Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges de l'université de Limoges, spécialité eau et environnement

Active

N° de fiche
RNCP19088
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 116g : Chimie de l'eau et de l'environnement, chimie de la santé
  • 112 : Chimie-biologie, biochimie
  • 343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement
Formacode(s) :
  • 12532 : gestion ressource eau
  • 12584 : génie environnement
  • 12562 : pollution
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION 11004401300040 - -
ENSIL-ENSCI 19870669900461 - -
Activités visées :

L'ingénieur en Eau et Environnement exerce ses compétences scientifiques, techniques et managériales dans le domaine de la  production de l'eau, des traitements des eaux usées et des déchets, et de la gestion des environnements urbains et industriels dans le contexte du développement durable. Ses activités principales sont :

  • d'apporter un appui technique aux besoins des secteurs publics et privés du domaine de l'environnement (eaux, sol, air, déchet, production industrielle) par des études et des réalisations de projets concourant à la protection et au développement de la ressource en eau, à la gestion des déchets et à la prévention des risques naturels ;
  • de planifier les étapes du projet, de l'étude, de déterminer les protocoles des expérimentations, de mèner leur réalisation en assurant la gestion de services et le bon fonctionnement des équipes correspondantes.
  • d'harmoniser le développement industriel avec une gestion durable de la production et une approche raisonnée du développement économique ;

Il inscrit ses actions dans une perspective d'aménagement durable de l'espace.

Compétences attestées :

La certification implique la vérification des capacités suivantes :

1 -  Aptitude à mobiliser les ressources d'un large champ de sciences fondamentales.

2 - Connaissance et compréhension du champ scientifique et technique de la spécialité "eau et environnement"

3 - Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4 - Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme des non-spécialistes.

5 - Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6 - Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7 - Respect des valeurs sociétales : connaissances des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

Dimension spécifique à la spécialité Eau et Environnement de l'ENSIL qui forme et certifie des ingénieurs capables de :

1 - Mettre en oeuvre une politique de gestion des eaux et/ou des déchets dans le cadre des mécanismes de gestion des services publics et de management de sociétés privées.

2 - Garantir une qualité de l'eau par la mise en place de solutions techniques et de gestion.

3 - Comprendre, maîtriser les paramètres à surveiller en matière de qualité physico-chimiques et biologiques des milieux aquatiques, de l'air, du sol.

4 - Concevoir, exploiter, gérer des équipements de :

     . traitement et distribution d'eau

     . collecte, traitement et évacuation des eaux usées et des boues

     . collecte, traitement, valorisation et évacuation des déchets

     . maîtrise de la qualité environnementale par la mise en place de solutions transversales intégrant sols, déchets, eau, air, énergie.

5 - Evaluer les risques sanitaires et les impacts de la mise en place des solutions préconisées.

6 - Mettre en place une normalisation ISO 14000, les règles et la normalisation hygiène, sécurité, environnement.

7 - Qualifier et quantifier une activité en termes d'impact généralisé.

Secteurs d’activités :

Ingénieur en production d'eau, traitement des eaux et des déchets, et environnement urbain et industriel, exerce sa mission en exploitation (potabilisation, traitement des eaux et des déchets urbains), en milieu industriel (traitement des effluents, traitement de l'air, gestion des déchets, décontamination des sols, analyse de risques environnementaux et sanitaires), en bureaux d'études (conception, dimensionnement), en industrie (production, collecte, exploitation), en collectivité territoriales et administration (gestion de l'environnement en collectivités), en France et à l'international.

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants :

- Chargé d'affaires, d'études, de projets, d'exploitation

- Ingénieur subdivisionnaire ou assimilé, du génie sanitaire

- Ingénieur de recherche et développement, commercial

- Responsable environnement, qualité, sécurité, développement durable

- Chef de projet ou de service

Code(s) ROME :
  • K2402 - Recherche en sciences de l''univers, de la matière et du vivant
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1501 - Direction de laboratoire d''analyse industrielle
  • K2306 - Supervision d''exploitation éco-industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Admission concours sur titre et entretien : Directeur de l'ENSIL, Directeur des études et enseignants statutaires

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

3 enseignants chercheurs ainsi que 2 personnes ayant une activité principale autre que l'enseignement et compétentes pour apprécier la nature des acquis (conformément au décret n°2002-590 du 24 avril 2002)

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Possibilité d'effectuer un semestre d'études dans une université partenaire à l'étranger et d'effectuer un ou plusieurs des stages prévus au cursus dans une entreprise étrangère (Europe ou monde entier).

Accord de double diplôme avec la Laurea Magsitrale in Ingegneria délivrée par le Politecnico di Torino, Turin, Italie.

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

- Loi du 10 juillet 1934 relative aux conditions de délivrance et à l'usage du titre d'ingénieur diplômé ;

- Décret n°99-747 du 30 août 1999 modifié par décret n°002-480 du 8 avril 2002 relatif à la création du grade de master ;

- Arrêté du 31 octobre 1991 portant création du diplôme d'ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Limoges (ENSIL) - JO 272 du 22 novembre 1991 ;

- Arrêté du 13 janvier 2014 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé - JO 0015 du 18 janvier 2014.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°91-924 du 13 septembre 1991 portant création d'instituts et d'écoles internes dans les universités et les instituts nationaux polytechniques - JO 219 du 19 septembre 1991.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2002-590 du 24 avril 2002

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet