Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Responsable de promotion de biens et d’événements culturels

Active

N° de fiche
RNCP17820
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 132 : Arts plastiques
Date d’échéance de l’enregistrement : 04-01-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
GROUPE EDH SAS - -
ICART PARIS - -
Activités visées :

Le/la Responsable de promotion de biens et d’événements culturels, — selon le poste qu’il/elle occupe —, a pour mission de promouvoir des biens et/ou événements culturels en coordonnant leur mise en place et leur diffusion, en menant des actions de médiation, ainsi qu'en développant les outils de communication et de commercialisation nécessaires.

Le/la Responsable de promotion de biens et d’événements culturels  exerce des fonctions de valorisation de biens et d’événements, d’organisation de manifestations culturelles et/ou de commercialisation de biens culturels (mobilier et objets d’art, anciens ou contemporains). Il/elle exerce ses fonctions à des niveaux d’encadrement le plus souvent intermédiaire.

Lorsque le/la Responsable de promotion de biens et d’événements culturels est salarié(e), il/elle travaille en lien étroit avec sa direction dont il/elle reçoit les directives, conseils et objectifs. Il/elle sera autonome -avec une supervision au moins au début - dès lors que ses actions et ses budgets auront été validés et aura la responsabilité de la mise en œuvre du ou des projets (organisation de festivals, de ventes aux enchères, …) dont il/elle doit assumer la promotion. Il/elle devra néanmoins informer régulièrement sa Direction de l'avancée du projet.

Si il/elle est indépendant(e) ou propriétaire d’une structure (statut de Freelances, auto-entrepreneurs(euses) par exemple...) il/elle doit, de plus, en assurer les responsabilités de gestion. 

Compétences attestées :

BLOC 1 – VALORISER DES BIENS ET/OU EVENEMENTS CULTURELS

Réaliser une veille continue

Participation à l’élaboration d’une stratégie de communication : offre culturelle de produits et/ou de services valorisation du patrimoine

- évaluation des attentes et des besoins du public en fonction de ses catégories

- définition d’une stratégie communication/marketing et mise en place des outils

- suivi de la réalisation 

- développement et coordination de partenariats avec les médias

- développement des partenariats et recherche de financement (mécénat, « crowdfunding ».)

Mise en œuvre de la stratégie au niveau des relations avec les  publics :

- recherches : iconographiques, historiques, biographiques

- identification et analyse sociologique des publics cibles

- développement et animation des communautés sur les réseaux sociaux

- création et actualisation de sites, plateformes dédiées

- conception et rédaction de newsletters

- suivi de la réalisation des supports visuels avec les graphistes et autres prestataires (imprimeurs, …)

- évaluation des actions entreprises

Mise en œuvre de la stratégie au niveau des relations médias :

- constitution d’un fichier de journalistes spécialisés

- identification des cibles : presse, critiques, acteurs « culturels »

- rédaction de communiqués de presse, dossiers de presse, newsletters, etc.

- contact et relance des journalistes (tous médias)

- organisation de déjeuners, diners, cocktails, voyages, conférences, événements

- réalisation d’une revue de presse

- analyse et évaluation des retombées

Représentation d’artistes

- choix de l’artiste (1er marché) : rencontre professionnelle, biennale, recommandation d’un critique, foire, musée, etc.

- organisation de son œuvre : inventaire de ce qu’il a fait et/ou va faire

- aide à la production, gestion des droits de reproduction, d’édition, de production

- prise en charge des démarches administratives, financières et fiscales

- diffusion et promotion

 

BLOC 2 – COMMERCIALISER DES ŒUVRES ET OBJETS D’ART, EXPERTISER

Analyse et expertise

- analyse et suivi des tendances du marché

- recensement et choix des circuits de vente

- prospection, recherche et choix d’œuvres et d’objets d’art : peintures, mobiliers, bijoux, livres, etc.

- participation à des ventes aux enchères (achats)

- expertise d’une œuvre ou d’un objet d’art (2nd marché) :    reconnaissance de son authenticité,  évaluation de sa qualité, évaluation de sa cote

- négociation d’œuvres et objets d’art

- analyse et critique des œuvres et objets d’art

- application du droit du commerce de l’art : import-export, enchères, etc.

- définition d’un cahier des charges en vue de la restauration d’une œuvre

- mise en place de conditions adaptées à la préservation des œuvres

Mise en œuvre

- mise en place d’une politique commerciale et marketing

- établissement et activation d’un fichier de collectionneurs

- présentation des œuvres et objets d’art (mise en scène), éventuellement avec l’artiste

- rédaction de textes de présentation des œuvres et /ou des artistes

- préparation de catalogues de vente et/ou d’exposition

- organisation de vernissages

- participation à des salons, foires, brocantes, ventes aux enchères,

- organisation de ventes aux enchères

- organisation du transport des œuvres ou objets : conditionnement . assurance  . sécurisation

 

BLOC 3. ORGANISER DES MANIFESTATIONS OU DES EVENEMENTS CULTURELS.

Analyse, mise en œuvre et coordination

- Analyse des pratiques socio-culturelles du public visé par une manifestation ou un événement : exposition, théâtre, danse, musique, etc.

- participation à l‘élaboration d’un programme et/ou d’une politique socio-culturelle

- identification des offres dans des bases de données

- choix de la programmation, des artistes

- choix du/des lieu(x)

- choix de la période

- élaboration d’un dossier de projet (partenariats, modes de financement, budget, rétro planning)

- anticipation et gestion des problèmes d’intendance, des imprévus

- application de la règlementation et des normes de sécurité relatives à l’accueil du public, des artistes, au transport et à la préservation des œuvres

- animation des équipes

- élaboration, suivi et optimisation du budget

- réalisation et suivi des formalités juridiques, fiscales et comptables

- élaboration d’un cahier des charges pour les prestataires

- accueil des publics

- conception et gestion d’une opération caritative

- identification des objectifs et actions des associations humanitaires

- évaluation des retombées et compte-rendu

 

BLOC 4 – COORDONNER UN SERVICE CULTUREL OU UNE ÉQUIPE

Management d'un service ou d'une équipe :

- réalisation des démarches administratives

- application de notions de droit : du travail, des associations, du commerce

- recherche de financements

- management d’équipes internes – externes

 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP17820BC01

BLOC 1 – VALORISER DES BIENS ET/OU EVENEMENTS CULTURELS

Réalisation par les candidats d'un journal de bord ou un blog rendant compte de leurs pratiques culturelles : expositions, films, vernissages, concerts, lectures etc. sur une période donnée.

Réalisation d'une revue de presse analytique sur un événement culturel précis

Réalisation de « micro- cas » : les candidats doivent formuler des préconisations de stratégie de communication par rapport à un cahier des charges donné (festival, artiste, etc.)

Mise en situation réelle (atelier tutoré de conduite de projet): mise en place d'événements culturels et artistiques pluridisciplinaires. Ces ateliers proposent une méthode pour concevoir, monter, gérer et piloter un projet culturel (ex. : les Nuits de l'ICART). L’atelier livre des outils opérationnels en suivant toutes les étapes de l’ingénierie : conception, contenu artistique, production, communication, pilotage, médiation, évaluation.

Situation Professionnelle reconstituée : Les candidats doivent rédiger des communiqués ou dossiers de presse, produire un magazine, un dossier thématique sur un sujet choisi parmi plusieurs, seuls ou en groupe.

Projet : les candidats doivent mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour promouvoir leur manifestation auprès des médias

Dans le cadre des ateliers de conduite de projet ou des stages, les candidats doivent promouvoir un ou des artistes émergents

Stages en entreprise

RNCP17820BC02

BLOC 3. ORGANISER DES MANIFESTATIONS OU DES EVENEMENTS CULTURELS.

 Etude de cas : les candidats doivent concevoir une programmation dans une  institution, dans une entreprise ou dans le cadre de la valorisation du patrimoine

Evaluation du comportement lors des travaux réalisés en équipe

RNCP17820BC03

BLOC 4 – COORDONNER UN SERVICE CULTUREL OU UNE ÉQUIPE

 Etudes de cas, réalisées en groupes à partir de problématiques liées à la promotion de biens ou d'événements culturels posées par des entreprises culturelles, permettent d’évaluer les capacités du candidat à s’intégrer dans une équipe, l'animer et/ou la manager.

RNCP17820BC04

BLOC 2 – COMMERCIALISER DES ŒUVRES ET OBJETS D’ART, EXPERTISER

 Etude de cas :

Le candidat doit répondre à la demande d’un collectionneur en recherchant et proposant à ce commanditaire des œuvres, meubles ou objets susceptibles de décorer 3 pièces de son domicile, dans un style donné et avec un budget donné.

Dossier avec visuels et  soutenance orale avec création d’outils de présentation.

Evaluation par le maître de stage :

Simulation orale d’actes d’achat et de vente en français et en anglais.

Evaluation par le maître de stage : lorsque l’activité est réalisée en entreprise.

Réalisation de fiches d’expertise : choisir et décrire 5 objets ou œuvres d’art, les photographier sous différents angles et rédiger les fiches catalogues correspondantes avec estimation.

Evaluation par le maître de stage : lorsque l’activité est réalisée en entreprise.

Mise en situation réelle (atelier tutoré de conduite de projet) :

Les étudiants doivent réaliser un projet d’exposition de A à Z : choisir les œuvres et prendre en charge la scénographie de l’exposition.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Le/la Responsable de promotion de biens et d’événements culturelsexerce son activité dans des entreprises privées comme des :

-        Musées privés, des centres d’art, des fondations

-        Agences d’événementiels culturels

-        Agences de communication spécialisées dans le secteur culturel

-        Théâtres, salles de spectacle

-        Sociétés de production musicale, labels de musique

-        Sociétés de production et /ou de diffusion cinéma

-        Galeries d’art, d’antiquités ou de design

-        Cabinets d’assurance, d’expertise

-        Etudes de commissaires-priseurs

-        Maisons de ventes aux enchères

-        Sociétés de courtage

-        Sociétés de ventes d’objets et d’œuvres d’art en ligne

Il/elle peut également travailler dans des institutions publiques comme les :

-        Musées publics, centres culturels ou service culturel dans des collectivités territoriales (régions, départements, communes) qui développent des politiques artistiques et patrimoniales,

-        Salles de spectacle publiques (théâtres, scènes conventionnées, etc.)

-        Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC)

-        Fonds nationaux d’art contemporain (FNAC)

-        Douanes.

Enfin, il/elle peut exercer son métier dans des associations ou en tant qu'indépendant(e).

Type d'emplois accessibles :

• Chef de projet culturel

• Attaché(e) à la direction d’un équipement culturel (centre d’art, fondation, musée, théâtre, de salle de spectacle, etc.)

• Responsable des ventes dans une galerie d’art ancien ou contemporain ou expert junior dans une maison de ventes ou un cabinet d’expertise, clerc de commissaire-priseur

• Organisateur/trice de ventes aux enchères

• Responsable de production ou de diffusion dans les secteurs des arts visuels, cinéma, arts du spectacle vivant

• Responsable du développement des publics et de la médiation culturelle

• Responsable de la communication et des partenariats

• Social média manager, web content spécialisé(e)

Code(s) ROME :
  • L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • D1201 - Achat vente d''objets d''art, anciens ou d''occasion
  • E1103 - Communication
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier de Responsable de promotion de biens et d’événements culturels n’est soumis à aucune réglementation spécifique.

Dans le secteur particulier des ventes aux enchères, le Conseil des Ventes Volontaires de meubles aux enchères publiques (CVV), créé en 2000, est reconnu par la loi du 20 juillet 2011 comme l’autorité de régulation du secteur. Cet établissement d’utilité publique veille au respect de la réglementation et est doté d’un pouvoir disciplinaire sur les opérateurs. Il accompagne la libéralisation du secteur, assurant une meilleure protection des vendeurs et acheteurs.

De leur côté, les experts peuvent solliciter un agrément auprès de certaines administrations (administration des Douanes ou des Domaines, tribunal administratif, cour d’appel) ou auprès du Conseil des Ventes Volontaires de meubles aux enchères publiques. Mais qu’ils soient agréés ou non, les experts doivent se conformer à certaines obligations, rappelées par la loi du 11 février 2004. Parmi celles-ci, mentionnons l’interdiction d’estimer, de vendre ou d’acheter un bien pour son propre compte.

 

 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

2 membres de l’institution 
    Directeur des écoles du Groupe
    Directeur de l'école

3 membres extérieurs à l’institution :

-        un(e) expert ou un(e) commissaire-priseur

-        le directeur d’une entreprise culturelle (Théâtre, agence de communication spécialisée, etc.)

-        un(e) galeriste ou un(e) critique d’art

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Idem

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Idem

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 21 décembre 2005 publié au Journal Officiel du 31 janvier 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau II, avec effet au 31 janvier 2006, jusqu'au 31 janvier 2008.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 27 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 4 janvier 2019 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, avec effet au 29 novembre 2018, jusqu'au 4 janvier 2022.

Arrêté du 19 novembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 novembre 2013 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé " Responsable de promotion de biens et d’événements culturels" avec effet au 06 juillet 2013, jusqu'au 29 novembre 2018.

Arrêté du 1er juillet 2008 publié au Journal Officiel du 06 juillet 2008 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé Negociant d'art, médiateur culturel, avec effet au 06 juillet 2008, jusqu'au 06 juillet 2013.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2005.

Arrêté du 3 octobre 2002 publié au Journal Officiel du 12 octobre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. L'homologation prend effet à compter du 1er janvier 1966 et jusqu'au 31 décembre 2003.

Arrêté du 23 mars 2000 publié au Journal Officiel du 29 mars 2000 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Négociant d'art et promotion artistique'

Arrêté du 17 juin 1996 publié au Journal Officiel du 4 juillet 1996 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Certificat en négociation d'art'.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 04-01-2019
Date d'échéance de l'enregistrement 04-01-2022
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

 www.icart.fr


Site de l'ICART

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4238 RNCP4238 - Negociant d'art, médiateur culturel
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet