Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Ramoneur-fumiste (CTM)

Active

N° de fiche
RNCP31129
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 230r : Entretien général des bâtiments
Date d’échéance de l’enregistrement : 07-08-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA) - http://www.artisanat.fr
Activités visées :

Le titulaire de la certification procède au ramonage et/ou au nettoyage complet des installations de type conduit de fumée, calorifère, cheminée, âtre, etc ainsi qu’aux travaux de fumisterie pour lesquels il procède au contrôle de l’état des conduits, au tubage ainsi qu’à la rénovation de ces derniers. Il est autonome lors de ces opérations qu’il effectue en veillant au respect de la réglementation en vigueur ainsi qu’à la protection des biens et des personnes.
Il assure également les opérations de maintenance des installations (réglage, remplacement de pièce, etc.)
Il applique les directives du chef d’entreprise en matière de qualité, d’hygiène, de sécurité et respecte les objectifs de l’entreprise sur les temps et les coûts des interventions. Il apporte aussi conseil et assistance au client sur l’utilisation, l’optimisation et l’entretien des installations.
Il est à même de contrôler les opérations effectuées, de les expliquer au client et d’en rendre compte au chef d’équipe, au chef d’entreprise. Il émet les pièces justificatives d’intervention et/ou remplit le carnet de ramonage.

Compétences attestées :

Le (la) titulaire est capable de :
- préparer en entreprise et sur chantier son intervention
- sécuriser l’intervention (des personnes, des lieux, des biens)
- procéder au nettoyage et/ou ramonage par l’ouverture de l’âtre ou par le toit
- s’associer aux contrôles de fonctionnement des installations
- assurer la maintenance de toute installation
- clôturer le chantier
- organiser son travail dans le temps et dans l’espace et dans le respect des objectifs de production de l’entreprise
- appréhender prendre en compte la notion de rentabilité
- intervenir au premier niveau d’une relation commerciale en anglais et/ou en allemand
- communiquer en interne et en externe sur son activité

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP31129BC01

Réaliser les opérations de nettoyage et/ou ramonage de toute installation, de tout type de conduit de fumée, cheminée, âtre,… et leur maintenance par l’ouverture de l’âtre ou par le toit dans le respect des règles de sécurité des lieux et des personnes

Descriptif :
- préparer en entreprise et sur chantier son intervention
- sécuriser l’intervention (des personnes, des lieux, des biens)
- procéder au nettoyage et/ou ramonage par l’ouverture de l’âtre ou par le toit
- s’associer aux contrôles de fonctionnement des installations
- assurer la maintenance de toute installation
- clôturer le chantier
Modalités d’évaluation :
1. Pratique professionnelle
Mise en situation de travail sur site.
Il répond aussi aux questions de l’examinateur concernant la typologie des installations ainsi que les techniques mises en œuvre.
2. Evaluation des acquis professionnels
Le candidat sera évalué à partir d’objectifs fixés en début de formation, prenant appui sur des situations professionnelles type et d’une grille d’évaluation.

RNCP31129BC02

Participer aux activités (hors production) de l’entreprise de ramonage

Descriptif :
- organiser son travail dans le temps et dans l’espace et dans le respect des objectifs de production de l’entreprise
- appréhender prendre en compte la notion de rentabilité
- intervenir au premier niveau d’une relation commerciale en anglais et/ou en allemand
- communiquer en interne et en externe sur son activité
Modalités d’évaluation :
4-Étude de cas
L’épreuve consiste en une mise en situation professionnelle réalisée sur la base d’un dossier comprenant :
-  la présentation d’une situation de travail
-  des documents en usage dans la profession (fiches techniques, notices des fabricants, plans, schémas…)
l’épreuve se compose de quatre sous-épreuves indissociables :
-technologie schéma / dessin technique
-gestion de base (approche d’un prix de vente,…)
-communication professionnelle
- langue vivante étrangère

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Le titulaire du CTM Ramoneur-fumiste travaille dans le secteur du bâtiment, principalement dans des entreprises artisanales (moins de 20 salariés) spécialisées en entretien d’installations calorifères : sociétés de ramonage-fumisterie, plombier ou chauffagiste. Il intervient chez des particuliers, dans des maisons individuelles ou des logements collectifs, mais également dans les entreprises.

Type d'emplois accessibles :

Ramoneur-fumiste

Code(s) ROME :
  • F1603 - Installation d''équipements sanitaires et thermiques
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier de ramoneur est une activité réglementée. Seuls les professionnels titulaires d’un titre ou diplôme de niveau V dans le métier considéré peuvent intervenir seuls sur un chantier (Article 16 de la loi du 5 juillet 1996, décret 98-246 du 2 avril 1998).

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président (un maître artisan ou son représentant désigné par la chambre de métiers et de l’artisanat) :
- un ou deux formateurs de la spécialité, autres que les animateurs de la formation,
- un artisan ou un salarié détenteur autant que de possible du Brevet de maîtrise.
Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président du jury général) :
- un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers,
- le directeur départemental du travail de l’emploi et de la formation professionnelle ou son représentant,
- l’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui,
- des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet technique des métiers, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation,
- les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin. 

Après un parcours de formation continue X

idem

En contrat de professionnalisation X

idem

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE est présidé par un chef d’entreprise qui exerce une fonction d’arbitrage et doit comporter au moins 4 personnes dont 2  représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié, choisis par le président de la chambre, sur les listes présentées par les organisations professionnelles).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 14 juin 2006 publié au Journal Officiel du 23 juin 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 23 juin 2006, jusqu'au 23 juin 2011.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 30 juillet 2018 publié au Journal Officiel du 07 août 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous l'intitulé "Ramoneur-fumiste (CTM)" avec effet du 07 août 2017, jusqu'au 07 août 2023.

Arrêté du 2 juillet 2012 publié au Journal Officiel du 7 août 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous l'intitulé "Ramoneur (CTM)" avec effet au 23 juin 2011, jusqu'au 7 août 2017.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006.

Arrêté du 6 août 2002 publié au Journal Officiel du 20 août 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique

Arrêté du 6 juillet 2001 publié au Journal Officiel du 14 juillet 2001 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Arrêté du 28 mai 2001 publié au Journal Officiel du 9 juin 2001 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique sous l'intitulé 'CTM Ramoneur'.

Arrêté du 17 juin 1980 publié au Journal Officiel du 21 août 1980 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique sous l'intitulé 'Brevet de compagnon Ramoneur', délivré par la Chambre des métiers d'Alsace et la Chambre des métiers de la Moselle.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 07-08-2018
Date d'échéance de l'enregistrement 07-08-2023
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14907 RNCP14907 - Ramoneur (CTM)
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet