Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - Criminologie

Inactive

N° de fiche
RNCP21252
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 344 : Sécurite des biens et des personnes, police, surveillance
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-10-2019
Nom légal Nom commercial Site internet
Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) - http://www.cnam.fr
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - -
Activités visées :

Il s’agira, plus particulièrement, de former des acteurs étant capables :


1 – d’identifier la réalité contemporaine des phénomènes criminels,
2 – de mettre en perspective mondialisée les phénomènes criminels,
3 – d’appréhender une approche géopolitique et globale des études criminelles,
4 – d’étudier des phénomènes criminels dans un esprit d’anticipation.

Compétences attestées :

Le titulaire du Master sera capable de :
· comprendre les mécanismes de la délinquance et de la criminalité, du passage à l’acte,
· trouver les moyens de prévenir et de lutter efficacement contre ces phénomènes,
· chercher des moyens efficaces de réinsérer et resocialiser les délinquants et les criminels,
· participer à des groupes de travail, des recherche-actions, des colloques afin de capitaliser, de mutualiser des connaissances et les pratiques,
· intégrer ou de créer des réseaux de partenaires, développer des actions partenariales, veiller à leur mise en oeuvre, évaluer leur pertinence dans le but de rendre effective la prise en charge globale et intégrée des populations concernées,
· élaborer et analyser des politiques pénales,
· collecter et analyser des renseignements afin de rédiger les écrits professionnels,
· évaluer les besoins afin d’élaborer un plan d’intervention,
· recueillir des données générales ou personnelles au secteur concerné, d’élaborer et traiter des statistiques, de rédiger des rapports divers,
· assurer le suivi des condamnés et de vérifier s’ils respectent les conditions qui leur ont été imposées,
· diriger les personnes vers les services appropriés. Il est donc important de bien connaître les organismes publics et communautaires qui oeuvrent dans le domaine de la justice pénale ou qui peuvent venir en aide aux contrevenants et aux victimes,
· étudier le comportement criminel et les enjeux associés à la victimisation,
· mettre sur pied des programmes de prévention, de dissuasion et de sanction adaptés,
· mener un entretien individuel visant à évaluer la situation globale de la personne dans le but de lui proposer des réponses appropriées, des modalités de suivi et/ou des orientations vers d’autres spécialistes ou partenaires.….
· rendre compte des activités de la structure,
· répondre aux demandes diverses des autorités de tutelle, des financeurs, des partenaires,
· d’évaluer l’activité du service et permettre de contribuer à son évolution,
· étudier de façon permanente et actualiser leurs connaissances en matière de droit, de criminologie et de sciences humaines afin de prendre en compte et d ‘intégrer les bonnes pratiques disponibles dans les services concernés,
· s’adapter aux évolutions de l’environnement juridique et social et répondre au mieux aux attentes des usagers et d’adapter et de mettre à profit leurs connaissances et compétences juridiques et sociales dans une visée prospective afin de participer à l’évolution des dispositifs législatifs et réglementaires dans les cadres national et européen
· proposer des solutions innovantes…

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

La Fonction publique d’Etat : Enseignement supérieur et recherche, Intérieur, Justice, Finances, Douanes, Défense, Education nationale…
– Fonction publique territoriale
– Carrières juridiques, gestion, études et conseils
– Santé (médecine, professions paramédicales, psychologie)
– Secteur associatif
– Secteur de l’International
– Métiers de la communication et de l’information

Type d'emplois accessibles :

Enseignants, chercheurs, métiers de la police et de la gendarmerie, de la magistrature, du greffe, de la protection judiciaire de la jeunesse et de l’administration pénitentiaire, de l’administration fiscale et des douanes, des forces armées, conseiller en politique de la ville, juriste d’entreprise, sécurité des entreprises, sécurité informatique, membres des équipes socio-éducatives, équipes de prise en charge des victimes, enquêteur de personnalité, contrôleur judicaire, métiers de la médiation et la justice restaurative, métiers de l’insertion.
Journaliste juridique, journaliste spécialisé dans les questions de société, chroniqueur judiciaire, chargé de communication dans tous les organismes dont l’activité a à voir avec le phénomène criminel et son contrôle (organismes d’Etat, collectivités territoriales, entreprises privées, associations)…

Code(s) ROME :
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury se compose de :
- 50 % d’enseignants chercheurs du Cnam et d’autres établissements,
- 30 % d’enseignants issus du secteur professionnel visé par la certification
- 20 % de professionnels

Après un parcours de formation continue X

Le jury se compose de :
- 50 % d’enseignants chercheurs du Cnam et d’autres établissements,
- 30 % d’enseignants issus du secteur professionnel visé par la certification
- 20 % de professionnels

En contrat de professionnalisation X

Le jury se compose de :
- 50 % d’enseignants chercheurs du Cnam et d’autres établissements,
- 30 % d’enseignants issus du secteur professionnel visé par la certification
- 20 % de professionnels

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury se compose de :

- l'administrateur général du Cnam ou son représentant

- 4 enseignants dont le responsable pédagogique de la formation ou son représentant

- 2 représentants qualifiés des professions concernées par le titre

 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25 avril 2002 relatif aux diplôme national de master publié au JO du 27 avril 2002

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté d'habilitation du 22 août 2014 (n° d'habilitation 20140355)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2002-590 du 24 avril 2002 pubilé au JO n°99 du 27 avril 2002

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.cnam.fr


CNAM

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet