Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Coordinateur de projet et de carrière artistique

Active

N° de fiche
RNCP34058
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 133 : Musique, arts du spectacle
  • 310p : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion (organisation , gestion)
  • 323p : Organisation, gestion : Production et régie
Formacode(s) :
  • 45052 : production spectacle
  • 32096 : gestion entreprise culturelle
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 87%

Date d’échéance de l’enregistrement : 05-07-2020
Nom légal Nom commercial Site internet
ATLA ATLA http://www.atla.fr
Objectifs et contexte de la certification :

 Le manager correspond à « la personne ou la structure chargée du développement économique d’un potentiel artistique » (Profession manager, éditions IRMA) A cette fin,  il coordonne l’ensemble des interlocuteurs de l’artiste/du projet : partenaires professionnels (producteurs/éditeurs/ tourneurs) les organismes professionnels (SACEM, CNV, SPEDIDAM …), les médias, le public, soit comme mandataire de l’artiste, soit comme salarié de la structure en contrat avec l’artiste (maison de disque/label, tourneur ou éditeur, parfois les trois) ; il définit ou contribue à définir les stratégies de développement de carrières ou de projet.   

La notion de « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» est issue d’une réflexion issue de deux mouvements parallèles à savoir : 

 1 La restructuration récente des métiers du spectacle vivant et particulièrement dans la musique actuelle, a conduit le législateur à faire évoluer la définition de certains métiers  entrepreneur de spectacle/agent artistique -manager 2 Les nouvelles modalités de développement d’un projet artistique en particulier dans la musique actuelle la pratique des contrats à 360° qui induit d’avoir des professionnels formés capables d’avoir une vision d’ensemble du développement de projet et de carrière d’artiste. Généraliste du secteur musical voir du spectacle vivant le manager/ « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» représente l’artiste, il gère sa carrière, son image, ses droits et recherche des emplois rémunérateurs. Selon le niveau de développement de l’artiste et pour étoffer leur entourage professionnel, il peut être celui qui amorcera la production phonographique ou la production de spectacle ou la diffusion.  Le Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique (Niveau 5) intervient par : 

Le conseil en ingénierie culturelle et gestion de carrière - la représentation de l’artiste et de son projet La coordination de projet et de carrière artistique La conception et la gestion de projet culturel  et/ou L’administration d’un projet culturel ou d’une carrière artistique et/ou La promotion d’artiste ou de projet artistique et culturel

et/ou La négociation des aspects commerciaux du spectacle vivant et de la musique enregistrée 

Aussi, le titre présenté ici de « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» peut mener directement aux métiers suivants : 

 Assistant Manageur (se) /chargé(e) de projet artistique/chargé(e) de projet culturel/ chargé(e) de développement culturel/ manageur(e) d’artistes/ chargé(e) de développement de carrière/chargé(e) d’accompagnement de projet/développeur(e) d’artiste / Agent(e) de promotion d’artiste  

 Les métiers suivants sont plus spécialisés et peuvent être envisagés avec un titre de « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique»  selon la formation ou l’expérience professionnelle :

 Production : Chargé(e) de production, assistant(e) de production, chargé(e) de financements, chargé(e) de partenariat, de mécénat

Logistique : tour manager, régisseur 

Diffusion : Chargé(e) de diffusion, bookeur(euse), tourneur(euse) Gestion de droits/éditions Chargé(e) de relations organismes de gestion collective, Communication Assistant de communication, Chargé(e) de communication Programmation  Programmateur / trice, assistant(e) programmateur, conseiller(e) technique à la programmation Action culturelle Chargé(e) de lieux ressources, chargé(e) d’accompagnement artistique, Chargé(e) de relation avec les publics 

Activités visées :

  L’objectif d’un(e) « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» est de développer l’économie d’un potentiel artistique. Selon les degrés de développement d’un projet ou d’une carrière et selon qu’il intervient en tant que mandataire de l’artiste ou au nom d’une structure (label-tourneur-entrepreneur de spectacle- agence- éditeur…), gérant tout ou partie de la carrière de l’artiste ou du projet artistique ou culturel, le « Coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» (Niveau 5) intervient par : 

  La représentation de l’artiste et de ses projets 

o Il examine toutes propositions qui sont faites à l’artiste

 o Il respecte et fait respecter les choix de l’artiste, les orientations du projet d’un point de vue artistique, éthique et déontologique

 o Il négocie les termes des contrats pour le compte de l'intéressé représenté 

o Il vérifie les conditions d'exécution des contrats et le paiement des cachets, des droits, des prestations réalisées

 o Il défend les activités et les intérêts professionnels de l’artiste du spectacle dans la mesure de ces capacités 

o Il inscrit ou il vérifie l’inscription de l’artiste auprès de tous les organismes professionnels (SACEM/sacd/spedidam/adami/congés spectacles…)   

La coordination de projet artistique et culturel 

o Il développe et entretient sa connaissance de l’environnement professionnel du spectacle vivant et /ou de la musique enregistrée 

o il est en lien avec tous les interlocuteurs de l’artiste ou du projet : partenaires professionnels (technicien son, maison de disque, éditeur musical, tourneur, organisateur, diffuseur...) organismes professionnels (SACEM, ADAMI…) les media (radio, journaux, télé…) les prestataires (attaché de presse, photographe, graphiste, studio, coach…) o il met en place et communique les plannings (répétitions, enregistrements, promotion, signatures) o il organise les rencontres et les rendez-vous professionnels 

 La conception et la gestion de projet culturel

 o il maîtrise la méthodologie de projet et certains outils nécessaires à la gestion de projet 

o il définit ou contribue à définir des priorités, à fixer des objectifs, à définir un plan d’action 

o il identifie et sélectionne, ou contribue à identifier et à sélectionner, les projets, les propositions et les soumet à l'appréciation de l'artiste, ou du responsable de la structure

 o il détermine ou contribue à déterminer les conditions de réalisation d’un projet et les moyens techniques, artistiques et financiers

 o il met en œuvre les moyens d’optimiser et de valoriser les compétences, les qualités de l’artiste, les points forts du projet 

o il organise son travail et, éventuellement celui d’une équipe, en fonction des objectifs, des contraintes et des délais 

o il coordonne les demandes de subvention, les recherches de financements (collectivités, état, Adami, Spedidam, SCPP, SPPF, FCM, Bureau Export) 

et/ou L’administration de projet culturel - de carrière d’artiste 

o En prenant en compte la réalité économique, il gère ou contribue à la gestion administrativement, juridiquement et financièrement du projet afin d’en sécuriser ses différentes étapes en collaboration avec des professionnels de la gestion 

o Il applique et fait appliquer les conventions collectives adéquates dans les domaines du spectacle vivant et de la musique enregistrée 

o Il établit ou rassemble les éléments pour établir des contrats commerciaux, de travail, de propriété intellectuelle

  o Il contrôle l’avancement d’un projet, son adéquation avec le cahier des charges, le budget et les délais de réalisation   

et/ou La promotion d’artiste ou de projet artistique et culturel

 o Il participe à l’élaboration des stratégies promotionnelles quant à la présentation des œuvres des artistes en coordination avec d'autres acteurs du projet  

o Il Contribue à l’élaboration, au suivi et à la gestion d’un budget de communication

 o Selon sa compétence, il communique, promeut, commercialise ou organise (voire contribue à l’organisation de) la communication, la promotion, la commercialisation pour rendre visible, lisible, partageable le projet artistique auprès des différentes cibles

 o Il participe à l’organisation ou organise des opérations de relations publiques autour du projet (invitation, show case, projection…etc.)   

 Et/ou La négociation des aspects commerciaux du spectacle vivant et de la musique enregistrée

 o Il élabore et/ou suit une stratégie de développement économique du projet, de la carrière 

o Il identifie les réseaux de diffusion locaux, nationaux, voire internationaux du spectacle vivant – en particulier les réseaux de la (des) discipline(s) de son entreprise/son projet/ses artistes – ainsi que les politiques publiques de la culture ; il assure une veille sur les orientations artistiques des réseaux et partenaires de diffusion 

o Il constitue, met à jour et exploite des bases de données « publics » (adhérents, fans, suiveurs etc.) professionnels (diffuseurs, festival, salle de spectacle…)

 o Il établit ou contribue à établir un coût de plateau, un prix de spectacle, un seuil de rentabilité o Il négocie des cachets – des dates –des budgets – des contrats – des partenariats institutionnels, professionnels, financiers

 o Il a une vision précise des différentes sources de financements : Production/diffusion/subvention/ fondation/ financement privé/mécénat /sponsoring. o Il élabore et défend un dossier de subvention/de partenariat  

Compétences attestées :

  Le (la) titulaire est capable de :   

o De maitriser  l’environnement professionnel du spectacle vivant et /ou de la musique enregistrée d’un point de vue juridique – économique – artistique et culturel 

o De conseiller sur les bases du cadre juridiques d’exercice des professions du spectacle vivant et/ou de la musique enregistrée

 o D’assure une veille sur les évolutions artistiques et techniques dans la (les) discipline(s) de son entreprise, de son artiste, de son projet 

o De faire  respecter les choix de l’artiste, les orientations du projet d’un point de vue artistique, éthique et déontologique 

o De coordonner tous les interlocuteurs de l’artiste ou du projet : partenaires professionnels (technicien son, maison de disque, éditeur musical, tourneur, organisateur, diffuseur...) organismes professionnels (SACEM, ADAMI…) les media (radio, journaux, télé…) les prestataires (attaché de presse, photographe, graphiste, studio, coach…) 

o de gérer ou contribuer à la gestion , en prenant en compte la réalité économique administrative, juridique et financière du projet afin d’en sécuriser ses différentes étapes en collaboration avec des professionnels de la gestion

 o de maîtriser la méthodologie de projet et certains outils nécessaires à la gestion de projet 

o de communiquer, promouvoir, commercialiser ou organiser (voir contribuer à l’organisation de) la communication, la promotion, la commercialisation pour rendre visible, lisible, partageable le projet artistique auprès des différentes cibles 

 o Créer et entretenir des réseaux et des partenariats avec des acteurs culturels et institutionnels pertinents  

 o  Communiquer avec les parties prenantes du projet en une ou plusieurs langues 

o  Maîtriser des logiciels de bureautique – a minima un tableur, un traitement de texte, une base de données –, un logiciel spécifique de gestion de spectacles et des outils de communication numérique       

Modalités d'évaluation :

  Modalités d’évaluation : 

Dossier d’évaluation continu :

une évaluation continue représentée par un dossier à compléter soigneusement tout au long du parcours de formation et qui en illustre les différents passages obligés : par exemple suivi veille professionnelle, recherches personnelles, exercices individuels ou en groupe, bilan mises en situation, qcm cadre juridique du spectacle vivant et de la musique enregistrée, qcm bases de la comptabilité et la fiscalité, suivi insertion professionnelle. Ceci permettra au jury de statuer sur les compétences acquises ou en cours d’acquisition en fin de formation.

Mises en situation 

- Stage « coup de pouce » :Mise en situation proposée aux différents parcours de formation hors alternance. Ayant pour objectif de former des personnes à accompagner des projets artistiques et culturels dans leurs différents aspects (administratifs - économiques - logistiques - commerciaux - promotionnels voire artistiques), nous leur proposons de donner un coup de pouce ciblé à un projet d’artiste.   

- Stage en entreprise ou expérience professionnelle De durée variable selon les parcours, cette mise en situation fait l’objet d’un rapport de stage écrit et d’une présentation orale devant un jury  Le jury sera susceptible d' interroger le candidat indifféremment sur son rapport de stage, sa présentation orale ou sur certains points du dossier d’évaluation continue. 

 - Etude de cas liés au module de spécialité choisie : Dossier complet, argumenté et chiffré à élaborer à partir de consignes et documents donnant les éléments nécessaires à l’exercice dans le temps imparti (de 4h à plusieurs semaines). Ce dossier peut faire l’objet d’une présentation orale . Le jury tiendra compte de la note individuelle attribuée


N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34058BC01

Bloc 4 Intitulé : Développement de projet artistique/accompagnement d’artiste

  o Entretenir une culture musicale large sujette à constant enrichissement  

o Maitriser les différents acteurs de la filière musicale et du spectacle vivant : rôle et interaction

 o  Veiller sur l’actualité ses connaissances des outils de production, de diffusion et de communication

 o Et/ou Veiller sur l’actualité de la chaîne de production de la musique (prises, mixes, mastering) 

o Et/ou Veiller sur l’actualité des réseaux de diffusion 

o Maîtriser la réglementation liée à la propriété intellectuelle et artistique

 o Comprendre le rôle des sociétés civiles d’artistes-interprètes et connaître leurs actions 

o Avoir conçu et utilisé des critères de choix de projet ou d’artiste 

o Analyser les différentes dimensions d’une carrière artistique pour mieux appréhender les enjeux d’un développement artistique professionnel et construire ou co-construire une stratégie adaptée aux caractéristiques du projet. o Concevoir et nourrir différentes bases de données professionnelles 

o Pratiquer l’entretien professionnel : écoute active – assertivité – bienveillance 

o Identifier des réseaux professionnels internes et externes, nationaux et internationaux o Utiliser des règles et procédures de gestion administrative 

o Maîtriser des méthodes de conduite et d’évaluation de projets 

o Appliquer les techniques de conduite de projet o Coordonner et mobiliser des équipes autour d’un projet 

o Animer une équipe d’un point de vue hiérarchique ou fonctionnel o organiser et entretenir le lien entre l’artiste ou le porteur de projet et le reste de son environnement professionnel 

o Mettre en place des outils d’analyse et d’évaluation de  projet 

o Organiser et Conduire une réunion 

o Utiliser les applications informatiques spécialisées  

  Etude de cas liée à la spécialité choisie : Mettre au point une stratégie de développement de carrière à partir des éléments présentés   

RNCP34058BC02

Bloc 1 Intitulé : promotion d’artiste ou de projet artistique et culturel

  o Préparer et communiquer les documents d’information et les éléments liés à l’activité promotionnelle et / ou éditoriale du projet culturel 

o Coordonner les acteurs de la promotion : attaché de presse/community manager/chargé de communication 

o Elaborer une stratégie de communication et mettre en œuvre les relations médias dans le spectacle vivant ou la musique enregistrée  o Elaborer une stratégie de communication numérique  

o Identifier et employer les outils de communication numériques o Réaliser des produits de communication écrits, visuels ou audiovisuels (journaux, bulletins internes, communiqués, plaquettes, brochures, dépliants, articles, revue de presse, site web, affiche, etc.) 

o Réaliser des supports de communication simple de la conception à l'impression  

o Élaborer une stratégie de communication et mettre en œuvre les relations médias pour la sortie d'un support enregistré  

o Réaliser des actions de communication événementielle (showcase, inauguration, vernissage, réception, mécénat, parrainage, accueil de personnalité, visite) 

o Élaborer un plan media 

o Négocier des partenariats 

o Mettre en place une campagne de financement participatif  

Etude de cas liée à la spécialité choisie :  définition d’une stratégie de communication /modalités de mise en œuvre à partir d’éléments d’une production présentée  


RNCP34058BC03

Bloc 2 Intitulé : Administration d’un projet culturel ou d’une carrière d’artiste / Régie de production

  o Produire et / ou communiquer les éléments nécessaires à la préparation des documents administratifs  

o Connaitre des règles et procédures de gestion administrative o Rédiger des documents techniques et administratifs o Effectuer le suivi administratif et financier du projet/de la production/de la structure en collaboration avec des professionnels de la gestion

 o Vérifier la conformité de procédures administratives et préparer les documents de suivi de décisions administratives

 o Organiser son travail en fonction des contraintes, des délais et des objectifs o Utiliser les outils bureautiques standards et les applications spécialisées

 o Rédiger et mettre en forme des documents (rapport, cahier des charges, note de synthèse, document de présentation, etc.) o Établir et lire un plan de travail, un rétro-planning, une conduite de spectacle, etc.

 Juridiques 

o Maitriser les points clé de la législation spécifique au spectacle vivant et à la musique enregistrée

 o Cerner les conditions d’exercice des différents acteurs des filières concernées par la certification 

 o Identifier les principes de propriété intellectuelle d'une œuvre musicale (droits d'auteur, droits voisins et droits éditoriaux) o Identifier les contrats usuels du spectacle vivant et de la musique enregistrée 

o Établir un contrat ou rassembler les éléments nécessaires à l’établissement d’un contrat

 o Distinguer les structures juridiques rencontrées dans le secteur o  les obligations d’un employeur et les particularités du contrat de travail 

o Maîtriser L’environnement social lié aux activités du spectacle vivant et la musique enregistrée : Les employeurs des artistes, L’emploi des artistes-interprètes, l’intermittence : annexes 8 et 10, démarches, nomenclatures d’emplois, les organismes sociaux : Urssaf, Audiens, Pôle emploi, CS, Guso, Afdas, CMB, Fnas, etc. , Les conventions collectives et les accords syndicaux.

 Gestion 

o Utiliser la comptabilité dans son activité o Éditer, vérifier et transmettre les éléments nécessaires à la facturation Participer à la gestion de diverses opérations comptables et au suivi de dépenses 

o Rassembler les éléments pour assurer le suivi comptable d’un projet - d’une production - d’une structure (devis estimatif, budget définitif, plan de trésorerie, échéancier, rendu des comptes…) o Établir, suivre et gérer les éléments budgétaires et financiers d’un projet/d’une production /d’une structure (estimation de coût, budget prévisionnel, suivi budgétaire, devis, contrôle des factures, suivi des bilans financiers) o Maîtriser les éléments d’élaboration d’un business plan / d’un budget analytique o Identifier les différentes sources de financements : Production/diffusion/subvention/ fondation/ financement privé/mécénat /sponsoring. 

o Élaborer un dossier de subvention/de partenariat  

Etude de cas liée à la spécialité choisie :   Montage d’une production d’un point vue administratif, juridique, logistique et financier à partir des éléments d’un projets artistique à mettre en œuvre  

RNCP34058BC04

Bloc 3 Intitulé : gestion de droits /Edition

  o Concevoir et nourrir différentes bases de données professionnelles o Connaitre les contrats usuels du spectacle vivant et de la musique enregistrée 

o Établir un contrat ou rassembler les éléments nécessaires à l’établissement d’un contrat o Entretenir une culture musicale large sujette à constant enrichissement  

o Repérer les différents acteurs de la filière musicale: rôle et interaction 

o Maîtriser la filière de la production phonographique de l’enregistrement à la commercialisation 

o  Evaluer les enjeux de l’édition

 o Avoir conçu et utilisé des critères de choix de projet ou d’artiste 

o Analyser les différentes dimensions d’une carrière artistique pour mieux appréhender les enjeux d’un développement artistique professionnel et construire ou co-construire une stratégie adaptée aux caractéristiques du projet. o Veiller sur l’actualité des outils de production, de diffusion et de communication

 o Veiller sur l’actualité de la chaîne de production de la musique (prises, mixes, mastering) 

o Maîtriser la réglementation liée à la propriété intellectuelle et artistique o Identifier les principes de propriété intellectuelle d'une œuvre musicale (droits d'auteur, droits voisins et droits éditoriaux) 

o Comprendre le rôle des sociétés civiles de droits d’auteurs et  d’artistes-interprètes et connaître leurs actions 

o Envisager toutes les possibilités de placement et  de rémunération d’une œuvre o Comprendre le fonctionnement et les outils des sociétés de droit d’auteur  

Etude de cas liée à la spécialité choisie :  Mettre au point une stratégie d’exploitation d’une œuvre à partir des éléments présentés   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  L’évolution récente  et la grande amplitude des métiers de « coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» nous obligent à rédiger un référentiel exhaustif tout en sachant que le rôle prépondérant de coordinateur que l’on a souligné ci-dessus permet au « coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» un niveau plus ou moins approfondi de maîtrise de chaque compétence selon son domaine de prédilection. 

D’ou cette entrée en 6 activités reprenant les termes de la définition des missions permises au manager dans la loi et cette approche en 4 blocs de compétences correspondant à des spécialités affirmées où le « coordinateur (-trice) de projet et de carrière artistique» peut aller au-delà de la coordination et de la représentation en terme opérationnel.

Ces modules validés permettent l’ouverture à d’autres métiers plus spécifiques du secteur du spectacle vivant et de la musique enregistrée  et facilitent l’insertion professionnelle 

 A noter : dans le référentiel vous allez trouver un certain nombre de compétences communes à tous les candidats à la certification et  l’utilisation de l’expression et/ou qui est une manière de tenir compte de la complexité et du caractère évolutif du métier de « coordinateur (-trice) de projet et carrière artistique ». Certaines compétences seront nécessaires dans le domaine  du spectacle vivant , beaucoup moins dans la musique enregistrée (toutes les compétences liées à la logistique de tournée par ex), à l’inverse la musique enregistrée est basée sur tout un pan de compétences très peu utilisées dans le domaine du spectacle vivant (toutes les compétences liées à l’édition, la synchronisation, la gestion des droits) pourtant dans des développements de carrière de musiciens, la maîtrise de l’articulation de ces deux domaines est indispensable, pour une carrière de danseur ou de circassiens beaucoup moins d’où l’organisation en blocs ou spécialités qui permet une meilleure insertion professionnelle dans des métiers à forte spécialisation (Esthétique – jazz, métal, chanson française , reggae… Discipline : musique, théâtre, danse, cirque, art de la rue – Artistes : chanteur, musicien, comédien, circassien) la certification se veut à la fois transversale mais doit tenir compte des parcours professionnels individuels . 

Les heures de base commune et les blocs de competences validés sont capitalisables. Associés à une période d'immersion professionnelle de minimum 6 semaines,  c'est leur combinaison en parcours qui permettent d’accéder aux épreuves finales de la certification .

 Lorsqu’un bloc de compétences est validé, il l’est pour une durée indéterminée.  

Ces éléments de la certification peuvent être proposés dans le cadre d'une VAE partielle pour accéder à la certification .

Par exemple, la certification peut être acquise par différents parcours à savoir: 

Par le parcours classique:

1 Base commune de 350 h

 + 1 module de spécialité correspondant des blocs de competences  

  • Bloc 1 Intitulé : promotion d’artiste ou de projet artistique et culture 150 h
  • Bloc 2 Intitulé : Administration d’un projet culturel ou d’une carrière d’artiste / Régie de production 150 h
  •  Bloc 3 Intitulé : gestion de droits /Edition 150 h
  •  Bloc 4 Intitulé : Développement de projet artistique/accompagnement d’artiste 150 h

+ 1 stage en entreprise ou mise en situation professionnelle d'une durée minimale de 6 semaines

+ Passage des épreuves de la certification  

Parcours accompagnement d'artistes

1 Base commune de 200 h

+ Bloc 4 Intitulé : Développement de projet artistique/accompagnement d’artiste 150 h

+ 1 module de spécialité correspondant des blocs de compétences  

  • Bloc 1 Intitulé : promotion d’artiste ou de projet artistique et culture 150 h
  • Bloc 2 Intitulé : Administration d’un projet culturel ou d’une carrière d’artiste / Régie de production 150 h
  • Bloc 3 Intitulé : gestion de droits /Edition 150 h

+ 1 stage en entreprise ou mise en situation professionnelle d'une durée minimale de 6 semaines

 + Passage des épreuves de la certification   

Secteurs d’activités :

  Spectacle vivant – Musique enregistrée  

Type d'emplois accessibles :

  Assistant Manageur (se) /chargé(e) de projet artistique/chargé(e) de projet culturel/ chargé(e) de développement culturel/ manageur(e) d’artistes/ chargé(e) de développement de carrière/chargé(e) d’accompagnement de projet/développeur(e) d’artiste / Agent(e) de promotion d’artiste/Manager d’artiste  

Code(s) ROME :
  • L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • L1303 - Promotion d''artistes et de spectacles
Références juridiques des règlementations d’activité :

  Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles (IDCC 1285) Convention collective nationale des entreprises du secteur privé du spectacle vivant (IDCC 3090) Convention collective nationale des entreprises techniques au service de la création et de l'événement (IDCC 2717) Convention collective nationale de l’édition phonographique du 30 juin 2008    

La réforme des licences, engagée par voie réglementaire, trouve un aboutissement dans la loi n°99-198 du 18 mars 1999 modifiant l’ordonnance de 1945 et ses textes d’application de 1947   

Le métier des agent(e)s artistiques (intermédiaires entre l’artiste et son environnement professionnel) et assimilés dont les manageurs (euses) est régit par la https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=41AD06432EDE1AD46048977150A585CD.tpdila11v_1?cidTexte=JORFTEXT000022511227&idArticle=LEGIARTI000022513287&dateTexte=20100725">https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=41AD06432EDE1AD46048977150A585CD.tpdila11v_1?cidTexte=JORFTEXT000022511227&idArticle=LEGIARTI000022513287&dateTexte=20100725">LOI n°2010-853 du 23 juillet 2010 - art. 21 et par Décret n° 2011-517 du 11 mai 2011 relatif aux agents artistiques et par ses décrets d’application fixant les conditions de rémunération.  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

 Au minimum : 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur, représentant les employeurs, 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur représentant les salariés , 1 représentant du secteur pédagogique
Au maximum : en + 1titulaire de la certification, 1 représentant du secteur artistique 



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Au minimum : 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur, représentant les employeurs, 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur représentant les salariés , 1 représentant du secteur pédagogique
Au maximum : en + 1titulaire de la certification, 1 représentant du secteur artistique 

En contrat d’apprentissage X

en cours

Après un parcours de formation continue X

 Au minimum : 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur, représentant les employeurs, 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur représentant les salariés , 1 représentant du secteur pédagogique
Au maximum : en + 1titulaire de la certification, 1 représentant du secteur artistique 

En contrat de professionnalisation X

 Au minimum : 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur, représentant les employeurs, 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur représentant les salariés , 1 représentant du secteur pédagogique
Au maximum : en + 1titulaire de la certification, 1 représentant du secteur artistique 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

     Au minimum : 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme   certificateur, représentant les   employeurs, 1 professionnel en activité extérieur à l'organisme certificateur   représentant les salariés , 1 représentant du secteur pédagogique
Au maximum : en + 1titulaire de la certification, 1 représentant du secteur artistique     

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2017 27 0 85 74 89
2016 27 0 74 52 67
2015 21 1 95 90 90
2018 22 0 90 72 -
2014 9 0 78 67 89
2013 10 0 80 80 100
2012 8 0 75 63 88
2011 6 0 100 83 67
Lien internet vers le descriptif de la certification :

en cours d'actualisation


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
LA CLIQUE ETC Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet