Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Maître ou Maîtresse d’école

Inactive

N° de fiche
RNCP17234
Certification remplacée par :
RNCP28193 - Enseignant(e) du premier degré
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 333 : Enseignement, formation
Date d’échéance de l’enregistrement : 27-08-2016
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Fondation pour l'école - Institut libre de formation des maîtres (ILFM) - - -
Activités visées :

Le maître d’école occupe une fonction d’enseignant du premier degré. Il intervient principalement en écoles maternelles et en écoles élémentaires où il dispense un enseignement qui en fonction des publics pourra être spécifique ou polyvalent.

Le maître ou la maîtresse d’école participe à la création ou à l’évolution d’une stratégie pédagogique qui soit le reflet du projet d’établissement. Ce travail se traduit par les activités et tâches suivantes :

La conception du programme d’apprentissage : définition des objectifs globaux  et programmation des activités pédagogiques. Après avoir identifié et analysé le profil des apprenants, il adapte les objectifs à atteindre et élabore et développe les activités pédagogiques en fonction des profils à former. Il fixe également les indicateurs de succès nécessaires aux actions correctives et aux axes d’amélioration.

L’organisation et l’adaptation de l’espace pédagogique en fonction des publics et des contraintes imposées par le lieu. Ainsi il analyse les aspects techniques de l’espace, en appréhendant tant les impacts économiques que ceux ayant trait à la sécurité et à la réglementation. Il organise l’espace de façon à permettre un apprentissage optimal. La mise en œuvre de la démarche pédagogique au quotidien. A ce titre il programme à court terme et met au point les séances d’enseignement, anime et coordonne l’activité pédagogique en tenant compte des spécificités du public enseigné. Il peut adapter sa démarche aux publics difficiles ou spécifiques (handicap, élèves en échec scolaire). Il met en place les indicateurs et identifie des écarts en pilotant les actions correctives.

La mise en œuvre du processus d’amélioration de l’enseignement dans le cadre de la stratégie pédagogique de l’école. Il identifie et analyse les axes d’amélioration, exploite son retour d’expérience et met en œuvre un système de veille sur les normes, la réglementation et l’innovation pédagogique ayant trait à la formation des jeunes publics, ou de publics spécifiques. Il peut également faire une veille ciblant l’innovation des pédagogies. La gestion des liens avec les partenaires extérieurs, parents, autres maîtres et maîtresses, directeurs, spécialistes (orthophonistes, etc.). En fonction de la situation des apprenants, il recherche les interlocuteurs pertinents et entretient avec eux des liens de partenariat dans le respect du secret médical et de la déontologie professionnelle. Il organise et anime les réunions périodiques avec les parents d’apprenants.

Ce métier peut, suivant la taille de l’employeur, amener à l’animation de plusieurs classes, de plusieurs maîtres ou maîtresses d’école, voire pour certains, avec de l’expérience, à la direction d’un établissement d’enseignement. Le maître ou la maîtresse peut également être amené à devenir maître formateur, cette fonction étant fréquente et essentielle à la formation des élèves de l’ILFM.

 

Compétences attestées :

Les capacités attestées :
La conception du programme d’apprentissage : définition des objectifs globaux  et programmation des activités pédagogiques.
C 1-1 A partir d’une analyse du contexte et du public à former, définir les objectifs d’apprentissage en cohérence avec la stratégie pédagogique et en tenant compte des contraintes de temps, de lieu et des normes règlementaires (socle commun des connaissances).
C 1-2 Élaborer un parcours pédagogique adapté au public à former, en mettant en place des indicateurs de succès et en menant les actions correctives nécessaires afin d’en optimiser la capacité d’apprentissage.

L’organisation et l’adaptation de l’espace pédagogique en fonction des publics et des contraintes imposées par le lieu.
C 2 Analyser l’espace mis à disposition, et à l’aide des outils pédagogiques adaptés, l’organiser afin qu’il permette le meilleur apprentissage pour le public ciblé, tout en tenant compte des contraintes techniques, économiques ainsi que des normes de sécurité en vigueur, imposées par le lieu.

La mise en œuvre de la démarche pédagogique au quotidien.
C 3-1 A partir des objectifs de progression retenus et à l’aide de la documentation pédagogique préparer le séquençage des activités pédagogiques et le déroulement des séances d’enseignement pour chaque matière du primaire.
C 3-2 Mettre en œuvre la démarche pédagogique élaborée dans chaque matière enseignée, afin qu’elle permette un apprentissage optimal, en fonction des publics ciblés.
C 3-3 Enseigner les diverses matières du primaire en s’appuyant sur la maîtrise des disciplines fondamentales et sur des connaissances de culture générale permettant de délivrer l’enseignement en cohérence entre les matières et en lien avec le contexte sociétal.
C 3-4 Identifier les enfants présentant des troubles de l’apprentissage (dys…),  alerter les parents et adapter la pédagogie.
C 3-5 Elaborer une démarche permettant grâce à la mise en place d’indicateurs ad hoc, une action corrective la plus adaptée au public formé, notamment dans le cadre de la formation de publics difficiles (enfants précoces, dys divers, handicaps).

La mise en œuvre du processus d’amélioration de l’enseignement dans le cadre de la stratégie pédagogique de l’école.
C 4-En exploitant le retour d’expérience, et en menant une politique de veille adaptée, mettre en œuvre un processus d’amélioration de l’enseignement, afin d’en faire évoluer constamment les pédagogies et les rendre plus performantes.

La gestion des liens avec les partenaires extérieurs, parents, autres maîtres et maîtresses, directeurs, spécialistes (orthophonistes, etc.).
C 5-1 Elaborer et animer les réunions devant les parents pour présenter les objectifs de l’année.
C 5-2 Assurer la coordination des progressions et l’atteinte des objectifs pédagogiques et d’apprentissage entre les différents niveaux en participant aux travaux pédagogiques de l’établissement.
C 5-3 En partenariat avec le directeur, les parents et les différents spécialistes (orthophonistes, …), assurer le suivi personnalisé de chaque enfant en vue d’assurer la réussite de sa scolarité.

Secteurs d’activités :

Le métier de maître ou maîtresse d’école, s’exerce majoritairement au sein d’établissements d’enseignement privé hors contrat (écoles indépendantes). Ces établissements sont regroupés sous la convention collective de l’enseignement privé hors contrat regroupant en 2010 environ 2 350 écoles. Ces établissements emploient pour 89 % moins de 50 salariés. Leurs statuts sont pour 45 % des associations, pour 2 % des fondations, et pour 53 % des sociétés commerciales.

En 2013, les maîtres et maîtresses d’école exercent essentiellement sur 622 établissements, dont certains se décomposent en plusieurs niveaux (maternelle et primaire). Le nombre de ces établissements est en forte expansion : + 6 % par an, et la demande en maîtresses ou maîtresses d’école bien formés excède l’offre.

Il est à noter que, très majoritairement, les établissements employeurs ont une taille de moins de 20 salariés et sont gérés par des associations.

Type d'emplois accessibles :

 La Certification Maître ou Maîtresse d’Ecole dans le secteur de l’enseignement privé permet d’exercer les fonctions de maître ou maîtresse d’école, d’instituteur, d’institutrice.
Certains maîtres d’école peuvent également être amenés à travailler dans des établissements de l’enseignement privé sous contrat en tant que suppléants ou vacataires[1].
Certains établissements hors contrat peuvent employer des maîtres ou maîtresses d’école comme professeurs de collège dans les classes de 6° et de 5°, éventuellement en les spécialisant sur certaines matières (ensemble des matières scientifiques ou littéraires par exemple).
Enfin, ils peuvent être employés dans les établissements de formation à distance et dans les cours de soutien à domicile, lesquels représentent un secteur qui a connu aussi une très forte expansion

[1] Suppléants : remplaçants intérimaires d’enseignants titulaires de l’éducation nationale

Code(s) ROME :
  • K2106 - Enseignement des écoles
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le Président du Jury
Le Directeur de la Formation
2 professionnels extérieurs désignés

Après un parcours de formation continue X

Le Président du Jury
Le Directeur de la Formation
2 professionnels extérieurs désignés

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le Président du Jury
Le Directeur de la Formation
2 professionnels extérieurs désignés

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 12 août 2013 publié au Journal Officiel du 27 août 2013 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau II, sous l'intitulé "Maître ou Maîtresse d’école" avec effet au 03 juillet 2009, jusqu'au 27 août 2016.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 27-08-2013
Date d'échéance de l'enregistrement 27-08-2016
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.ilfm-formation.com


ILFM

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP28193 RNCP28193 - Enseignant(e) du premier degré
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet