Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Déclarant en Douane et Conseil (DDC)

Active

N° de fiche
RNCP34330
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 311n : Etudes et projets d organisation de transit de biens ou de personnes
Formacode(s) :
  • 31859 : Procédure douanière
  • 31839 : Transit marchandise
  • 42809 : Douane
Date d’échéance de l’enregistrement : 18-11-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
AFTRAL 30540504500017 Apprendre et se Former en Transport et Logistique (AFTRAL) https://www.aftral.com/ecoles/isteli/les-formations
Objectifs et contexte de la certification :

AFTRAL est un acteur majeur dans le champ de la formation professionnelle du transport logistique.

AFTRAL, mandaté par les Fédérations Professionnelles, membres de son conseil d’administration, a vocation à développer la certification professionnelle dans le secteur transport-logistique aux côtés des certificateurs publics que sont le Ministère de l’Education nationale et le Ministère chargé de l’emploi :

 *FNTR (Fédération Nationale des Transports Routiers) 

*TLF (Fédération des Entreprises de Transport et Logistique de France) 

*CSD (Chambre Syndicale du Déménagement) 

*UFT (Union des Fédérations Transport)


La certification DDC est réalisée au sein des Ecoles ISTELI (Institut Supérieur Transport et Logistique Internationale). La dénomination ISTELI est à usage commercial pour l'ensemble des formations supérieures de l'entité juridique AFTRAL.   

L’activité de déclarant en Douane et Conseil participe à la gestion des opérations de circulation des marchandises et des opérations de dédouanement. Cette activité s’inscrit dans un environnement très réglementé : réglementation douanière et règles de contrôle du commerce extérieur. Il a la responsabilité de la déclaration en douane qu’elle soit d’importation ou d’exportation.  

Le rôle du déclarant évolue de technicien expert des déclarations à celui de conseiller en optimisation douanière. Cela est d’autant plus vrai avec l’arrivée en 2016 du nouveau code des douanes de l’union européenne appelé CDU (codes des douanes de l’union) qui a reformé en profondeur la réglementation en matière douanière en introduisant notamment de nouvelles contraintes.  

Dans ce contexte évolutif, les professionnels du transport et de la logistique ont besoin de personnes ayant acquis une qualification reconnue et adaptée aux évolutions touchant cette activité. L’objectif des commissionnaires de transport est de faire reconnaître par une certification, les spécificités de leur métier qui nécessite à la fois des connaissances en commerce international, en réglementation douanière, en transports internationaux.  

Activités visées :

3 activités visées :

BC1 : EXAMINER LES PRATIQUES DOUANIERES D’UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE OU COMMERCIALE  

BC2 : OPTIMISER ET SECURISER LES PRATIQUES DOUANIERES D’UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE OU COMMERCIALE 

BC3 : ADMINISTRER LES DOSSIERS DOUANE A L’IMPORTATION ET A L’EXPORTATION, DANS LE RESPECT DES REGLEMENTATIONS EN VIGUEUR.  

Compétences attestées :

.6 compétences attestées:

CT1 : Réaliser l’état des lieux des pratiques douanières associées à la supply chain au sein d’une entreprise industrielle ou commerciale.  

CT2 : Analyser les pratiques douanières et le diagnostic dans un rapport circonstancié.  

CT3 : Construire des solutions d’optimisation et de sécurisation des process douaniers d’une entreprise industrielle ou commerciale.

CT4 : Concevoir et mettre en œuvre des process douaniers d’une entreprise industrielle ou commerciale.

CT5 : Élaborer le dossier douane en conformité avec les exigences douanières.

CT6 : Déterminer la liquidation douanière et formaliser les documents administratifs nécessaires.

Modalités d'évaluation :

 Modalités d'évaluation de la certification :

  1- Pour les Candidats issus de la formation.  1-1 - Épreuve d'évaluation des compétences professionnelles composée de deux sous épreuves écrites et d’un entretien technique :

  Sous épreuve écrite 1 (BC1 et BC2) :

Mise en Situation Professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD).

Les candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux informatifs et documentaires, etc…

Ils disposent d’au moins 10 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront le diagnostic de l’entreprise et préconiseront des solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière. 

Cette production écrite (20 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer. 


Sous épreuve écrite 2 (BC3) :

A partir d’un sujet remis en main le jour même de l’épreuve, les candidats réalisent des déclarations en douane. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier). A l’issue de l’épreuve, les candidats remettent leur travail et le sujet au surveillant pour la présentation devant le jury technique. 

La durée de cette épreuve est de 3h30 minutes

Entretien technique

Devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

 Le candidat présente son diagnostic, ses préconisations et répond aux questions du jury aussi bien sur la MSPCD que sur l’épreuve déclarative. 

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation des sous épreuves écrites. 

La durée de cet entretien technique est de 1h30 minutes


1-2 - Entretien d'attribution de la certification

L'entretien d'attribution de la certification est réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière) qui étudie :

* Le Dossier Récapitulatif des Pratiques Professionnelles (DRPP) constitué du parcours professionnel effectué dans le cadre de la Période d’application en entreprise (PAE) et des mises en situation professionnelles reconstituées réalisées au sein du centre de formation.

* Les résultats aux épreuves d’évaluation des compétences professionnelles (EECP) 

* Le parcours de formation du candidat  

Le jury échange avec le candidat sur son expérience, sa pratique acquise tout au long de son parcours et vérifie que ce dernier a acquis les compétences constitutives de l’emploi type. 

Le jury interroge le candidat sur sa capacité à : 

 * Donner du sens à ses actions par une lecture professionnelle du contexte de travail auquel il est confronté, tant sur le plan des    productions à réaliser, des procédures à appliquer que de l’organisation humaine mise en place.

 *  Maîtriser l’ensemble des composantes du métier pour permettre le transfert de ses compétences dans différents contextes d’exercices de l’emploi.

 * Valoriser ses capacités d’adaptation à des situations de travail variées 

La durée de cet entretien d'attribution est de 30 minutes

  2 - Pour les candidats issus de la VAE.  

   2-1-Épreuve d'évaluation des compétences professionnelles (EECP) composée d’une sous épreuve écrite et d’un entretien technique.

   - Sous épreuve écrite :

A partir d’un sujet remis en main le jour même de l’épreuve, les candidats vérifient la justesse des déclarations en douane déjà effectuées, détectent les anomalies et proposent des solutions adaptées pour régulariser les dossiers. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier). A l’issue de l’épreuve, les candidats remettent leur travail au jury.     

La durée de cette épreuve est de 1h30 minutes

  - Entretien technique : 

Entretien devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière) qui étudie :  

* Le Dossier Récapitulatif de la Pratique Professionnelle (DRPP) dans lequel le candidat décrit ses activités professionnelles à partir d’exemples concrets mettant en valeur sa pratique professionnelles (missions, études, stages, formation,…)

 * La production des candidats à la sous épreuve écrite.

Le jury échange avec le candidat sur son expérience, sa pratique acquise tout au long de son parcours et vérifie que ce dernier a acquis les compétences constitutives de l’emploi type.  Le jury interroge le candidat sur sa capacité à :  

* Donner du sens à ses actions par une lecture professionnelle du contexte de travail auquel il est confronté, tant sur le plan des productions à réaliser, des procédures à appliquer que de l’organisation humaine mise en place.

* Maîtriser l’ensemble des composantes du métier pour permettre le transfert de ses compétences dans différents contextes d’exercices de l’emploi.

* Valoriser ses capacités d’adaptation à des situations de travail variées. 

La durée de cet entretien technique est de 2h30 minutes.

 

RNCP34330BC01 - BC1: Examiner les pratiques douanières d'une entreprise industrielle ou commerciale

Liste de compétences Modalités d'évaluation

CT1 : Réaliser l’état des lieux   des pratiques douanières associées à la supply chain au sein d’une entreprise   industrielle ou commerciale. 

     

CT2 : Analyser les pratiques   douanières et le diagnostic dans un rapport circonstancié.

                   

  1-Pour les candidats issus de la formation

Sous épreuve écrite :

Mise  en situation professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD).

Les   candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux informatifs et documentaires, etc.

Ils   disposent d’au moins 10 jours pour constituer une production écrite dans laquelle   ils présenteront le diagnostic de l’entreprise.

Cette  production écrite (20 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine   avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer.  

 Entretien technique :

Devant un jury composé de   professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de   niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un  professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière). 

Le   candidat présente son diagnostic et répond aux questions du jury.

Le  jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrite.     

La durée de l'entretien technique est de 1h30.

  2 - Pour les candidats issus de la VAE.  

Entretien technique :

Entretien devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi   type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant   en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité   d’ingénierie douanière) qui étudie :

· Le Dossier Récapitulatif de la Pratique Professionnelle (DRPP) dans lequel le candidat décrit ses activités professionnelles à partir d’exemples concrets mettant en valeur sa pratique professionnelles (missions,   études, stages, formation,…). 

· Le   jury échange avec le candidat sur son expérience, sa pratique acquise tout au  long de son parcours et vérifie que ce dernier a acquis les compétences   constitutives du bloc de compétences. 

Le   jury interroge le candidat sur sa capacité à : 

· Donner du sens à ses actions par une lecture   professionnelle du contexte de travail auquel il est confronté, tant sur le plan des productions à réaliser, des procédures à appliquer que de l’organisation   humaine mise en place.

· Maîtriser l’ensemble des composantes du métier pour  permettre le transfert de ses compétences dans différents contextes d’exercices de l’emploi.

· Valoriser ses capacités d’adaptation à des situations de travail variées .   

La durée de l'entretien technique est de 01h00. 


3 - Délivrance des attestations de validation (validation partielle)

  Sous épreuve écrite :

Mise en situation professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD). Les  candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique,  transport et douane, les produits commercialisés, les flux informatifs et documentaires, etc... 

Ils  disposent d’au moins 5 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront le diagnostic de l’entreprise. Cette  production écrite (10 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine   avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en  prendre connaissance et de l’évaluer.  

 Entretien technique :

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de   niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un   professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière). Le  candidat présente son diagnostic et répond aux questions du jury. 

Le  jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrites.        

La durée de l'entretien technique est de 1h00.

RNCP34330BC02 - BC2: Optimiser et sécuriser les pratiques douanières d'une entreprise industrielle ou commerciale

Liste de compétences Modalités d'évaluation

  CT3 : Construire des solutions d’optimisation et de sécurisation des process douaniers d’une entreprise industrielle ou commerciale.

  CT4 : Concevoir et mettre en œuvre des process douaniers d’une entreprise industrielle ou commerciale.

  1 - Pour les Candidats issus de la formation.  

1-1 - Epreuve d'évaluation des compétences professionnelles (EECP) composée de deux sous épreuves écrites et d’un entretien technique  Sous épreuve écrite :  

Mise  en Situation Professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD).   

Les  candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux  informatifs et documentaires, etc...

Ils  disposent d’au moins 10 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront le diagnostic de l’entreprise et préconiseront des solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière. 

Cette   production écrite (20 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer.   

Entretien technique 

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le candidat présente son diagnostic, ses préconisations et répond aux questions du jury  sur la MSPCD .

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation des sous épreuves écrites.   

La durée de l'entretien technique est de 1h30 minutes.


2 - Pour les candidats issus de la VAE.     

Entretien technique :  

Entretien devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi   type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant   en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité   d’ingénierie douanière) qui étudie :

· Le Dossier Récapitulatif de la Pratique Professionnelle  (DRPP) dans lequel le candidat décrit ses activités professionnelles à partir   d’exemples concrets mettant en valeur sa pratique professionnelles (missions,   études, stages, formation,…)

Le  jury échange avec le candidat sur son expérience, sa pratique acquise tout au  long de son parcours et vérifie que ce dernier a acquis les compétences   constitutives du bloc de compétences.  

Le  jury interroge le candidat sur sa capacité à :

· Donner du sens à ses actions par une lecture professionnelle du contexte de travail auquel il est confronté, tant sur le plan des productions à réaliser, des procédures à appliquer que de l’organisation   humaine mise en place. 

· Maîtriser l’ensemble des composantes du métier pour   permettre le transfert de ses compétences dans différents contextes d’exercices de l’emploi.

· Valoriser ses capacités d’adaptation à des situations de travail variées .

La durée de l'entretien technique est de 01h00.      


3 - Délivrance des attestations de validation ( validation partielle) 

3-1 Épreuve d’évaluation pour la délivrance du  certificat professionnel (CP2)  composée d’une sous épreuve écrite et d’un entretien technique    Sous épreuve écrite :

Mise en situation professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD). Les  candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux   informatifs et documentaires, etc...

Ils disposent d’au moins 5 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront des solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière.

Cette production écrite (10 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer.  

 Entretien technique :

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le candidat présente ses solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière et répond aux questions du jury.

Le  jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrites.  

La durée de l'entretien technique est de 1h00.   

RNCP34330BC03 - BC3: Adminsitrer les dosiers douane à l'importation et à l'exportation dans le respect des réglementations en vigueur

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 CT5 : Elaborer le dossier douane en conformité avec les exigences douanières.

 CT6 : Déterminer la liquidation douanière et formaliser les documents administratifs nécessaires. 

  1 - Pour les Candidats issus de la formation.  

1-1  Epreuve d'évaluation des compétences professionnelles composée d' une sous épreuve écrite et d’un entretien technique.

 Sous épreuve écrite :

A partir d’un sujet remis en main le jour même de l’épreuve, les candidats réalisent des déclarations en douane. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier).

A l’issue de l’épreuve, les candidats remettent leur travail et le sujet au surveillant pour la présentation devant le jury technique. 

La durée de l'épreuve est de 3h30 minutes.

 Entretien technique :

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un  professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière). 

Le candidat présente son travail et répond aux questions  du jury sur l’épreuve déclarative. 

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation des sous épreuves écrites. 

La durée de l'entretien technique est de 1h30 minutes.     

  2 - Pour les candidats issus de la VAE.  

Sous épreuve écrite :

A partir d’un sujet remis en main le jour même de l’épreuve, les candidats vérifient la justesse des déclarations en douane déjà effectuées, détectent les anomalies et proposent des solutions adaptées pour régulariser les dossiers. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier).

A l’issue de l’épreuve, les   candidats remettent leur travail au jury.

Entretien technique :

Entretien devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi   type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité  d’ingénierie douanière) qui étudie : 

· Le Dossier Récapitulatif de la Pratique Professionnelle   (DRPP)  dans lequel le candidat décrit ses activités professionnelles à partir d’exemples concrets mettant en valeur sa pratique professionnelles (missions, études, stages, formation,…).

· La production des candidats à la sous épreuve écrite. Le jury échange avec le candidat sur son expérience, sa pratique acquise tout au   long de son parcours et vérifie que ce dernier a acquis les compétences  constitutives du bloc de compétences.

Le   jury interroge le candidat sur sa capacité à :

· Donner du sens à ses actions par une lecture   professionnelle du contexte de travail auquel il est confronté, tant sur le plan des productions à réaliser, des procédures à appliquer que de l’organisation   humaine mise en place.

· Maîtriser l’ensemble des composantes du métier pour   permettre le transfert de ses compétences dans différents contextes  d’exercices de l’emploi.

· Valoriser ses capacités d’adaptation à des situations de travail variées.      

La durée de l'entretien technique est de 1h30 minutes.

  Délivrance des attestations de validation (validation partielle)    Sous épreuve écrite :

A partir d’un sujet remis en main le jour même de   l’épreuve, les candidats réalisent des déclarations en douane. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier). 

A l’issue de l’épreuve, les candidats remettent   leur travail et le sujet au surveillant pour la présentation devant le jury technique. 

la durée de l'épreuve est de 3h30 minutes.

 Entretien technique :

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de   niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un   professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le  candidat répond aux questions du jury, argumente ses choix et explique sa méthodologie de travail.

Le  jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrites.  

La durée de l'entretien technique est de 1h00.    

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

1- Délivrance de la certification

La certification pourra être délivrée dans sa totalité ou partiellement.   

Si l’ensemble des compétences sont acquises, la certification est délivrée

Dans le cas où toutes les compétences de la certification ne sont pas acquises, une ou plusieurs attestations de validation de bloc de compétences pourront être délivrées au candidat. La durée de validité d’une attestation de validation est de 5 ans à compter de la date de sa délivrance. Le candidat dispose alors de 5 ans pour acquérir une ou plusieurs attestations de validation de bloc de compétences. 

La certification est composée de 3 blocs de compétences correspondant à chaque activité type :  

 BC1 : Examiner les pratiques douanières d’une entreprise industrielle ou commerciale.    BC2 : Optimiser et sécuriser les pratiques douanières d’une entreprise industrielle ou commerciale.

 BC3 : Administrer les dossiers douane à l’importation et à l’exportation, dans le respect des réglementations en vigueur.  

2 - Délivrance des attestations de validation (validation partielle)

La délivrance des attestations de validation est réservée aux candidats ayant déjà obtenu une ou plusieurs attestations de validation de bloc de compétences que ce soit par un parcours de formation ou par la voie de la VAE.    

2-1 -  Epreuve   d’évaluation pour la délivrance du bloc de compétences 1 (BC1)  composée d’une sous épreuve écrite et d’un entretien technique 

Sous épreuve écrite 1 (BC1) :

Mise en Situation Professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD).

Les candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux informatifs et documentaires, etc…

Ils disposent d’au moins 5 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront le diagnostic de l’entreprise. Cette production écrite (10 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer.    

 Entretien technique 

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le candidat présente son diagnostic et répond aux questions du jury. 

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrite. 

La durée de cet entretien technique est de 01h00

 2-2 - Epreuve d’évaluation pour la délivrance du bloc de compétence 2  (BC2)composée d’une sous épreuve écrite et d’un entretien technique 

  Sous épreuve écrite 2 (BC2) :

Mise en Situation Professionnelle par Constitution d’un Dossier technique (MSPCD). 

Les candidats disposent d’un dossier d’entreprise comportant son organisation logistique, transport et douane, les produits commercialisés, les flux informatifs et documentaires, etc… 

Ils disposent d'au moins 5 jours pour constituer une production écrite dans laquelle ils présenteront des solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière.

Cette production écrite (10 pages minimum) doit être rendue au moins une semaine avant le jour du jury technique afin de permettre aux membres du jury d’en prendre connaissance et de l’évaluer. 

 Entretien technique 

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le candidat présente ses solutions d’optimisation et de sécurisation de l’activité douanière et répond aux questions du jury.

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrites 

La durée de cet entretien technique est de 01h00. 

2-3 - Epreuve d’évaluation pour la délivrance du bloc de compétence 3 (BC3)  composée d’une sous épreuve écrite et d’un entretien technique

 Sous épreuve écrite 3 (BC3) : A partir d’un sujet remis en main le jour même de l’épreuve, les candidats réalisent des déclarations en douane. Ils disposent d’un poste de travail (poste informatique avec logiciel douanier). A l’issue de l’épreuve, les candidats remettent leur travail et le sujet au surveillant pour la présentation devant le jury technique. 

La durée de cette épreuve est de 03h30 minutes.

 Entretien technique

Réalisé devant un jury composé de professionnels (minimum 2) titulaires de l’emploi type ou d’une fonction de niveau supérieur (par exemple : un déclarant en douane confirmé et un professionnel de la douane exerçant une activité d’ingénierie douanière).

Le candidat répond aux questions du jury, argumente ses choix et explique sa méthodologie de travail.

Le jury applique une grille d’aide à l’évaluation rappelant les critères d’appréciation et les seuils requis de chacune des compétences et procède à l’évaluation de la sous épreuve écrites. 

la durée de cet entretien technique est de 01h00.


Lorsqu’un candidat se présente pour l’obtention de 2 blocs de compétences, il devra passer les épreuves des deux blocs manquants.

Dès lors que les 3 blocs de compétences (BC)) constitutifs de la certification sont délivrés, le candidat se voit délivrer la certification en totalité.  


 

Secteurs d’activités :

Le Déclarant en Douane et Conseil exerce son activité dans une entreprise commissionnaire de transport agréée en douane, ou une entreprise industrielle ou commerciale qui a des activités à l’international (import et/ou export).

Il travaille en étroite relation avec les services exploitation ou import/export de l’entreprise ainsi que le service administration des ventes à l’international ; il est en contact régulier avec l’administration des douanes.

Selon le type d’activité de l’entreprise, sa taille et la fonction exercée au sein de celle-ci, il peut être amené à gérer une équipe de plusieurs personnes. 


Type d'emplois accessibles :

Le Déclarant en Douane et Conseil est désignés dans les entreprises sous différentes appellations : 

  • Responsable de service douane,
  • Chef de service douane, 
  • Gestionnaire en douane,
  • Déclarant en douane, 
  • Déclarant en douane adjoint


Code(s) ROME :
  • N1202 - Gestion des opérations de circulation internationale des marchandises
Références juridiques des règlementations d’activité :

L’activité de Déclarant en Douane et Conseil participe à la gestion des opérations de circulation des marchandises et des opérations de dédouanement. Cette activité s’inscrit dans un environnement très réglementé réglementation douanière et règles de contrôle du commerce extérieur. 

Il a la responsabilité de la déclaration en douane qu’elle soit d’importation ou d’exportation.

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Pré requis pour accéder à la certification (hors VAE)

- Titulaire d'un Titre ou d'une certification de niveau III (niveau 5 cadre européen)  et principalement:

            * DUT gestion logistique et Transports

            * BTS Transport 

            * titres professionnels du ministère (TSTAMM-TSTTM)

- Titulaire d'un titre ou d'une certification de niveau III (niveau 5 cadre européen) généraliste complété par une formation complémentaire de mise à niveau aux prérequis techniques

-Titulaire d'un titre ou d'une certification de niveau IV  (niveau 4 cadre européen) et bénéficiant d'une expérience professionnelle d'au moins trois ans dans un emploi réel correspondant à l'emploi type


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

Par expérience X

 Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

Par candidature individuelle X

 Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

En contrat d’apprentissage X

 Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

En contrat de professionnalisation X

 Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

Après un parcours de formation continue X

 Minimum 2 membres

pour 100% professionnels du secteur d'activités

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 18-11-2019
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 18-11-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 49 3 88 82 82
2017 50 2 89 82 70
2016 38 2 82 74 71
Lien internet vers le descriptif de la certification :

 https://www.aftral.com/ecoles/isteli/les-formations 


Liste partielle des organismes préparant à la certification :
Nom légal Rôle
ISTELI WASQUEHAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ISTELI MONCHY ST ELOI Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ISTELI Habilitation pour former et organiser l’évaluation
AFTRAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ETL TOULOUSE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ISTELI SAINTE LUCE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ISTELI NANCY JARVILLE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
AFTRAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
AFTRAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP20445 RNCP20445 - Déclarant(e) en douane et conseil
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet