Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Conducteur de train

Active

N° de fiche
RNCP34240
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 311u : Conduite des véhicules, conduite des engins de manutention et de levage
Formacode(s) :
  • 50004 : Certifications/diplômes/titres niveau 4
  • 31840 : transport ferroviaire
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-10-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION FERROVIAIRE DE LA COTE D'OPALE CIFFCO https://www.ciffco.com
Objectifs et contexte de la certification :

Le titre permet la reconnaissance et la valorisation du métier de conducteur de train et de ses qualifications dans le monde ferroviaire  français composé de l'opérateur public et des entreprises ferroviaires privées.

Activités visées :
  • La conduite du train selon les procédures de sécurité.
  • La maintenance des engins moteurs et matériels remorqués.
  • La communication ferroviaire.
Compétences attestées :
  • Faire les essais et vérifications prescrits avant le départ, identifier les essais relatifs à la conformité de l’engin moteur (frein,
  • automatismes de sécurité et traction) pour s’assurer de l’absence d’anomalies.
  • Identifier l’ensemble des organes de commande et des indicateurs du matériel roulant mis à sa disposition en effectuant lors de la préparation   complète, la visite extérieure et les contrôles intérieurs à l’engin moteur.
  • Repérer et localiser une anomalie sur le matériel roulant, la signaler et déterminer les réparations à effectuer, et dans certains cas, intervenir lui-même.
  • Vérifier et calculer la puissance de freinage requise en consultant le bulletin de freinage et puis en application du mémento afin d’avoir une puissance de frein suffisante pour la composition.
  • Vérifier le fonctionnement des différents dispositifs de freinage (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) afin de s’assurer de l’absence d’anomalies.
  • Déterminer le type de marche et la vitesse limite du train en   fonction des paramètres à l’aide de la fiche train et des mentions reprises   au renseignement technique afin d’être conforme aux règles et spécificités de   la circulation.
  • Maîtriser la conduite du train de façon à ne pas dégrader les installations ou le matériel roulant, régler la puissance de la traction selon les conditions d’adhérences et atmosphériques.
  • Détecter les événements inhabituels concernant la conduite du train (anomalies) et réagir en conséquence et appliquer les gestes réflexes en application du mémento.
  • Prendre les mesures nécessaires pour immobiliser son train en   utilisant les freins d’immobilisation et/ou des cales.
  • Déterminer le type de marche et la vitesse limite du train en fonction des caractéristiques de la ligne en consultant la fiche train et des mentions reprises au renseignement technique afin de   s’assurer de l’absence d’anomalies.
  • Anticiper et réagir de manière adaptée en termes de sécurité, ponctualité, etc. en fonction de la ligne et des installations ferroviaires parcourues en ayant une étude de ligne précise pour en connaître les particularités de la ligne empruntée.
  • Déterminer à tout moment sa position sur la ligne qu’il parcourt à l’aide des points kilométriques et point   remarquable pour se repérer.
  • Identifier toute anomalie concernant l’infrastructure en surveillant la voie et ses abords afin d’éviter les incidents/accidents dû à des obstacles.
  • Agir en cas d’incidents et accidents d’exploitation, incendies et accidents affectant des personnes.
  • Faire les essais et vérifications prescrits avant l’utilisation de l’engin moteur selon le manuel de conduite de l’engin moteur.
  • Identifier l’ensemble des organes de commande et des indicateurs du matériel roulant mis à sa disposition en effectuant lors de la préparation   complète, la visite extérieure et les contrôles intérieurs à l’engin moteur.
  • Repérer et localiser une anomalie sur le matériel roulant, la signaler et déterminer les réparations à effectuer, et dans certains cas, intervenir lui-même.
  • Vérifier le fonctionnement des différents dispositifs de freinage (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) pour s’assurer de l’absence d’anomalies.
  • Identifier tout  événement inhabituel concernant la conduite   du train (anomalies) et réagir en conséquence en appliquant les gestes réflexes en application du mémento afin d’éviter les incidents/accidents dus aux anomalies.
  • Prendre des mesures de protection et d’alerte en cas   d’incident/accident/incendie en réalisant une couverture d’obstacle.
  • Evaluer les conditions de fonctionnement et de reprise de marche   après un incident concernant le matériel roulant après avoir remédié à l’anomalie et appliquer le mémento ainsi que la grille de dépannage.
  • Vérifier et calculer, avant le départ, la puissance de freinage requise pour la ligne (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) afin d’avoir une puissance de frein   suffisante pour la composition.
  • Déterminer le type de marche et la vitesse limite du train en fonction des caractéristiques de la ligne à l’aide de la fiche train et des mentions reprises au renseignement technique.
  • Respecter la réglementation de sécurité pour appliquer les procédures et règlements.
  • Déterminer à tout moment sa position sur la ligne qu’il parcourt pour régler la marche du convoi en conséquence.
  • Identifier tout événement inhabituel concernant l’infrastructure et l’environnement afin d’éviter les incidents/accidents dus à des obstacles.
  • Prendre des mesures pour protéger le train et solliciter une assistance en cas d’incident et d’accident d’exploitation affectant des personnes.
  • Utiliser le vocabulaire selon les codes utilisés dans l’environnement ferroviaire du conducteur de train et notamment dans le cadre de ses activités, en respectant les procédures de communication liées à l’alphabet international.
  • Identifier les documents de communication de données nécessaires et utiliser le bulletin de service et les formulaires de procédures adaptés à la situation pour intervenir efficacement.
  • Rédiger un rapport clair et précis de la situation en établissant un ordre chronologique des événements pour fournir les explications de cette situation rencontrée.     
Modalités d'évaluation :

La certification porte sur les connaissances professionnelles générales et sur les connaissances professionnelles relatives au matériel roulant et à l'infrastructure ferroviaire. 

La certification est délivrée à l'issue d'une évaluation qui comporte trois composantes :

  • Un examen.
  • Une épreuve écrite portant sur les circulations en mode normal.
  • Une épreuve écrite portant sur les circulations en mode dégradé.

Les résultats successifs des évaluations débouchent pour les lauréats sur l'obtention de la certification.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34240BC01

Conduite du train selon les procédures de sécurité

- Faire les essais et vérifications prescrits avant le départ, identifier les essais relatifs à la conformité de l’engin moteur (frein, automatismes de sécurité et traction) pour s’assurer de l’absence d’anomalies,
- Identifier l’ensemble des organes de commande et des indicateurs du matériel roulant mis à sa disposition en effectuant lors de la préparation complète, la visite extérieure et les contrôles intérieurs à l’engin moteur,
- Repérer et localiser une anomalie sur le matériel roulant, la signaler et déterminer les réparations à effectuer, et dans certains cas, intervenir lui-même,
- Vérifier et calculer la puissance de freinage requise en consultant le bulletin de freinage et puis en application du mémento afin d’avoir une puissance de frein suffisante pour la composition,
- Vérifier le fonctionnement des différents dispositifs de freinage (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) afin de s’assurer de l’absence d’anomalies, o Déterminer le type de marche et la vitesse limite du train en fonction des paramètres à l’aide de la fiche train et des mentions reprises au renseignement technique afin d’être conforme aux règles et spécificités de la circulation,
- Maîtriser la conduite du train de façon à ne pas dégrader les installations ou le matériel roulant, régler la puissance de la traction selon les conditions d’adhérences et atmosphériques,
- Détecter les événements inhabituels concernant la conduite du train (anomalies) et réagir en conséquence et appliquer les gestes réflexes en application du mémento,
- Prendre des mesures de protection et d’alerte en cas d’incident/accident/incendie en réalisant une couverture d’obstacle,
- Evaluer les conditions de fonctionnement et de reprise de marche après un incident concernant le matériel roulant après avoir remédié à l’anomalie et appliquer le mémento ainsi que la grille de dépannage,
- Prendre les mesures nécessaires pour immobiliser son train en utilisant les freins d’immobilisation et/ou des cales,
- Déterminer le type de marche et la vitesse limite du train en fonction des caractéristiques de la ligne en consultant la fiche train et des mentions reprises au renseignement technique afin de s’assurer de l’absence d’anomalies,
- Anticiper et réagir de manière adaptée en termes de sécurité, ponctualité, etc… en fonction de la ligne et des installations ferroviaires parcourues en ayant une étude de ligne précise pour en connaître les particularités de la ligne empruntée,
- Respecter la réglementation de sécurité pour appliquer les procédures et règlements,
-  Déterminer à tout moment sa position sur la ligne qu’il parcourt à l’aide des points kilométriques et point remarquable pour se repérer et régler la marche du convoi en conséquence,
-  Identifier toute anomalie concernant l’infrastructure en surveillant la voie et ses abords afin d’éviter les incidents/accidents dû à des obstacles,
- Agir en cas d’incidents et accidents d’exploitation, incendies et accidents affectant des personnes,
- Vérifier et calculer, avant le départ, la puissance de freinage requise pour la ligne (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) afin d’avoir une puissance de frein suffisante pour la composition,
- Identifier tout évènement inhabituel concernant l’infrastructure et l’environnement afin d’éviter les incidents/accidents dus à des obstacles,
- Prendre des mesures pour protéger le train et solliciter une assistance en cas d’incident et d’accident d’exploitation affectant des personnes.

Epreuves écrites et/ou mise en situation sur simulateur de conduite selon deux niveaux de maîtrise de la conduite d’un train (l’évaluation en situation normale et l’évaluation en situation dégradée) ; épreuves réalisées à l’aide d’un outil informatique (E-assessment) ; épreuves orales ; analyse du dossier professionnel.

RNCP34240BC02

Maintenance des engins moteurs et matériels remorqués

- Faire les essais et vérifications prescrits avant l’utilisation de l’engin moteur selon le manuel de conduite de l’engin moteur,
- Identifier l’ensemble des organes de commande et des indicateurs du matériel roulant mis à sa disposition en effectuant lors de la préparation complète, la visite extérieure et les contrôles intérieurs à l’engin moteur, - Repérer et localiser une anomalie sur le matériel roulant, la signaler et déterminer les réparations à effectuer, et dans certains cas, intervenir lui-même,
- Vérifier le fonctionnement des différents dispositifs de freinage (frein continu, frein direct et frein d’immobilisation) pour s’assurer de l’absence d’anomalies,
- Identifier tout  événement inhabituel concernant la conduite du train (anomalies) et réagir en conséquence en appliquant les gestes réflexes en application du mémento afin d’éviter les incidents/accidents dû aux anomalies,
- Prendre des mesures de protection et d’alerte en cas d’incident/accident/incendie en réalisant une couverture d’obstacle,
- Evaluer les conditions de fonctionnement et de reprise de marche après un incident concernant le matériel roulant après avoir remédié à l’anomalie et appliquer le mémento ainsi que la grille de dépannage. 

Épreuves écrites et/ou mise en situation sur le terrain, analyse du dossier professionnel. 

RNCP34240BC03

Communication ferroviaire

- Utiliser le vocabulaire selon les codes utilisés dans l’environnement ferroviaire du conducteur de train et notamment dans le cadre de ses activités, en respectant les procédures de communication liées à l’alphabet international :
     - Utiliser des phrases apprises par cœur,
     - Répondre à des questions,
     - Poser des questions,
     - Faire face à des situations pratiques simples,
     - Participer à une conversation simple,
     - Faire une description,
 - Faire face à des situations pratiques comportant un élément  imprévu,
     - Exprimer une opinion étayée par des arguments,
     - Faire des hypothèses,
     - Faire face à des situations totalement imprévues,
     - Donner un conseil,
     - Convaincre,
     - Négocier,
     - Avancer une opinion,
     - Donner un conseil,
     - Adapter sa manière de parler en fonction de l’interlocuteur,
- Identifier les documents de reporting nécessaires et utiliser le bulletin de service et les formulaires de procédures adaptés à la situation pour intervenir efficacement,
- Rédiger un rapport clair et précis de la situation en établissant un ordre chronologique des événements pour fournir les explications de cette situation rencontrée.

 

Épreuves écrites et orales, analyse du dossier professionnel. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

 La certification peut être acquise par la capitalisation des blocs de compétences validés par :

  • l’examen portant sur les connaissances professionnelles générales relatives à la conduite des trains ;
  • l’épreuve écrite portant sur la circulation des trains en mode normal ;
  • l’épreuve écrite portant sur la circulation des trains en mode dégradé.

Le centre international de formation ferroviaire de la Côte d’Opale (CIFFCO), désigne une personne responsable de l’examen présente lors du passage de chaque examen : les examens  se déroulent dans les locaux du centre ; l’identité de chaque candidat est vérifiée avant le début de l’examen.

L’examen portant sur les connaissances professionnelles générales relatives à la conduite des trains est passé au moyen d’un outil informatique.

  • L’identité de chaque candidat est vérifiée avant le début de l’examen.
  • Chaque candidat dispose d’un outil individuel lui permettant de passer l’examen.
  • Le questionnaire comprend deux questions de test permettant de s’assurer que chaque candidat a bien compris le fonctionnement de l’outil informatique.
  • La durée totale de l’examen ne doit pas excéder une heure sans être inférieure à 45 minutes.
  • Les résultats de l’examen sont donnés automatiquement par l’outil informatique.
  • Toute intervention humaine dans la correction de l’examen est proscrite.
  • Pour être déclaré admis, le candidat doit répondre correctement à au moins 32 questions sur un total de 40 questions (issues d'une base comportant plus de 400 questions).

Les évaluations des connaissances des unités de formation (UF) 1 et 2 comportent :

  • Des évaluations formatives qui ont lieu au cours de la formation (évaluations intermédiaires) et ont pour fonction d’améliorer l’apprentissage en cours, en détectant les difficultés de l’apprenant (auto-évaluations, interrogations orales individuelles et/ou collectives, tests écrits, tests au moyen d’outil interactifs : Quizzbox).
  • Des évaluations sommatives : vérification des acquis (examens écrits qui valident l’UF1 et le passage vers l’UF2, et qui valident l’UF2).  

Le descriptif de la certification est consultable sur notre site à l'adresse :https://www.ciffco.com/fr/agr%C3%A9ments-et-certifications 

Secteurs d’activités :

Les entreprises ferroviaires titulaires d'un certificat de sécurité les autorisant à faire circuler des trains sur le réseau ferré national (RFN) ou gestionnaires d'infrastructure ferroviaire d'un réseau ferré.

Type d'emplois accessibles :

Conducteur de train, conducteur de la manœuvre et de ligne locale, conducteur de locotracteur-locomoteur ou conducteur de ligne.

Code(s) ROME :
  • N4301 - Conduite sur rails
Références juridiques des règlementations d’activité :

La circulation des trains sur le réseau ferré national est soumise au respect de la réglementation sur la sécurité ferroviaire. L’Établissement public de sécurité ferroviaire exerce, pour le compte du ministère chargé des transports et dans le cadre de la réglementation, les fonctions dévolues à l’autorité nationale de sécurité ferroviaire au sens de la directive communautaire 2004/49/CE1 sur la sécurité des chemins de fer communautaires.

Arrêté du 7 mai 2015 relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n° 2006-1279 du 19 octobre 2006 modifié relatif à la sécurité des circulations ferroviaires et à l'interopérabilité du système ferroviaire.

Décret n° 2010-708 du 29 juin 2010 relatif à la certification des conducteurs de trains.

Arrêté du 6 août 2010 relatif à la certification des conducteurs de train.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Pour accéder à la certification (hors VAE), un candidat doit justifier de la détention d'un diplôme attestant d'un niveau de formation équivalent au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation ou de tout diplôme reconnu équivalent dans l'Union européenne. Le candidat doit être capable de communiquer activement et efficacement, en langue française (ce niveau est réputé atteint s’il justifie pour la langue française du niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues, dûment attesté par un organisme habilité à cet effet).



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le directeur du CIFFCO ou son représentant (Responsable des formations ferroviaires sur RFN et autres réseaux), assisté de un ou plusieurs assesseurs qu'il aura désigné (formateurs réseaux ferroviaires) et deux représentants d'entreprise ferroviaire au minimum.

Après un parcours de formation continue X

Le directeur du CIFFCO ou son représentant (Responsable des formations ferroviaires sur RFN et autres réseaux), assisté de un ou plusieurs assesseurs qu'il aura désigné (formateurs réseaux ferroviaires) et deux représentants d'entreprise ferroviaire au minimum. 

En contrat de professionnalisation X

Le directeur du CIFFCO ou son représentant (Responsable des formations ferroviaires sur RFN et autres réseaux), assisté de un ou plusieurs assesseurs qu'il aura désigné (formateurs réseaux ferroviaires) et deux représentants d'entreprise ferroviaire au minimum. 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le directeur du CIFFCO ou son représentant (Responsable des formations ferroviaires sur RFN et autres réseaux), assisté de un ou plusieurs assesseurs qu'il aura désigné (formateurs réseaux ferroviaires) et deux représentants d'entreprise ferroviaire au minimum. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

RS1197 - Licence de conducteur de train RS1198 - Attestation complémentaire de conducteur de train 

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2017 23 0 100 100 100
2018 44 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

 https://www.ciffco.com/fr/agréments-et-certifications


Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet