Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Manager du commerce international

Active

N° de fiche
RNCP34228
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 312 : Commerce, vente
Formacode(s) :
  • 34232 : réglementation commerce international
  • 34254 : commerce international
  • 34236 : financement international
  • 32036 : conduite projet international
  • 34260 : marketing international
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 66%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-10-2022
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ESGCV - 75253547600325 75253547600325 MBA ESG https://www.mba-esg.com/
Objectifs et contexte de la certification :

Le Manager du commerce international est chargé de la croissance sur les marchés extérieurs et de son organisation. Il s’appuie sur une double expertise indispensable à l’internationalisation d’une entreprise : la définition des orientations stratégiques en matière de développement international et le pilotage des projets de déploiement d’une offre de produits ou de service à l’étranger.  Par son travail d’analyse et de veille, il est capable d’anticiper les évolutions d’un marché et d’identifier les opportunités d’implantation à l’étranger. Il formalise le potentiel du marché cible en intégrant l’état de la concurrence, la capacité de leur entreprise à satisfaire les demandes standards comme spécifiques et tout autre facteur pertinent pour le développement de son organisation. Le Manager du commerce international, pour définir la politique commerciale dans un pays, intègre les caractéristiques juridiques, économiques et culturelles.   

Activités visées :
  • Identification des opportunités de développement à l’international d’une organisation
  • Élaboration de la stratégie de développement à l’international d’une organisation
  • Gestion d’un projet à l’international dans un contexte multiculturel
  • Conception et déploiement de la politique commerciale sur un marché étranger
Compétences attestées :
  •   Identifier les opportunités de développement à l’international de l’activité d’une organisation, sur la base d’un process de veille, d’études et d’analyse des partenaires et fournisseurs potentiels
  • Mesurer le potentiel d’un marché à l’international en se basant sur l’identification et l’analyse de la criticité des risques liés à la situation : économique, juridique, politiques, géopolitique et aux spécificités culturelles et élaborer une matrice de risques.
  • Définir une stratégie d’internationalisation et les modes d’implantation à l’étranger sur la base  d’un diagnostic stratégique identifiant les forces et faiblesses.
  • Adapter la politique marketing et commerciale de l’organisation aux spécificités du pays.
  • Élaborer le budget prévisionnel d’exploitation comprenant les prévisions de chiffres d’affaires (objectifs commerciaux) et les coûts d’implantation d’un produit ou d’un service   (budget prévisionnel d’investissements). Le budget s’appuie sur une analyse de trésorerie et ses écarts ainsi que sur les choix d’investissements.
  • Identifier et sélectionner les partenaires potentiels en s’appuyant sur l’étude de leur situation économique et organisationnelle.
  • Définir le cadre de négociation et les conditions contractuelles  des partenariats nécessaires à l’implantation durables sur un marché étranger. Le cadre devra respecter l’enjeu de l’équilibre du partenariat en termes de répartition des charges et de recherche de compromis éventuels.
  • Identifier l’ensemble des enjeux, les parties prenantes externes ou internes, les contraintes   ainsi que les leviers de financement possibles. Évaluer la faisabilité du projet et définir des indicateurs de suivi et d’évaluation
  • Manager les équipes et les partenaires externes du projet. Coordonner et gérer les relations avec chacun en prenant en compte leurs spécificités culturelles et en adoptant une démarche de prévention des conflits
  • Piloter un projet d’implantation d’une activité économique sur un marché étranger. Définir  le cadre contractuel et le planning, contrôler la réalisation des objectifs de chiffre d’affaires et de rentabilité.
  • Évaluer et formaliser sous forme de note écrite les résultats d’un projet de déploiement à l’international pour les présenter au décideur.  
  • Définir une stratégie de négociation en identifiant les intérêts de l’organisation et ceux des interlocuteurs, les risques et les conditions de réussite ainsi que les leviers de négociation.
  • Élaborer un plan d’action commercial (objectifs, ressources humaines et financières, résultats attendus)  en respectant les contraintes juridiques, budgétaires et en s’adaptant au contexte du marché
  • Définir le cadre et les outils de prospection dans le respect du droit inhérent à chaque pays. Élaborer la proposition de valeur et l’argumentaire associé à un produit ou un service.
  • Superviser et animer le travail des équipes commerciales sur des marchés étrangers selon les spécificités culturelles inhérente au pays d’implantation.
Modalités d'évaluation :

Études de cas :

Il s’agit de mini-projets évalués par des professionnels spécialisés. 

Projet professionnel

Mises en situation professionnelle - sous la forme de jeu de rôle. 

Business Game ou jeu d’entreprise :

C'est une simulation de gestion d’entreprise qui permet  plusieurs mises en situation professionnelle.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34228BC01

Identifier les opportunités de développement à l’international d’une organisation en évaluant le potentiel économique d’un marché

- Identifier les opportunités de développement à l’international de l’activité d’une organisation, sur la base d’un process de veille, d’études et d’analyse des partenaires et fournisseurs potentiels 

- Mesurer le potentiel d’un marché à l’international en se basant sur l’identification et l’analyse de la criticité des risques liés à la situation économique, juridique, politique, géopolitique et aux spécificités culturelles d’un pays ou d’une zone géographique. 

- Élaborer une matrice de risque permettant l’évaluation générale du risque pays. 

Études de cas basées sur la situation d'une entreprise avec mise à disposition des données. Le candidat doit constituer un dossier contenant l’analyse d’un secteur sur plusieurs zones géographiques imposées ; rédiger une procédure d’une stratégie de veille (recueil, d’exploitation, diffusion de l’information) et mettre en place une méthodologie adaptée à son marché.  Sur la base d’un cas relatif à un échec commercial d’une entreprise sur un marché extérieur, en identifier les causes et proposer une recommandation ; analyser le risque « pays » ainsi que le risque de taux de changes et l’impact d’un projet en termes de propriété intellectuelle  

RNCP34228BC02

Élaborer une stratégie de développement d’une organisation à l’international et déployer une politique marketing associée au pays d’implantation

- Définir une stratégie d’internationalisation et les modes d’implantation à l’étranger sur la base de d’un diagnostic stratégique identifiant les forces et faiblesses, dans le respect de ses orientations stratégiques.

- Adapter la politique marketing et commerciale de l’organisation aux spécificités du pays, en s’appuyant sur une analyse du positionnement concurrentiel de l’offre produit de l’organisation sur les marchés à fort potentiel.

- Élaborer le budget prévisionnel d’exploitation comprenant les prévisions de chiffres d’affaires (objectifs commerciaux) et les coûts d’implantation d’un produit ou d’un service sur un marché étranger (budget prévisionnel d’investissements). Le budget s’appuie sur une analyse de trésorerie et ses écarts ainsi que sur les choix d’investissements.

- Identifier et sélectionner les partenaires potentiels pour le projet d’implantation en s’appuyant sur l’étude de leur situation économique et organisationnelle.

- Définir le cadre de négociation et les conditions contractuelles en termes économique et juridique, des partenariats nécessaires à l’implantation durables sur un marché étranger. Le cadre devra respecter l’enjeu de l’équilibre du partenariat en termes de répartition des charges et de recherche de compromis éventuels.

  Études de cas basées sur la situation d'une entreprise avec mise à disposition des données. Le candidat doit réaliser un diagnostic stratégique de l’entreprise, une étude des opportunités et faiblesses et proposer des recommandations stratégiques ; analyser le positionnement concurrentiel et repérer les marchés à fort potentiel ; analyser la situation financière et élaborer une stratégie de financement à court terme ; réaliser l’analyse d’une partenariat, indiquer les objectifs du cadre de négociations ; les conditions de la validité du contrat et les obligations de chaque partie. 


Mise en situation professionnelle sous la forme d’un jeu de rôle sur la présentation et la négociation de conditions partenariales.  

RNCP34228BC03

Gérer un projet à l’international dans un contexte multiculturel

- Identifier l’ensemble des enjeux, les parties prenantes   externes ou internes, les contraintes (coût, délai, juridique, qualité, politique…) ainsi que les leviers de financement possibles d’un projet de déploiement à l’international. En estimer les ressources budgétaires, matérielles et humaines permettant d’évaluer la faisabilité du projet et de définir des indicateurs de suivi et d’évaluation.

- Manager et communiquer auprès des équipes et les partenaires externes du projet (prestataires, administration, douanes…). Coordonner et gérer les relations avec chacun en prenant en compte leurs spécificités culturelles et en adoptant une démarche de prévention des conflits.

- Piloter un projet d’implantation d’une activité économique sur un marché étranger en définissant le cadre contractuel et légal et en organisant et hiérarchisant les tâches à réaliser selon un planning défini. Contrôler la réalisation des objectifs de chiffre d’affaires et de rentabilité par les moyens adaptés.

- Évaluer et formaliser sous forme de note écrite les résultats d’un projet de déploiement à l’international pour les présenter au décideur. La note détaille l’atteinte des objectifs initiaux et des retombées économiques, la qualité des prestations des sous-traitants et partenaires, le respect du calendrier et du budget prévisionnel. 


Études de cas basées sur la situation d'une entreprise avec mise à disposition des données. Le candidat doit déterminer le chemin critique d’un projet de déploiement et proposer une planification des étapes ; déterminer le cadre environnemental du projet, identifier les risques ; déterminer les indicateurs de performances, valider sa faisabilité et proposer un planning de pilotage projet. Il doit déterminer la rentabilité d’un investissement et proposer un plan de communication. Il doit analyser une situation problématique et élaborer des méthodologies de résolutions de problèmes ; 


Challenge d'entreprise (Business Game) en équipe et mise en situation professionnelle afin d’identifier les enjeux de déploiement à l’international ; Déterminer des objectifs commerciaux CA et développement ; Évaluer les ressources nécessaires ; Définir des cibles et des marchés prioritaires, évaluer la cohérence des actions menées et proposer des améliorations dans un document de synthèse.  

RNCP34228BC04

Concevoir et déployer la politique commerciale sur un marché étranger

- Définir une stratégie de négociation en identifiant les intérêts de l’organisation et ceux des interlocuteurs, les risques et les conditions de réussite ainsi que les leviers de négociation de manière à conclure un partenariat sur un marché étranger 

- Élaborer un plan d’action commercial (objectifs, ressources humaines et financières, résultats attendus) basé sur une analyse de l’existant, en respectant les contraintes juridiques, budgétaires et en s’adaptant au contexte du marché 

- Définir le cadre et les outils de prospection dans le respect du droit inhérent à chaque pays. Élaborer la proposition de valeur et l’argumentaire associés à un produit ou un service pour un marché étranger.   

- Superviser et animer le travail des équipes commerciales sur des marchés étrangers en définissant leurs objectifs, les leviers de motivation et les modalités d’intéressement à mettre en œuvre selon les spécificités culturelles inhérente au pays d’implantation.  

Études de cas basés sur la situation d'une entreprise avec mise à disposition des données. Le candidat doit construire un plan d’action commerciale et élaborer un argumentaire de vente, définir les leviers de motivation des équipes ainsi que les conditions de rétribution des primes. Mises en situation professionnelle sous la forme de jeux de rôle : le candidat doit simuler un entretien de négociation commerciale permettant la conclusion d’un partenariat local pour une implantation sur un marché étranger.   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L’ensemble des certificats des quatre blocs de compétences acquis constituent l’obtention de la certification.

Secteurs d’activités :

Le Manager du commerce international exerce le plus souvent au sein de grandes entreprises ou de firmes multinationales. Parfois, il est amené à travailler dans des PME et PMI qui souhaitent s’internationaliser et qui disposent de ressources financières nécessaires.

Ce professionnel peut travailler dans tous les secteurs d’activités qu’ils soient industriels, commercial ou de services : l’aéronautique, les biens d’équipement, l’automobile, la pharmacie, les parfums et cosmétiques, la chimie, le textile, la métallurgie, l’énergie, les transports, la banque, les assurances, la défense, la santé ou encore l’agroalimentaire.

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel occupera en début de carrière et pendant trois à cinq ans des postes de :

  • Assistant commercial export ; assistant chef de produit export
  • Chargé des opérations de transit
  • Technico-commercial export
  • Gestionnaire de zone

Après quelques années d’expérience il aura un plus haut niveau de responsabilités : 

  • Acheteur international
  • Business Manager /business developper 
  • Consultant International
  • Directeur marketing international / Directeur communication international 
  • Manager du développement international / International account manager 
  • Manager zone export 
  • Responsable des ventes et affaires internationales/Regional Key Account Manager 
  • Responsable du développement commercial/ Sales and Business developper
  • Responsable service administration des ventes export 
  • Responsable import/export 
  • Chef de projet marketing 
  • Chef de produit à l’international 
  • Project Coordinator (gestion des opérations de transport international) 
  • Chargé de missions affaires internationales 
  • Chargé de projets ingénierie
  • Sales analysis & Licensing
Code(s) ROME :
  • M1701 - Administration des ventes
  • D1406 - Management en force de vente
  • M1704 - Management relation clientèle
  • M1706 - Promotion des ventes
  • M1707 - Stratégie commerciale
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

  En formation initiale (étudiants) :- Avoir effectué et validé une 4ème année d’enseignement supérieur (240 ECTS) dans le domaine des sciences de gestion ou une majeure en sciences de gestion (le « Domaine ») ; 

- Et avoir effectué le cursus de 5ème Année préparant au titre à ESGCV (MBA ESG) ou chez un partenaire conventionné ;  

 

En apprentissage ou contrat de professionnalisation :Cursus en 2 ans : 

- Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau II ou avoir validé une 3ème année d’enseignement (180 ECTS) dans le Domaine ;

- Ou être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau III et justifier de 3 années d’expérience professionnelle,  


Cursus en 1 an : 

- Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau III, et avoir validé une 4ème année d’enseignement (240 ECTS) 

- Ou justifier de 3 années d’expérience professionnelle dans le Domaine de Formation  

 

En formation professionnelle : - Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau II et justifier de 5 ans d’expérience Professionnelle dans le Domaine ou être titulaire d’un Baccalauréat et justifier de 7 ans d’expérience Professionnelle dans le Domaine ; 

- Avoir validé l’ensemble des blocs de compétences de la certification ou des blocs reconnus équivalents    


En VAE

 - Les blocs de compétences sont accessibles par la VAE   


Quelle que soit la voie d’accès :  Niveau d’anglais requis : B2 (CERCL) ou 785 (TOIEC)  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

                   - Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

                   - Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

                   - 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

Après un parcours de formation continue X

 Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

                   - Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

                   - Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

                   - 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

En contrat de professionnalisation X

 Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

                   - Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

                   - Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

                   - 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs   

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Nombre et profils des personnes composant le jury 

Le jury est composé :

Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

                   - Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

                   - Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins : 

                   - 2 représentants(es) extérieurs (es) (dont le Président) représentants qualifiés des professions, pour moitié employeurs, pour moitié salariés

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés 

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

En contrat d’apprentissage X

 Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

                   - Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

                   - Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

                   - 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP5747

  Manager d'affaires internationales  

Partielle : 

- Équivalence entre les blocs n°1 et n°2 et le bloc n°1 de la certification Manager du commerce international

- Équivalence entre les blocs n°2 et n°8 et le bloc n°2 de la certification Manager du commerce international

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
04-10-2016

  Arrêté du 26 septembre 2016 publié au  Journal Officiel du 04 octobre 2016 portant enregistrement au  répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement  pour trois ans, au niveau I, sous l'intitulé " Manager du commerce  international" avec effet au 18 janvier 2011, jusqu'au 04 octobre 2019. 

Date de décision 10-10-2019
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 10-10-2022
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2017 32 0 69 48 0
2016 45 0 68 48 68
2015 34 0 93 43 33
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Liste partielle des organismes préparant à la certification :
Nom légal Rôle
INSTITUT DE MANAGEMENT ECOLE SUP GESTION Habilitation pour former et organiser l’évaluation
STUDI Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESG SPORT Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV -75253547600143 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
MERKURE BUSINESS SCHOOL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESG GREEN Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
DIGITAL CAMPUS-ESARC-ESG SPORT LYON Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESG DATA & IA Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV - 75253547600275 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV - 75253547600242 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV -75253547600218 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV -75253547600259 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV - 75253547600309 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESG LUXE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV NANTES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV - 75253547600200 Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP27149 RNCP27149 - Manager du commerce international
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet