L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

323n : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle

Icon formacode

Formacode(s)

46264 : Conception réalisation audiovisuelle

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

16-12-2024

Niveau 7

323n : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle

46264 : Conception réalisation audiovisuelle

16-12-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
INSTITUT LEONARD DE VINCI 44087031900025 INSTITUT LEONARD DE VINCI https://www.ilv.fr/

Objectifs et contexte de la certification :

  La certification a été crée en 2012 pour répondre aux besoins de nombreuses entreprises, notamment de production, mais aussi des administrations, des collectivités locales ou des associations de faire réaliser des vidéos ou films d’animation 3D à vocations très variées d’information de leurs collaborateurs, de leurs clients ou du grand public, ainsi que de divertissement.  

Le développement des nouvelles technologies numériques a rapidement imposé la professionnalisation du métier de réalisateur(trice) animation 3D, capable de mettre en forme des contenus de communication visuelle correspondant aux attentes du commanditaire. Le(la) réalisateur(trice) animation 3D, au vu du grand nombre d’entreprises du secteur de la création numérique, peut travailler dans deux grands types de structures :  

· Les studios de production ou d'édition ; 

· Les studios spécialisés dans la réalisation et/ou la production de fictions animées en 3D et de trucages d’images réelles.   

Grâce aux constantes avancées technologiques produisant des images d’une qualité remarquable, l’image de synthèse est de plus en plus présente dans les trois grands médias que sont le cinéma, le cinéma d'animation et la télévision mais également sur internet, dans les spectacles proposés dans les parcs d’attractions, dans les expositions. Le développement des techniques de cinéma en relief renforce encore cette tendance.  

Activités visées :

  Les activités du(de la) réalisateur(trice) animation 3D se répartissent en six ensembles :   

1. Conception d’un nouveau produit (film d’animation) Analyse de la demande et du marché, réalisation de recherches historiques, graphiques et technologiques, élaboration du concept ou du projet, contribution à l’écriture du scénario/script, définition des grandes étapes du projet à réaliser.   

2. Support à la réalisation d’un prototype de film d’animation  Constitution d’une équipe de techniciens pour la réalisation du prototype, analyse des composantes à prendre en compte pour la réalisation de la phase de production, définition des conditions techniques de réalisation du projet, présentation argumentée du prototype aux éditeurs.   

3. Organisation de la chaîne de production d’un film d’animation Estimation des temps et des moyens à mobiliser pour la réalisation des différentes étapes, détail des différents postes et de leurs impacts sur le budget, élaboration du planning de production, sélection des prestataires externes.   

4. Pilotage du projet de production d’un film d’animation Définition des modalités de travail au quotidien, organisation des équipes et du travail, évaluation des productions réalisées, respect du budget et du planning, suivi des relations et demandes clients.   

5. Mise en œuvre d’une veille artistique et technologique Recherche d’informations sur les évolutions du secteur, analyse des capacités des nouvelles techniques au regard des projets numériques à concevoir, échange et mutualisation des informations recueillies, participation à des manifestations de la profession, au niveau national ou international.   

6. Management et travail d’équipe Répartition des tâches, formation des équipes techniques, communication et suivi de réalisation.  

Compétences attestées :

  • En sélectionnant la presse spécialisée et les principaux sites Internet concernés par son activité, organiser un système de veille permettant d’actualiser en permanence les connaissances sur les évolutions du secteur du numérique, au niveau des technologies mises en œuvre, des nouveaux produits et des marchés émergents.   
  • Exploiter les résultats des recherches et des veilles du secteur numérique en testant de nouveaux produits (logiciels, moteurs, mais aussi animations 3D technologiquement avancées…)  afin de proposer des évolutions innovantes.     
  • En tenant compte des interlocuteurs destinataires des documents et de leurs besoins, formaliser toutes informations utiles aux équipes de développement, afin de faciliter les réalisations conformes aux normes en vigueur.     
  • Participer à différents salons professionnels, français ou internationaux, en français ou en anglais, afin de tirer des enseignements contribuant au développement de l’innovation  et de développer ses réseaux professionnels.
  • Analyser  la demande d’un commanditaire interne ou externe, en vue d’identifier les différentes composantes à prendre en compte pour la conception d’un film d’animation.     
  • En effectuant un repérage et une analyse des produits analogues déjà existant sur le marché et des caractéristiques des publics auxquels ils sont destinés, estimer les points forts et les faiblesses de ceux-ci afin d’en tirer des enseignements pour le nouveau produit à concevoir.   
  • Constituer une équipe d’expert dédiée au développement du concept.   
  • En s’appuyant sur le groupe expert constitué et en exploitant les différentes recherches effectuées, superviser l’écriture du scénario en suivant les grandes orientations en matière de choix graphiques et technologiques.   
  • Définir et ordonner dans le temps les étapes du projet à réaliser, afin d’optimiser les délais et budgets du projet. 
  • En évaluant les compétences à mobiliser, constituer une équipe de techniciens spécialement dédiée à la réalisation du prototype. 
  • Organiser les différentes étapes de fabrication du prototype en définissant précisément les consignes de travail, en vue de répartir les tâches à effectuer selon les techniciens concernés.   
  • Au fur et à mesure de la réalisation du prototype, analyser la pertinence des choix graphiques et techniques, en vue de préciser les orientations à suivre lors de la mise en production du produit final.     
  • Définir les ajustements à apporter aux choix techniques ou graphiques effectués lors de la réalisation du prototype, en vue d’optimiser le projet au regard des attentes du client.   
  • Formaliser la méthodologie à mettre en place pour la production d’un film d’animation.   
  • En argumentant les différents choix effectués d’un point de vue graphique ou technique, présenter le prototype au client, afin d’obtenir sa validation et éventuellement de négocier des moyens complémentaires. 
  • En effectuant le découpage technique du scénario, définir chacune des étapes de production et son plan de travail, à suivre par les équipes mobilisées (lieux, dates, horaires, décors,…).   
  • A partir des orientations définies lors de la réalisation du prototype, établir la séquence des étapes de production, en vue d’optimiser les besoins en ressources humaines et les temps de production nécessaires.   
  • Synthétiser l’ensemble des données techniques et humaines en vue d’établir le budget détaillé de la production.        
  • Optimiser le planning de production à partir de l’analyse des ratios coûts/temps, afin de respecter les budgets impartis.     
  • À partir des réponses aux appels d’offres, sélectionner les prestataires externes qui seront associés à la réalisation du projet en évaluant leur proposition et leurs devis au regard des prestations proposées, en conformité avec le cahier des charges.
  • En anticipant sur les différentes étapes du projet, définir l’organisation du travail à mettre en place et les méthodes de travail à utiliser, afin de tenir les délais.   
  • Aux différentes étapes du projet et en tenant compte des tâches à réaliser, constituer des équipes de travail en fonction des compétences à mobiliser.   
  • À chacune des étapes de réalisation, évaluer la pertinence et la qualité des productions effectuées, que ce soit au niveau de l’écriture filmique, de la scénarisation, de la modélisation, de l’animation, du rendu (éclairage et texture), du compositing ou lors de la post production (image, son, effets spéciaux), afin d’assurer le résultat au plus près du cahier des charges.   
  • En respectant les délais définis et le budget établi, analyser les difficultés rencontrées en vue d’élaborer des solutions de remplacement dans les délais imposés.     
  • Tout au long du projet, négocier les différentes demandes émises par le client en posant les limites de ce qui est acceptable au regard du budget et des délais négociés, afin d’assurer la conformité du résultat avec les attentes.  
  • Analyser le cahier des charges du produit à réaliser, en vue d’identifier les compétences nécessaires sur toute la chaîne de production.   
  • Identifier les compétences disponibles afin d’opérer une juste répartition des tâches et des responsabilités dans la réalisation.     
  • Sur la base d’une analyse des compétences disponibles, concevoir et mettre en œuvre une formation complémentaire des équipes techniques aux technologies up-to-date, selon les besoins de la réalisation.     
  • Établir le brief de réalisation à l’intention de chacun des membres de l’équipe, afin de préciser les tâches et d’être à même de suivre leur état d’avancement.   
  • Tenir et animer des réunions régulières des équipes de réalisation afin de détecter les difficultés et les écarts par rapport au cahier des charges et de réaliser les arbitrages nécessaires à la prise de décision.   
  • Échanger en continu avec le commanditaire du produit dans une perspective d’amélioration continue du rendu, en accord avec ses attentes.  

Modalités d'évaluation :

  •  Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un exercice de conception. 
  •  Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un exercice de prototypage.
  •  Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un projet de production.
  •  Notes de synthèses, rapport de stage et présentation orale devant le jury.  

RNCP34349BC01 - Concevoir un nouveau produit (film d'animation)

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 

  • En sélectionnant la presse spécialisée et les principaux sites Internet concernés par son activité, organiser un système de veille permettant d’actualiser en permanence les connaissances sur les évolutions du secteur du numérique, au niveau des technologies mises en œuvre, des nouveaux produits et des marchés émergents.   
  • Exploiter les résultats des recherches et des veilles du secteur numérique en testant de nouveaux produits (logiciels, moteurs, mais aussi animations 3D technologiquement avancées…)  afin de proposer des évolutions innovantes.     
  • En tenant compte des interlocuteurs destinataires des documents et de leurs besoins, formaliser toutes informations utiles aux équipes de développement, afin de faciliter les réalisations conformes aux normes en vigueur.     
  • Participer à différents salons professionnels, français ou internationaux, en français ou en anglais, afin de tirer des enseignements contribuant au développement de l’innovation  et de développer ses réseaux professionnels.
  • Analyser  la demande d’un commanditaire interne ou externe, en vue d’identifier les différentes composantes à prendre en compte pour la conception d’un film d’animation.     
  • En effectuant un repérage et une analyse des produits analogues déjà existant sur le marché et des caractéristiques des publics auxquels ils sont destinés, estimer les points forts et les faiblesses de ceux-ci afin d’en tirer des enseignements pour le nouveau produit à concevoir.   
  • Constituer une équipe d’expert dédiée au développement du concept.   
  • En s’appuyant sur le groupe expert constitué et en exploitant les différentes recherches effectuées, superviser l’écriture du scénario en suivant les grandes orientations en matière de choix graphiques et technologiques.   
  • Définir et ordonner dans le temps les étapes du projet à réaliser, afin d’optimiser les délais et budgets du projet. 
  • Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un exercice de conception. 
  • Évaluation à l’occasion du rapport de stage.
  •  Présentation orale au jury, en français ou en anglais.  

RNCP34349BC02 - Organiser et piloter la réalisation d'un film d'animation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 

  • En évaluant les compétences à mobiliser, constituer une équipe de techniciens spécialement dédiée à la réalisation du prototype. 
  • Organiser les différentes étapes de fabrication du prototype en définissant précisément les consignes de travail, en vue de répartir les tâches à effectuer selon les techniciens concernés.   
  • Au fur et à mesure de la réalisation du prototype, analyser la pertinence des choix graphiques et techniques, en vue de préciser les orientations à suivre lors de la mise en production du produit final.     
  • Définir les ajustements à apporter aux choix techniques ou graphiques effectués lors de la réalisation du prototype, en vue d’optimiser le projet au regard des attentes du client.   
  • Formaliser la méthodologie à mettre en place pour la production d’un film d’animation.   
  • En argumentant les différents choix effectués d’un point de vue graphique ou technique, présenter le prototype au client, afin d’obtenir sa validation et éventuellement de négocier des moyens complémentaires. 
  • En effectuant le découpage technique du scénario, définir chacune des étapes de production et son plan de travail, à suivre par les équipes mobilisées (lieux, dates, horaires, décors,…).   
  • A partir des orientations définies lors de la réalisation du prototype, établir la séquence des étapes de production, en vue d’optimiser les besoins en ressources humaines et les temps de production nécessaires.   
  • Synthétiser l’ensemble des données techniques et humaines en vue d’établir le budget détaillé de la production.        
  • Optimiser le planning de production à partir de l’analyse des ratios coûts/temps, afin de respecter les budgets impartis.     
  • À partir des réponses aux appels d’offres, sélectionner les prestataires externes qui seront associés à la réalisation du projet en évaluant leur proposition et leurs devis au regard des prestations proposées, en conformité avec le cahier des charges.
  • En anticipant sur les différentes étapes du projet, définir l’organisation du travail à mettre en place et les méthodes de travail à utiliser, afin de tenir les délais. 
  • Analyser le cahier des charges du produit à réaliser, en vue d’identifier les compétences nécessaires sur toute la chaîne de production.   
  • Identifier les compétences disponibles afin d’opérer une juste répartition des tâches et des responsabilités dans la réalisation.     
  • Sur la base d’une analyse des compétences disponibles, concevoir et mettre en œuvre une formation complémentaire des équipes techniques aux technologies up-to-date, selon les besoins de la réalisation.     
  • Établir le brief de réalisation à l’intention de chacun des membres de l’équipe, afin de préciser les tâches et d’être à même de suivre leur état d’avancement.    
  • Aux différentes étapes du projet et en tenant compte des tâches à réaliser, constituer des équipes de travail en fonction des compétences à mobiliser.   
  • À chacune des étapes de réalisation, évaluer la pertinence et la qualité des productions effectuées, que ce soit au niveau de l’écriture filmique, de la scénarisation, de la modélisation, de l’animation, du rendu (éclairage et texture), du compositing ou lors de la post production (image, son, effets spéciaux), afin d’assurer le résultat au plus près du cahier des charges.   
  • En respectant les délais définis et le budget établi, analyser les difficultés rencontrées en vue d’élaborer des solutions de remplacement dans les délais imposés.     
  • Tout au long du projet, négocier les différentes demandes émises par le client en posant les limites de ce qui est acceptable au regard du budget et des délais négociés, afin d’assurer la conformité du résultat avec les attentes.  
  • Tenir et animer des réunions régulières des équipes de réalisation afin de détecter les difficultés et les écarts par rapport au cahier des charges et de réaliser les arbitrages nécessaires à la prise de décision.   
  • Échanger en continu avec le commanditaire du produit dans une perspective d’amélioration continue du rendu, en accord avec ses attentes.  
  • Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un exercice de prototypage.
  • Évaluation par la mise en situation professionnelle sur un projet de production. 
  • Évaluation à l’occasion du rapport de stage.
  •  Présentation orale au jury, en français ou en anglais. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

  La certification est composée de deux blocs de compétences capitalisables :   

1. Concevoir un nouveau produit (film d’animation) 

2. Organiser et piloter la réalisation d’un film d’animation 

La validation des deux blocs de compétences est obligatoire pour l’obtention du titre.   

La validation partielle d’un bloc n’est pas possible. La validation partielle de la certification est constituée des blocs dont la totalité des compétences à évaluer est reconnue.    

Secteurs d’activités :

  Le(la) réalisateur(trice) animation 3D, au vu du grand nombre d’entreprises du secteur de la création numérique, peut travailler dans deux grands types de structures :   

 · Les studios de production ou d'édition ; 

· Les studios spécialisés dans la réalisation et/ou la production de fictions animées en 3D et de trucages d’images réelles.   

Grâce aux constantes avancées technologiques produisant des images d’une qualité remarquable, l’image de synthèse est de plus en plus présente dans les trois grands médias que sont le cinéma, le cinéma d'animation et la télévision mais également sur internet, dans les spectacles proposés dans les parcs d’attractions, dans les expositions. Le développement des techniques de cinéma en relief renforce encore cette tendance.   

Type d'emplois accessibles :

  La conception et la réalisation de films d’animation sont confiées à un(e) réalisateur(trice) animation 3D, qui assume la responsabilité artistique, technique et organisationnelle des différentes étapes de conception, de réalisation, de production et de postproduction du produit.   

Le(la) réalisateur(trice) animation 3D peut également être amené(e) à gérer des projets culturels avec mises en place d’installations numériques (interactives ou non), dans le cadre d’expositions d’œuvres artistiques, sur des mises en scène de spectacles vivants, ainsi qu’en muséographie. Il(elle) peut également intervenir dans divers projets qui prennent de plus en plus d’importance ces dernières années, comme les projets éducatifs. Il(elle) peut occuper les fonctions suivantes :   

· Réalisateur(trice) infographiste 3D 

· Réalisateur(trice) 3D 

· Chef(fe) de projet animation 3D 

· Graphic designer (Layout artist) 

· Motion designer 

· Responsable de production  

Code(s) ROME :

  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias

Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

  Niveau 6 de la formation professionnelle, ou équivalent.  

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

  Le jury est constitué de cinq personnes :   

· Un(e) président(e), représentant(e) d’une entreprise partenaire, désigné(e) par le président de l’ILV-IIM ; 

· Le directeur pédagogique et un formateur de l’ILV-IIM ; 

· Deux professionnel(le)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l’autorité de certification.  

En contrat d’apprentissage X

 Le jury est constitué de cinq personnes :   

· Un(e) président(e), représentant(e) d’une entreprise partenaire, désigné(e) par le président de l’ILV-IIM ; 

· Le directeur pédagogique et un formateur de l’ILV-IIM ; 

· Deux professionnel(le)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l’autorité de certification.  

Après un parcours de formation continue X

 Le jury est constitué de cinq personnes :   

· Un(e) président(e), représentant(e) d’une entreprise partenaire, désigné(e) par le président de l’ILV-IIM ; 

· Le directeur pédagogique et un formateur de l’ILV-IIM ; 

· Deux professionnel(le)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l’autorité de certification.  

En contrat de professionnalisation X

 Le jury est constitué de cinq personnes :   

· Un(e) président(e), représentant(e) d’une entreprise partenaire, désigné(e) par le président de l’ILV-IIM ; 

· Le directeur pédagogique et un formateur de l’ILV-IIM ; 

· Deux professionnel(le)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l’autorité de certification.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Le jury est constitué de cinq personnes :   

· Un(e) président(e), représentant(e) d’une entreprise partenaire, désigné(e) par le président de l’ILV-IIM ; 

· Le directeur pédagogique et un formateur de l’ILV-IIM ; 

· Deux professionnel(le)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l’autorité de certification.  

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 14 0 100 57 71
2017 12 0 100 60 60

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13702 Réalisateur(trice) numérique

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :