Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Adjoint à la production et distribution d'oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles

Active

N° de fiche
RNCP34194
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 133f : Musique application à une technologie
  • 323 : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle
Formacode(s) :
  • 46267 : postproduction
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-09-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLE SUP ETUDES CINEMATOGRAPHIQUES 32816267200039 ESEC (Ecole supérieure libre d’études cinématographiques) https://www.esec.edu/
Objectifs et contexte de la certification :

En 2018, même si la fréquentation des salles dans l’Union Européenne a diminué de 3,0 %, la France demeure le premier marché du cinéma européen  (201,1 millions d’entrées).  Avec 146 536 salariés tous contrats confondus pour une masse salariale de 1,64 milliard d’euros, la production cinéma et audiovisuelle est le premier secteur et employeur du champ de l’au­diovisuel et réunit,  selon les chiffres Audiens 2016,  73% des entreprises de ce champ.      

La certification "Adjoint à la production et distribution d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles" est enregistrée au RNCP depuis 2006 et correspond aux besoins d’un secteur présentant une croissance importante.   

L'adjoint à la production et distribution d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles gère toute l’organisation administrative, financière, budgétaire et juridique du tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle. Il analyse le scénario ou le projet afin d’en établir les coûts, réalise le devis, prépare le planning et le budget de production et assiste le producteur dans la recherche de financements. Il valide la logistique du tournage et négocie les différents contrats (assurances, prestations), pilote le budget et la trésorerie et négocie les droits de distribution d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle tout en préparant sa promotion, sa diffusion et sa livraison. De plus, il assure la gestion commerciale de la distribution et établit la répartition des droits.   

Activités visées :

A 1.1 Dépouillement du scénario ou du projet d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

A 1. 2 Élaboration du budget  A 1.3 Réalisation d’un planning de production et du plan de travail du tournage A 1.4 Négociation et préparation des contrats

A 1.5 Préparation des autorisations de tournage A 1.6 Gestion de la relation et communication avec le producteur, le réalisateur et le réalisateur adjoint   


A 2. 1 Élaboration du budget A 2.2 Analyse du risque financier A 2.3 Recherche des financements


A 3.1 Gestion du budget et de la trésorerie pendant et après le tournage 

A 3.2 Organisation de la gestion administrative (Paie, social) A 3.3 Gestion des imprévus pendant le tournage A 3.4 Contrôle du respect des règles d’hygiène et de sécurité A 3.5 Organisation de la régie (relais logistique) A 3.6 Élaboration du planning de post-production

 

A 4.1 Négociation des droits de distribution du film A 4.2 Préparation de l’exploitation commerciale du film  A 4.3 Gestion de la campagne de communication  A 4.4 Identification et mise en œuvre des éléments techniques nécessaires à la livraison du film terminé A 4.5 Gestion de la répartition des droits  

Compétences attestées :

 Bloc "Dépouillement d’un projet cinématographique ou audiovisuel et préparation de sa production (budgets, plannings, négociation des contrats)"  

  • C1.1: Analyser le scénario d'un projet cinématographique de fiction et non fiction en prenant en compte la dimension artistique et technique en vue de préparer le dépouillement 
  • C1.2: Procéder au dépouillement en prenant en considération les éléments artistiques et techniques du scénario, la dramaturgie afin de les traduire en données chiffrées (temporelles et financières) et en estimant les coûts probables des scènes et séquences  
  • C1.3: Élaborer un budget détaillé et complet en prenant en compte le genre et les modes de diffusion du film et les coûts de fabrication/production des différents postes d'un devis. C1.4 :
  • C1.4: Réaliser des devis normalisés CNC en utilisant une matrice professionnelle (avec ou sans interfaçage avec le plan de travail) 
  • C1.5 :Élaborer des plannings comportant un nombre important de données écrites et de contraintes (humaines, matérielles et financières) en s’appuyant sur le plan de travail réalisé par l’adjoint à la réalisation afin d’organiser l'activité de l'équipe de tournage et la logistique. 
  • C.1.6: Évaluer les risques du tournage afin de préparer les contrats d’assurance     
  • C1.7: Adapter sa communication avec les chefs de postes (Chef Opérateur, Chef Décorateur, Chef Costumier…) en fonction des enjeux et mobiliser sa capacité de négociation afin d’obtenir les meilleures conditions (financières et techniques) 
  • C1.8: Négocier les conditions des contrats et les délais de paiement avec les différents fournisseurs et interlocuteurs du film en appliquant les règles juridiques régissant les contrats (les clauses des contrats et les délais de paiements...) afin protéger et sécuriser le projet 
  •  C1.9: :Négocier le montant des cachets et les conditions d’embauche avec les agents artistiques après le choix du réalisateur et des acteurs principaux par le producteur / les auteurs et/ou le réalisateur en prenant en compte les contraintes juridiques et légales (AEM, droits d’auteur, conventions)
  • C1.10 : Négocier les contrats avec les agents représentants des auteurs  
  • C1.11 : Établir des contrats d’auteurs (ou des contrats supplémentaires en cas de chaîne de droits) en respectant la législation en termes de droits d’auteur et en prenant en compte les incidences des règles de la "remontée de la recette" d'un film afin d'adapter les termes de la rédaction des contrats d'auteur. 
  • C1.12 : Mettre en place les règles administratives en matière d'autorisation de tournage afin de pouvoir rédiger les demandes ou déclarations et obtenir les autorisations nécessaires dans les délais. 
  • C1.13 : Communiquer par différents canaux (écrit, oral, réunion) avec les producteurs, réalisateurs en adaptant son discours et en sélectionnant les informations pertinentes à diffuser selon les différents destinataires 
  •  

Bloc "Stratégie de financement d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle" 

  • C2.1 : Élaborer un plan de financement réaliste en fonction du potentiel et des qualités spécifiques de l’œuvre 
  • C2.2 : Proposer au producteur et au réalisateur d’adapter la conception du projet en fonction des nouveaux modes de diffusion (webséries, publicité...) et ainsi assurer la rentabilité du projet en anticipant les différents modes de diffusion possibles 
  • C2.3 : Analyser les conséquences de la structure du plan de financement sur le besoin en trésorerie et l'exploitation en vue d'optimiser la trésorerie  
  • C2.4 : Analyser la structure du financement d'un film afin d'identifier les risques pris par le producteur pour en assurer la maitrise (par des actions préventives), afin de sécuriser le projet/garantir la viabilité du projet 
  • C2.5 : Identifier et caractériser les différentes sources de financement d'un film en France, les règles des coproductions internationales et les contraintes des tournages soutenus par les régions françaises pour opérer des choix pertinents et sélectionner les financeurs à solliciter 
  • C2.6 : Élaborer une stratégie de hiérarchisation des financements en vue d'optimiser les chances de production en lien avec les financeurs 
  • C2.7 : Négocier le préfinancement de la production avec les partenaires financiers en prenant en compte l'économie de la production d'un film en fonction des genres et des formes de réalisations (cinéma, TV, documentaire, film publicitaire, etc.)  

Bloc   " Gestion du budget et du déroulement d'une production pendant et après le tournage d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle"    

  • C3.1 :Établir un échéancier de paiement semaine par semaine en surveillant le respect des prévisions de dépenses journalière du film
  • C3.2 :Réaliser le reporting de la gestion budgétaire sur tableur pendant la durée du tournage à partir du plan de trésorerie, en apportant des mesures correctives afin d'éviter les dépassements et les cessations de paiements 
  • C3.1 :Établir un échéancier de paiement semaine par semaine en surveillant le respect des prévisions de dépenses journalière du film  
  • C3.2 :Réaliser le reporting de la gestion budgétaire sur tableur pendant la durée du tournage à partir du plan de trésorerie, en apportant des mesures correctives afin d'éviter les dépassements et les cessations de paiements 
  • C3.3 : Mettre à jour les devis en fonction de l’évolution des dépenses, afin d’avoir en permanence une vision globale de la production
  •  C3.4 : Anticiper les besoins financiers sur les finitions du film en établissant un devis détaillé de la Post-Production qui a pu évoluer durant le tournage 
  • C3.5 :Vérifier l’ensemble des dépenses afin d’établir un bilan financier  
  • C3.6: Superviser la gestion de la paye avec l’administrateur de production en appliquant la législation du travail et les conventions collectives du secteur de la production cinéma et négocier avec l'équipe du film les éventuels besoins en heures supplémentaires 
  • C3.7 : Gérer des imprévus pendant le tournage en mettant en œuvre des procédures adaptées et en faisant preuve de créativité (adaptabilité et réactivité) afin d'éviter tout dysfonctionnement pendant le tournage 
  • C3.8 :Faire des propositions au producteur, réalisateur en adaptant sa communication en vue de trouver des compromis permettant de concilier les impératifs financiers et l'ambition artistique. 
  • C3.9 : Assurer et contrôler l'application conforme des consignes, procédures et règles d’hygiène et de sécurité pour garantir la sécurité des personnes et des biens 
  • C3.10 : Organiser et diriger une équipe de régisseurs qui est le relais logistique de la production sur le terrain 
  • C3.11 : Prévoir et organiser l'activité de post-production et le planning de post-production en tenant compte de différentes variables de fabrication, des technologies en vue de respecter les échéances et le budget 

 

Bloc "Gestion de la distribution d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle" 

  • C4.1 : Négocier les conditions d'un contrat d'acquisition multicanal afin de protéger l'œuvre cinématographique ou audiovisuelle 
  • C4.2 : Identifier et caractériser le fonctionnement de la distribution de film en mobilisant sa culture technologique et cinématographique  
  • C4.3 : Identifier les acteurs/interlocuteurs de la diffusion et distribution en vue d'établir des relations avec ces interlocuteurs 
  • C4.4 : Préparation des éléments techniques (affiches, visuels, bandes des annonces… ) en vue de l'exploitation en prenant en compte les obligations publicitaires  
  • C4.5 :Élaborer les éléments de communication nécessaires à la promotion, la diffusion et la livraison de l'œuvre en prenant en compte les moyens financiers et les partenariats à disposition
  • C4.6 :Définir les cibles et supports de communication d’une production audiovisuelle en vue de mettre en place des actions marketing pertinentes pour assurer la promotion de l’œuvre 
  • C4.7 : Choisir les canaux promotionnels et publicitaires adaptés en tenant compte de la réglementation de la publicité et des spécificités des cibles choisies en vue d'optimiser l'impact de la campagne de communication 
  • C4.8 : Choisir les fournisseurs, commander et superviser la fabrication des matériels promotionnels en veillant aux coûts et délais 
  • C4.9 : Assurer les relations presse en adaptant sa communication aux enjeux médiatiques 
  • C4.10 : Identifier et mettre en œuvre les éléments techniques nécessaires à la livraison finale de l’œuvre cinématographique ou audio-visuelle 
  •  C4.11: Gérer les remontées de recettes en procédant à l'analyse des ventes en vue de calculer les distributions de royalties. Redistribuer les royalties en fonction des contrats  
Modalités d'évaluation :

La certification est composée de 42 compétences évaluées par 12 modalités d’évaluation décrites ci-dessous :  

  Évaluation en situation professionnelle réelle par le tuteur lors du stage de 3 à 6 mois

- Toutes les compétences peuvent être évaluées en fonction de la thématique du stage. Compétences potentiellement évaluables 1 à 42 


Étude de cas pratique sur les contrats de l'audiovisuel

- A partir d'un scénario de long métrage à établir un dépouillement, à faire des repérages terrain, à réaliser des castings en situation réelle et à établir un plan de travail (document écrit). Le dossier est évalué par un jury dans lequel il y a au moins une Assistante Réalisatrice professionnelle 


Analyse de l'environnement économique de la production et de la distribution

 - A partir de sources professionnelles (branches, CNC, organismes de tutelle) et/ou d'articles de presse professionnelle spécialisée, le candidat répond à une problématique et présente son analyse par écrit. L'épreuve est corrigée par un formateur/producteur. 


Contrôle de connaissances en gestion de société de production et de distribution

- Cette épreuve consiste pour le candidat à mobiliser et restituer ses connaissances à partir d'une dizaine de questions portant sur les champs juridique, comptable et fiscal des entreprises du secteur


Étude de cas pratique sur les contrats de l'audiovisuel

- A partir de données écrites sur la situation d'une production, le candidat analyse la situation et propose des solutions pour la rédaction des contrats de droits d'auteur. Cette modalité est évaluée par un avocat spécialisé en droit intellectuel et droit d'auteurs


Analyse d'un scénario du point de vue de la production

- Un scénario de long métrage est remis au candidat. Il doit analyser la structure narrative, proposer des directions de réécriture pour améliorer le script et enfin en mesurer la faisabilité économique. L'évaluation est assurée par un scénariste

 Cas pratique sur la production et le financement de film de long métrage

A partir d'un devis de film, d'un plan de financement de film et du résumé des différents contrats de répartition de recette, le candidat doit : 

 - Analyser la structure financière du film 

-  Estimer le risque du producteur · Estimer la montée de recettes pour les ayants-droits   


Exposé de culture & relationnel Métier

- A  partir de plusieurs témoignages avec des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel (que le candidat a organisés), il réalise une synthèse et restitue à l'oral devant un formateur. Toutes les compétences peuvent être évaluées en fonction du thème choisi et validé


Réalisation d'un dossier de production 

-  Par groupe de 3-4 étudiants. A partir d'un storyboard et de conditions générales de production, les candidats doivent rendre un dossier composé d’une présentation du concept, d’une note d’intention, d’une estimation budgétaire et d’une stratégie de financement sur 3 projets :   

  • Film publicitaire
  • Court métrage
  • Projet d'émission de  télévision


Contrôle de connaissances sur les filières de fabrication entre le tournage et la post-production

-  Durée 2h avec 20 questions ouvertes à développer


Dossier de production de long métrage virtuelle en groupe

 - A partir de 3 scénarios au choix et d'une contrainte de production spécifique, le groupe de candidats doit produire par écrit 3 dossiers interdépendants :  

  • Dossier de production (note de réécriture, distribution de rôles, devis simplifié, plan de financement, stratégie de production et de commercialisation)
  • Dossier de tournage (plan de travail, devis détaillé, plan de trésorerie)
  • Dossier d'agrément des  investissements pour la déclaration au CNC (Centre National du Cinéma) et  le dossier de demande d'aide régionale.

Chaque groupe devra présenter oralement les principaux axes stratégiques et les choix de production opérés à un jury dans lequel il y aura au moins 1 directeur de production et 1 producteur 


Oral de techniques professionnelles de distribution d'œuvres cinématographiques

- A partir de mini-cas de société de distribution, le candidat doit résoudre des problématiques liées à l'acquisition, la sortie et l'exploitation du film. Sa prestation orale est évaluée par un jury professionnel dans lequel il y aura au moins une directrice juridique de société de distribution)  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34194BC01

Dépouillement d’un projet cinématographique ou audiovisuel et préparation de sa production (budgets, plannings, négociation des contrats)

  C1.1Analyser le scénario d'un projet cinématographique de fiction et non fiction en prenant en compte la dimension artistique et technique en vue de préparer le dépouillement 


C1.2 Procéder au dépouillement en prenant en considération les éléments artistiques et techniques du scénario, la dramaturgie afin de les traduire en données chiffrées (temporelles et financières) et en estimant les coûts probables des scènes et séquences  


C1.3 Elaborer un budget détaillé et complet en prenant en compte le genre et les modes de diffusion du film et les coûts de fabrication/production des différents postes d'un devis. 


C1.4 Réaliser des devis normalisés CNC en utilisant une matrice professionnelle (avec ou sans interfaçage avec le plan de travail) 


C1.5 Elaborer des plannings comportant un nombre important de données écrites et de contraintes (humaines, matérielles et financières) en s’appuyant sur le plan de travail réalisé par l’adjoint à la réalisation afin d’organiser l'activité de l'équipe de tournage et la logistique. 


C.1.6 Evaluer les risques du tournage afin de préparer les contrats d’assurance     


C1.7Adapter sa communication avec les chefs de postes (Chef Opérateur, Chef Décorateur, Chef Costumier…) en fonction des enjeux et mobiliser sa capacité de négociation afin d’obtenir les meilleures conditions (financières et techniques) 


C1.8 Négocier les conditions des contrats et les délais de paiement avec les différents fournisseurs et interlocuteurs du film en appliquant les règles juridiques régissant les contrats (les clauses des contrats et les délais de paiements...) afin protéger et sécuriser le projet  


C1.9 Négocier le montant des cachets et les conditions d’embauche avec les agents artistiques après le choix du réalisateur et des acteurs principaux par le producteur / les auteurs et/ou le réalisateur en prenant en compte les contraintes juridiques et légales (AEM, droits d’auteur, conventions) 


C1.10 Négocier les contrats avec les agents représentants des auteurs  


C1.11 Etablir des contrats d’auteurs (ou des contrats supplémentaires en cas de chaîne de droits) en respectant la législation en termes de droits d’auteur et en prenant en compte les incidences des règles de la "remontée de la recette" d'un film afin d'adapter les termes de la rédaction des contrats d'auteur


C1.12 Mettre en place les règles administratives en matière d'autorisation de tournage afin de pouvoir rédiger les demandes ou déclarations et obtenir les autorisations nécessaires dans les délais


C1.13 Communiquer par différents canaux (écrit, oral, réunion) avec les producteurs, réalisateurs en adaptant son discours et en sélectionnant les informations pertinentes à diffuser selon les différents destinataires  

  Mise en situation réelle : 

- Évaluation par le tuteur de stage en situation réelle   


Épreuves écrites : 

 - Analyse d'un scénario du point de vue de la production   

 - Assistanat à la réalisation (partie dépouillement)  


  Épreuve pratique : 

 - Réalisation d'une note d’intention pour un dossier de production   


Cas pratiques :

- Réalisation d’un devis dans le cadre d’un dossier de production   

- Réalisation d’un budget  et d'un devis normalisé 

 

  Mise en situation simulée: 

- Réalisation d’un planning de production 

    Étude de cas :

-  Négociation de contrats d’un tournage   


Réalisation d’un mémoire écrit et soutenance orale : 

- Exposé de culture et relationnel métier 


L'acquisition du bloc fait l'objet de remise d'un certificat  

RNCP34194BC02

Stratégie de financement d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

  C2.1Élaborer un plan de financement réaliste en fonction du potentiel et des qualités spécifiques de l’œuvre 


C2.2  Proposer au producteur et au réalisateur d’adapter la conception du projet en fonction des nouveaux modes de diffusion (webséries, publicité...) et ainsi assurer la rentabilité du projet en anticipant les différents modes de diffusion possibles 


C 2.3Analyser les conséquences de la structure du plan de financement sur le besoin en trésorerie et l'exploitation en vue d'optimiser la trésorerie  


C2.4  Analyser la structure du financement d'un film afin d'identifier les risques pris par le producteur pour en assurer la maitrise (par des actions préventives), afin de sécuriser le projet/garantir la viabilité du projet 


C2.5  Identifier et caractériser les différentes sources de financement d'un film en France, les règles des coproductions internationales et les contraintes des tournages soutenus par les régions françaises pour opérer des choix pertinents et sélectionner les financeurs à solliciter 


C 2.6 Élaborer une stratégie de hiérarchisation des financements en vue d'optimiser les chances de production en lien avec les financeurs 


C 2.7 Négocier le préfinancement de la production avec les partenaires financiers en prenant en compte l'économie de la production d'un film en fonction des genres et des formes de réalisations (cinéma, TV, documentaire, film publicitaire, etc.)   

  Cas pratique : 

- Production et financement de film de long métrage volet « recherche de financement »  


L'acquisition du bloc fait l'objet de remise d'un certificat   

RNCP34194BC03

Gestion du budget et du déroulement d'une production pendant et après le tournage d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle

  C3.1Établir un échéancier de paiement semaine par semaine en surveillant le respect des prévisions de dépenses journalière du film  


C3.2 Réaliser le reporting de la gestion budgétaire sur tableur pendant la durée du tournage à partir du plan de trésorerie, en apportant des mesures correctives afin d'éviter les dépassements et les cessations de paiements 


C3.3  Mettre à jour les devis en fonction de l’évolution des dépenses, afin d’avoir en permanence une vision globale de la production 


C3.4 Anticiper les besoins financiers sur les finitions du film en établissant un devis détaillé de la Post-Production qui a pu évoluer durant le tournage 


C3.5 Vérifier l’ensemble des dépenses afin d’établir un bilan financier  


C3.6Superviser la gestion de la paye avec l’administrateur de production en appliquant la législation du travail et les conventions collectives du secteur de la production cinéma et négocier avec l'équipe du film les éventuels besoins en heures supplémentaires 


C3.7Gérer des imprévus pendant le tournage en mettant en œuvre des procédures adaptées et en faisant preuve de créativité (adaptabilité et réactivité) afin d'éviter tout dysfonctionnement pendant le tournage 


C3.8 Faire des propositions au producteur, réalisateur en adaptant sa communication en vue de trouver des compromis permettant de concilier les impératifs financiers et l'ambition artistique. 


C3.9 Assurer et contrôler l'application conforme des consignes, procédures et règles d’hygiène et de sécurité pour garantir la sécurité des personnes et des biens 


C3.10  Organiser et diriger une équipe de régisseurs qui est le relais logistique de la production sur le terrain

 

C3.11 Prévoir et organiser l'activité de post-production et le planning de post-production en tenant compte de différentes variables de fabrication, des technologies en vue de respecter les échéances et le budget  

Épreuve écrite : on simulée:

- Réalisation d’un dossier de production virtuel (volet « gestion de la production/budget/paie pendant le tournage ») 

  

Épreuve écrite : 

 - Contrôle des connaissances sur la filière de fabrication entre le tournage et l’après tournage (partie planning) 


L'acquisition du bloc fait l'objet de remise d'un certificat 

RNCP34194BC04

Gestion de la distribution d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

  C4.1  Négocier les conditions d'un contrat d'acquisition multicanal afin de protéger l'œuvre cinématographique ou audiovisuelle  


C4.2 Identifier et caractériser le fonctionnement de la distribution de film en mobilisant sa culture technologique et cinématographique 


C4.3 Identifier les acteurs/interlocuteurs de la diffusion et distribution en vue d'établir des relations avec ces interlocuteurs 


C4.4 Préparation des éléments techniques (affiches, visuels, bandes des annonces…) en vue de l'exploitation en prenant en compte les obligations publicitaires 

 

C4.5Élaborer les éléments de communication nécessaires à la promotion, la diffusion et la livraison de l'œuvre en prenant en compte les moyens financiers et les partenariats à disposition. 


C4.6Définir les cibles et supports de communication d’une production audiovisuelle en vue de mettre en place des actions marketing pertinentes pour assurer la promotion de l’œuvre 


C4.7 Choisir les canaux promotionnels et publicitaires adaptés en tenant compte de la réglementation de la publicité et des spécificités des cibles choisies en vue d'optimiser l'impact de la campagne de communication 


C4.8 Choisir les fournisseurs, commander et superviser la fabrication des matériels promotionnels en veillant aux coûts et délais 


C4.9 Assurer les relations presse en adaptant sa communication aux enjeux médiatiques 


C4.10 Identifier et mettre en œuvre les éléments techniques nécessaires à la livraison finale de l’œuvre cinématographique ou audio-visuelle 


C4.11Gérer les remontées de recettes en procédant à l'analyse des ventes en vue de calculer les distributions de royalties. Redistribuer les royalties en fonction des contrats  

Épreuve orale (cas pratique) : 

 - Analyse de l’environnement économique de la production et la distribution 


Épreuve orale : 

- Techniques professionnelles de distribution d’œuvres cinématographiques 


Mise en situation reconstituée :

- Dossier de production virtuelle  partie « gestion de la campagne de communication » 


Cas pratique : 

- Livraison et gestion des recettes d’un film de long métrage  


L'acquisition du bloc fait l'objet de remise d'un certificat  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification globale, le candidat doit obtenir la validation des 4 blocs de compétences.  

Secteurs d’activités :

Toute entreprise des secteurs de production cinématographique et télévisuelle ou toute société de télévision créatrice de programmes ou de téléfilms en France et à l’étranger.  

Type d'emplois accessibles :

En début de carrière : 

- Assistant de production, chargé de production, chargé de projet audiovisuel, programmateur, TV producer assistant , régisseur adjoint, assistant de production, chargé de production, assistant distribution 

Après 2 ans d'expérience : 

- Régisseur général, responsable de production, responsable de production, chargé de projet audiovisuel, chargé de projet marketing, responsable commercial, responsable technique, programmateur, business affairs and sales 

Après plus de 5 ans d'expérience : 

- Directeur de production, responsable de production, producteur, producteur exécutif, directeur marketing, directeur des ventes, directeur des acquisitions  

Code(s) ROME :
  • L1509 - Régie générale
  • L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
Références juridiques des règlementations d’activité :

sans objet

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

- avoir été déclaré admissible en fin de cycle 1, 

- accès aux titulaires d'un diplôme reconnu par l'Etat de niveau bac +3 (licence) et justifier d'un expérience professionnelle de 1 à 2 ans dans les métiers du cinéma ou plateau communication (sélection sur dossier, épreuve de contrôle et entretien).  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 5 membres : 

1 réalisateur (employeur), 

1 producteur (employeur), 

1 monteur-truquiste (salarié), 

1 responsable pédagogique (salarié) , 

le directeur de l'école (employeur) 

Après un parcours de formation continue X

5 membres : 

1 réalisateur (employeur), 

1 producteur (employeur), 

1 monteur-truquiste (salarié), 

1 responsable pédagogique (salarié) , 

le directeur de l'école (employeur)

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

6 membres : 

2 employeurs dans la branche,  

2 salariés dans la branche,  

1 responsable pédagogique (salarié) ,  

1 directeur de l'école (employeur)  

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
05-03-2006

Arrêté du 16 février 2006 publié au  Journal Officiel du 5 mars 2006 portant enregistrement au répertoire  national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq  ans, avec effet au 5 mars 2006, jusqu'au 5 mars 2011. 

Date de décision 10-09-2019
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 10-09-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2017 15 1 100 92 80
2016 19 0 100 87 87
2015 21 0 95 85 78
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13080 RNCP13080 - Adjoint(e) à la production d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet