Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - Sciences et technologie santé - mention matériaux spécialité Matériaux et technologies associées(MTA)

Inactive

N° de fiche
RNCP23197
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 111f : Sciences des matériaux, physique-chimie des procédés industriels
  • 115f : Physique appliquée aux processus industriels ; Physique des matériaux ; Mesures physiques appliquées au contrôle industriel ; Sciences physiques pour l'ingénieur
  • 116f : Chimie des matériaux et des métaux ; Chimie des processus industriels ; Chimie des produits alimentaires
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-10-2019
Nom légal Nom commercial Site internet
Aix-Marseille Université - http://www.univ-amu.fr
Activités visées :

Ce professionnel étudie la faisabilité du projet et élabore des propositions techniques.
 Il définit les méthodes, les moyens d’études et de conception et leur mise en œuvre.
Il développe et coordonne les partenariats, sélectionne les fournisseurs.
Il réalise les tests et essais, analyse les résultats et détermine les améliorations nécessaires.
 Grâce à ses connaissances en gestion, droit et économie d’entreprise il peut aussi assurer le chiffrage d’un projet

Compétences attestées :

La spécialité Matériaux et Technologie Associées, comporte trois parcours dans le domaine des matériaux (Matériaux Polymères : MP, Matériaux Minces ou Divisés : MMD, MATériaux pour l’énERgie : MATER).

Le diplômé possède des compétences en élaboration, caractérisation et propriétés des matériaux qui lui permettent, suivant le parcours suivi, de participer à la recherche et au développement de nouveaux matériaux dans le domaine de l’énergie, des revêtements, des poudres et des matériaux polymères.

En tant qu’expert dans le domaine de l’élaboration des matériaux, il peut rejoindre l’industrie des procédés et sélectionner la méthode de synthèse la plus adaptée tout en optimisant les paramètres expérimentaux associés (gestion de projets liés au secteur des matériaux).
Il peut aussi contribuer à l’innovation et à la conception de procédés d’élaboration du point de vue technique (recherche et développement). Ses connaissances en chimie, réactivité et contraintes environnementales, lui permettent de proposer des solutions de développement et d’éco conception des bains industriels.
Grâce à sa maitrise des techniques de caractérisation il peut intégrer un laboratoire d’analyse des matériaux afin d’être en responsabilité de techniques dédiées ou de l’organisation et développement de ce service (acquisition et développement de techniques innovantes).
 Il sait mettre en œuvre une démarche expérimentale basée sur l’utilisation des appareils et les techniques de mesure les plus courants en sachant identifier les sources d’erreur, analyser les données expérimentales et envisager leur modélisation ou leur traitement statistique afin d’optimiser les processus de contrôle qualité au sein de l’entreprise.
De par ses connaissances dans le domaine des propriétés des matériaux il sait choisir celui ou ceux qui répondra au mieux au cahier des charges dans le respect de la réglementation et de la sécurité.
Il assure la prévention en matière de sécurité et d'environnement dans le but de participer activement au développement du management de la qualité, de la sécurité dans l’entreprise ou à la mise en place des nouvelles normes liées au respect de l’environnement.
Il connaît les bases de la gestion administrative, comptable et financière  pour mieux appréhender l’entreprise dans sa globalité et surtout améliorer les performances du manager dans la gestion de projets.

*à l’issue du parcours MATER, ce diplômé a acquis des connaissances dans la réglementation en matière d’économie d’énergie, dans les techniques liées au stockage de l’énergie, les nouveaux concepts de production de l’énergie (thermoélectricité, bioénergétique,…), lui permettant d’assurer le développement d’un projet dans le secteur de l’énergie. Ainsi, il peut conseiller et apporter une expertise scientifique et technique aux collectivités et administrations en matière de développement durable (aide à la décision politique, faisabilité....) et aux entreprises produisant, mettant en œuvre ou utilisant les dispositifs de conversion et de stockage de l'énergie.
 Il sait concevoir, dimensionner et mettre en œuvre des systèmes de fourniture énergétiques efficaces à partir des énergies renouvelables ou en association avec des sources d’énergies conventionnelles, pour conseiller des collectivités ou des particuliers dans leurs choix énergétiques.
 Il maîtrise les phénomènes de transferts thermiques ce qui lui permet d’utiliser des logiciels de simulation de bilan thermique dans le cadre de la maitrise d’énergie.

*à l’issue du parcours MMD, grâce à ses compétences en électrochimie, ce diplômé peut prendre en charge des projets liés aux matériaux pour l’énergie (piles et batteries) et proposer des solutions innovantes afin d’augmenter leur rendement énergétique tout en diminuant leur taille et leur cout.
 Au sein d’équipes de recherche et développement, Il peut participer à des études sur le comportement à la corrosion / vieillissement des matériaux, afin de déterminer les solutions les plus efficaces dans le domaine de la protection contre la corrosion et du traitement de surface.
Ses connaissances en élaboration et caractérisation des poudres, lui permettent d’intégrer un secteur industriel applicatifs des matériaux divisés (galénique, ciment, traitement de l’eau…).pour développer des projets en catalyse, adsorption, dépollution.

*à l’issue du parcours MP, ce professionnel maîtrise plus spécifiquement la synthèse des polymères (par polymérisation radicalaire et radicalaire contrôlée, polymérisation ionique et polycondensantion notamment), caractérisation des matériaux organiques (par SEC, HPLC, RMN, MALDI, RPE …) et propriétés des matériaux polymères.
 Il sera donc à même de diriger ou d’intégrer des équipes de recherche et développement dans les domaines de la pétrochimie, de la synthèse et modification des polymères ou encore dans le domaine des matériaux organiques nécessitant l’utilisation de polymères (comme les verres, les bétons par exemple).
 Il sera aussi formé pour développer des matériaux hybrides, composites (résines epoxy ou thermodurcissables), biodégradables, biocompatibles ou à architecture complexe ((co)polymères à blocs, greffés …)
Il maîtrise également la conception et la mise en œuvre des matériaux polymères à l’échelle nanométrique pour rejoindre des projets en liaison avec les architectures nanostructurées et les nanotechnologies.

Secteurs d’activités :

Ce professionnel travaille dans les bureaux d’études et d’ingénierie, les sociétés de services, les établissements et organismes de recherche, des secteurs de la chimie, de la plasturgie, du caoutchouc, des polymères, des composites, de la pharmacie, de la métallurgie, de la microélectronique, de la recherche et développement, des microsystèmes et nanotechnologies, des traitements de surface, des nouvelles technologies de l’énergie, du contrôle qualité des matériaux et des matériaux de grande diffusion (sidérurgie, cimenterie….).

Type d'emplois accessibles :

Ingénieur matériaux, ingénieur production, ingénieur chimiste, ingénieur en nanotechnologie, ingénieur chargé d’études
ingénieur procédé, responsable développement produit, responsable contrôle – qualité,  cadre technique d’études scientifiques et de recherche fondamentale, cadre technique recherche-développement de l'industrie

Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Pour les spécialités professionnelles, le jury est composé de 70% d’enseignants et de 30% de professionnels

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Pour les spécialités professionnelles, le jury est composé de 70% d’enseignants et de 30% de professionnels

En contrat de professionnalisation X

Pour les spécialités professionnelles, le jury est composé de 70% d’enseignants et de 30% de professionnels

Par candidature individuelle X

Pour les spécialités professionnelles, le jury est composé de 70% d’enseignants et de 30% de professionnels

Par expérience X

Jury compmosé d'enseignant et de professionnels conformément aux textes

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté d'habilitation du diplôme n°20080725 en date du 6 novembre 2013

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret VAE - Code de l'éducation article L 613-3

Date d'échéance de l'enregistrement 31-10-2019
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet