Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, spécialité systèmes électriques, en partenariat avec l'ATEE

Active

N° de fiche
RNCP19304
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 250 : Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite
  • 255 : Electricite, électronique
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS - -
Activités visées :

Liste des activités visées par le diplôme :

 La certification s'inscrit dans les titres d’ingénieurs en systèmes électriques du Cnam avec des compétences plus spécifiques dans les domaines des réseaux et notamment des réseaux électriques intelligents (smart grids).
Dans ces domaines, les situations professionnelles tenues par les ingénieurs de la spécialité Systèmes électriques du Cnam concernent les activités suivantes :
- Etude du besoin pour évaluer la faisabilité et établir le cahier des charges des équipements électrotechniques
- Choix des matériels, des fournisseurs et prestataires pour les réalisations en externe
- Validation, vérification des dossiers techniques et des procédures de tests
- Organisation du montage des équipements sur le site, pilotage et contrôle de la mise au point et des tests jusqu'à la mise en service
- Organisation, le cas échéant, de l’exploitation de la maintenance d’installations techniques
- Exploitation de sites de production d’énergie électrique
- Direction d’une équipe ou d’une structure d’étude et de réalisation en électrotechnique
- Gestion de l’ensemble des moyens humains, matériels et financiers alloués à la réalisation et à l’exploitation d’équipements et installations électrotechniques complexes
- Définition et gestion de l’ensemble des moyens techniques et financiers nécessaires à la réalisation

Compétences attestées :

Compétences ou capacités évaluées :

1. La connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée,
2. L’aptitude à mobiliser les ressources du champ scientifique et technique du génie électrique
3. La maîtrise des méthodes et des outils de l’ingénieur : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes,
4. La capacité à concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants,
5. La capacité à effectuer des activités de recherche, fondamentale ou appliquée, à mettre en place des dispositifs expérimentaux, à s’ouvrir à la pratique du travail collaboratif,
6. La capacité à  trouver l’information pertinente, à l’évaluer et à l’exploiter,
7. L’aptitude à prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique,
8. L’aptitude à prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail,
9. L’aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable,
10. L’aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.
11. La capacité à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maîtrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes,
12. La capacité à entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux,
13. L’aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux,
14. La capacité à se connaître, à s’autoévaluer, à gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

L'ingénieur de la spécialité Systèmes électriques du Cnam, en respectant une démarche qualité et en
tenant compte de l’environnement peut :
- Elaborer et rédiger les spécifications techniques d’un cahier des charges.
- Coordonner les études liées au développement d’un nouveau procédé industriel ou d’un produit.
- Conduire des études depuis la conception des projets jusqu’à leur réalisation.
- Piloter et organiser des services de maintenance de systèmes de production variés.
- Définir et gérer l’ensemble des moyens nécessaires à la réalisation de projets.
- Diffuser, valoriser ses résultats.

Secteurs d’activités :

Production, transport et distribution de l’énergie électrique
Construction automobile, aéronautique, matériels de transport
Eau, déchets, gestion des déchets
Services ingénierie et Etudes techniques
Industries de la métallurgie
Fabrication d’équipements mécaniques
Matériels informatiques et électroniques
Construction, Génie Civil, Bâtiment, Travaux Publics
Transport et communication
Services informatiques (SSII). Editeurs de logiciels
Télécommunications (services)
Fonction publique et territoriale
Commerce et grande distribution
Autres études et conseils

Type d'emplois accessibles :

Recherche & développement
Ingénierie, études et conseils techniques
Production, exploitation, maintenance, essais, qualité, sécurité
Systèmes d’information
Management de projet ou de programme
Relations clients (marketing, commercial)

Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

FIP : Le jury de délivrance des diplômes est paritaire, il est composé des personnalités suivantes avec un quorum minimum de huit personnes (Le Directeur de l'École d'Ingénieurs du CNAM -Président du jury-, le Directeur de l'Antenne Alternance (Paris ou Région) dans laquelle la formation s'est déroulée, le Responsable national du parcours, le responsable du service pédagogie de l'alternance, le Directeur du CFA, des représentants professionnels du domaine en nombre équivalent au nombre des membres représentants la formation nommés par le Directeur de la formation).

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

Le jury de délivrance des diplômes est paritaire, il est composé des personnalités suivantes avec un quorum minimum de huit personnes (Le Directeur de l'École d'Ingénieurs du CNAM -Président du jury-, le Directeur de l'UFA dans laquelle la formation s'est déroulée, le Responsable national du parcours, le responsable du
service pédagogie de l'alternance, le Directeur du CFA, des
représentants professionnels du domaine en nombre équivalent au nombre des membres représentants la formation, nommés par le Directeur de la formation). Une décision de constitution de jury est signée par le Directeur de l’EICnam. Seules les années I2 et I3 peuvent être proposés en contrat de professionnalisation uniquement sur le lieu de formation de la FIP.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury spécifique de VAE composé d’enseignants et de
professionnels conformément à la loi du 17 janvier 2002.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Articles D612-33 à D612-36 du code de l'éducation (grade de master)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 19 février 2016

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 31-08-2018
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet