne a pour vocation de former des ingénieurs de haut niveau, polyvalents, aptes à évoluer en contexte international et maîtrisant les technologies de l’information et de la communication. Les ingénieurs diplômés sont capables de s’adapter à des postes variés dans les entreprises de tous secteurs d’activités concernées  par les systèmes, produits et services de la société numérique.

Pour plus de lisibilité, l’ensemble des métiers visés par la formation a été regroupé en  profils génériques types. Les principales fonctions exercées par les diplômés et leurs caractéristiques sont les suivantes :

ü     Etude : analyse des besoins, conception des produits, services et systèmes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ;

ü     Développement : réalisation et  implémentation de méthodes et algorithmes ;

ü     Intégration : prise en compte des caractéristiques des dispositifs ou technologies existants pour les valider et les intégrer dans un nouveau système

ü     Recherche « amont » : état de l’art ; conception et évaluation de nouvelles solutions scientifiques et techniques.

ü     Conseil : compréhension des besoins du client, de l’organisation et proposition  de solutions adaptées ;.

ü     Pilotage-management : gestion de projet, compréhension des besoins, établissement des objectifs, gestion d’équipes pluridisciplinaires et interculturelles.

ü     Entrepreunariat : identification d’un nouveau besoin, service ou système et mise en œuvre de cette innovation (plan d’affaire, organisation entreprise, marketing, etc.)

ü     Commercialisation technique : chiffrage financier d'une solution (partie technique et organisationnelle), marketing et vente et prise en compte des contraintes économiques et de compétitivité de l’entreprise.

Compétences attestées :

Description des compétences évaluées et attestées

- Dimension générique propre à l'ensemble des titres d'ingénieur.

La certification implique la vérification des qualités suivantes :    

-    Connaissance et compréhension d'un large champ de sciences fondamentales, capacité d’analyse et de synthèse pour les utiliser

-          aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique liées à une spécialité

-          maîtrise des méthodes et des outils : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes

-          maîtrise de l’expérimentation dans un contexte de recherche et à des fins d’innovation et capacité d’en utiliser les outils, notamment pour la collecte et l’interprétation de données, propriété intellectuelle

-          esprit d’entreprise, aptitute à prendre en compte les enjeux économiques, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique

-          aptitude à prendre en compte les enjeux de relations au travail, d’éthique, de sécurité et de santé au travil

-          aptitude à prendre en compte les enjeux envoronnementaux, notamment par application des principes du développement durable

-          aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société

-          aptitude à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer, à la faire évoluer, prise de responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maîtrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes, gestion d’entreprises innovantes

-          aptitude à travailler en contexte international, maîtrise d’une langue étrangère, ouverture associé, adaptation à des contextes internationaux

-          capacité à se connaître, à s’auto-évaluer, à gérer ses compétences dans une perspective de formation tout au long de la vie, à opérer des choix professionnels

- La dimension spécifique à Télécom Bretagne :     

Dans ce domaine en constante et rapide évolution qu’est le numérique, la formation a été conçue de manière à garantir un large spectre de solides bases scientifiques, techniques, économiques, méthodologiques et de management dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, tout en offrant de grandes opportunités de choix de parcours thématiques ou orientés métier tout au long de la scolarité : choix de domaines en première et deuxième année et de filières en 3e année.


- aptitude à résoudre des problèmes complexes en environnement non parfaitement défini qui s’appuie sur de solides connaissances générales dans le champ des sciences et technologies de l’information et de la communication (informatique, systèmes d’information, réseaux, technologies IP, antennes, systèmes électroniques, signal, images, communications mobiles, réseaux optiques ... ) et sur la connaissance de l’environnement économique, juridique et organisationnel des technologies de l’information.    

- capacité à analyser les besoins, concevoir, modéliser, simuler pour développer et mettre en œuvre des produits, systèmes ou services d’information et de communication (notamment en filières « ingénierie et intégration de systèmes » et « systèmes logiciels et réseaux » », « systèmes de traitement de l’information »)

- capacité à développer et implémenter des méthodes, algorithmes, systèmes électroniques, systèmes informatiques et de communication ‘(capacités développées notamment en filières « systèmes logiciels et réseaux », « ingénierie et intégration de systèmes », « systèmes de traitement de l’information »)

- capacité à expérimenter,  réaliser des tests, assurer l’intégration et la validation des systèmes jusqu’à la recette des équipements (notamment à travers les « ateliers », les projets et la filière « ingénierie et intégration de systèmes »)

- capacité à comprendre, analyser et traduire les besoins d’un client et à proposer des solutions scientifiques, techniques ou organisationnelles adaptées à ses besoins en tenant compte des contraintes globales de l’entreprise et de la société (socio-économiques, humaines, éthiques, environnementales, juridiques, réglementaires...) : prise en compte notamment dans les domaines « projets et pratiques scientifiques », « économie sciences humaines » et en filière « ingénierie des services et des affaires ».


- Capacité à appliquer des méthodes de conduite de projets, à gérer une équipe, à organiser et planifier son travail, à respecter les échéances (à travers le domaine « projets et pratiques scientifiques »).    

- Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire interculturelle et à coopérer dans un environnement international (grâce à la très forte proportion d’élèves étrangers et à l’intégration dans la formation de compétences interculturelles (domaines « langues et cultures internationales » et « projets et pratiques scientifiques ») -

- Capacité à synthétiser et à communiquer vers des publics variés dans au moins deux langues étrangères. (maîtrise de deux langues étrangères  au niveau Européen B2 ou C1 : niveau C1 en langue vivante 1 : anglais pour les élèves français, français pour les élèves étrangers ; niveau B2 en langue vivante 2 : anglais obligatoirement pour les élèves étrangers, allemand, espagnol, japonais, chinois, arabe, brésilien, italien ou une autre langue pour les élèves français ; possibilité pour tous d’étudier une 3e langue vivante.).      


- Capacité à s’auto-former et à évoluer vers des postes nouveaux tout au long de la carrière professionnelle (grâce notamment à l’organisation de la scolarité autour de projets et de choix argumentés tout au long de la scolarité)

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Secteurs d'activité des jeunes diplômés :

Les secteurs d’activités couvert sont majoritairement en lien avec les télécommunications et l’informatique et réseaux: conseil (26%) , service en technologies de l’information (26% : opérateurs de télécom, technologies de l’internet, éditeurs et intégrateurs de logiciels, cybersécurité), industries des technologies de l’information (17% : informatique et réseaux,  constructeurs de télécommunications, opérateurs de télécoms,, cybersécurité). .

 Cependant, la formation généraliste rend possible l’accès à d’autres secteurs d’activités :

ü     les industries dans l’électronique, l’optique, l’aéronautique, le spatial avec les entreprises de la Défense mais aussi l’automobile (8%), les transports intelligents

ü     les laboratoires de recherche de type CNRS, CNES, CERN

ü     l’administration d’état, territoriale et hospitalière

ü     les secteurs de la finance/banque/assurance (4%)

ü     de plus en plus, notamment avec les smartgrid, l’énergie

ü     les secteurs de la grande distribution, du luxe s’intéressent aux STIC comme source d’innovation dans les usages des consommateurs.

Type d'emplois accessibles :

Grandes fonctions de l'ingénieur diplômé :

Le professionnel exerce son activité dans les services liés à l'ingénierie, les études et conseils techniques et organisationnels. Il exerce des fonction de management, de conseil et audit,  de conduite de projets, de recherche et de développement  ; il peut être amené à gérer des relations client ou mener des actions de marketing.    

Code(s) ROME :
  • M1804 - Études et développement de réseaux de télécoms
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Directeur et enseignants

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Directeur et enseignants

En contrat de professionnalisation X

Directeur et enseignants

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Dispositif diponible depuis 2006 ; procédure détaillée disponible sur : http://www.telecom-bretagne.eu/formations/vae/

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Préparation de doubles diplômes possible, notamment avec l'Allemagne et l'Espagne. Pour plus d'informations, consulter le site internet de l'école.

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement et de la recherche du 29 mars 2005, publié au JO du 28 mai 2005 (NOR : MENS0502923A)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet