Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Adjoint à la réalisation d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles

Active

N° de fiche
RNCP34182
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 323v : Production à caractère artistique : mise en scène
Formacode(s) :
  • 46274 : cinéma
  • 46264 : conception réalisation audiovisuelle
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 98%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-09-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLE SUP ETUDES CINEMATOGRAPHIQUES 32816267200039 ESEC (Ecole supérieure libre d’études cinématographiques) https://www.esec.edu/
Objectifs et contexte de la certification :

En 2018, même si la fréquentation des salles dans l’Union Européenne a diminué de 3,0 %, la France demeure le premier marché du cinéma européen (201,1 millions d’entrées).  Avec 146 536 salariés tous contrats confondus pour une masse salariale de 1,64 milliard d’euros, la production cinéma et audiovisuelle est le premier secteur et employeur du champ de l’au­diovisuel et réunit,  selon les chiffres Audiens 2016,  73% des entreprises de ce champ.  

La certification "Adjoint à la réalisation d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles" est enregistrée au RNCP depuis 2006 et correspond  aux besoins d’un secteur présentant une croissance importante.    

L’Adjoint à la réalisation d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles pilote l’ensemble de la réalisation d’un projet de tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle et gère la réalité matérielle et le budget du tournage pour le producteur et le réalisateur. A ce titre, il analyse et dépouille le scénario, consulte les équipes techniques sur sa faisabilité et élabore le plan de travail en définissant les moyens matériels, humains et financiers nécessaires au tournage.  En charge de l’ensemble de la planification d’un projet de tournage, il coordonne l’intervention des équipes en réalisant le casting et le recrutement des figurants.  

L’adjoint à la réalisation d’œuvres cinématographiques travaille en étroite collaboration avec les équipes techniques, les scénaristes et l’équipe de production.  

Activités visées :

 

Bloc  1 :Dépouillement et analyse d’un projet cinématographique ou audiovisuel en vue de sa réalisation 

A1.1 : Étude de la faisabilité du projet cinématographique ou audiovisuel 


- Compréhension et appropriation du projet artistique 

- Prise en compte des contraintes du tournage 

- Équilibre des exigences artistiques et des contraintes de production    


A1.2 : Analyse du scénario (dépouillement général)


- Réalisation du tableau de continuité du scénario  

- Identification des éléments visuels et sonores nécessaires  

- Identification des éléments nécessaires à la continuité 

- Identification/Anticipation des besoins techniques du tournage  

- Consultation des départements concernés   


A 1.3 Rédaction du dépouillement 

A1.4 Validation des éléments recueillis par l’adjoint à la réalisation

   

Bloc  2 :Préparation du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

 A2.1 Élaboration du plan de travail

- Calcul des temps de préparation et de tournage de chaque séquence  

- Ordonnancement des séquences en vue d'un tournage et rédaction du plan de travail 

- Identification et exécution des demandes issues du scénario et des choix artistiques du réalisateur  

- Élaboration des plannings des différents intervenants techniques (décorateurs, costumiers, essayage…)   


A 2.2 : Réalisation du casting et recrutement des figurants en collaboration avec la production

- Recherche des seconds rôles, silhouettes, figurants, enfants, animaux et cascadeurs 

- Contact avec les directeurs de casting (en collaboration avec la production)

- Repérage des comédiens

- Réalisation ou supervision des essais vidéo  

- Formulation de propositions   


A2.3 : Préparation des journées de tournage 

 A2.4 : Réalisation des repérages terrain

 - Identification des décors

 - Recherche des lieux de tournage 

  A2.5 : Élaboration des plannings et des feuilles de convocation en accord avec le directeur de la production  

- Reporting des informations du plan de travail et du dépouillement sur la feuille de services 

- Prévision des convocations annexes (transport, chauffeur.)  

     

Bloc  3 : Gestion et Management du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

  A3.1 Information des collaborateurs et communication

- Communication du plan de travail validé par le réalisateur à tous les membres de l’équipe technique et artistique 

- Convocation des collaborateurs en accord avec le directeur de production  

- Information sur l’avancement du tournage et sur le programme journalier   


A3.2 : Création de conditions de travail favorables au tournage

- Instauration d'une ambiance d'écoute, de respect mutuel 

- Recherche des points d'entente, des compromis pour l'intérêt collectif 

- Valorisation et stimulation des collaborateurs 

- Maintien de la discipline sur le tournage 

- Diffusion des instructions claires, transmission des informations émanant du réalisateur sur le plateau de tournage

 - Gestion du stress et des situations de crise   


A3.3 : Supervision de l’équipe technique et de la figuration 

- Organisation de la préparation générale de chaque département  

- Vérification de l’installation technique en collaboration avec les chefs de poste

- Préparation du champ du tournage des scènes  

- Préparation de la figuration  

- Gestion et mise en scène du tournage des arrière-plans et de la figuration : préparation de la figuration, des différents intervenants, prise de connaissance du cadre, des mouvements de caméra et de la lumière pour mettre en scène la figuration, mise en scène de la figuration, positionnement de la figuration dans l'espace du cadre   


A3.4 : Supervision de l’équipe artistique

- Supervision de la préparation générale des acteurs  

- Vérification de la préparation des comédiens pour la scène à tourner  

- Consultation et conseil auprès du producteur et du réalisateur   


A3.5: Organisation et coordination de tous les moyens techniques pendant le tournage 


A3.6 : Contrôle de la présence quotidienne de tous les éléments nécessaires au tournage (accessoires, matériel spécifique, véhicules…) en collaboration avec les chefs de poste

 - Préparation du champ de tournage de la scène   


A3.7 : Suivi du budget du tournage  

Compétences attestées :

 Bloc de compétences  1 :Dépouillement et analyse d’un projet cinématographique ou audiovisuel en vue de sa réalisation

   

- C1.1: Étudier le scénario de base afin de s'approprier le projet artistique en questionnant le sens et la portée de l'histoire et en appréhendant la personnalité et les intentions du réalisateur pour créer les conditions favorables au projet 

- C1.2 : Trouver des compromis entre les exigences artistiques et les contraintes de production et proposer des collaborateurs et des aménagements du projet 

-  C1.3 : Analyser la composition du scénario selon différents critères (acteurs, décors) en identifiant ses éléments clés et en organisant les informations afin de réaliser un tableau de continuité du scénario  

- C1.4 : Réaliser le tableau de continuité du scénario en découpant le scénario ou l’histoire en séquences (ou sous-séquences) réelles en tenant compte des changements de lieux, d’action et de temps 

- C1.5 : Identifier à partir d’entretiens avec le réalisateur ou à partir du story-board, les éléments image et son de chaque séquence en repérant les éléments non décrits dans le texte, l’ambiance des séquences et les besoins en images d’archives 

- C1.6 : Identifier, en lien avec le réalisateur, la continuité et l’enchaînement des séquences en repérant les changements de lumière, d’atmosphères, de saison et de costume afin de préparer les raccords dans la continuité et la chronologie de l’histoire (scénario/film)

- C1.7: Identifier le nombre de plans à tourner, la nature des séquences (extérieur, intérieur, jour, nuit) afin de prévoir les moyens techniques nécessaires et les besoins spéciaux (effets spéciaux, risques, machineries)  

- C1.8: Organiser des réunions avec les départements/ chefs de postes concernés (prise de vue, décors, costumes…) en analysant scène par scène les besoins et les problèmes qui peuvent se poser afin de trouver des solutions adaptées

- C1.9 : Sur la base de l’analyse du scénario réalisée précédemment, organiser les informations recueillies et regrouper les éléments de la même nature par décor et par séquence : lieux de tournage, liste les décors et des costumes, accessoires, animaux, figuration nécessaire, véhicules, selon les caractéristiques du film en mobilisant sa culture générale et cinématographique en vue de trouver les lieux et accessoires remplissant les conditions requises 

-  C1.10 : Rédiger le dépouillement en définissant les moyens matériels (décors, costumes, accessoires), humains (liste des rôles, silhouettes et figuration) nécessaires au tournage par séquence, en prenant en considération les risques et contraintes et en respectant les règles d'écriture cinématographique en vue d'optimiser le tournage (durée et budget)    

 - C1.11 : Organiser des réunions et des entretiens avec le réalisateur et les départements concernés afin de valider les éléments recueillis, d’analyser les problèmes/risques et anticiper les solutions  

 

Bloc de compétences 2 : Préparation du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle


- C2.1 : Évaluer les volumes horaires de préparation et de tournage à partir du dépouillement en tenant compte des contraintes en vue de préparer le plan de travail 

- C2.2 : Élaborer le plan de travail selon un schéma rigoureux afin de permettre aux différents corps de métiers d’agir dans le temps prévu et avec le respect du coût donné 

- C2.3 : Transmettre et communiquer les choix artistiques du réalisateur à tous les chefs de postes (Image, Décors, Costumes…) 

- C2.4 : Élaborer un planning complexe incluant de nombreuses données (décors, acteurs, silhouettes, figuration, véhicules, effets spéciaux…) et contraintes (jours de tournage) sur un logiciel de tableur en tenant compte des obligations légales en matière de sécurité sur un tournage afin de diffuser l’information aux personnes concernées

- C2.5 : Mettre en œuvre un sourcing-casting en suivant un process organisationnel, les techniques de prise de vue et de filmage pour les bouts d’essai et en respectant les dispositions règlementaires et législatives relatives au droit social (statut de figurant) en vue de présenter des candidatures au réalisateur 

- C2.6 : Préparer l'organisation des journées tournage à l’aide du logiciel de gestion de plan de travail Movie magic et en tenant compte des contraintes matérielles, humaines, financières et spatiales (lieux de tournage) et temporelles (jour-nuit) et des limites financières définies par la production, en vue de préparer les plannings de chacun

-  C2.7 : Effectuer et répertorier des repérages terrain afin d’imaginer les matériels nécessaires au tournage d'une scène (recherche et visite des lieux de tournage, identification des décors naturels, des décors, vérification des conditions de tournage)

-  C2.8 : Élaborer des plannings journaliers en s’appuyant sur une organisation administrative structurée en vue de gérer, traiter et sauvegarder une grande quantité d'informations hétérogènes et de diffuser une information claire à l'équipe 

 

Bloc  de compétences 3 : Gestion et Management du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle


- C3.1 : Communiquer avec les équipes en leur transmettant le plan de travail, les convocations, le programme journalier et en les informant sur l’avancement du tournage  

- C3.2 : Coordonner les équipes intervenant sur un tournage en tenant compte des fonctions de chacun et des aléas temporels, psychologiques et techniques en vue d'optimiser le tournage et afin de respecter le plan de travail  

- C3.3 : Motiver l'équipe en communiquant efficacement, en créant une ambiance de respect et en trouvant des compromis afin de préserver l'intérêt collectif 

- C3.4 : Animer les équipes en impulsant le rythme du tournage et en faisant preuve d’autorité et diplomatie en vue de respecter les délais 

- C3.5 : Superviser la sécurité du lieu de tournage afin d’assurer la protection d’interventions extérieures et la sécurité des personnes pendant le tournage

- C3.6 : Gérer le temps de présence des artistes et techniciens en validant les feuilles de services quotidiennes  

- C3.7 : Organiser la préparation générale de chaque département (essayages costumes, repérages décors, repérages techniques…) en rapport avec le déroulement prévu dans le plan de travail: vérification de la réservation du matériel, mise à disposition des décors

- C3.8 : Contrôler la présence des éléments nécessaires au tournage par rubrique, département, caméra, machinerie, lumière, son, accessoires, costumes, véhicules et éléments de décors 

- C3.9 : Préparer le champ de tournage en repérant les axes et les plans afin de positionner la figuration et dessiner les plans simplifiés

-  C3.10 : Préparer les différents intervenants, en gérant l’ordre d’arrivée, en vérifiant les costumes et en informant les figurants de leur action

- C3.11 : Gérer la mise en scène des arrière-plans et de la figuration dans ses dimensions spatiale, humaine, technique et artistique en coordonnant le moment de la scène avec le mouvement de la caméra et en prenant en compte le rythme et les intentions du scénario  

- C3.12 : Superviser l’équipe artistique en organisant les lectures du scénario, les essayages des costumes et en préparant les acteurs aux pratiques et aux transformations physiques de leurs rôles

-  C3.13 : Vérifier la préparation des comédiens pour les scènes à tourner (arrivées, avancement des départements qui préparent les comédiens, contrôle des costumes, maquillages, répétitions)

- C3.14 : Communiquer par différents canaux (écrit, oral, réunion) avec les producteurs, réalisateurs en adaptant son discours et en sélectionnant les informations pertinentes à diffuser selon les différents destinataires 

- C3.15 : Mettre en œuvre les différents moyens matériels en respectant les techniques de tournage et le plan de travail et en prévoyant des solutions alternatives en vue de respecter la planification et de déplacement en vue d'intégrer l'arrière-plan harmonieusement à la séquence 

- C3.16: Contrôler le plateau en assurant le respect du plan de travail afin de rendre compte au directeur de production 

- C3.17 : Assurer le suivi du budget et alerter en cas de dépassement en vue de respecter le budget initial   

- C3.18 Contrôler avant chaque jour de tournage la présence de tous les  éléments nécessaires au tournage par rubrique, par département, par  caméra, en machinerie, lumière, son, accessoire, costume, véhicule et  vérifier l’implantation du décor  

Modalités d'évaluation :

L'ensemble des évaluations s'enchainent selon la chronologie réelle en situation professionnelle. Chaque épreuve s'inscrit dans un projet global en situation réelle pour aboutir à la réalisation d'un film de 15 minutes. 


ANALYSE DE PROJETS CINÉMATOGRAPHIQUES (composante artistique et technique)

- A partir de fragments de scénarios, de scénarios existants et de scénarios développés par le candidat, celui-ci mesure la faisabilité du projet, puis il analyse les faits marquants, identifie les lieux, repère les différentes séquences et démontre sa compréhension artistique et technique du film. Il rédige un premier dépouillement (écrit dactylographié) qu'il soutient à l'oral devant un jury composé d'un réalisateur, d'un technicien et d'un adjoint à la réalisation. 


AVANT PROJET DE PLAN DE TRAVAIL (composante organisationnelle et méthodologique)

- A partir du découpage technique fait par le metteur en scène ou du storyboard, le candidat évalue les besoins techniques pour le tournage. L'évaluation consiste en un écrit (avant projet de plan de travail) et un oral en situation réelle : la qualité de la communication orale professionnelle avec le chef de projet et les collaborateurs (autres candidats) se fait tout au long de la réalisation de cette mission (sur l'ensemble du cursus). 


REPÉRAGE (composante artistique et technique)

 - Le candidat doit, à partir du projet de plan de travail et du dépouillement,  réaliser des recherches de lieux et de rôles. Il monte un fichier informatique incluant une vision sous tous les angles des décors ; de même il passe des bouts d'essai avec les comédiens envisagés (casting), il produit un autre fichier informatique des bouts d'essai filmés. Il justifie ses choix devant un jury composé d'un responsable de casting, d'un adjoint à la réalisation et d'un réalisateur-metteur en scène.   


DÉPOUILLEMENT ET PLAN DE TRAVAIL (composante organisationnelle et méthodologique)

 - A partir du premier dépouillement, des échanges avec le réalisateur (situation réelle), des repérages et du casting, le candidat affine son dépouillement et produit une grille de plan de travail sur Excel ou movie magic. Un réalisateur et un adjoint à la réalisation évaluent le candidat sur ses écrits et à l'oral sur sa justifications des adaptations progressives de ces 2 documents clés. 


RÉDACTION DE FEUILLES DE SERVICES (composante organisationnelle et méthodologique)

-  A partir du plan de travail, le candidat produit 4 à 5 feuilles de services, lesquelles sont évaluées par un adjoint à la réalisation. 


MANAGEMENT D'UN TOURNAGE (composante managériale) 

- A partir de l'ensemble des travaux réalisés), le candidat prépare l'organisation finale du tournage et gère le tournage du film (15 minutes environ) en manageant une équipe technique, de comédiens et de figurants en situation réelle sur un plateau. Un jury composé d'un chef opérateur, d'un ingénieur son, d’un monteur et d'un metteur en scène visionne le film et l'évalue. Le candidat explique à l'oral les difficultés rencontrées lors du tournage et présente les solutions trouvées.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34182BC01

Dépouillement et analyse d’un projet cinématographique ou audiovisuel en vue de sa réalisation

  C1.1 Étudier le scénario de base afin de s'approprier le projet artistique en questionnant le sens et la portée de l'histoire et en appréhendant la personnalité et les intentions du réalisateur pour créer les conditions favorables au projet 


C1.2 Trouver des compromis entre les exigences artistiques et les contraintes de production et proposer des collaborateurs et des aménagements du projet 


C1.3 Analyser la composition du scénario selon différents critères (acteurs, décors) en identifiant ses éléments clés et en organisant les informations afin de réaliser un tableau de continuité du scénario  


C1.4 Réaliser le tableau de continuité du scénario en découpant le scénario ou l’histoire en séquences (ou sous-séquences) réelles en tenant compte des changements de lieux, d’action et de temps 


C1.5 Identifier à partir d’entretiens avec le réalisateur ou à partir du story-board, les éléments image et son de chaque séquence en repérant les éléments non décrits dans le texte, l’ambiance des séquences et les besoins en images d’archives.  


C1.6 Identifier, en lien avec le réalisateur, la continuité et l’enchaînement des séquences en repérant les changements de lumière, d’atmosphères, de saison et de costume afin de préparer les raccords dans la continuité et la chronologie de l’histoire (scénario/film) 


C1.7 

Identifier le nombre de plans à tourner, la nature des séquences (extérieur, intérieur, jour, nuit) afin de prévoir les moyens techniques nécessaires et les besoins spéciaux (effets spéciaux, risques, machineries)  


C1.8 Organiser des réunions avec les départements/ chefs de postes concernés (prise de vue, décors, costumes…) en analysant scène par scène les besoins et les problèmes qui peuvent se poser afin de trouver des solutions adaptées.  


C1.9 Sur la base de l’analyse du scénario réalisée précédemment, organiser les informations recueillies et regrouper les éléments de la même nature par décor et par séquence : lieux de tournage, liste les décors et des costumes, accessoires, animaux, figuration nécessaire, véhicules, selon les caractéristiques du film en mobilisant sa culture générale et cinématographique en vue de trouver les lieux et accessoires remplissant les conditions requises  


C1.10 

Rédiger le dépouillement en définissant les moyens matériels (décors, costumes, accessoires), humains (liste des rôles, silhouettes et figuration) nécessaires au tournage par séquence, en prenant en considération les risques et contraintes et en respectant les règles d'écriture cinématographique en vue d'optimiser le tournage (durée et budget)   

  

C1.11 

Organiser des réunions et des entretiens avec le réalisateur et les départements concernés afin de valider les éléments recueillis, d’analyser les problèmes/risques et anticiper les solutions   

  Mise en situation simulée écrite:


- ANALYSE DE PROJETS CINÉMATOGRAPHIQUES

- DÉPOUILLEMENT 

- AVANT PROJET DE PLAN DE TRAVAIL


Mise en situation simulée écrite:

     RÉDACTION DE FEUILLES DE SERVICES (composante organisationnelle et méthodologique)


L'acquisition du bloc se matérialise par la remise d'un certificat   

RNCP34182BC02

Préparation du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

  C2.1Évaluer les volumes horaires de préparation et de tournage à partir du dépouillement en tenant compte des contraintes en vue de préparer le plan de travail 


C2.2 Élaborer le plan de travail selon un schéma rigoureux afin de permettre aux différents corps de métiers d’agir dans le temps prévu et avec le respect du coût donné 


C2.3Transmettre et communiquer les choix artistiques du réalisateur à tous les chefs de postes (Image, Décors, Costumes…)


C2.4Élaborer un planning complexe incluant de nombreuses données (décors, acteurs, silhouettes, figuration, véhicules, effets spéciaux…) et contraintes (jours de tournage) sur un logiciel de tableur en tenant compte des obligations légales en matière de sécurité sur un tournage afin de diffuser l’information aux personnes concernées 


C2.5 Mettre en œuvre un sourcing-casting en suivant un process organisationnel, les techniques de prise de vue et de filmage pour les bouts d’essai et en respectant les dispositions règlementaires et législatives relatives au droit social (statut de figurant) en vue de présenter des candidatures au réalisateur 


C2.6Préparer l'organisation des journées tournage à l’aide du logiciel de gestion de plan de travail Movie magic et en tenant compte des contraintes matérielles, humaines, financières et spatiales (lieux de tournage) et temporelles (jour-nuit) et des limites financières définies par la production, en vue de préparer les plannings de chacun 


C2.7Effectuer et répertorier des repérages terrain afin d’imaginer les matériels nécessaires au tournage d'une scène (recherche et visite des lieux de tournage, identification des décors naturels, des décors, vérification des conditions de tournage)  


C2.8 Élaborer des plannings journaliers en s’appuyant sur une organisation administrative structurée en vue de gérer, traiter et sauvegarder une grande quantité d'informations hétérogènes et de diffuser une information claire à l'équipe  

 Mise en situation simulée écrite:

PLAN DE TRAVAIL (composante organisationnelle et méthodologique) 



Mise en situation réelle et soutenance orale:

   REPÉRAGE (composante artistique et technique)   


L'acquisition du bloc se matérialise par la remise d'un certificat 

RNCP34182BC03

Gestion et Management du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

  C3.1 Communiquer avec les équipes en leur transmettant le plan de travail, les convocations, le programme journalier et en les informant sur l’avancement du tournage  


C3.2Coordonner les équipes intervenant sur un tournage en tenant compte des fonctions de chacun et des aléas temporels, psychologiques et techniques en vue d'optimiser le tournage et afin de respecter le plan de travail  


C3.3 Motiver l'équipe en communiquant efficacement, en créant une ambiance de respect et en trouvant des compromis afin de préserver l'intérêt collectif 


C3.4Animer les équipes en impulsant le rythme du tournage et en faisant preuve d’autorité et diplomatie en vue de respecter les délais 


C3.5Superviser la sécurité du lieu de tournage afin d’assurer la protection d’interventions extérieures et la sécurité des personnes pendant le tournage

 

C3.6 Gérer le temps de présence des artistes et techniciens en validant les feuilles de services quotidiennes  


C3.7Organiser la préparation générale de chaque département (essayages costumes, repérages décors, repérages techniques…) en rapport avec le déroulement prévu dans le plan de travail: vérification de la réservation du matériel, mise à disposition des décors

  

C3.8Contrôler la présence des éléments nécessaires au tournage par rubrique, département, caméra, machinerie, lumière, son, accessoires, costumes, véhicules et éléments de décors.  


C3.9Préparer le champ de tournage en repérant les axes et les plans afin de positionner la figuration et dessiner les plans simplifiés


C3.10Préparer les différents intervenants, en gérant l’ordre d’arrivée, en vérifiant les costumes et en informant les figurants de leur action


C3.11Gérer la mise en scène des arrière-plans et de la figuration dans ses dimensions spatiale, humaine, technique et artistique en coordonnant le moment de la scène avec le mouvement de la caméra et en prenant en compte le rythme et les intentions du scénario  


C3.12 Superviser l’équipe artistique en organisant les lectures du scénario, les essayages des costumes et en préparant les acteurs aux pratiques et aux transformations physiques de leurs rôle 


C3.13Vérifier la préparation des comédiens pour les scènes à tourner (arrivées, avancement des départements qui préparent les comédiens, contrôle des costumes, maquillages, répétitions)

  

C3.14 Communiquer par différents canaux (écrit, oral, réunion) avec les producteurs, réalisateurs en adaptant son discours et en sélectionnant les informations pertinentes à diffuser selon les différents destinataires 


C3.15 Mettre en œuvre les différents moyens matériels en respectant les techniques de tournage et le plan de travail et en prévoyant des solutions alternatives en vue de respecter la planification et de déplacement en vue d'intégrer l'arrière-plan harmonieusement à la séquence 


C3.16 Contrôler le plateau en assurant le respect du plan de travail afin de rendre compte au directeur de production 


C3.17Contrôler avant chaque jour de tournage la présence de tous les éléments nécessaires au tournage par rubrique, par département, par caméra, en machinerie, lumière, son, accessoire, costume, véhicule et vérifier l’implantation du décor


C3.18Assurer le suivi du budget et alerter en cas de dépassement en vue de respecter le budget initial  

Mises en situation simulée écrite :     

RÉDACTION DE FEUILLES DE SERVICES

MANAGEMENT D'UN TOURNAGE


Mise en situation simulée écrite :    

REDACTION DE FEUILLES DE SERVICES (composante organisationnelle et méthodologique)


L'acquisition du bloc se matérialise par la remise d'un certificat     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification globale, le candidat doit obtenir la validation des 3 blocs de compétences.

Secteurs d’activités :

Toute entreprise des secteurs de production cinématographique et télévisuelle ou toute société de télévision créatrice de programmes ou de téléfilms en France et à l’étranger. 

Taille des entreprises :  

- De 5 à 100 personnes pour les sociétés de production 

- De 500 à plusieurs milliers pour les chaines de télévision 

Forte concentration des emplois en Ile de France (pour la France). 

Type d'emplois accessibles :

En début de carrière:   

- Assistant caméra,   assistant son, assistant casting, assistant image/prise de vue, cadreur, 3ème  et 2nd assistant réalisation, auxiliaire à la réalisation, assistant scripte,  lecteur de scénario, machiniste de prises de vues, électricien de prises de  vues assistant décorateur, accessoiriste, assistant  costumes.      

 Après 2 ans d’expérience: 

- Premier assistant, scripte, responsable casting,  cadreur, ingénieur du son, régisseur plateau, scénariste, story-board, conseiller, technique à la réalisation cinéma.  

 A 5 ans d‘expérience ou plus: 

- Réalisateur, metteur en scène, premier assistant,  directeur casting, scénariste, responsable de plateau, chef  opérateur, ingénieur du son, conseiller technique à la réalisation cinéma.    

Code(s) ROME :
  • L1505 - Image cinématographique et télévisuelle
  • L1304 - Réalisation cinématographique et audiovisuelle
Références juridiques des règlementations d’activité :

sans objet

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

- avoir été déclaré admissible en fin de cycle 1, 

- accès aux titulaires d'un diplôme reconnu par l'Etat de niveau bac +3 (licence) ou équivalent  et justifier d'un expérience professionnelle de 1 à 2 ans dans les métiers périphériques que sont monteur, truquiste, infographiste, métiers du cinéma ou du plateau ou de la communication (sélection sur dossier, épreuve de contrôle et entretien). 



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

5 membres : 

1 réalisateur (employeur), 

1 producteur (employeur), 

1 monteur-truquiste (salarié), 

1 responsable pédagogique (salarié) , 

le directeur de l'école (employeur) 

Après un parcours de formation continue X

5 membres : 

1 réalisateur (employeur), 

1 producteur (employeur), 

1 monteur-truquiste (salarié), 

1 responsable pédagogique (salarié) , 

le directeur de l'école (employeur)

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

4 membres :
1 réalisateur (employeur), 
1 monteur-truquiste (salarié), 
1 responsable pédagogique (salarié) , 
le directeur de l'école (employeur)


En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
05-03-2006

Arrêté du 16 février 2006 publié au Journal Officiel du 5 mars 2006  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 5 mars  2006, jusqu'au 5 mars 2011. 

Date de décision 10-09-2019
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 10-09-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2017 78 0 98 91 65
2016 72 0 100 79 76
2015 69 1 100 76 68
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.esec.edu/les-etudes/les-diplomes.html


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13005 RNCP13005 - Adjoint(e) à la réalisation d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet