Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - Domaine Sciences, Technologies, Santé - Mention Gestion de l'Environnement et des Ressources Naturelles - Spécialité INGENIERIE ECOLOGIQUE - INGECO

Inactive

N° de fiche
RNCP23135
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 220 : Spécialités pluritechnologiques des transformations
  • 341 : Aménagement du territoire, urbanisme
  • 340 : Spécialites plurivalentes des services a la collectivité
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-10-2019
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Ministère de l'Enseignement Supérieur - - -
Université de Corse - Pasquale Paoli - - http://www.univ-corse.fr
Activités visées :

La pédagogie mise en œuvre dans la spécialité conduit à la capitalisation de compétences « métier » spécifiques, et  vise à former des cadres du secteur public ou privé aptes à aborder un problème environnemental de manière méthodique et transversale. Ils possèdent les compétences nécessaires pour l’analyse des points critiques ainsi que pour leurs résolutions en étant force de proposition, via les meilleures techniques disponibles qu’ils connaissent et maîtrisent afin de repérer les points critiques et d'identifier parmi l'ensemble des techniques disponibles celles qui répondent efficacement à la question soulevée. Ce sont donc des concepteurs qui doivent garantir que les tâches effectuées par des professionnels des techniques le soient correctement. Ce sont des spécialistes qui doivent veiller à ce que les professionnels des techniques accomplissent leurs tâches dans le plus grand respect du développement durable.

Les étudiants issus  du Master INGECO pourront prétendre à des emplois de cadre dans lesquels seront mises en œuvre les activités et compétences suivantes :
- Proposer et argumenter au plan technique et économique des solutions rationnelles en matières de traitement des déchets, de l’air de l’eau et des sols;
- Concevoir, initier, vendre, mettre en œuvre, gérer et suivre des installations;
- Réaliser des diagnostics environnementaux et proposer des améliorations d'installations;
- Informer et sensibiliser les maîtres d'ouvrages et le public sur les solutions rationnelles en rationnelles en développement durable et management environnemental.

Compétences attestées :

L’intitulé de la spécialité « Ingénierie Ecologique» implique une approche multidisciplinaire, ainsi, les compétences acquises couvrent différents domaines :
• Les notions fondamentales sur le développement durable et  l’écologie industrielle
• La compréhension des enjeux du développement durable pour une prise de conscience et de mobilisation collective
• L'appropriation d’outils d’analyse, de méthodes de travail collectif et de conduite de projets dans le cadre des fondements du développement durable
• L'acquisition des compétences économiques et techniques afin de proposer des solutions rationnelles en matière de gestion des risques et traitement des déchets, de qualité de l’air et de l’eau, des sols, d’étude d’impact, ...
• La capacité à mettre en place une démarche QHSE (démarche globale plébiscitée par les entreprises aujourd’hui) dans le milieu industriel ou celui du bâtiment
• La capacité de gestion d’une entreprise
• La maîtrise  méthodologiique pour le développement, la gestion et le suivi de tous types de projets
• La connaissance des différentes formes de partenariats industriels et territoriaux

Secteurs d’activités :

PME, grande entreprise ou administration, société de service et d'ingénierie environnementales, bureaux d’études, Bureau d’étude Engineering, Conception et Développement, Bureaux de consulting ; collectivités territoriales, organisme de certification et de normalisation.

Type d'emplois accessibles :

- Cadres (A) de la Fonction publique d’Etat ou Territoriale

- Cadres d’entreprises

- Ingénieurs d'études

- Ingénieur dans un centre de traitement de déchets, une agence de l'environnement, une agence de l'eau,…

- métiers de l’aide à la décision et à l’évaluation en matière d’environnement

- Responsable, chargé de mission QHSE (QUALITE, HYGIENE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) en entreprise

- Responsable environnement dans un institut consulaire (Chambre de Commerce et d'Industrie, Chambre d'agriculture…)..

- Ingénieurs territoriaux (collectivités territoriales)

- Ingénieur environnement

- Gestionnaire de projets,

- Responsable d’organisme de certification et de normalisation.

 

Code(s) ROME :
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1501 - Direction de laboratoire d''analyse industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Jury composé des enseignants chercheurs et enseignants ayant contribué aux enseignements (Loi 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

En contrat d’apprentissage X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Après un parcours de formation continue X

La formation continue est une voie possible.

En contrat de professionnalisation X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par la voie de la VES ou de la VAP.

Par expérience X

Jury composé d'enseignants chercheurs et de professionnels.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

- Arrêté d'habilitation du 18 juillet 2013 (période 2013-2018)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 02 octobre 2008 relatif aux habilitations de l’Université de Corse à délivrer les diplômes nationaux.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n° 2013-756 du 19/18/2013 articles R613-33 à R613-37

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 01-09-2018
Date d'échéance de l'enregistrement 31-10-2019
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet