Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Technicien de production industrielle

Active

N° de fiche
RNCP34146
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 251s : Montage mécanique
Formacode(s) :
  • 31620 : conduite installation industrielle
Date d’échéance de l’enregistrement : 13-07-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère du travail - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le technicien de production industrielle a en charge le fonctionnement d'une ou plusieurs lignes de fabrication constituées de postes de travail manuels, semi-automatiques ou automatiques liés entre eux par le même produit fabriqué.

Activités visées :

En équipe, il réalise la production en série de pièces manufacturées conformes en qualité, en quantité, dans le temps et le délai prévus par le programme de production.

Les lignes automatisées sont équipées de robots, de cobots réalisant le chargement-déchargement et transfert de pièces, et d'équipements périphériques tels que des bols vibrants, des moyens de marquage et de conditionnement. Selon l'organisation de l'entreprise, ces lignes sont regroupées en îlots autonomes de fabrication.

Elles intègrent des technologies différentes telles que le pneumatisme, l'électricité, l'automatisme, la mécanique, l'hydraulique, la robotique et l'informatique industrielle.

Les missions principales du technicien sont :

  • la préparation, le lancement et le suivi de l'activité et de la performance de la ligne de production
  • la régulation des dérives du process de production
  • la résolution des dysfonctionnements sur la ligne de production
  • l'organisation de l'activité des personnels de production
  • l'accompagnement de l'adaptation des personnels de production au poste de travail
  • l'amélioration continue des indicateurs de production.

Le technicien de production respecte et fait respecter au sein de l'équipe les règles d'Hygiène, de sécurité et d'environnement (règles HSE), les procédures, les modes opératoires et les principes du développement durable de l'entreprise.

Il travaille en équipe avec les personnels de production (opérateurs et conducteurs de machines). Il intervient techniquement sans rôle hiérarchique envers eux. Il rend compte au responsable hiérarchique de son secteur de production. Au quotidien, il est en relation avec les services techniques de l'entreprise tels que la maintenance, la qualité, les méthodes.

Il met en œuvre régulièrement des nouveaux produits, des nouvelles matières et des nouvelles technologies dans l'entreprise.

Un système de supervision, quelquefois situé dans une salle de commande centralisée, aide à la conduite de l'installation, à la surveillance des paramètres de fonctionnement et affiche certains résultats de production.

Le technicien de production travaille dans un atelier de production. Selon ses compétences, il est mobile au sein des ateliers de production de l'entreprise.

L'exécution des tâches s'effectue debout et demande des déplacements fréquents autour des lignes de production. Le port d'équipements de protection individuelle tels que des chaussures de sécurité, un vêtement de travail et des protections anti-bruit est obligatoire.

Les conditions d'exercice varient selon l'environnement de travail qui peut occasionner du bruit, des odeurs et des températures élevées.

Les horaires de travail du technicien sont généralement en équipes postées avec parfois une activité en fin de semaine ; le travail en journée est plus rare. Le technicien dépasse parfois ses horaires habituels pour finaliser des essais ou participer à des groupes de travail.

Aucune habilitation technique particulière n'est obligatoire.

Selon l'organisation de l'entreprise, le poste requiert la maîtrise de la conduite d'engins de manutention de type gerbeur ou chariot élévateur. Une certification de type CACES (recommandation R389 Catégories 1 et 3) peut être nécessaire pour la tenue de l'emploi.

Certaines entreprises, selon leur activité, exigent des habilitations électriques pour non électricien BS et BE Manœuvre pour tenir l'emploi.

L'utilisation des terminaux d'ordinateurs et des écrans tactiles d'une installation est nécessaire. La manipulation de documents numériques, tels le dossier de fabrication, les modes opératoires, issus d'un outil connecté est de plus en plus courante dans les entreprises.

Compétences attestées :
  1. Piloter une ligne de production industrielle :
  • Organiser un poste de travail
  • Démarrer et arrêter une ligne de production industrielle
  • Contrôler la conformité des pièces produites et stabiliser le process de production industrielle
  • Diagnostiquer et résoudre un dysfonctionnement sur une ligne de production industrielle
  • Suivre l'activité et la performance de la ligne de production industrielle

2. Organiser une production et optimiser le fonctionnement d'une ligne de production industrielle

  • Organiser l'activité des personnels de production
  • Accompagner les personnels de production à leur adaptation au poste de travail
  • Mener des actions d'amélioration technique ou organisationnelle sur une ligne de production industrielle


Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ;

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ;

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34146BC01

Piloter une ligne de production industrielle

Organiser un poste de travail

Démarrer et arrêter une ligne de production industrielle

Contrôler la conformité des pièces produites et stabiliser le process de production industrielle

Diagnostiquer et résoudre un dysfonctionnement sur une ligne de production industrielle

Suivre l'activité et la performance de la ligne de production industrielle

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ;

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ;

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

RNCP34146BC02

Organiser une production et optimiser le fonctionnement d'une ligne de production industrielle :

Organiser l'activité des personnels de production

Accompagner les personnels de production à leur adaptation au poste de travail

Mener des actions d'amélioration technique ou organisationnelle sur une ligne de production industrielle

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ;

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ;

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.


Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre professionnel est composé de deux blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées. Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés. Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :
  • L'automobile
  • le conditionnement
  • la cosmétologie
  • la pharmacie
  • l'agro-alimentaire
  • l'électroménager.
Type d'emplois accessibles :
  • Technicien de production
  • technicien d'atelier
  • technicien d'îlot
  • technicien de ligne.
Code(s) ROME :
  • H2503 - Pilotage d''unité élémentaire de production mécanique ou de travail des métaux
  • H2504 - Encadrement d''équipe en industrie de transformation
Références juridiques des règlementations d’activité :

Selon le domaine concerné.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-12-2015 Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
21-12-2018 Arrêté du 14 décembre 2018 relatif au titre professionnel de technicien de production industrielle
Date d'effet de la certification 13-07-2019
Date d'échéance de l'enregistrement 13-07-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.travail-emploi.gouv.fr


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP7435 RNCP7435 - TP - Technicien de production industrielle
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet