Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

MASTER - Traduction, interprétation (fiche nationale)

Active

N° de fiche
RNCP34116
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l'information
  • 136 : Langues vivantes, civilisations étrangères et régionales
Formacode(s) :
  • 15241 : interprétariat
  • 15231 : traduction
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation - -
UNIVERSITE PARIS NANTERRE - -
UNIVERSITE RENNES II HAUTE BRETAGNE - -
UNIVERSITE PARIS III SORBONNE NOUVELLE - -
UNIVERSITE D'AIX MARSEILLE - -
UNIVERSI AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLU - -
UNIVERSITE D'ANGERS - -
UNIVERSITE DIJON BOURGOGNE - -
UNIVERSITE BREST BRETAGNE OCCIDENTALE - -
UNIVERSITE DE LILLE - -
UNIVERSITE DE STRASBOURG - -
UNIVERSITE JEAN MONNET SAINT ETIENNE - -
UNIVERSITE LYON 3 JEAN MOULIN - -
UNIVERSITE LYON 2 A ET L LUMIERE - -
UNIVERSITE DE PARIS VIII PARIS VINCENN - -
UNIVERSITE DE MARNE LA VALLEE - -
INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES - -
CY CERGY PARIS UNIVERSITE - -
UNIVERSITE DE PARIS - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le master est un diplôme national de l'enseignement supérieur conférant à son titulaire le grade universitaire de master. Il confère les mêmes droits à tous ses titulaires, quel que soit l'établissement qui l'a délivré.
Le master atteste l'acquisition d'un socle de connaissances et de compétences majoritairement adossées à la recherche dans un champ disciplinaire ou pluridisciplinaire. Le master prépare à la poursuite d'études en doctorat comme à l'insertion professionnelle immédiate après son obtention et est organisé pour favoriser la formation tout au long de la vie.  Les parcours de formation en master tiennent compte de la diversité et des spécificités des publics accueillis en formation initiale et en formation continue.  

Activités visées :

- Transfert linguistique pour une ou plusieurs paires de langues pour différents types de productions : traduction écrite technique pour différents domaines (p. ex. juridique, technique, scientifique, médical, culturel, éditorial…) et/ou traduction audio-visuelle et/ou localisation de contenus et/ou traduction orale (interprétation).  

- Gestion de projets de traductions unilingues ou multilingues de la commande à la livraison 

- Contrôle de la qualité des traductions (études documentaires, relectures, révisions, post-édition évaluations)  

- Gestion de la communication et de la documentation interlinguistique des entreprises et des institutions 

- Conception et utilisation raisonnée d’outils d’analyse linguistique relevant des nouvelles technologies 

- Programmation et gestion de formats multiples d’édition de fichiers 

- Constitution et utilisation raisonnée de corpus, de mémoires de traduction et de bases de données terminologiques 

- Conception et rédaction de documents techniques (notices, sites web…) 

- Publication assistée par ordinateur 

- Communication orale et écrite professionnelle (métiers linguistiques/documentaires)  

Compétences attestées :

- Analyser un document source, en recensant les difficultés textuelles et cognitives potentielles et en évaluant les stratégies et ressources nécessaires pour une reformulation adéquate qui réponde aux besoins communicationnels dans une ou plusieurs langues de travail, celles-ci devant être maîtrisées au niveau professionnel  

- Résumer, reformuler, restructurer, adapter et condenser rapidement et précisément dans au moins une langue cible, en utilisant la communication écrite et/ou orale  

- Evaluer la pertinence et la fiabilité des sources d’information au regard des besoins de traduction sur différents types de support, en utilisant les outils et techniques appropriés 

- Exploiter les savoirs thématiques et spécialisés qui sont pertinents pour les besoins de la traduction (concept, raisonnement, présentation, terminologie et phraséologie, sources spécialisées, etc.), pour justifier des solutions et choix de traduction, en utilisant le métalangage approprié et en mettant en œuvre des approches théoriques adéquates  

- Maîtriser les principes et l’utilisation des outils informatiques contemporains (traduction assistée par ordinateur, corpus, bases de données terminologiques…) et à venir  

- Identifier les enjeux et modalités de post-édition d’un produit de la traduction automatique (TA) (niveaux et techniques de post-édition, objectifs de qualité et productivité, propriété et sécurité, incidence sur le processus et les flux de traduction,) afin de mettre en œuvre le système de TA approprié si nécessaire 

- Maitriser les stratégies de prospection et de marketing en vue développer une clientèle et de négocier avec clients et demandeurs (délais, facturation, contrats et droits, cahiers des charges, etc.)  

- Appliquer les procédures de gestion de la qualité et d’assurance qualité requises pour respecter les normes de qualité prédéfinies, ce qui suppose de respecter les codes et normes déontologiques (confidentialité, concurrence loyale, etc.)  

- Tenir compte de l’ergonomie organisationnelle et physique de l’environnement de travail pour l’adapter en fonction des besoins   

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine 

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines 

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation 

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère 

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles 

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe 

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif 

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité 

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale   

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.  

Modalités d'évaluation :

Les modalités du contrôle permettent de vérifier l'acquisition de l'ensemble des aptitudes, connaissances, compétences et blocs de compétences constitutifs du diplôme. Ces éléments sont appréciés soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés.  Concernant l’évaluation des blocs de compétences, chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc. Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue. Chaque ensemble d'enseignements a une valeur définie en crédits européens (ECTS). Pour l’obtention du grade de master, une référence commune est fixée correspondant à l'acquisition de 120 ECTS au-delà du grade de licence.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34116BC01

Usages avancés et spécialisés des outils numériques

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur   évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour   un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34116BC02

Développement et intégration de savoirs hautement spécialisés

- Mobiliser des savoirs hautement   spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de   travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des   savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines  - Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de   nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 

- Apporter   des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans   des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive et   distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité   d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées   et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34116BC03

Communication spécialisée pour le transfert de connaissances

- Identifier, sélectionner et   analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour   documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de   connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue   étrangère     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34116BC04

Appui à la transformation en contexte professionnel

- Gérer des   contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui   nécessitent des approches stratégiques nouvelles 

- Prendre   des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques   professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe 

- Conduire un projet (conception,   pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation,   diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un   cadre collaboratif  

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer   pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité 

- Respecter les principes   d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Les modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence sont définies par chaque certificateur accrédité qui met en œuvre les dispositifs qu’il juge adaptés. Ces modalités peuvent être modulées en fonction du chemin d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.  

Secteurs d’activités :

 - J : Information, communication 

- M7403 : Traduction et interprétation   

Type d'emplois accessibles :

- Traducteur indépendant, 

- Traducteur spécialisé ou   généraliste salarié d’une entreprise, d’une institution (nationale ou internationale) ou d’une organisation non gouvernementale 

- Traducteur-réviseur 

- Localisateur de jeux vidéo / logiciels/ sites web 

- Traducteur-rédacteur technique 

- Terminologue 

- Post-éditeur 

- Auteur de doublage, de sous-titrage et/ou de voice-over, adaptateur 

- Rédacteur technique multilingue 

- Chef de projets linguistiques 

- Responsable qualité 

- Traducteur-lexicographe multilingue généraliste et spécialisé 

- Concepteur de sites web multilingues 

- Localisateur 

- Transcréateur 

- Responsables d’intégration des outils de TAO      

- Interprète indépendant ou salarié (entreprise ou institution) 

- Guide conférencier, guide interprète, accompagnateur de voyages 

- Interprète de liaison 

- Médiateur linguistique  

Code(s) ROME :
  • H1207 - Rédaction technique
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
  • K1601 - Gestion de l''information et de la documentation
  • E1108 - Traduction, interprétariat
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Leur composition comprend : 

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation  

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements 

En contrat d’apprentissage X

 Leur composition comprend : 

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation  

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements 

Après un parcours de formation continue X

 Leur composition comprend : 

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation  

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements 

En contrat de professionnalisation X

 Leur composition comprend : 

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation  

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Composition définie par le Code de l'éducation : article L613-4 modifié par la loi n°2016-1088 du 8 août 2016 - art. 78 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

- Arrêté du 22 janvier 2014 fixant les modalités d'accréditation d'établissements d’enseignement supérieur 

- Arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master 

- Arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master, publié au J.O du 27 avril 2002 

- Arrêté du 4 février 2014 fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de master 

- Arrêté du 30 juillet 2018 modifiant l'arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Aix-Marseille Université, arrêté du : 17/05/2018 

Avignon Université, arrêté du : 22/05/2018 

Université d'Angers, arrêté du : 28/09/2017 

Université de Bourgogne - Dijon, arrêté du : 18/04/2017 

Université de Bretagne Occidentale - Brest, arrêté du : 25/07/2017 

Université de Lille, arrêté du : 17/06/2015 

Université de Strasbourg, arrêté du : 28/08/2018 

Université Jean Monnet - Saint Etienne, arrêté du : 28/06/2016 

Université Jean Moulin - Lyon 3, arrêté du : 28/06/2016 

Université Lumière - Lyon 2, arrêté du : 23/05/2016 

Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis, arrêté du : 30/06/2017 

Université Paris-Est Marne-La-Vallée, arrêté du : 15/06/2015 

Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense - Paris 10, arrêté du : 30/06/2017 

Université Rennes 2, arrêté du : 29/06/2017 

Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, arrêté du : 02/04/2015,  

Institut National des Langues et Civilisations orientales : arrêté du 19/07/2019

CY Cergy Paris Université, arrêté du : 04/06/2020

Université de Paris, arrêté du : 02/03/2020   

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- - Décret VAE – Code de l’éducation : article L 613-3 modifié par la loi n° 2015-366 du 31 mars 2015 - Décret n° 2017-1135 du 4 juillet 2017 relatif à la mise en œuvre de la validation des acquis de l'expérience
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet