Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur Agronome, diplômé de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon (INA P-G)

Inactive

N° de fiche
RNCP2010
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'agriculture - - http://www.agriculture.gouv.fr
Activités visées :
– Références de la CTI définissant l’ingénieur : - ' le métier de base de l’ingénieur consiste à poser et résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services ' ;
- ' un ingénieur doit être capable d’étudier un problème dans sa globalité, c’est-à-dire en prenant en compte toutes les contraintes, qu’elles soient techniques, économiques, humaines, sociales, etc… ' ;
- ' l’activité de l’ingénieur mobilise des hommes et des moyens techniques et financiers, le plus souvent dans un contexte international '.

– Spécificités de l’Ingénieur agronome diplômé de l’INA P-G : Ingénieur disposant d’une solide culture agronomique et doté d’une formation qui allie les dernières avancées des sciences et technologies du vivant, l’ouverture liée aux sciences humaines et les outils et méthodes de l’ingénieur :
- ' connaissance des systèmes vivants, à différentes échelles d’espace et de temps, à différents niveaux d’organisation, et plus ou moins anthropisés, qui donne des outils pour penser et agir sur les systèmes complexes rencontrés dans les différentes situations professionnelles. Intégration de l’aléatoire et de la complexité ' ;
- ' formation par la recherche, culture scientifique à dominante biologique et expérimentale : importance de l’observation, du doute, de la validation par l’expérience et l’expérimentation ' ;
- ' connaissances en sciences économiques et sociales et sciences humaines : permettant de comprendre la société et d’être apte à répondre à des demandes d’acteurs publics et privés ' ;
- ' connaissances des mondes agricoles, ruraux et agro-industriels '.
Compétences attestées :
– Compétences de l’Ingénieur agronome diplômé de l’INA P-G : - être capable de combiner, pour la décision (dans la conduite de projet, la résolution de problèmes, la proposition d’innovations), des connaissances et savoir-faire issus d’une grande diversité de champs disciplinaires (biologie, sciences économiques et sociales, sciences de l’ingénieur, technologies : agronomiques, zootechniques, alimentaires) ;
- savoir appliquer un niveau d’expertise élevé dans un domaine professionnel correspondant à celui d’une spécialisation de 3° cycle ;
- savoir appliquer rapidement des ensembles méthodologiques issus de différents champs disciplinaires sur des objets nouveaux ;
- faire preuve d’autonomie dans la conception et la réalisation, assurant réactivité et capacité d’adaptation ;
- être capable d’anticiper, de prévoir l’évolution des systèmes vivants et d’intervenir dans leur gestion ;
- être capable d’exercer ces différentes compétences dans un cadre international.

– Connaissances et savoir-faire indispensables à l’exercice des métiers des ingénieurs agronomes diplômés de l’INA P-G :
- Connaissances :
. sur les mécanismes de base en biologie : connaître l’organisation du vivant suivant une approche systémique, qui touche à des domaines d’application ayant leurs propres problématiques. Trois domaines à maîtriser : ' les mécanismes moléculaires ', ' de la molécule aux organismes ', ' des organismes aux populations et aux écosystèmes ' ;
. en technologies acquises dans quatre grands domaines thématiques de l’INA P-G, à situer dans un contexte complexe et pluridisciplinaire : ' Filières des produits animaux ', ' Gestion des peuplements végétaux et des ressources du milieu ', ' Bio-industrie ', et ' La place de l’eau dans le milieu physique ' ;
. en sciences économiques et sociales : ' Concepts et théories économiques ', ' Comptabilité générale et analyse financière ', ' Sociologie des organisations ', 'Choix d’investissement, évaluation de projet ', ' Introduction générale au droit ' ;
. en sciences de l’ingénieur : c’est-à-dire dans les disciplines d’amont nécessaires à tout ingénieur : ' Informatique ', ' Mathématiques ', ' Physique '.
Ces connaissances contribuent à acquérir l’aptitude à s’adapter aux changements d’échelles de temps et d’espace.

- Savoir-faire :
. savoir proposer, entreprendre et mettre en œuvre les stratégies pour le vivant ;
. savoir analyser un problème, savoir poser un diagnostic, savoir tester des hypothèses, faire des expérimentations, évaluer les résultats et proposer des innovations, savoir décider ;
. savoir travailler en équipe, manager et savoir s’adapter à des interlocuteurs variés ;
. savoir communiquer par écrit et par oral, savoir trouver et hiérarchiser l’information ;
. savoir utiliser les bons canaux de communication interne, maîtriser les procédures de communication interne, comprendre le milieu dans lequel on évolue ;
. savoir communiquer dans deux langues étrangères, dont l’anglais, avec une capacité d’usage autonome d’une au moins de ces langues (niveau supérieur ou égal au niveau CEL 4) ;
. savoir agir en milieu international pour mener à bien des projets internationaux, pluri-culturels.

– Domaines de spécialisation de 3ème année :
Quatre grands domaines de compétences et d'activités pour les ingénieurs agronomes de l’INA P-G : ' Agriculture et Alimentation ', ' Biologie ', ' Environnement ' et ' Services '

Domaines qui se déclinent en domaines de spécialisation, correspondant à la 3ème année d’école :
- Agronomie-Environnement,
- Sciences animales et filières des produits,
-Sciences économiques et sociales, développement agricole,
- Sciences et procédés alimentaires,
- Sciences et technologies de la biologie, de la nutrition et de l’alimentation humaines,
- Sciences pour les industries biologiques et alimentaires,
- Ingénierie de la production végétale,
- Protection des plantes et environnement,
- Chimie analytique,
- Informatique : chef de projet,
- Sciences économiques et sociales, économie et gestion de l’entreprise,
- Sciences économiques et sociales, gestion du vivant et stratégies patrimoniales,
- Gestion, innovation et performance des entreprises et industries du vivant.

Ces domaines de spécialisation s’enrichissent d’une possibilité de formation pour la recherche, dispensée notamment au sein de l’école doctorale ABIES.
Secteurs d’activités :

* Secteurs d'activité :
Servir à travers le monde partout où une approche d’ingénieurs formés au complexe et au vivant apporte créativité et esprit d’entreprise, et contribue à la prise de décision pertinente.
- Agriculture et industries d’amont, aménagement, industries agroalimentaires, industries pharmaceutiques, biotechnologies, environnement, distribution, conseil, audit, secteur bancaire, finance, informatique, enseignement, formation, recherche, collectivités territoriales, service de l’Etat, industrie de la parfumerie et de la cosmétique, propriété industrielle, activité juridique, restauration collective, communication, etc.

Type d'emplois accessibles :

* Types d'emplois accessibles :
- Recherche, développement : Chercheur/Enseignant-Chercheur, Ingénieur recherche et développement ;
- Production, gestion industrielle : Ingénieur de production, Ingénieur environnement, Ingénieur assurance qualité, Ingénieur logistique (approvisionnement, gestion de flux) ;
- Marketing, commercial : Chef de produit, Directeur ou responsable commercial, Ingénieur d’affaires, Acheteur ;
- Secteur bancaire, Finance : Analyste financier, Trader, Contrôleur de gestion ;
- Conseil, Audit : Consultant senior, manager ou associé, Conseil en environnement, Auditeur ;
- Politiques et développements agricoles, agroalimentaires, environnementaux : Evaluation de projets, Politiques publiques ;
- Système d’informations : Ingénieur expert, Chef de projet, Ingénieur consultant en systèmes d’information, Ingénieur de développement, Ingénieur en traitement d’informations ;
- Production agricole : Exploitant agricole, Conseiller agricole ;
- Services de l’Etat et des collectivités territoriales.
La pratique de ces fonctions peut conduire les diplômés à évoluer de fonctions de cadre supérieur à des fonctions de chef d’entreprise et de cadre dirigeant.

Code(s) ROME :
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X Enseignants-Chercheurs
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X Enseignants chercheurs et professionnels
En contrat d’apprentissage X Enseignants-Chercheurs
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :
- 40 accords internationaux, - 2 accords de double-diplômes :
Université des Sciences Agronomiques de Gembloux (Belgique),
Escuela Técnica Superior de Ingenieros Agronomos, Universidad Politécnica de Madrid (Espagne).
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Code rural, article R. 812-21, Code de l’éducation, article L.642-1,
Décret n°71-1124 du 31 décembre 1971

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n°99-747 du 30 août 1999 relatif à la création du grade de master et notamment son article 2, alinéa 2, modifié par l’article du décret n°2002-480 du 8 avril 2002

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002 pris pour application du premier alinéa de l’article L. 613-3 et de l’article L. 613.4 du code de l’éducation relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements de l’enseignement supérieur (JO du 26 avril 2002)
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :
Site Internet de la communauté éducative de l’enseignement agricole public français Site Internet de l’INA P-G

http://www.inapg.fr
http://www.educagri.fr/agrisup/index.cfm

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet