Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Manager de domaines viticoles (MS)

Active

N° de fiche
RNCP19182
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 211p : Organisation gestion des ateliers de productions végétales
Date d’échéance de l’enregistrement : 18-12-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux Aquitaine (Bordeaux sciences agro) - http://www.agro-bordeaux.fr
Activités visées :

Le métier visé par la certification « Manager de Domaines Viticoles (MS) » est orienté vers le management d’entreprise de la filière viti-vinicole. Les managers de domaines viticoles ou d’entreprises du secteur vitivinicole sont des femmes et des hommes polyvalents, proches des problématiques de production et capables d’appréhender parfaitement l’entreprise dans son environnement juridique, fiscal, réglementaire et social en disposant d’une culture générale sur la vie des entreprises.

Selon la taille de l’entreprise, les fonctions assurées par ces managers peuvent prendre plusieurs appellations :

Dans les très petites entreprises (TPE), le manager devra assurer la direction générale, qui requiert polyvalence et aptitude au management des ressources humaines.

Dans ce cadre, les fonctions occupées à l’issue de la formation sont : Chef d’exploitation viticole, Gérant d’une entreprise de conseil en gestion d’exploitation viticole (activité libérale)

Dans des entreprises de plus grande taille (PME, Grand groupe, Coopérative viticole, Chambre d’agriculture, Société de négoce,  …) le manager pourra soit assurer :

  • ● Des fonctions transversales de direction générale en s’appuyant sur une équipe de cadre. Dans ce cadre, les fonctions occupées à l’issue de la formation sont : Directeur de domaine viticole (salarié), Directeur de cave coopérative, Direction générale de négoce de vin
  • ● Des fonctions de cadre dirigeant plus spécialisés (Technique, Commercial, Administratif et Financier, …). Il devra, dans ce cas, être capable de valoriser les compétences acquises en gestion dans ce domaine précis, démontrer une aptitude à l’encadrement en direction de ses collaborateurs (agents de maitrise, ouvriers qualifiés)  et assurer la communication avec la direction.            Dans ce cadre, les fonctions occupées à l’issue de la formation sont : Cadre de direction de domaine viticole (technique, financière, commerciale), Régisseur, Cadre de direction de cave coopérative (technique, financière, commerciale), Directeur technique, financier, commercial dans des activités de négoce de vin, Conseiller en gestion d’exploitation viticole

Dans une TPE/PE, le manager exercera à la fois l’activité de direction générale (pilotage stratégique) et de manager d’unité, il devra en effet combiner la dimension stratégique et la dimension opérationnelle des différents domaines d’activité de l’entreprise.

Dans les PME, Grand groupe, les activités peuvent être plus spécialisées : le manager exercera alors davantage des activités de manager d’unité.

 

Le titulaire de la certification intervient dans trois grands domaines :

  • La conduite globale ( ou management stratégique ) d’une entreprise viti-vinicole avec toutes les étapes dites transversales (stratégie, juridique, fiscale, sociale, …)
  • La gestion ( ou management opérationnel) d’une entreprise viti-vinicole
  • L’expertise et le conseil en management d’une entreprise vitivinicole

Les grandes activités exercées par le titulaire de la certification sur le plan du management stratégique, opérationnel et de l’expertise nécessitent de sa part la maitrise du processus allant du diagnostic de la situation à la prise de décision en fixant ou en tenant compte d’objectifs. Les étapes de ce processus sont menées le plus souvent de la manière suivante :

Il (elle)  conçoit et met en œuvre les différentes séquences d’un processus de décision, pour l’ensemble de l’entreprise ou dans un de ses domaines de gestion.

  • ● Il (elle) élabore un diagnostic
  • ● Il (elle) définit des orientations suite au diagnostic
  • ● Il (elle) propose des solutions (techniques, économique, commerciales, juridiques, fiscales, de gestion des ressources humaines)  et définit la faisabilité et la rentabilité des orientations envisagées
  • ● Il (elle) met en œuvre ces solutions et planifie les étapes de réalisation
  • ● Il (elle) contrôle et évalue leur réalisation
  • ● Il (elle) communique sur les résultats, évolutions et enjeux à des partenaires ou en interne
  • ● Il (elle) organise le fonctionnement d’un service ou d’une structure (pilotage)

  

En fonction du domaine d’intervention, les activités décrites prendront plus ou moins d’importance.

Dans le détail et de façon non exhaustive, les principales activités identifiables selon le domaine d’intervention concerné sont les suivantes :

Pour le Management stratégique d’une entreprise viti-vinicole 

Cet intitulé définit à lui seul l’activité centrée sur le pilotage stratégique de l’entreprise. Pour accomplir son rôle de décideur, le manager d’entreprise viti-vinicole doit réaliser un diagnostic stratégique de son entreprise, le traduire en projet et en business plan et le mettre en œuvre. Il doit en outre coordonner les différentes unités de son entreprise et exercer une fonction de manager général pour mettre en œuvre la stratégie qu’il a élaborée en s’appuyant sur la règlementation juridique, fiscale, sociale liée au secteur de la vigne et du vin. Il doit en outre avoir une bonne connaissance de la filière.

 Pour le Management opérationnel d’une entreprise viti-vinicole

 Dans les entreprises viticoles, on rencontre plusieurs unités, ce qui conduit à un management spécifique. Le manageur devra être capable à la fois de piloter le(s) différentes unités qui peuvent composées une entreprise viti-vinicole en lien avec les objectifs fixés mais également d’orienter leur(s) organisation(s) et leur(s) fonctionnement(s).

Les unités rencontrées dans une entreprise viti-vinicoles sont les suivantes :

  • l’unité de production (conduite du vignoble, récolte)
  • l’unité de transformation et conditionnement (vinification, élevage, conditionnement des vins)
  • l’unité de commercialisation
  • l’unité administrative et financière 
  • ● Il devra également assurer le management des ressources humaines de l’unité ou de l’entreprise.

Pour l’expertise et le conseil en management d’une entreprise viti-vinicole

Cet intitulé concerne les activités qui participent à l’amélioration continue du pilotage de l’entreprise. En s’appuyant sur sa maitrise du management stratégique et opérationnel, le manager sera amené à contrôler et évaluer les actions mises en œuvre afin de mesurer les écarts entre les résultats obtenus et la définition des objectifs. Il devra coordonner et communiquer sur les actions correctives à mettre en œuvre.

 Ces activités pourront être exercées dans des entreprises de service. Dans ce cas, l’activité d’expertise –conseil pourra s’exercer sur une dimension stratégique comme sur un domaine d’activité spécifique de l’entreprise conseillée. Elle pourra inclure une dimension managériale. Cette activité peut être réalisée comme activité libérale ou comme salarié d’une entreprise de service.

 

Compétences attestées :

Pour manager la stratégie d’une entreprise viti-viticole, le certifié doit être capable, en s’appuyant sur une bonne compréhension des processus techniques, économiques et financiers, une bonne connaissance des règlementations juridiques, fiscales, sociales et une maitrise de l’anglais (vocabulaire spécifique du milieu de la vigne et du vin, de :

  • ● Participer à la réalisation et utiliser un diagnostic stratégique
  • ● Raisonner les priorités en terme stratégique
  • ● Elaborer ou préconiser les axes stratégiques de l’entreprise : choix des actions (technique, économique et financière, sociale, …), montage juridique et fiscal
  • ● Conduire une analyse prévisionnelle (business plan)
  • ● Coordonner l’application et le contrôle sur le moyen terme des objectifs choisis

en utilisant les moyens suivants, nécessaires à la réalisation de ces compétences, professionnelles

  • ● L’animation et la coordination du travail d’équipe
  • ● La communication des prises de décisions

Pour manager le fonctionnement opérationnel des unités techniques d’une entreprise viti-vinicole, le titulaire doit être capable, en s’appuyant surses connaissances du matériel végétal, des bases agronomiques et physiologiques de la plante, des processus de conduite du vignoble, des équipements nécessaires à cette conduite, de la connaissance des règlementations environnementales, juridiques et sociales ainsi que des démarches de management qualité rattachées à cette conduite, de la connaissance des processus de vinification, d’élevage et de conditionnement des vins et de la connaissance des règlementations juridiques et sociales ainsi que des démarches de management qualitérattachées à ces processus, de :

  • ● Analyser les interactions sol/climat/plante
  • ● Raisonner la conduite et la production d’un vignoble
  • ● Raisonner les traitements phytosanitaires et l’entretien des sols
  • ● Raisonner l’installation d’une parcelle de vigne
  • ● Réaliser une expertise technique viticole à l’échelle de la parcelle et de la propriété
  • ● Raisonner l’élaboration d’un vin de qualité en fonction de la qualité de la matière première et des objectifs commerciaux de l’entreprise en tenant compte :
  •       -   de la gestion des ressources humaines
  •       -   de la gestion du matériel
  •       -   des contraintes environnementales des contraintes réglementaires
  • ● Analyser et interpréter les qualités chimiques et sensorielles des vins
  • ● Raisonner le traitement des effluents vinicoles
  • ● Réaliser une expertise technique œnologique à l’échelle de la parcelle et de la propriété en lien avec les objectifs commerciaux.

 en utilisant les moyens suivants, nécessaires à la réalisation de ces compétences, professionnelles

  • ● L’animation et la coordination du travail d’équipe
  • ● La communication des prises de décisions
  • ● L’encadrement des équipes de cadre et/ou agents de maîtrise, ouvriers qualifiés

Pour manager le fonctionnement opérationnel de l’unité commerciale d’une entreprise viti-vinicole sous l’angle économique, le certifié doit être capable, en s’appuyant surses connaissance en comptabilité générale et comptabilité analytique et des Connaissances des règlementations juridiques et fiscales rattachées, de :

  • ● Raisonner sa politique de prix en adéquation avec les critères techniques, économiques, qualitatifs et commerciaux
  • ● Mener une analyse marketing et commerciale
  • ● Tenir une comptabilité analytique
  • ● Calculer et analyser ses coûts
  • ● Mesurer sa performance économique et commerciale

 en utilisant les moyens suivants, nécessaires à la réalisation de ces compétences, professionnelles

  • ● L’animation et la coordination du travail d’équipe
  • ● La communication des prises de décisions
  • ● L’encadrement des équipes de cadre et/ou agents de maîtrise et employés administratifs

Pour manager le fonctionnement opérationnel de l’unité administrative et financière d’une entreprise viti-vinicole, le certifié doit être capable, en s’appuyant surses connaissances en comptabilité générale et analyse financière et de la  connaissance des règlementations juridiques et fiscales rattachées, de :

  • ● Animer et coordonner les différentes ressources humaines de l’entreprise
  • ● Gérer les ressources humaines (embauche, rémunération, …)
  • ● Conduire et analyser un diagnostic financier

 en utilisant les moyens suivants, nécessaires à la réalisation de ces compétences, professionnelles

  • ●L’animation et la coordination du travail d’équipe
  • ● La communication des prises de décisions
  • ● L’encadrement des équipes de cadre et/ou agents de maîtrise et employés administratifs

Pour expertiser et le conseiller en management une entreprise viti-vinicole, le certifié doit être capable, en s’appuyant surune bonne compréhension des processus techniques, économiques et financiers, la connaissance des règlementations juridiques, fiscales, sociales, la maitrise de l’anglais ainsi que la maîtrise du management stratégique et opérationnel, de :

  • ● Mettre en œuvre l’amélioration continue du pilotage de l’entreprise en contrôlant et évaluant les actions mises en œuvre afin de mesurer les écarts entre les résultats obtenus et la définition des objectifs.
  • ● Mener un diagnostic sur une problématique stratégique des entreprises viti-vinicoles en vue d’un expertise
  • ● Mener un diagnostic sur le fonctionnement  de plusieurs unités de l’entreprise (technique, économique et financier, commerciale, …) en vue d’une expertise
  • ● Animer et coordonner la mise en place des actions choisies, suite à la réalisation du diagnostic.

 en utilisant les moyens suivants, nécessaires à la réalisation de ces compétences, professionnelles

  • ●L’animation et la coordination du travail d’équipe
  • ● La communication le diagnostic et les préconisations

 

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP19182BC01

Management stratégique d’une entreprise viti-vinicole

Il permettra au titulaire de la certification  d’acquérir la compétence suivante : Savoir utiliser  et comprendre un diagnostic stratégique, être capable de raisonner les priorités en terme stratégique et  mener un projet stratégique : choix des actions (technique, économique et financière, sociale, …), montage juridique et fiscal. Il permettra également d’être capable de conduire une analyse prévisionnelle (business plan) et de coordonner l’application et le contrôle sur le moyen terme des objectifs choisis en sachant utiliser des outils de prévisions : Tableur, Logiciel de prévision. 

Il sera évalué au travers la réalisation de l’audit prévision décrit plus haut. Le bloc sera validé par l’obtention d’une note minimale de 10/20.

RNCP19182BC02

Management opérationnel des unités techniques d’une entreprise de la filière vigne et vin

Il permettra au titulaire de la certification  d’acquérir les compétences suivantes : être capable de raisonner l’ensemble des opérations techniques allant de la plantation à la production de raisin, de la transformation au conditionnement du vin.  Il permettra également d’être capable de réaliser une expertise technique tant viticole qu’œnologique à l’échelle de la parcelle et de la propriété en lien avec les objectifs commerciaux.

Il sera évalué au travers la réalisation de l’audit technique décrit plus haut. Le bloc sera validé par l’obtention d’une note minimale de 10/20 

RNCP19182BC03

Management opérationnel de l’unité commerciale d’une entreprise viti-vinicole sous l’angle économique

Il permettra au titulaire de la certification  d’acquérir les compétences suivantes : être capable de raisonner la politique de prix d’un domaine viticole en adéquation avec les critères techniques et économiques et  être capable de mener une analyse marketing en sachant utiliser des outils de comptabilité analytique et d’évaluation stratégique : matrice SWOT.

 Il sera évalué au travers la réalisation d’un audit technico-économique (décrit plus haut). Le bloc sera validé par l’obtention d’une note minimale de 10/20 

RNCP19182BC04

Management opérationnel de l’unité administrative et financière d’une entreprise viti-vinicole

Il permettra au titulaire de la certification  d’acquérir la compétence suivante : être capable de conduire  et d’analyser  un audit financier en utiliser des outils d’analyse financière.

 Il sera évalué au travers la réalisation de l’audit financier (décrit plus haut). Le bloc sera validé par l’obtention d’une note minimale de 10/20 

RNCP19182BC05

Expertise et conseil en management d’une entité de la filière viticole

Il permettra au titulaire de la certification d’acquérir les compétences suivantes : être capable de mener un diagnostic sur une problématique stratégique des entreprises viti-vinicoles. Pour ce faire, il devra mener un diagnostic sur le fonctionnement de plusieurs unités de l’entreprise (technique, économique et financier, commerciale, …). Il permettra également au stagiaire d’être capable d’animer et coordonner la mise en place des actions choisies, suite à la réalisation du diagnostic. Ce bloc s’effectuera en entreprise lors d’un période de stage. 

Il sera évalué au travers la réalisation d’un mémoire écrit et de sa soutenance orale devant un jury. Le bloc sera validé par l’obtention d’une note minimale de 10/20

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :
  • - Très Petite Entreprise / Petite Entreprise / Petite et Moyenne Entreprise  du secteur de la production viti-vinicole.
  • - Secteur coopératif viti-vinicole
  • - Petite et Moyenne Entreprise ou Grand Groupe du secteur du négoce ou de la distribution de vin
  • - Organisme parapublic ou Entreprise privée du secteur du conseil, développement de la filière viti-vinicole
Type d'emplois accessibles :
  • -Chef d’exploitation viticole
  • -Directeur de domaine viticole (salarié), de cave coopérative
  • -Direction générale de négoce de vin
  • -Cadre de direction de domaine viticole (technique, commercial, administratif et financier)
  • -Régisseur
  • -Cadre de direction de cave coopérative
  • -Direction technique, financière, commerciale dans des activités de négoce de vin
  • -Conseil en gestion d’exploitation viticole (activité libérale ou salariée)

 

Code(s) ROME :
  • A1405 - Arboriculture et viticulture
  • M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise
  • A1301 - Conseil et assistance technique en agriculture
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le CES Manager de domaines viticoles permet l’obtention du Certificat Certiphyto décideur et de la Capacité Professionnelle Agricole

 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X
  • Responsable pédagogique de la formation
  • 2 enseignants chercheurs de l’école
  • 3 professionnels de la gestion des domaines viticoles
  • Le maitre de stage
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X
  • Responsable pédagogique de la formation
  • 2 enseignants chercheurs de l’école
  • 3 professionnels de la gestion des domaines viticoles
  • Le maitre de stage
En contrat de professionnalisation X
  • Responsable pédagogique de la formation
  • 2 enseignants chercheurs de l’école
  • 3 professionnels de la gestion des domaines viticoles
  • Le maitre de stage
Par candidature individuelle X
  • Responsable pédagogique de la formation
  • 2 enseignants chercheurs de l’école
  • 3 professionnels de la gestion des domaines viticoles
  • Le maitre de stage
Par expérience X
  • Responsable pédagogique de la formation
  • 2 enseignants chercheurs de l’école
  • 3 professionnels de la gestion des domaines viticoles dont au minimum un employeur et un salarié au minimum
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 16 février 2006 publié au Journal Officiel du 5 mars 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 5 mars 2006, jusqu'au 5 mars 2011.

 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 11 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 18 décembre 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq  ans,  avec effet au 9 décembre 2017, jusqu'au 18 décembre  2023.

Arrêté du 16 avril 2014 publié au Journal Officiel du 3 juillet 2014 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Modification du nom de la certification.

Arrêté du 27 novembre 2012 publié au Journal Officiel du 9 décembre 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous  l'intitulé "Responsable de domaines viticoles" avec effet au 05 mars 2011, jusqu'au 9 décembre 2017.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2005.

Arrêté du 3 octobre 2002 publié au Journal Officiel du 12 octobre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Observations : L'homologation prend effet à compter du 1er janvier 1990 et jusqu'au 31 décembre 2003.

Arrêté du 19 janvier 1998 publié au Journal Officiel du 4 février 1998 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 12-10-2002
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.agro-bordeaux.fr/fiche-pedagogique/mastere-specialise-manager-de-domaines-viticoles/

formco@agro-bordeaux.fr

 


http://www.agro-bordeaux.fr

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP15962 RNCP15962 - Responsable de domaines viticoles
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet