Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Monteur en cheminée, en poêle, fumiste (CTM)

Active

N° de fiche
RNCP30391
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-04-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA) - http://www.artisanat.fr
Activités visées :

Le monteur en cheminée, en poêle-fumiste (CTM) réalise :
- la préparation en entreprise de son intervention sur les chantiers de montage de cheminées et de pose d’inserts et de poêles dans des bâtiments individuels de un ou deux niveaux,
- les travaux courants de montage et d’entretien de cheminées à foyer ouvert, de pose d’inserts, de poêles à combustible solide et de conduits de fumée
- la clôture de son intervention : vérification du bon fonctionnement et nettoyage du chantier
- le reporting auprès de sa hiérarchie et du client en cours et fin d’intervention : renseigne le client sur les travaux et son responsable sur l’avancée et les difficultés du chantier.

Compétences attestées :

Le monteur en cheminée, en poêle-fumiste (CTM) est capable de :
- Réaliser des conduits de fumée
- Réaliser des circuits d’air
- Réaliser le montage d’une cheminée
- Poser et raccorder les foyers, inserts et poêles métalliques
- Monter une hotte ou un coffrage de cheminée avec isolation
- Poser et brancher un récupérateur de chaleur
- Réaliser une cabine de convection d’air (alimentation du poêle par un foyer au sous-sol)
- Réaliser les interventions d’entretien sur des cheminées et des poêles
- Nettoyer les ouvrages et les lieux
- Identifier la nature des travaux à réaliser
- S’approvisionner en matériaux et matériels
- Renseigner le client durant les travaux
- Communiquer avec sa hiérarchie en cours et en fin d’intervention

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP30391BC01

Préparer l’intervention et communiquer en interne et avec le client sur les travaux

Descriptif :
- Identifier la nature des travaux à réaliser
- S’approvisionner en matériaux et matériels
- Renseigner le client durant les travaux
- Communiquer avec sa hiérarchie en cours et en fin d’intervention
Modalités d’évaluation :
Epreuve terminale
Etude de cas : 4 heures
A partir d’un dossier comprenant la présentation d’une situation de travail et
des données et/ou documents techniques en usage dans la profession
Le candidat doit :
- Identifier et décoder les données et documents fournis
- effectuer des choix technologiques
- répondre aux questions qui lui sont posées dans les domaines de la
« communication », « relation commerciale », « gestion de base »,
« organisation du travail » et « langue étrangère »
Epreuve terminale
Présentation d’une situation de travail : dossier soutenu à l’oral
A partir d’une situation de travail librement choisie et qu’il a effectivement mise en œuvre, le candidat rédige un dossier technique d’une dizaine de page

RNCP30391BC02

Exécuter les travaux courants de montage de cheminées à foyer ouvert, de pose d’insert et de poêles à combustible solide

Descriptif :
- Réaliser des conduits de fumée
- Réaliser des circuits d’air
- Réaliser le montage d’une cheminée
- Poser et raccorder les foyers, inserts et poêles métalliques
- Monter une hotte ou un coffrage de cheminée avec isolation
- Poser et brancher un récupérateur de chaleur
- Réaliser une cabine de convection d’air (alimentation du poêle par un foyer au sous-sol)
- Réaliser les interventions d’entretien sur des cheminées et des poêles
- Nettoyer les ouvrages et les lieux
Modalités d’évaluation :
Pratique professionnelle en épreuve terminale
Durée : 16 heures
A partir d’un plan d’exécution fourni, le candidat doit :
- Réaliser un soubassement et un conduit
- poser un foyer simple sur un socle maçonné
- réaliser un raccordement de fumée entre le foyer et le conduit
- réaliser les finitions
Evaluation des acquis professionnels en situation de travail
Uniquement pour les candidats en contrat d’apprentissage
Le candidat est évalué pendant toute la durée de la formation conjointement par son maître d’apprentissage et le formateur sur l’acquisition des compétences techniques et la manière dont il les met en œuvre en entreprise.
Trois situations professionnelles sont évaluées :
- Poser les foyers, réaliser les branchements
- Monter une hotte
- réaliser les conduits de fumée et les tubages

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Le monteur en cheminée, en poêle-fumiste exerce dans le secteur du bâtiment, principalement au sein d’entreprises à caractère artisanal, chez un atrier-fumiste, chez un chauffagiste. Il peut également travailler chez un revendeur de cheminées, de poêles ou d’inserts.

Type d'emplois accessibles :

Le monteur en cheminée, en poêle-fumiste est un ouvrier du bâtiment. Il peut être monteur, installateur de cheminées, de poêles, fumiste, atrier.

Code(s) ROME :
  • F1603 - Installation d''équipements sanitaires et thermiques
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d’âtrier-pôelier-fumiste est, selon la loi n°96-603 du 5 juillet 1996, soumis à qualification. En effet, l’installation de poêles ou de cheminées maçonnés requiert une qualification en bâtiment pour autant qu’il y ait construction dans l’édifice concerné et non simplement pose d’un élément préfabriqué.
     La profession doit respecter les spécifications de deux documents techniques uniques (DTU) : NF DTU 24.1 travaux de fumisterie et NF DTU 24.2 travaux d’atrerie

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.
Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers :
-          un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers,
-          le directeur départemental du travail de l’emploi et de la formation professionnelle ou son représentant,
-          l’Inspecteur d’Académie ou un conseiller de l’enseignement technologique,
-          un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers ou d’école de formation professionnelle chargé de la préparation au Certificat technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation,
-          le ou les présidents des jurys particuliers.

Le jury particulier est présidé par un maître artisan ou son représentant désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat.
Il comprend en plus de son président :
-          Des formateurs chargés de la préparation au certificat technique des métiers,
-          Des maitres artisans choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier,
-          Des salariés de la profession, titulaires du Certificat technique des métiers ou du Brevet de maitrise, choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier,
-          Un conseiller de l’enseignement technologique.

Après un parcours de formation continue X

idem

En contrat de professionnalisation X

idem

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE présidé par le chef d’entreprise qui exerce une fonction d’arbitrage, doit comporter au moins 4 personnes dont 2  représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié, choisis par le président de la chambre, sur les listes présentées par les organisations professionnelles).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous  l'intitulé "Poêlier-atrier (CTM)" avec effet au 02 janvier 2008 jusqu'au 14 avril 2017.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 09 avril 2018 publié au Journal Officiel du 17 avril 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour quatre ans, au niveau V, sous l'intitulé "Monteur en cheminée, en poêle, fumiste (CTM)" avec effet au 14 avril 2012, jusqu'au 17 avril 2022.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 17-04-2018
Date d'échéance de l'enregistrement 17-04-2022
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14390 RNCP14390 - Poêlier-atrier (CTM)
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet