Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - MASTER - Domaine Droit, Économie et Gestion - Mention Économie Appliquée (EA)

Inactive

N° de fiche
RNCP30149
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 122 : Economie
  • 340 : Spécialites plurivalentes des services a la collectivité
  • 341 : Aménagement du territoire, urbanisme
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-01-2020
Nom légal Nom commercial Site internet
Université de Bourgogne - http://www.u-bourgogne.fr
Activités visées :

Les titulaires des diplômes sont des économistes maitrisant des compétences  théoriques, méthodologiques et quantitatives, dont les applications sont déclinées selon quatre parcours. 

 

Le parcours Management et évaluation des organisations de santé (MEOS)  forme  des économistes de la santé et du domaine médicosocial. Ils peuvent concevoir, évaluer, piloter et coordonner des projets, des actions ou des programmes dans le secteur sanitaire et Médicosocial.

Le parcours Economie et gouvernance des territoires (EGT) prépare des économistes spécialisés dans le management et le développement des territoires. Ils ont pour mission de conseiller, concevoir, mettre en œuvre et évaluer des projets, des études et des politiques de développement local.

Le parcours Energie prépare des économistes capables de concevoir et évaluer des stratégies face aux défis énergétiques et environnementaux. Ils peuvent intégrer ces stratégies dans les métiers de production, de services et de conseil.

Le parcours Analyse des politiques publiques prépare des économistes appliqués à visée généraliste. Ils sont formés pour mobiliser opérationnellement une série d’outils théoriques et quantitatifs avancés dans l’analyse des enjeux économiques des politiques  publiques et dans l’évaluation de celles-ci.

Compétences attestées :

De manière générale la  mention permet de : (1) comprendre les enjeux des grandes questions économiques contemporaines ; (2) maitriser les concepts statistiques et économétriques généraux de l’analyse de données ; (3) savoir collecter et exploiter des données, et rendre compte de la robustesse et limites des résultats obtenus ;  (4) acquérir une capacité de synthèse, de rédaction et communication professionnelles.

 

Ces compétences générales sont complétées par des compétences spécifiques au métier visé par chaque parcours :

 

Parcours Management et évaluation des organisations de santé : (1) connaître l’organisation et le champ des compétences des différents acteurs intervenant dans le système de santé ; (2) comprendre et analyser le fonctionnement du système de santé et des politiques de régulation ; (3) concevoir et conduire l’évaluation d’un programme ou d’une action de santé ; (4) piloter et coordonner des actions ou des programmes

 

susceptibles d’améliorer l’état de santé des populations ; (5) contextualiser l’analyse quantitative de données à partir des information qualitatives et contextuelles du secteur.

 

Parcours Economie et gouvernance des territoires : (1) Analyser les problèmes et/ou enjeux auxquels font face des territoires (urbain, périurbain, rural) afin d’éclairer les mécanismes d’organisation et d’évolution de de ceux-ci et d’aider à l’élaboration de politiques territoriales ; (2) maîtriser des méthodes et outils du diagnostic territorial, d'élaboration d'un cahier des charges, du montage et du management de projet (de la conception à la mise œuvre) ; (3) maîtriser des méthodologies, des outils d’identification, de recueil et d'exploitation de données géoréférencées ; (4) maîtriser des méthodes et outils quantitatifs de l’analyse économique spatiale et d’évaluation de politiques publique locales.

 

Parcours Energie : (1) connaitre les principales caractéristiques économiques et géopolitiques du secteur de l'énergie et ses enjeux contemporains ; (2) savoir modéliser la formation des prix des énergies, ainsi qu’évaluer les coûts et bénéfices d’un projet et d’une politique énergétique (3) savoir analyser les marchés et développer des activités de trading de l’énergie et des matières premières, (4) développer des analyses technico-économiques des filières de production et de consommation d’énergie, (5) réaliser et interpréter des études prospectives, en mobilisant les méthodes et les logiciels nécessaires.

 

Parcours Analyse des politiques publiques : (1) identifier les enjeux économiques des différents leviers de l’action publique et les débats associés ;  (2) décomposer la logique et l’articulation des mécanismes économiques à l’œuvre dans la mise en place des politiques économiques (dont notamment celles liées à l’insertion internationale, l’innovation et la croissance, le marché du travail, la santé et la protection sociale) ; (3) mobiliser des méthodes quantitatives adaptées à l’identification exhaustive des phénomènes économiques et de l’impact des politiques économiques ; (4) mobiliser les logiciels scientifiques concernés ; (5) savoir identifier et développer une question de recherche, et communiquer les résultats obtenus à différentes audiences.

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP30149BC01

M1, Mention Economie Appliquée, Semestre 1

Unités d’enseignement communes à tous les parcours.

 « Fondamentaux 1 », 6 crédits ECTS : Institutions et politiques publiques ; Histoire de la pensée économique.

 « Analyse appliquée », 6 crédits ECTS : Construction et analyse de données ; Analyse économique des inégalités.

 « Professionnalisation », 3 crédits ECTS : Anglais / Atelier (Pôle formation et vie universitaire) ou dossier thématique avec analyse documentaire.

 

Enseignements spécifiques :

                                    

M1 Management et évaluation des organisations de santé

« Santé et travail 1 » (6 crédits ECTS) : Economie de la santé I : patient, médecin, hôpital (**) ; Financement de la santé; Conditions de travail et santé.

« Evaluation » (6 crédits ECTS) : Evaluation en santé ; Introduction à l'évaluation des politiques publiques (**).

 

M1 Territoire, Environnement et Energie  (bloc M1 commun aux parcours « Economie et gouvernance des territoires » et « Energie »)

UE « Economie et développement des territoires » (6 ECTS) : Organisation et dynamiques économiques des territoires ; Stratégies de localisation.

UE « Méthodes et enjeux territoriaux » (6 ECTS) : Economie des ressources naturelles, énergie et environnement (*) ; Traitement et analyse des données localisées.

UE « Professionnalisation 1 »  (6 ECTS) : Système d’information géographique 1 (en complément du tronc commun de Professionnalisation.

 

M1 Analyse des politiques publiques

« Enjeux contemporains », 6 crédits ECTS : Economie des ressources naturelles, énergie et environnement (*) ; Politiques économiques européennes.

« Applications thématiques 1 » (9 crédits ECTS) : Economie de la santé I : patient, médecin, hôpital (**); Introduction à l'évaluation des politiques publiques (**), Economie du Travail.

RNCP30149BC02

M1, Mention Économie Appliquée, Semestre 2

Unités d’enseignement communes à tous les parcours.

« Fondamentaux 2 », 6 crédits ECTS : Théorie des contrats et des incitations ; Dynamique macroéconomique.

« Outils et applications », 6 ECTS : Econométrie : estimation de modèles structurelles ; Stratégie industrielle ; Economie de l'innovation.

« Insertion professionnelle » (12 crédits ECTS) : Mémoire ou stage.

 

Enseignements spécifiques :

 

M1 Management et évaluation des organisations de santé

« Santé et travail 2 », 6 crédits ECTS : Economie de la santé II : médicament, régulation ; Santé et développement ; Droit du travail.

 

M1 Territoire, Environnement et Energie  (bloc M1 commun aux parcours « Economie et gouvernance des territoires » et « Energie »)

 « Professionnalisation 2 », 6 ECTS : Etude professionnelle.

 

 

M1 « Analyse des politiques publiques »

« Applications thématiques 2 », 6 crédits ECTS : Economie des marchés financiers (en complément du tronc commun d’Outils et applications).

« Econométrie », 6 crédits ECTS : Econométrie de données de panel (en complément du tronc commun d’Outils et applications).

 

 

Notes :

 

* Enseignementscommun aux M1 APP et TEE

 

** Enseignements commun aux M1 APP et MEOS

 

Le parcours MEOS propose additionnement en tant que M1 autonome la formation « Management et Formation dans les Etablissements de Santé » (MFES) qui est ouverte exclusivement en formation continue aux étudiants cadres de santé afin d’acquérir et de s’approprier des savoirs et des méthodes en management, évaluation, économie des organisations de santé. Elle est impartie principalement par l’UFR des Sciences de Santé. L’un des débouches possibles de cette formation en M1 est la poursuite en M2 dans le cadre du parcours MEOS.

 

 

 

RNCP30149BC03

M2, Mention Economie Appliquée, Semestre 3

M2 Management et évaluation dans les organisations de santé

« Analyse et régulation du système de santé », 8 crédits ECTS : Acteurs et politiques dans le système de santé ; Sociologie de la santé ; Régulation des systèmes de santé.

« Evaluation des projets et des organisations », 5 crédits ECTS : Evaluation des procédures, des organisations et des programmes ; Démarche qualité ; Pilotage de projet.

« Collecte et traitement des données », 7 crédits ECTS : Méthodologie du traitement des données ; Méthodologie des questionnaires et des enquêtes.

UE 4 Etude professionnelle 1 (10 crédits ECTS) : Stage

 

M2 Analyse des politiques publiques

« Théorie et méthodes », 8 crédits ECTS : Microéconomie avancée (*) ; Epistémologie – méthodologie.

« Enjeux monétaires et financières », 8 crédits ECTS : Macroéconomie monétaire ; Economie financière internationale.

« Méthodes quantitatives », 8 crédits ECTS : Econométrie des séries temporelles ; Econométrie des variables qualitatives.

« Analyse des choix publics », 6 crédits ECTS : Public choice (*) ; Quantitative evaluation of public policies (*) ; Dossier d'évaluation.

 

M2 Economie et Gouvernance des Territoires (Orientation Professionnelle)

 « Enjeux de développement et d'aménagement des territoires » (6 ECTS) : Problèmes territoriaux contemporains et aménagement des territoires ; Aménagement des espaces périurbains et ruraux.

 « Politiques publiques et gestion des finances locales » (6 ECTS) : Politiques publiques ; Fiscalité et finance communales et intercommunales

 « Outils de diagnostic territorial » (6 ECTS) : Techniques d’enquêtes ;  Projet SIG 1 ou Systèmes d’Information Géographique (SIG) 1.

 « Outils de gestion et de développement des territoires (1) » (8 ECTS) : Intelligence économique et développement des territoires ; Dispositifs de gestion territoriale ; Approche territorialisée de l'innovation.

UE 5 « Outils de valorisation et de localisation » (4 ECTS) : Marketing territorial ; Recherche opérationnelle et choix public.

 

M2 Economie et Gouvernance des Territoires (Orientation Recherche)

 « Fondamentaux d'économie géographique et urbaine », 9 ECTS : Microéconomie avancée (*) ; Urban economics ;  Economic geography.

 « Action publique territoriale », 9 ECTS : Politiques publiques ; Public choice (*) ; Quantitative evaluation of public policies (*) ;  Approche territorialisée de l’innovation.

 « Economie et développement des territoires », 6 ECTS : Economie des espaces ruraux ; Aménagement des espaces périurbains et ruraux, économie des ressources naturelles.

 « Méthodologie de la recherche en Economie des territoires 1 », 6 ECTS : Recherche documentaire, Séminaires.

 

Note :

* Enseignements commun aux M1 APP et EGT

RNCP30149BC04

M2, Mention Economie Appliquée, Semestre 4

M2 Management et évaluation dans les organisations de santé

« Evaluation des actions et des programmes de santé », 8 crédits ECTS : Santé publique ;

Epidémiologie ; Evaluation médicoéconomique ; Données et évaluation en santé.

« Analyse et stratégie des organisations », 4 crédits ECTS : Economie et stratégie des organisations ; Gestion des compétences et négociation du changement.

« Enjeux des secteurs et des entreprises », 5 crédits ECTS : Economie et politique du médicament ; Economie du vieillissement et de la dépendance ; Sante travail.

« Financement », 3 crédits ECTS : Institutions et politiques de financement ; Financement des soins et des organisations.

« Etude professionnelle 2 », 10 crédits ECTS : Stage.

 

M2 Economie et Gouvernance des Territoires (Orientation Professionnelle)

UE 1 « Environnement et cadre de vie » (8 ECTS) : Economie et environnement en pratique ; Ville durable et cadre de vie ; Politiques de la ville ; Transport et mobilité

UE 2 «Etude Professionnelle » (10 ECTS) : Systèmes d’Information Géographique (SIG) 2 ; Méthodologie et suivi de l’étude ;  Gestion de projet.

UE 3 «Intégration professionnelle (Stage) » (12 ECTS) : Conférences Professionnelles ; Domaines thématiques ;  Intégration dans l’organisme ; mobilisation et acquisition de compétences ;  Rapport de stage soutenance.

 

M2 Economie et Gouvernance des Territoires (Orientation Recherche)

UE 1 « Production et analyse de données spatiales » (6 ECTS) : Econométrie spatiale ;  Systèmes d’Information Géographique (SIG) 2.

UE 2 « Développement et aménagement des territoires » (3 ECTS) : Politiques de la ville ; Transport et mobilité.

UE 3 « Méthodologie de la recherche en Economie des territoires 2 » (4 ECTS) : Dossier thématique ; Soutenance.

UE 4 « Mémoire de recherche » (17 ECTS) : Stage laboratoire de recherche ; Mémoire et soutenance.

 

M2 Analyse des politiques publiques

« Politiques économiques », 6 crédits ECTS : Politiques de croissance ; Politiques de santé et de protection sociale

« Mémoires de recherche », 24 crédits ECTS : Mémoire majeur ; Mémoire mineur.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Les diplômés ayant suivi le parcours Management et évaluation des organisations de santé peuvent travailler dans le secteur privé (e.g. entreprises d’audit et d’expertise, laboratoires pharmaceutiques, cliniques et structures hospitalières privées, assurances maladie complémentaires, EHPAD privé), le secteur public (caisses d'assurance maladie, ARS, hôpitaux publics, services de l'Etat, collectivités territoriales,…), ainsi que dans le secteur associatif (mutuelles, associations professionnelles, réseaux de santé, associations sanitaires ou sociales, , organismes de recherche et d’études, …).

 

Les diplômés ayant suivi le parcours Economie et gouvernance des territoires exercent au sein des services de l’Etat, des collectivités locales, des associations, des organisations internationales, des entreprises, des cabinets d’études et de conseils. Ils opèrent principalement aux échelles régionale et nationale, voire internationale, en contexte urbain, péri-urbain ou rural.

 

Les diplômés du parcours Energie exercent au sein des entreprises dans les directions stratégiques, d’études ou de distribution de grands groupes énergétiques, ou dans le secteur des énergies nouvelles. Une partie des diplômés travaille dans les organismes financiers présents sur les marchés des instruments dérivés énergétiques et de matières premières. Ils peuvent également rejoindre les entreprises de conseil et d’audit, des organismes internationaux, les services d’étude et de recherche des organismes publics ou d’accompagnement aux politiques publiques dans le domaine de l’énergie.

 

Les diplômés ayant suivi le parcours Analyse des politiques publiques exercent dans des administrations publiques, associations ou entreprises ayant de délégation de service public, des organisations non gouvernementales, des organismes de recherche nationaux et internationaux. Ils peuvent également travailler dans les directions d’études et recherche des grandes entreprises, instituts et observatoires économiques.

Type d'emplois accessibles :

(exemples non exhaustifs)

 

A travers le parcours Management et évaluation des organisations de santé : chargé d'études d'évaluation médico-économique pour des produits de santé, des pratiques de soins ou des dispositifs organisationnels innovants, etc. ; consultant en stratégie et pilotage des organisations sanitaires, chargé de mission ou chef de projet pour des organismes privés ou publics ; responsable de la démarche qualité, fonction de coordination ou de direction dans des structures de soins etc.

 

A travers le parcours Economie et gouvernance des territoires : chef de projet ou chargé de projet en aménagement du territoire ; chef de projet contrat de ville ; chef de service aménagement, urbanisme, développement ; conseiller en développement territorial ; chargé d’évaluation des fonds publics territoriaux ; chargé de mission développement local ; chargé de projet en gestion urbaine ; chargé de développement économique ; emploi d’enseignant-chercheur et chercheur (après doctorat).

 

A travers le parcours Energie : responsable de projet énergétique (montage et financement) ; conseiller stratégique et financier au sein d’une entreprise énergétique ; ingénieur d'affaires dans une entreprise proposant des services énergétiques intégrés ; responsable de la gestion des flux consommés (eau, énergies) dans une entreprise ou une collectivité locale ; ingénieur / économiste dans une compagnie du secteur de l'énergie, un bureau d'études, une collectivité locale, une agence gouvernementale ou un organisme international ; expert des problèmes environnementaux.

 

A travers le parcours Analyse des politiques publiques : Chargé d’études économiques, analyste économique / expert d’évaluation de politiques publiques au sein des organisations non gouvernementales, consultant /audit en politiques sectorielles, économiste d’entreprise dans les divisions d’études de grandes entreprises et institutions. Les emplois d’enseignant-chercheur / chercheur, et économiste principal dans des institutions internationales sont un débouché visé après poursuite en doctorat.

Code(s) ROME :
  • K1404 - Mise en oeuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1802 - Développement local
  • M1403 - Études et prospectives socio-économiques
  • K2401 - Recherche en sciences de l''homme et de la société
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

OUI

Personnes ayant contribué aux enseignements (Loi n°84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur) + professionnels

En contrat d’apprentissage X

NON

Après un parcours de formation continue X

OUI

Personnes ayant contribué aux enseignements (Loi n°84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur) + professionnels

En contrat de professionnalisation X

NON

Par candidature individuelle X

OUI

Possible pour partie du diplôme par VES ou VAP

Par expérience X

OUI

Enseignants-chercheurs, chercheurs, professionnels (selon les parcours)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté d’habilitation de l’Université de Bourgogne du 04/09/2012

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.u-bourgogne-formation.fr

Pour le parcours Energie :

-http://www.master-eddee.fr

-http://www.master-eddee.fr/presentation/economie-de-lenergie

Pour l'établissement co-accrédité :

-http://www.agrosupdijon.fr


Université de Bourgogne

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet