Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Météorologiste opérationnel option météorologie marine et océanographie opérationnelle option météorologie aéronautique

Active

N° de fiche
RNCP32050
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 117g : Géologie de l'environnement ; Météorologie
Formacode(s) :
  • 12261 : météorologie
  • 12241 : océanographie
Date d’échéance de l’enregistrement : 04-01-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DES ARMEES 11009001600046 - -
Activités visées :

Dans les armées, le météorologiste opérationnel exercent ses fonctions dans un environnement essentiellement scientifique, en qualité de spécialiste des sciences météorologiques et océanographiques, spatiales, aériennes et marines, des techniques de prévision et de mesure des différentes données environnementales.
Il est chargé de prévoir les phénomènes météorologiques et leur évolution, de participer au plan météorologique à la préparation, à la couverture des opérations militaires, de façon à en accroître l’efficacité et à renforcer la sécurité. Il apporte son expertise au commandement qu’il conseille au plan stratégique et tactique. Il dirige une cellule météorologie-océanographie ou un centre météorologique.
Il travaille en métropole, en outre-mer ou à l’étranger, en milieu parfois hostile. L’activité peut s’exercer en horaires décalés et être soumise à des astreintes, la nuit, les week-ends et les jours fériés.
Option : Météorologie marine et océanographie opérationnelle :
Aux activités d’analyse et de prévision météorologiques sont associées celles de l’océanographie : dans un environnement maritime, météorologie et océanographie sont intimement liées, en raison des interactions l’atmosphère et la mer : températures, courants, pressions, précipitations, profondeurs, ...
Dans les centres de soutien météo-océanographique civils ou militaires, sur les plates-formes aéronautiques étatiques ou commerciales, au sein des états-majors et/ou à bord des navires de la Marine nationale, le météorologiste marin et océanographe a pour fonction de :
- prévoir l’évolution des phénomènes météorologiques et océanographiques aux niveaux local, régional, national et/ou international ;
- diriger une cellule météorologie-océanographie ;
- apporter son expertise et conseiller le commandement au niveau stratégique, opérationnel et tactique dans la prise de décisions relatives aux opérations aéromaritimes ;
- être force de proposition visant l’optimisation des moyens aériens et/ou maritimes mis en œuvre ;
- assurer la sécurité des interventions au titre de l’assistance météorologique lors des opérations de sauvetage des personnes et des biens.
Sa compétence spécifique est, dans le domaine militaire, orientée vers les enjeux de sécurité des opérations aéromaritimes et les prévisions de portées des instruments et systèmes de détection acoustique et électromagnétique (sonars, radars, capteurs infrarouges) en fonction de l’environnement.
Il assure des missions d’océanographie opérationnelle : le météorologiste marin et océanographe met en perspective l’opération prévue et son environnement. A ce titre, il participe à la prise de décision quant aux interventions à engager en intégrant dans ses propositions les moyens à disposition et leur niveau de disponibilité, l’environnement physique, naturel, matériel et géographique de proche et moyenne portée, les paramètres quantifiés (température, pression, vents, courants, distances, sédiments, bathymétrie, reliefs).
Le météorologiste marin et océanographe peut aussi occuper des postes de conseil plus singuliers au titre de son expertise et de ses connaissances spécifiques : détachements ponctuels auprès de fédérations sportives (fédération française de voile), collaborateurs dans les revues spécifiques de météorologie, techniciens supérieurs dans les centres de recherche et de développement de la Marine, prévisionnistes dans les organismes mondiaux de météorologie.
Option : Météorologie aéronautique
Le météorologiste aéronautique, dont les compétences font l’objet d’un suivi et d’une validation continue, assure la couverture météorologique des opérations aéronautiques, de la planification et la préparation des vols à leur exécution. En anticipant l’impact des phénomènes météorologiques sur les installations et les aéronefs, le météorologiste aéronautique contribue pleinement à la sécurité des personnes et des biens et à l’optimisation des opérations.
Sur terre comme dans les airs, les informations qu’il apporte à la planification, à la préparation et à la réalisation des missions contribuent à en accroître l’efficacité et à en renforcer la sécurité. La couverture météorologique concerne ainsi toute mission aérienne, terrestre et aéroterrestre, les personnels qui les exécutent et le matériel employé. De même, les infrastructures et les installations aéroportuaires et opérationnelles (radars, antennes, hangars, tours, locaux…) nécessitent une vigilance des prévisionnistes pour la continuité et le bon déroulement des opérations.
Au besoin, le météorologiste aéronautique peut être amené à installer et mettre en œuvre un centre météorologique déployable pour le soutien spécifique d’opérations ponctuelles ou durables à l’étranger.
Le météorologiste opérationnel exerce les activités suivantes :
1. Concepteur de prévisions météorologiques
2. Responsable de cellule, manager d’équipes et formateur dans le domaine météorologique
3. Conseiller et expert dans le domaine de l’environnement opérationnel pour la hiérarchie
Selon l’option choisie, le météorologiste opérationnel exerce les activités suivantes :
Pour l’option : Météorologie marine et océanographie opérationnelle
- Il exploite et analyse les paramètres et éléments océanographiques
- Il participe à la planification des opérations aéromaritimes et sous-marines
- Il dirige les opérations de recueil, d’exploitation et de diffusion des données relatives à l’environnement météorologique et océanographique
- Il assure les fonctions de responsable de cellule, de manager d’équipe et formateur dans le domaine océanographique
Pour l’option : Météorologiste aéronautique
- Il supervise l’observation météorologique sur la plateforme aéronautique
- Il diffuse l’alerte météorologique aux exploitants et usagers de l’aérodrome
- Il veille au respect des procédures du management de la qualité et de la sécurité
- Il met en œuvre un centre météorologique déployable lors d’opérations ponctuelles hors métropole
- Il organise le retour d’expérience de la prévision délivrée aux divers usagers

Compétences attestées :

Le (la) titulaire de la certification est capable de :
 Analyser l’évolution de la météorologie générale
 Réaliser et superviser l’élaboration de produits relatifs à l’environnement : bulletin, carte, briefing
 Exploiter des études climatiques en vue des missions opérationnelles
 Traduire les paramètres météorologiques et/ou océanographiques en mode d’action
 Elaborer des dossiers de vol et répondre à toute question climatique et/ou océanographique des pilotes, services, unités et autorités engagées dans une intervention
 Assurer le soutien des unités opérationnelles par l’élaboration de bulletins météo
 Superviser l’exécution des observations météo et des sondages hydrographiques et/ou aérologiques
 Transmettre des informations priorisées en français et en anglais
 Intervenir lors de réunions d’études techniques
 Transmettre les données météorologiques et/ou océanographiques
 Participer à des essais
 Assurer la gestion des besoins en matériel de la cellule
 Recenser le patrimoine existant
 Evaluer les expressions de besoins en matériel et consommables de la cellule
 Transmettre les besoins en matériel au service d’achat compétent.
 Assurer le management opérationnel de l’équipe
 Communiquer sur les enjeux des opérations et les contextualiser
 Faire exécuter les directives de la hiérarchie
 Elaborer les programmes de formation
 Promouvoir, encadrer et réaliser des stages ou des conférences
 Mettre à jour les formations
 Conseiller la hiérarchie sur les évolutions de situations météorologiques et/ou océanographique
 Réaliser des documents de synthèse pour les états-majors et unités d’emploi
 Proposer les meilleures solutions d’emploi des moyens humains et matériels
 Assurer une assistance météo à tout usager et unité opérationnelle
 Alerter usagers et unités opérationnelles sur la situation en cours, les évolutions prévues et les risques particuliers liés aux conditions météorologiques et/ou océanographiques
Selon l’option choisie, le météorologiste opérationnel est capable de :
Pour l’option « météorologie marine et océanographie opérationnelle » :
 Réaliser des prévisions météorologiques sur un domaine maritime (littoral, ou océanique)
 Recueillir et traiter des données océanographiques, récoltées in-situ ou reçues des centres de soutien.
Pour l’option « météorologie aéronautique » :
 Connaître la réglementation relative à la fourniture du service d’assistance météorologique à la navigation aérienne sur un aérodrome
 Appliquer les exigences réglementaires applicables à la fourniture de ce service
 Connaître le processus de validation annuelle des compétences des météorologistes aéronautiques
 Mettre en œuvre des outils de gestion et de suivi de maintenance matérielle et de formation du personnel
 Connaître le concept d’emploi du matériel météorologique déployable
 Connaître les spécificités et la réglementation des différentes structures de déploiement

Secteurs d’activités :

Dans les armées, le météorologiste opérationnel exerce son activité, en qualité de personnel militaire, soit au sein d’une station de météorologie d’une base militaire ou d’un aéroport international, soit dans un centre de soutien météo-océanographique, étatique ou privé, soit en état-major stratégique, opérationnel ou tactique (OTAN).
     Dans le secteur civil, les titulaires de la certification sont employés soit dans le secteur public au sein des établissements publics de météorologique ou de météorologie-océanographie, soit dans le secteur privé, au sein de sociétés de services ou de sociétés commerciales dans le secteur du soutien météorologique et/ou océanographique.

Type d'emplois accessibles :

 Météorologiste aéronautique
 Météorologiste-océanographe

Code(s) ROME :
  • M1809 - Information météorologique
Références juridiques des règlementations d’activité :

L’activité est soumise au respect des normes édictées par :
 l’organisation météorologique mondiale (OMM*) en matière de standardisation de l’information météorologique;
 l’organisation de l'aviation civile internationale (OACI*) en matière d’aptitude à délivrer de l’information météorologique pour l’aéronautique et au respect des règles de l’assistance météorologique à la navigation aérienne internationale
L’obtention du statut militaire, sous réserve des conditions de recrutement en vigueur, est exigée par le ministère des armées pour exercer cet emploi.
Selon les postes occupés, un niveau de d’habilitation « confidentiel défense, « secret défense » ou « secret OTAN » peut être requis. L’habilitation n’est pas délivrée avec la certification.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Président :
Commandant de l’école ou son représentant
Membres :
Collège professionnel : 2 cadres du domaine d’emploi de Météo-France
Collège formation : 2 cadres de l’enseignement du domaine d’emploi du CISMF

Après un parcours de formation continue X

Président :
Commandant de l’école ou son représentant
Membres :
Collège professionnel : 2 cadres du domaine d’emploi de Météo-France
Collège formation : 2 cadres de l’enseignement du domaine d’emploi du CISMF

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Président :
Commandant de l’école ou son représentant
Membres :
Collège professionnel : 2 cadres du domaine d’emploi de Météo-France
Collège formation : 2 cadres de l’enseignement du domaine d’emploi du CISMF

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 02 octobre 2006 publié au Journal Officiel du 24 octobre 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 24 octobre 2006, jusqu'au 24 octobre 2011.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 27 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 4 janvier 2019 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé " Météorologiste opérationnel option météorologie marine et océanographie opérationnelle option météorologie aéronautique" avec effet au 29 novembre 2018, jusqu'au 4 janvier 2024.

Arrêté du 19 novembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 novembre 2013 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau III, sous l'intitulé " Prévisionniste météorologiste-océanographe" avec effet au 24 octobre 2011, jusqu'au 29 novembre 2018.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu'au 31 décembre 2006.

Arrêté du 28 mai 2001 publié au Journal Officiel du 9 juin 2001 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé ' Technicien supérieur météorologiste-océanographe'.

Arrêté du 25 mars 1998 publié au Journal Officiel du 17 avril 1998 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologique.

Arrêté du 18 juin 1993 publié au Journal Officiel du 9 juillet 1993 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Brevet supérieur Météorologiste-océanographe'.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 04-01-2019
Date d'échéance de l'enregistrement 04-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP17811 RNCP17811 - Prévisionniste météorologiste-océanographe
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet