Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

BP - option Technicien de recherche-développement (TRD)

Active

N° de fiche
RNCP1935
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 210 : Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-09-2020
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'agriculture - http://www.agriculture.gouv.fr
Activités visées :

* Activités visées :
1. Activités permanentes :
Le technicien de recherche-développement met en œuvre un protocole de recherche ou d’expérimentation. Ceci implique les opérations suivantes, classées par ordre chronologique :
– Il peut participer à l’élaboration du protocole de recherche en apportant son point de vue à la faisabilité de celui-ci (choix du milieu ou du support, types de matériels ou de machines les mieux adaptés, propositions de techniques plus appropriées…).
– Il met en place le dispositif d’expérimentation. Il prépare le milieu, les matériaux, les supports, les instruments et le matériel expérimental. Il installe les sujets vivants selon le dispositif prévu. Il met en relation les différents éléments et les organise conformément au protocole. Il assure la conduite et le contrôle de l’élevage (ou de la culture) expérimental(e).
– Il mesure et contrôle certains des paramètres expérimentaux qui doivent être enregistrés. Pour cela il règle et étalonne les appareils de mesure. Il prélève les échantillons ou place les appareils selon les instructions du protocole. Il enregistre les données sur les documents qu’on lui a fournis ou qu’il a établis. Il consigne par écrit le compte-rendu ou rédige un rapport.
– Il contribue à ce que la rigueur de la procédure expérimentale soit respectée. Il repère les dysfonctionnements grossiers ou très apparents. Il rend compte aussitôt des incidents ou perturbations qui affectent le déroulement de l’expérience. Il intervient au besoin pour ne pas compromettre la qualité ou la continuité du dispositif. Il peut effectuer un premier traitement (approché) des résultats à l’aide d’outils statistiques simples.
– Il est responsable d’une série de tâches matérielles ainsi que du respect des consignes d’hygiène et de sécurité. Il assure l’entretien et les réparations de pannes élémentaires du matériel et des machines utilisées. Il gère l’approvisionnement en petit matériel et produits courants. Il range et étiquette les produits avec les précisions requises. Il surveille et effectue l’entretien courant des locaux techniques (serre, laboratoire, station…).
– Il participe activement aux réunions de l’équipe de recherche. Il communique avec tous les autres personnels comme avec des visiteurs ou des publics extérieurs. Il peut présenter par écrit et par oral le résumé d’une recherche ou d’une expérimentation en la reliant au contexte économique et social ou à une filière de production.

2. Activités complémentaires :
Selon le secteur de recherche et le type d’expérimentation, il sera demandé au technicien de recherche-développement de maîtriser une ou plusieurs des activités suivantes :
– Le travail de recherche exigeant une actualisation et une mise à jour permanente des connaissances, une information sur les changements ou innovations qui interviennent dans le secteur concerné, il s’informe de ' l’état de la question ' et actualise ses connaissances dans un domaine hautement spécialisé.
– Il détermine le coût d’un élevage ou d’une culture expérimentaux ; il en assure la gestion et le suivi financier ; il gère les stocks matières.
– Il contribue à la présentation par écrit ou sous forme iconographique des résultats d’une expérimentation.
– Il maîtrise des situations de communication simple en langue anglaise : lecture d’un abstract, d’un mode d’emploi rédigé en anglais, accueil des visiteurs étrangers.

3. Adaptation au secteur de recherche et au type d’expérimentation :
La recherche, quelle que soit sa finalité, progresse et évolue en fonction de ses objectifs et de la concurrence internationale. Compte tenu de cette caractéristique, les situations professionnelles des techniciens de recherche-développement réclament à la fois une adaptation poussée au secteur dans lequel sont localisés les programmes et, au besoin, une adaptation particulière en rapport avec le type de recherche ou d’expérimentation. Ces exigences conduiront à identifier des activités spécifiques comme :
– acquérir de nouveaux concepts scientifiques et se familiariser avec des nouvelles théories,
– apprendre à utiliser de nouveaux matériels et équipements, de nouvelles techniques,
– adapter des savoir-faire à de nouveaux supports ou d’autres sujets vivants,
– identifier et enregistrer des données expérimentales à l’aide de procédés automatisés ou informatisés.

Compétences attestées :

C1: Mobiliser les connaissances techniques nécessaires à l’expérimentation

C2 : Mettre en place une expérimentation avec un support animal ou végétal en intégrant les normes d’hygiène et de sécurité

C3 : Utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale

C4 : Collationner des paramètres expérimentaux

C5 : Rappeler les principales connaissances, terminologies et méthodes scientifiques utilisées dans le secteur de recherche

C6 : S’informer sur l’état d’avancement de la recherche scientifique du domaine concerné

C7 : Communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle

C8 : Situer le programme de recherche dans son environnement socio-économique

C9 : Communiquer en langue anglaise oralement et par écrit

C10,C11 et C12 : UCARE (unités capitalisables d'adaptation régionale à l'emploi)

 

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP1935BC01

UCP1 : Être capable de mobiliser les connaissances techniques nécessaires à l'expérimentation

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable d'identifier les répercussions du milieu pédo-climatique sur la mise en place d'un essai en plein air ou abrité
- Etre capable de mobiliser les connaissances concernant l'utilisation du matériel et des locaux expérimentaux
En cas de projet professionnel lié au secteur des productions végétales, ce bloc vise à :
- Etre capable de mobiliser les connaissances concernant les pratiques culturales

En cas de projet professionnel lié au secteur des productions animales, ce bloc vise à :
- Etre capable de mobiliser les connaissances concernant les pratiques d'élevage

RNCP1935BC02

UCP2 : Être capable de mettre en place une expérimentation avec un support animal ou végétal en intégrant les normes d'hygiène et de sécurité

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc diffère suivant le projet professionnel.

En cas de projet professionnel lié au secteur des productions végétales, ce bloc vise à :
- Etre capable de préparer tout ce qui est nécessaire pour la mise en place d’une culture en fonction des contraintes d’une expérimentation et en respectant les règles élémentaires d’hygiène

- Etre capable de mettre en oeuvre les différentes techniques ou opérations culturales liées au cycle de production dans les conditions de sécurité optimales

En cas de projet professionnel lié au secteur des productions animales, ce bloc vise à :
- Etre capable de préparer tout ce qui est nécessaire pour la mise en place d’un élevage en fonction des contraintes d’une expérimentation et en respectant les règles élémentaires d’hygiène
- Etre capable de mettre en oeuvre des opérations d’élevage dans des conditions de sécurité optimales

RNCP1935BC03

UCP4 : Être capable de collationner des paramètres expérimentaux

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable de régler et d'étalonner les appareils de mesure utilisés dans l'expérimentation
- Etre capable de réaliser un échantillonage selon le plan prévu ou à l'aide d'un modèle théorique courant
- Etre capable de collecter et enregistrer des données expérimentales exploitables en cours et en fin d'expérimentation

RNCP1935BC04

UCP5 : Être capable de rappeler les principales connaissances, terminologies et méthodes scientifiques utilisées dans le secteur de recherche

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable de rappeler les concepts clés qui régissent le monde vivant à différents niveaux d'organisation (cellule, organisme, écosystème)
- Etre capable de retrouver un individu ou un élément dans une classification
- Etre capable de comprendre le langage d'un spécialiste
- Etre capable de présenter les caractéristiques d'une méthode de recherche scientifique

RNCP1935BC05

UCP6 : Être capable de s'informer sur l'état d'avancement de la recherche scientifique du domaine concerné

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable d’analyser chacun des paramètres mis en oeuvre dans une expérimentation
- Etre capable de caractériser les modes d’études des principaux laboratoires qui travaillent dans le même domaine
- Etre capable de situer dans des catégories homogènes les produits expérimentaux utilisés
- Etre capable de résumer un article du type "le point sur la question"

RNCP1935BC06

UCG7 : Etre capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable de communiquer oralement dans les situations de la vie sociale et professionnelle
- Etre capable d’utiliser les messages imprimés, sonores et audiovisuels de la vie sociale et professionnelle
- Etre capable de produire les messages indispensables à la vie sociale et professionnelle

RNCP1935BC07

UCP8 : Être capable de situer le programme de recherche dans son environnement socio-économique

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable de décrire le rôle du laboratoire dans le contexte local et national de la recherche-développement
- Etre capable de présenter les relations fonctionnelles de son unité avec les partenaires (décideurs, utilisateurs et fournisseurs)
- Etre capable de replacer l'activité de recherche- développement dans la filière et ses enjeux socio-économiques

RNCP1935BC08

UCP9 : Être capable de communiquer en langue anglaise par oral et par écrit

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :
- Etre capable de s'informer et de communiquer grâce à la connaissance de la langue anglaise
- Etre capable d'utiliser la langue anglaise écrite et orale dans son activité fonctionnelle

RNCP1935BC09

UCARE10 : Etre capable de rappeler les principales connaissances, terminologies et méthodes scientifiques utilisées dans le secteur de recherche

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :

- Etre capable de décrire son rôle dans le déroulement d’une expérimentation particulière, elle-même partie d’un programme de recherche

- Etre capable de préparer un plan d’action pour la mise en œuvre du protocole

- Etre capable de mettre en œuvre la culture (ou l’élevage) propre au dispositif d’expérimentation et conformément au protocole

- Etre capable d’assurer le suivi technique de la culture ou de l’élevage expérimental

RNCP1935BC10

UCARE11 : Unité capitalisable d'adaptation régionale et à l'emploi

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
L'UCARE correspond à des capacités professionnelles supplémentaires, relatives à un savoir faire particulier, permettant l’adaptation régionale ou l’adaptation à l’emploi.

RNCP1935BC11

UCARE12 : Unité capitalisable d'adaptation régionale et à l'emploi

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
L'UCARE correspond à des capacités professionnelles supplémentaires, relatives à un savoir faire particulier, permettant l’adaptation régionale ou l’adaptation à l’emploi.

RNCP1935BC12

UCP3 : Etre capable d’utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale

Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification. L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide dans le cadre de l'acquisition de la certification. Le cumul des blocs correspondant aux 12 unités capitalisables donne accès à la certification. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité.
Ce bloc vise à :

- Etre capable de résoudre un problème mathématique déjà formulé

- Etre capable de juger de la validité des résultats obtenus

- Etre capable de traduire une situation professionnelle en langage mathématique

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

* Secteur d'activité : Organismes publics et professionnels de recherche et d’expérimentation (INRA, Cemagref, instituts techniques…) ; services de recherche-développement des entreprises agroalimentaires et d’agrofournitures ; animaleries de laboratoire.
Le technicien de recherche-développement contribue activement à des programmes de recherche, comme la recherche appliquée, l’expérimentation ou la vulgarisation. Cependant ce diplôme ne concerne que certains secteurs particuliers tous en relation avec les sciences de la vie. On peut citer plus particulièrement :
– les productions animales et végétales ainsi que leurs relations avec le milieu physique et naturel ;
– les industries agroalimentaires et les biotechnologies ;
– le secteur essai et contrôle de produits de synthèse (produits vétérinaires, phytosanitaires, fertilisants, nutrition animale…).

Type d'emplois accessibles :

* Types d'emplois accessibles : Le technicien de recherche-développement se situe hiérarchiquement ente les catégories de techniciens supérieurs et d’ingénieurs de recherche, d’une part, et la catégorie des ouvriers professionnels et employés dans les travaux de recherche, d’autre part.

Code(s) ROME :
  • A1302 - Contrôle et diagnostic technique en agriculture
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l'agriculture, est composé paritairement : – de membres de l'enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres l'enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ;
– de professionnels du secteur d'activité concerné par l'option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d'exploitation et salariés.

Après un parcours de formation continue X

Idem.

En contrat de professionnalisation X

Idem.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Idem.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n° 90-305 du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l'agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n° 2003-1160 du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l'agriculture (JO du 6 décembre 2003)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Arrêté du 19 juin 1990 portant création et fixant les conditions de délivrance du brevet professionnel option Technicien de recherche-développement (JO du 14 juillet 1990)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n° 2003-1160 du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l'agriculture (JO du 6 décembre 2003)
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Nouvelles Certifications :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34023 RNCP34023 - BP - Technicien animalier en unité d'expérimentation
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet