Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris en convention avec le Conservatoire National des Arts et Métiers, spécialité énergétique, en partenariat avec ISUPFERE

Active

N° de fiche
RNCP34269
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 201 : Technologies de commandes des transformations industrielles
  • 232 : Bâtiment : construction et couverture
Formacode(s) :
  • 24154 : énergie
  • 11461 : thermique
  • 24354 : électronique
  • 23542 : mécanique fluide
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES MINES DE PARIS ISUPFERE http://www.isupfere.mines-paristech.fr
Objectifs et contexte de la certification :

L'objectif est de certifier des ingénieurs capables de mettre en œuvre des savoir-faire théoriques et pratiques dans le domaine de l'énergétique pour identifier et résoudre des problèmes, mettre en œuvre des solutions innovantes à faible impact environnemental et faible consommation d'énergie, mais aussi capables de s'intégrer dans une organisation, de communiquer avec différents interlocuteurs, de gérer des équipes et d’évoluer dans un contexte internationalisé.   

Activités visées :

Les ingénieurs de spécialité "Energétique" - ISUPFERE  exercent dans l'industrie (en particulier du secteur de l'énergie), le bâtiment, les travaux publics et les services. Leur activité mobilise des hommes et des moyens techniques et financiers et contribue à la compétitivité des entreprises, et à leur pérennité, dans un cadre mondialisé. Ils doivent veiller au respect de la réglementation en termes de sécurité, d'environnement et de droit du travail en particulier.

Leurs principales activités portent sur :

  • la conception des installations de production d'énergie électrique et/ou thermique ou de distribution (réseaux électriques, de gaz, de chaleur et de froid);
  • la planification et le suivi de la réalisation de ces installations;
  • la réception et le contrôle de ces installations;
  • l'exploitation et la maintenance des systèmes qui composent ces installations énergétiques. 

De plus, en tant que manager, les ingénieurs ISUPFERE sont amenés à gérer des sites de production, à faire des choix de priorité d'intervention et à assurer la maîtrise d'oeuvre des travaux d'amélioration ou de remise en état des installations. 

Enfin, en qualité d'expert du secteur énergétique, ils contrôlent et expertisent les sites de production d'énergie, les installations de distribution d'énergie, le bâti et les systèmes énergétiques des bâtiments. Ils analysent le fonctionnement de ces systèmes dans leur environnement, en diagnostiquent la performance énergétique et conçoivent des solutions d'amélioration de leur efficacité énergétique.




Compétences attestées :

La certification implique la vérification des compétences suivantes :

  1. La connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée  
  2. L’aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique liées à la spécialité "Energétique"
  3. L’aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique spécifique la maîtrise des méthodes et des outils de l’ingénieur : l’identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes  
  4. La capacité à effectuer des activités de recherche, fondamentale ou appliquée, à mettre en place des dispositifs expérimentaux, à s’ouvrir à la pratique du travail collaboratif  
  5. La capacité à trouver l’information pertinente, à l’évaluer et à l’exploiter : compétence informationnelle 
  6. La capacité à entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux
  7.  La capacité à concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants 
  8.  L’aptitude à prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique
  9.  L’aptitude à prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail
  10.  L’aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable
  11.  L’aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société 
  12.  La capacité à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire   évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et   leadership, management de projets, maitrise d’ouvrage, communication avec des   spécialistes comme avec des non-spécialistes
  13. L’aptitude à travailler en contexte international : maitrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux
  14. La capacité à se connaître, à s’autoévaluer, à gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels        


Les compétences spécifiques à cette certification sont : 

  1. Concevoir une installation de production ou de distribution d’énergie et la réceptionner.  
  2. Planifier et suivre la réalisation d’une installation de production d'énergie (électrique, thermique) et de distribution (réseaux électriques, de gaz, de chaleur et de froid)
  3. Exploiter et maintenir une installation de production d'énergie (électrique, thermique) et de distribution (réseaux électriques, de gaz, de chaleur et de froid)
  4. Gérer un site, faire les choix de priorité d'intervention et assurer la maîtrise d'œuvre des travaux et de la maintenance  
  5. Contrôler, expertiser et optimiser des systèmes énergétiques, analyser l’enveloppe du bâti dans son environnement et diagnostiquer leur performance énergétique    
Modalités d'évaluation :

Chaque semestre, les connaissances acquises ou des réalisations dans le cadre des activités en école sont évaluées par des épreuves obligatoires, écrites (devoirs surveillés, mémoire de projets ou de missions en entreprise), orales (soutenance de projets, langues) ou pratiques (compte rendus de travaux pratiques). Un système de notation et de seuils permet d’affecter une note comprise entre 0 et 20.

De plus, les activités en entreprise font l'objet de rapports et de présentation orales ainsi que d'une évaluation par l'entreprise de la période d'activité en entreprise. 

Les compétences visées sont donc finalement évaluées :

  • par validation des connaissances acquises et évaluation des travaux réalisés durant l'alternance.
  • par évaluation des savoir-faire et du savoir-être en situation professionnelle réalisée conjointement par l'entreprise et le corps enseignant. 



N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34269BC01

Concevoir, analyser et exploiter des installations énergétiques en mobilisant les connaissances et les ressources scientifiques et techniques de l'ingénieur
  1. La connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée
  2. L’aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique liées à la spécialité "Energétique"
  3. La maîtrise des méthodes et des outils de l’ingénieur : l’identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes
  4. La capacité à effectuer des activités de recherche, fondamentale ou appliquée, à mettre en place des dispositifs expérimentaux, à s’ouvrir à la pratique du travail collaboratif 
  5. La capacité à trouver l’information pertinente, à l’évaluer et à l’exploiter : compétence informationnelle
  6. La capacité à concevoir une installation de production ou de distribution d’énergie et à la réceptionner    
  • Contrôle continu des connaissances
  • Rapport et soutenance "Technologie en énergétique"
  • Dossier et soutenance "Synthèse technique"
  • Rapport et soutenance "Ingénieur"
  • Compte-rendu de suivi tri-partite
  • Évaluation en entreprise I3


RNCP34269BC02

Réaliser une expertise en énergétique
  1. Entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux
  2. Contrôler, expertiser et optimiser des systèmes énergétiques, analyser l’enveloppe du bâti dans son environnement et diagnostiquer leur performance énergétique


  • Projet "Expertise en énergétique"
  • Projet "Modélisation"
  • Rapport et soutenance "Ingénieur"
  • Rapport et soutenance "Technologie en énergétique"
  • Évaluation en entreprise I3
RNCP34269BC03

Identifier des besoins et les traduire en spécifications techniques. Gérer des projets complexes
  1. Concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants 
  2. Planifier et suivre la réalisation d'une installation
  3. Exploiter et maintenir une installation de production d'énergie (électrique, thermique) et de distribution (réseaux électriques, de gaz, de chaleur, de froid)


  • Rapport et soutenance "Méthodes"
  • Évaluation en entreprise I2
RNCP34269BC04

Manager des projets, des sites industriels et des équipes en intégrant les enjeux de l'entreprise et sociétaux
  1. Prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique
  2. Prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail
  3. Prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable
  4. Prendre en compte les enjeux et les besoins de la société   
  5. S’insérer dans la vie professionnelle, s’intégrer dans une organisation, l’animer et la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maitrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes 
  6. Gérer un site, faire les choix de priorité d'intervention et assurer la maîtrise d'œuvre des travaux et de la maintenance    
  • Rapport Ressources (FA)
  • Rapport et soutenance "Ingénieur"
  • Rapport "Fonctionnement des organisations" 
  • Évaluation en entreprise I2/I3
  • Grille d'évaluation des savoir-être    
RNCP34269BC05

Développer ses capacités d'autoévaluation et de communication dans le cadre professionnel et à l'international
  1. Travailler en contexte international : maitrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux 
  2. Se connaître, s’autoévaluer, gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la   vie), opérer ses choix professionnels      
  • Rapport "Fonctionnement des organisations"
  • Rapport et soutenance "Mission à l'étranger" (FA) 
  • Obtention du TOEIC 
  • Mises en situation 
  • Grille d'évaluation des savoir-être
  • Évaluation en entreprise I2 et I3
Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est acquise dans son intégralité par validation et capitalisation de tous les blocs de compétences identifiés dans ce référentiel.

Secteurs d’activités :

 Les diplômés seront en mesure d'occuper des postes : 

  • de responsable technique de grand site tertiaire ou industriel (exploitation et maintenance), 
  • d'ingénieur de projet ou d'affaire allant de la conception à la réception (gestion et coordination de la réalisation de travaux, pilotage de la sous-traitance)
  • d'ingénieur qualité dans les domaines des fluides et environnement
  • d’ingénieur en efficacité énergétique.

Les secteurs et types d'activité sont basés sur les enquêtes des ingénieurs ISUPFERE depuis 1993 

Secteurs d’activités :

  1. Extraction, énergie (hors chimie)  30 %
  2. Services ingénierie et Etudes techniques 20%
  3. Construction, Génie Civil, Bâtiment, Travaux Publics 15 %
  4. Froid, conditionnement air, thermique 15% 
  5. Eau, déchets, gestion des déchets 10%
  6. Construction automobile, aéronautique, matériel de transport 5 %
  7. Industries chimiques, pharmaceutique et para chimiques   5 %  
Type d'emplois accessibles :
  1. Production, exploitation, maintenance, essais, qualité, sécurité 35 %
  2. Management de projet ou de programme,  25 %
  3. Ingénierie, études et conseils techniques, 20 %
  4. Relations clients (marketing, commercial)  10 %
  5. Recherche & développement, 5 %
  6. Enseignement et recherche publique 5 %  
Code(s) ROME :
  • I1101 - Direction et ingénierie en entretien infrastructure et bâti
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • K2306 - Supervision d''exploitation éco-industrielle
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury de délivrance des diplômes est paritaire composé d’enseignants et de représentants de l’entreprise  

Après un parcours de formation continue X

Le jury de délivrance des diplômes est paritaire composé d’enseignants et de représentants de l’entreprise  

En contrat de professionnalisation X

Le jury de délivrance des diplômes est paritaire composé d’enseignants et de représentants de l’entreprise  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury spécifique de VAE composé d’enseignants et de professionnels conformément à la loi du 17 janvier 2002 (en conformité avec le décret n°2002-590 et en application des articles L613-3 et L613-4 du code de l’éducation nationale). 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

  Le titre d’ingénieur :  

  • confère le grade de master (décret n° 99-747 du 30 août 1999).
  • donne accès à des formations spécialisées : année de spécialisation pour ingénieur, mastère      spécialisé…
  • permet l’inscription en doctorat sous conditions
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
06-02-2019 JORF n°0031 du 6 février 2019 texte n° 25 Arrêté du 18 janvier 2019 fixant la liste des Ecoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP15260 RNCP15260 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure des mines de Paris, en convention avec le CNAM et avec l’Université Paris-VII, en partenariat avec Isupfere, spécialité fluides et énergie
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet