Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Mines d'Alès

Inactive

N° de fiche
RNCP18914
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 110 : Spécialités pluri-scientifiques
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole Nationale Supérieure des Mines d’Alès (IMT Mines Alès) - http://www.mines-ales.fr
Activités visées :

 L'ingénieur  généraliste certifié par l'Ecole des mines d'Ales (ENSMA) a une vocation entrepreneuriale.  En particulier cet  ingénieur  a une orientation professionnelle sur l' innovation et le management lui permettant soit de passer à l' acte de la création d' entreprise, soit de susciter l’émergence de projets innovants dans l entreprise. L'ingénieur généraliste évolue dans un des secteurs technologiques qu’il a pu approfondir en fin de cursus : génie civil, management des risques et environnement, ingénierie des matériaux et mécanique, gestion des systèmes d' informations, ingénierie des systèmes de production. De plus,  les parcours proposés permettent d' acquérir un profil métier particulier : créateur et manager d'entreprise, responsable de production ou gestionnaire d’un centre de profit, chef de projets, manager de l'innovation, ingénieur d'affaires et "international business developer", même si tous les ingénieurs diplômés sont  formés à assumer l'ensemble des fonctions transverses de l'entreprise.

Compétences attestées :

Au terme de la formation, l’ingénieur diplômé possède les capacités à

  •   Maitriser des disciplines scientifiques et techniques : elles conduisent à maitriser les bases scientifiques et les approfondissements technologiques d’un domaine donné. Les élèves doivent être capables de comprendre et pratiquer le langage d’une discipline, déployer les raisonnements et les démarches, expérimenter et rechercher.

 

  • Identifier les projets (détecter, ébaucher, sélectionner) : pour cela, ils doivent être capables d’identifier les besoins et leur contexte (les besoins et les usages), de proposer des solutions innovantes et  de valider la pertinence des réponses.

 

  • Développer les projets (concevoir des produits, des services, des process) : pour cela, ils sont capables d’analyser les fonctions, de concevoir les solutions et de financer le développement.

 

  • Commercialiser (les produits, les services, les process) : sans pour cela être des spécialistes de la vente, les ingénieurs doivent être capables d’intégrer cette composante pour avoir une idée systémique de la boucle qui consiste à analyser les besoins d’un marché pour en fin de cycle proposer un produit ou un service sur ce marché.

 

  • Produire : Après avoir conçu les méthodes de production et défini les programmes d’investissement, l’ingénieur est capable de gérer la production de manière optimale tout en maintenant un outil performant. Enfin, il est capable de mettre en œuvre une démarche qualité, de faire respecter les règles de sécurité …Toutes ces capacités doivent l’amener à mettre en œuvre l’excellence opérationnelle.

 

  • Piloter (l’activité, les projets, l’entreprise,…) : il s’agira ici de développer ses compétences dans le management des organisations, des projets tout en prenant en compte la gestion des ressources humaines et le contexte juridique.

 

  • Développer son potentiel : elles permettent d’interagir efficacement en situations concrètes. Les principaux axes concernent la communication en diverses situations (notamment linguistiques et y-compris en situation de crise), le développement de ses propres compétences (créativité, curiosité, apprendre de ses erreurs,…), et l’action « responsable » (éthique, distance, recul,…).

 

  • Qualités transversales (le comportement personnel) : la rigueur, la capacité d’adaptation face à une situation, un problème nouveau, un environnement social différent, l’intégration dans une organisation, la prise de risque, l’esprit d’équipe, l’engagement, le respect sont autant de qualités qui seront visées ici.

La certification s'appuie sur le référentiel d'activités industrielles qui décrit les 5 grandes activités de l'ingénieur de l'école des mines d'Alès dans l'entreprise:

- piloter et optimiser l'activité de production de l'entreprise ou d'unités,

- assurer la gestion de projets,

- développer les activités de l'entreprise, entreprendre,

- innover, concevoir et créer de nouveaux produits ou services,

- manager des équipes, des compétences en adéquation avec les activités à conduire.

Secteurs d’activités :

Ils exercent leur activité dans les secteurs de la construction, du bâtiment et des travaux publics, des bureaux d'études, des services des technologies de l'information, de l énergie, de l'industrie automobile, de l'aéronautique, des sociétés de conseil, des secteurs industriels de la métallurgie, de l'enseignement et la recherche, de l'industrie chimique, de la fonction publique,...

Type d'emplois accessibles :

Les types d emplois accessibles sont ceux de responsable de production ou d'unités de production, chargés de projets industriels, ingénieur d'études ou de conseil, ingénieur d'affaires, ingénieur de recherche et développement, dirigeant d'entreprise,...

Code(s) ROME :
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Un jury des études délibère sur la délivrance du diplôme. Il est présidé par le directeur de l'école.

Ce jury comprend :

- le directeur de l'école

- le directeur-adjoint de l'école

- le directeur-ajoint chargé des études

- le directeur-adjoint des études chargé des formations d'ingénieurs généralistes

- le responsable du cycle d'ouverture

- 9 enseignants désignés par le directeur de l'école

- un représentant des anciens élèves désigné par l'association amicale des anciens élèves et approuvé par le comité de l'enseignement.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Idem (jury des études)

En contrat de professionnalisation X

oui

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Président du jury : un industriel choisi parmi les membres du jury Membres du jury : 50% d'industriels, 50% d'enseignants, le directeur-adjoint chargé des études.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

L école a signé de nombreux accords de double diplôme avec des universités étrangères (notamment Belgique, Brésil, Canada, Chine, Maroc, Russie...).

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 13 janvier 2014 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°91-1035 du 8 octobre 1991 relatif à l'Ecole nationale supérieure des mines d'Alès (Mines Alès)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 11 juillet 2006 relatif à l'accessibilité des titres et diplômes décernés à l'issue des cycle de formations des écoles des mines par la voie de la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP7105 RNCP7105 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Techniques Industrielles et des Mines d'Alès
Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP29730 RNCP29730 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines d'Alès de l'Institut Mines-Télécom
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet