Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé du Centre Universitaire des Sciences et Techniques de l'Université de Clermont-Ferrand II, spécialité Génie Biologique.

Active

N° de fiche
RNCP19687
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 221 : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine
  • 222 : Transformations chimiques et apparentées (y.c. industrie pharmaceutique)
  • 112f : Biochimie des produits alimentaires ; Biochimie appliquée aux procédés industriels
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
UNIVERSITE CLERMONT AUVERGNE - -
Activités visées :

L’ingénieur en Génie Biologique de Polytech Clermont-Ferrand maîtrise un champ disciplinaire très vaste, qui couvre l'ensemble des étapes d'un procédé basé sur l'utilisation de matériel vivant ou issu du vivant. Un ingénieur relevant de ce domaine dispose des techniques d’identification et de modification de la matière première et/ou du biocatalyseur ainsi que des outils nécessaires à l'élaboration et à la conduite d'un procédé de production, purification, formulation et conditionnement d'un produit. Les contraintes liées aux réglementations, aux normes environnementales et à l'assurance qualité sont, bien sûr, intégrées à chaque étape.

Un ingénieur en Génie Biologique conduit des missions pluridisciplinaires de recherche et développement ou de production, exploitation, qualité dans des secteurs d'activité aussi variés que les biotechnologies, la microbiologie industrielle, l’industrie pharmaceutique, l’industrie cosmétique, l'agro-alimentaire ainsi que certains secteurs de l’environnement. Il assure des missions de management et de conduite de projet tout en prenant en compte les évolutions de la législation (affaires réglementaires) dans un contexte national ou international.

Les métiers émergents associés au domaine Biotechnologie-Agroalimentaire nécessitent d’optimiser les interfaces des disciplines de base afin de mettre en œuvre et de développer les technologies basées sur la biologie pour des applications industrielles répondant à un large spectre de besoins sociétaux incluant des innovations dans le diagnostic, le traitement et la prévention de pathologies, la conception de nouveaux matériaux (ou de matériaux biosourcés) et de nouveaux procédés à destination de l’environnement (bioénergie et bioraffinage).

Compétences attestées :

1. Compétences génériques de l’ingénieur en Génie Biologique

Les compétences génériques de l’ingénieur sont déclinées dans le domaine du Génie Biologique selon les items suivants:

Etre capable de construire une pensée critique sur le champ, les objets, les données, les démarches et les outils mobilisés aux interfaces Physique-Chimie-Biologie

Etre capable d’analyser un besoin technique et de l’exprimer en une spécification ou un cahier des charges

Etre en mesure de tenir compte des contraintes socio-économiques dans la résolution et la modélisation d’un problème de génie biologique

Etre capable de respecter les règles de la propriété intellectuelle dans le cadre de recherches bibliographiques, production de résultats, démarche d'innovation

Maîtriser les notions de base de l'économie générale, de la gestion et du droit de l'entreprise

Comprendre les enjeux et les méthodes d'optimisation des organisations (démarches qualité, marketing, choix financiers, gestion de projets, veille)

Etre capable de prendre en compte les enjeux de la démarche « Développement durable » dans toutes ses dimensions (économique, sociale et environnementale)

Etre capable de comprendre les enjeux du territoire et des réseaux dans lesquels s'inscrit son activité

Etre capable de gérer un projet en mobilisant les outils de gestion de projet en mobilisant les ressources nécessaires, être force de proposition

Etre apte à travailler à l'international par la maîtrise de la langue dans un contexte professionnel et par la capacité à s'adapter à un environnement culturel à l'étranger

2. Compétences spécifiques de l'ingénieur en Génie Biologique de Polytech Clermont-Ferrand

Concevoir et mettre en œuvre à l’échelle industrielle des biocatalyseurs (enzymes ou microorganismes) :

  • Identifier et/ou concevoir un biocatalyseur (enzyme et microorganisme)
  • Mettre en œuvre le biocatalyseur jusqu’à l’échelle industrielle

Pouvoir prendre en charge la conception, l’amélioration et la réalisation d’un bioprocédé

  • Concevoir, améliorer et industrialiser un bioprocédé
  • Intégrer les spécificités de la matière première
  • Intégrer les contraintes socio-économiques liées au procédé

Etre capable de manager la conception ou l’amélioration de produits issus ou à destination de la matière biologique

  • Identifier et contrôler les caractéristiques des produits finis
  • Concevoir, formuler, améliorer et fabriquer un bioproduit
  • Intégrer les contraintes socio-économiques liées au produit

 

Le titre d’ingénieur confère le grade de master conformément au décret n°99-747 du 30 août 1999

Secteurs d’activités :

Les ingénieurs en Génie Biologique exercent leurs activités dans les secteurs des industries Agro-alimentaires, des industries chimiques, pharmaceutiques, Eau et gestion des déchets, extraction d'energie, service ingénierie et études techniques

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants:

  • Ingénieur en qualité et affaires reglementaires: son rôle est de concevoir, coordonner et organiser la démarche et les actions de contrôle qualité au sein de l'entreprise
  • Ingénieur en production industrielle: son rôle est d'organiser et de superviser les procédures de fabrication de produits industriels en respectant le cahier des charges et les impératifs définis par le service contrôle qualité de l'entreprise
  • Ingénieur en recherche et développement: son rôle est de concevoir de nouveaux produits ainsi que de nouvelles technologies à visée industrielle (développement et innovation commerciale)
Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Directeur de l'école, directeur des études, responsables des spécialités, enseignant-chercheurs, enseignants, professionnels

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Directeur de l'école, directeur des études, responsables des spécialités, enseignant-chercheurs, enseignants, professionnels

En contrat de professionnalisation X

Directeur de l'école, directeur des études, responsables des spécialités, enseignant-chercheurs, enseignants, professionnels

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Directeur de l'école, directeur des études, responsable VAE université, responsables des spécialités, enseignant-chercheurs, enseignants, professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Possibilité de préparer un double diplôme avec les USA, le Royaume-Uni (pour plus d'informations, consulter le site internet de l'école)

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 20 janvier 2015 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé. Publié au JORF N°0032 du 7 février 2015 page 1856.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 23/07/1974 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur jusqu'à la session 2003

 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret 2002-590 du 24 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience par les établissements d'enseignement supérieur

Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet