Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Institut national des sciences appliquées de Strasbourg, spécialité topographie

Active

N° de fiche
RNCP26713
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 231 : Mines et carrières, génie civil, topographie
  • 117 : Sciences de la terre
  • 121 : Géographie
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Institut national des sciences appliquées de Strasbourg (INSA-Strasbourg) - http://www.insa-strasbourg.fr
Activités visées :

 
L’ingénieur topographe de l'INSA de Strasbourg maîtrise l’art de la mesure, de l’échelle de la terre à celle d’un bâtiment voire à celle de l’objet archéologique, et sait qualifier la mesure ainsi que le résultat fourni en termes de précision. Il représente des formes et détails du sol et du sursol, naturels (reliefs, aménagements) ou artificiels (constructions, infrastructures), dans des systèmes cartographiques (cartes, plans, modèles et maquettes numériques 3D) et d’information géographique, pour la connaissance de l’existant ou comme outil de prospection.
Capable de concevoir, de préparer des projets, d’en assurer l’exécution, de s’intégrer dans des équipes pluridisciplinaires, l’ingénieur topographe est maître d’oeuvre dans des domaines très variés :

- aménagements urbains et ruraux (urbanisme, remembrement, lotissement)
- expertises foncières et travaux cadastraux
- bâtiment et Travaux publics (implantations, contrôles de stabilité, VRD)
- auscultation d’ouvrages d’art
- relevés topographiques et modélisation tridimensionnelle
- métrologie industrielle
- géodésie spatiale : positionnement par satellites (GNSS)
- télédétection, traitement d’images (images satellites)
- photogrammétrie (images aériennes et terrestres)
- lasergrammétrie (scanners laser aérien et terrestre)
- systèmes d’Information Géographique S.I.G. (bases de données géolocalisées)
- informatique



Compétences attestées :

 
Les diplômés de la spécialité Topographie de l’INSA de Strasbourg ont des compétences certifiées dans sept champs principaux :
- mettre en œuvre des connaissances scientifiques multidisciplinaires pour résoudre des problèmes d'ingénierie.
- capacité à mobiliser ou à développer des nouvelles méthodes de conception afin de concevoir des produits, des processus et des systèmes en tenant compte des dernières avancées techniques dans le domaine.
- aptitude à consulter et appliquer les codes de bonnes pratiques, sur la base d'études scientifiques et techniques, piloter et mettre en œuvre de manière structurée un projet ou un processus en organisant le travail des collaborateurs de l'entreprises dans le respect des valeurs de la société et les règlementations de sécurité.
- capacité à investiguer un sujet technique en mobilisant les données issue de la recherche afin de réaliser des tests, conduire des expérimentations et des études d'applications.
- aptitude à réaliser des arbitrages sur les problèmes complexes et partiellement définis dans le respect des valeurs sociales et éthiques.
- capacité à adapter sa communication pour travailler dans un contexte pluridisciplinaire et multiculturel.
- capacité à être acteur de son propre développement de compétences en s'appuyant sur les bonnes pratiques, en construisant son réseau professionnel et en mobilisant les ressources de la formation professionnelle continue.


Dimensions propres à la spécialité Topographie :

> Concevoir et réaliser des produits géoréférencés (cartes, plans, maquette numérique, orthophotos, nuages de points, canevas de référence planimétrique et altimétrique, bases de données géographiques)

En pilotant des projets pluridisciplinaires et en faisant appel à des méthodes d'ingénierie structurées :
- définition des besoins en termes de précision et de type de produit géoréférencé
- étude théorique visant à définir les instruments et méthodes adaptés au cahier des charges
- état de l’art des solutions techniques
- mise en oeuvre du mode opératoire et des traitements
- évaluation des résultats

et en s'appuyant notamment sur des outils méthodologiques :
- instruments topographiques (tachéomètres, niveaux, drones, scanners laser, chambres de prises de vues numériques)
- méthodes de levés (nivellement, cheminements polygonaux, aérotriangulations) et de traitements de données (logiciels)
- calculs mathématiques et physiques pour le géopositionnement (compensation de réseaux, analyses statistiques)
- conception et réalisation du produit géoréférencé (modèle numérique du terrain, des aménagements, du bâtiment)
- représentation et gestion des données (cartographie numérique, systèmes d’information géographique)

> Assurer des services de conseil juridique et technique aux particuliers et aux collectivités :

En s'appuyant sur leur expertise en :
- assistance à maitrise d’ouvrage
- définition des besoins et reformulation
- conseil et information des particuliers et élus locaux en matière d’aménagement et d’urbanisme
- maitrise d’oeuvre des voiries et réseaux
- respect des contraintes juridiques (expertises)
- pratique professionnelle du géomètre-expert, gestion de patrimoine immobilier

en réalisant des opérations foncières, d'expertises et de mesures :
- capacité en gestion d'affaires foncières
- réalisation des démarches administratives (certificat d’urbanisme, dossier de demande de permis d’aménager)
- interaction avec services juridiques et techniques (cadastre, collectivités territoriales)
- fixation des limites des biens fonciers (mesures de superficies)
- définition des droits attachés à la propriété foncière (plans de division, de partage, de vente, plans de bornage et de délimitation de la propriété foncière)

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

 
Au sein des cabinets de géomètre-expert :
Un ingénieur diplômé, pouvant justifier d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans (dont une année effectuée au sein d’un cabinet de géomètre-expert), peut être inscrit au tableau de l’Ordre des Géomètres-Experts et ainsi exercer la profession libérale en toute  indépendance. Il peut aussi, en tant que cadre salarié dans un cabinet, avoir l’opportunité d’en devenir associé.

Dans le  secteur public et semi-public :
- services techniques des villes et collectivités territoriales
- énergie, transport
- centres de recherche (CNRS, Observatoire, CERN)

Dans le secteur privé (hors cabinets de Géomètres-Experts) :
- sociétés de topographie et de photogrammétrie
- sociétés d’informatique et d’infographie
- bureaux d’études et de recherche instrumentale
- sociétés de développement et de ventes d’instruments
- sociétés d’aménagement foncier ou rural
- grandes entreprises de Génie Civil et bureaux d’études VRD
- sociétés de recherche en géophysique et de prospection

Type d'emplois accessibles :

 
Les diplômés en Topographie peuvent prétendre aux emplois suivants :
- ingénieur, chef de projet
- ingénieur, chargé d’affaires
- ingénieur commercial (en solutions techniques, instrumentation)
- ingénieur subdivisionnaire dans une collectivité territoriale
- cadre dans un cabinet de géomètre-expert ; après une période de stage, il peut s’inscrire à l’Ordre des Géomètres-Experts et exercer en société, en profession libérale ou en tant que salarié

Code(s) ROME :
  • F1107 - Mesures topographiques
  • M1808 - Information géographique
  • F1105 - Études géologiques
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 
Le jury de diplôme comprend : 
- le directeur de l’école
- le directeur de la formation
- les directeurs de département
- le responsable des relations internationales
- le responsable des langues vivantes

Le jury de diplôme vérifie les conditions de délivrance de tous les diplômes de l’établissement soient respectées. Il déclare les étudiants diplômés.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

 
Le jury de diplôme comprend : 
- le directeur de l’école
- le directeur de la formation
- les directeurs de département
- le responsable des relations internationales
- le responsable des langues vivantes

Le jury de diplôme vérifie les conditions de délivrance de tous les diplômes de l’établissement soient respectées. Il déclare les étudiants diplômés.

En contrat de professionnalisation X

 
Le jury de diplôme comprend : 
- le directeur de l’école
- le directeur de la formation
- les directeurs de département
- le responsable des relations internationales
- le responsable des langues vivantes

Le jury de diplôme vérifie les conditions de délivrance de tous les diplômes de l’établissement soient respectées. Il déclare les étudiants diplômés.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 
Le Jury VAE est composé de 6 personnes minimum :
- le directeur de la formation
- le directeur de la formation continue ou son représentant
- un enseignant en sciences humaines et sociales
- le directeur du département
- le coordonnateur de la spécialité (rapporteur interne)
- un professionnel en activité (rapporteur externe)

Le jury de diplôme comprend : 
- le directeur de l’école,
- le directeur de la formation, 
- les directeurs de département
- le responsable des relations internationales,
- le responsable des langues vivantes.

Le jury de diplôme vérifie les conditions de délivrance de tous les diplômes de l’établissement soient respectées. Il déclare les étudiants diplômés.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Accord de double diplôme avec l’Université Technique de Karlsruhe (K.I.T., Karlsruhe Institute of Technology, Allemagne)

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 
Articles D612-33 à D612-36 du code de l’éducation.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 
Arrêté du 26 janvier 2017 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 
LOI n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale
LOI n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale

Décret n°2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l’application du premier alinéa de l’article L. 613-3 et de l’article L. 613-4 du code de l’éducation et relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements d’enseignement supérieur

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 01-09-2016
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet