Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Monteur qualifié d'équipements industriels

Active

N° de fiche
RNCP34148
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 251r : Contrôle essais, maintenance en mécanique
Formacode(s) :
  • 23035 : montage assemblage
Date d’échéance de l’enregistrement : 10-06-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère du travail - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le monteur qualifié d'équipements industriels réalise le montage unitaire ou en petites séries, l'adaptation et le réglage de systèmes mécaniques, de sous-ensembles de machines, de machines spéciales, de prototypes, pouvant être en partie ou complètement automatisés. En complément de la technologie mécanique, le monteur est mobilisé sur les technologies pneumatiques ou électropneumatiques, hydrauliques et électriques, à des degrés d'expertise variables.

Activités visées :

Les prestations du monteur consistent à :

- analyser les plans et documents pour préparer l'intervention de montage

- monter, adapter et régler des châssis et des systèmes mécaniques puis en vérifier la fonctionnalité, en respectant un dossier technique qui précise les modalités

- implanter, monter, raccorder et régler des éléments pneumatiques, électropneumatiques et hydrauliques et en vérifier la fonctionnalité, en respectant un dossier technique qui en précise les modalités

- implanter, fixer et régler mécaniquement des éléments électriques, en respectant un dossier technique qui précise les modalités

- alerter le responsable hiérarchique en cas d'aléas et/ou de non-conformité liés au montage

- participer, avec les experts techniques ou avec les metteurs au point, au démarrage des ensembles, des sous-ensembles et des équipements afin de les rendre opérationnels

- mettre en œuvre la prévention des risques dans toutes les phases de l'intervention, conformément aux règles de sécurité et de protection de l'environnement, en respect des textes règlementaires (directive machine par exemple)

- rendre compte et valider l'activité, oralement et par écrit auprès du responsable hiérarchique.

Le monteur travaille dans l'atelier de son entreprise ou dans celui du client. Dans les petites structures qui l'emploient, le même monteur effectue aussi l'installation sur le site d'exploitation de la machine. Dans ce dernier cas, il peut effectuer des déplacements à l'échelle nationale ou internationale, pendant des durées qui varient de quelques heures à plusieurs mois, suivant la complexité des équipements. Des dépassements d'horaires apparaissent en fonction des contraintes de production.

Le monteur respecte les consignes d'accès au site de l'exploitant (autorisation de travail, permis de feu, etc.) et applique toutes mesures de sécurité pour les personnes et les biens. Il connait et applique les règles de respect de l'environnement.

Il travaille debout, au sol, sur table de montage ou sur l'équipement lui-même, avec des efforts physiques lors de manutentions lourdes ou d'accès difficiles.

Les phases de montage sont réalisées dans un environnement modérément bruyant et bien éclairé, mais peuvent être suivies de nuisances générées lors des essais ou de mises au point : bruit, chaleur, vibrations, risques de collision.

Il est hiérarchiquement rattaché à un responsable d'atelier ou de chantier dont il respecte les consignes écrites ou verbales ainsi que les modes opératoires.

Souvent autonome dans l'organisation de son travail pendant la phase de montage, il s'intègre à une équipe pluridisciplinaire pendant la phase de démarrage et de mise au point pour des équipements conséquents ou complexes. Il est alors sous la responsabilité opérationnelle d'experts tels que l'électrotechnicien, l'automaticien, le metteur au point ou l'expert process.

La phase de réception industrielle, à laquelle il peut participer, garantit au client la conformité de l'installation au cahier des charges

Le poste nécessite parfois la conduite d'engins de manutention ; un certificat de type CACES est alors requis. De même, certaines entreprises délivrent un titre d'habilitation électrique nécessaire aux opérations d'ordre électrique.


Compétences attestées :

1. Installer des équipements mécaniques industriels.

  • Préparer une intervention de montage mécanique.
  • Monter, adapter et positionner des châssis et supports d'équipements industriels.
  • Monter, adapter et régler des ensembles mécaniques constitués d'assemblages, de guidages et de transmissions.

2. Installer des équipements pneumatiques, hydrauliques et électriques industriels.

  • Préparer une intervention de montage pneumatique, hydraulique ou électrique.
  • Implanter, raccorder et régler des équipements pneumatiques industriels
  • Implanter, raccorder et régler des équipements hydrauliques industriels.
  • Implanter, fixer et régler mécaniquement des équipements électriques industriels.
Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34148BC01

Installer des équipements mécaniques industriels
  • Préparer une intervention de montage mécanique.
  • Monter, adapter et positionner des châssis et supports d'équipements industriels.
  • Monter, adapter et régler des ensembles mécaniques constitués d'assemblages, de guidages et de transmissions.

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s);

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat;

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

RNCP34148BC02

Installer des équipements pneumatiques, hydrauliques et électriques industriels
  • Préparer une intervention de montage pneumatique, hydraulique ou électrique
  • Implanter, raccorder et régler des équipements pneumatiques industriels
  • Implanter, raccorder et régler des équipements hydrauliques industriels
  • Implanter, fixer et régler mécaniquement des équipements électriques industriels.

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s);

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat;

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre professionnel est composé de deux blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées. Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés. Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :

Métallurgie, automobile, chimie, plasturgie, aéronautique et spatial, agro-alimentaire, armement, construction navale, énergie, éco-industrie, transport, logistique d'approvisionnement, services. Ces secteurs sont tous concernés par l'activité de fabrication de machines et d'équipements


Type d'emplois accessibles :
  • Mécanicien-monteur de fabrication
  • monteur-régleur de systèmes mécaniques
  • monteur-assembleur mécanique
  • monteur de machines spéciales
  • monteur-ajusteur de systèmes mécaniques
  • agent de fabrication en montage-assemblage mécanique
  • aide-mécanicien en montage
Code(s) ROME :
  • H2901 - Ajustement et montage de fabrication
  • H2909 - Montage-assemblage mécanique
Références juridiques des règlementations d’activité :

Néant

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-01-2015 Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25-01-2019 Arrêté du 18/01/2019 relatif au titre professionnel de monteur qualifié d'équipements industriels Arrêté du 1/06/2004 relatif au titre professionnel de monteur(se) qualifié(e) d'équipements industriels

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.travail-emploi.gouv.fr


Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP7142 RNCP7142 - TP - Monteur (se) qualifié (e) d'équipements industriels
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet