Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien supérieur son - musiques actuelles

Active

N° de fiche
RNCP34376
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 323t : Réalisation du service : montage, éclairage, prise de vue et prise de son
Formacode(s) :
  • 46236 : son
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 45%

Date d’échéance de l’enregistrement : 27-01-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
ENSEIGNEMENT METIERS DE LA COMMUNICATION EMC https://www.emc.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Les techniques du son se subdivisent naturellement en 2 sous-ensembles : le son lié à l’image d’une part, le son lié à la musique d’autre part. La formation au son pour l’image (cinéma et télévision) a été très tôt mise en place, notamment au travers du BTS Audiovisuel option son.
La formation au son lié à la musique n’a pas bénéficié de la même dynamique pour plusieurs raisons :  

  1. Les moyens techniques à mettre en œuvre ne sont pas du tout de la même ampleur. Que ce soit au niveau de la captation ou au niveau de la postproduction, le son à l’image nécessite une logistique somme toute accessible.
    Le son pour la musique nécessite de toutes autres infrastructures : salles de spectacles, système de diffusion lourds, studios d’enregistrement, beaucoup plus difficiles d’accès pour un centre de formation.  
  2. Le « matériau » sur lequel on travaille, la musique, est beaucoup plus délicat. Il nécessite pour le moins une sensibilité, mieux, une compétence artistique particulière pour le technicien. Qui plus est, cette dimension artistique du travail se matérialise dans la relation qu’il faut créer et entretenir avec les artistes, nécessitant une approche « psychologique » pertinente.
  3. Le contexte économique n’est pas du tout homogène entre ces 2 secteurs du son. Même si, comme toute activité économique, le cinéma et la télévision subissent des cycles, le cadre budgétaire de ces productions ne varie pas fondamentalement. Le son pour la musique a subi des mutations beaucoup plus lourdes : les bouleversements technologiques liés à l’arrivée du numérique ont été source de déclassement pour des techniciens, de difficulté de recrutement pour les entreprises. La dématérialisation des supports a provoqué un séisme dans l’industrie de la musique enregistrée. L’éclatement des entreprises de prestations, souvent très petites, a fragilisé tout un tissu économique.  

L’intitulé de « musiques actuelles » regroupe des genres musicaux variés, que l’on peut décliner en différents répertoires: la chanson, le jazz, le rock et toutes ses variantes, le rap, le reggae, le hip-hop, les musiques traditionnelles et plus globalement, les musiques dites urbaines.  Cette définition impose aussi une une dimension technique évidente: les musiques actuelles sont toujours des musiques amplifiées. La mission d'un technicien son travaillant dans ce secteur revet donc une dimension particulière: mettre une compétence technique avérée au service d'un projet artistique.

Très implanté auprès des entreprises agissant dans ce secteur, EMC a été rapidement sollicité pour répondre à ces besoins spécifiques.  En 2008, la certification « Technicien Son – Musiques Actuelles, était enregistrée au RNCP.


Activités visées :

 Le technicien supérieur son mobilise ses compétences dans l’exercice des domaines d’activité suivants :

  1. Étudier la demande d’un commanditaire.
  2. Élaborer un projet technique
  3. Mettre en œuvre un dispositif technique
  4. Encadrer l’équipe technique
  5. Exploiter une prestation
Compétences attestées :

 Le (la) titulaire atteste des compétences suivantes : 

  • Analyser et valider la demande d’une prestation technique événementielle dans son contexte économique, artistique et humain afin de la synthétiser et de la retranscrire en termes professionnels. 
  • Concevoir un dispositif technique et humain formalisé par la rédaction d’un cahier des charges opérationnel cohérent avec l’analyse des besoins, des ressources et du cadre budgétaire.
  • Mettre en place et régler un système de diffusion afin d’optimiser la couverture sonore d’un lieu en se servant d’une analyse acoustique préalable.
  • Conduire l’étape de câblage permettant d’interconnecter tous les éléments d’un dispositif technique audio.
  • Tester l’ensemble d’un dispositif technique sonore et dépanner un dysfonctionnement éventuel.
  • Planifier et coordonner les taches d’une équipe technique son en contrôlant le respect des normes de sécurité.
  • Prendre en charge l’accueil des artistes pour répondre à leurs besoins en matière de son et de confort d’écoute.
  • Mixer des sources sonores pour satisfaire l’esprit artistique d’un projet en respectant la conduite d’une prestation sonore.
  • Contrôler le niveau de pression acoustique pour le confort du public en respectant la réglementation en matière de niveau sonore.
Modalités d'évaluation :

Les documents attendus de la part des candidats dans le cadre de la certification sont les mêmes, que ceux‐ci soient issus d’un parcours de formation, ou qu’ils s’inscrivent dans le cadre d’une démarche de VAE. Seules les conditions de réalisation sont différentes.
Pour les candidats VAE, ces documents sont issus de leur expérience professionnelle.
Pour les candidats inscrits dans le cadre d’une formation, ces documents sont réalisés dans le cadre scolaire, tout au long du parcours de formation.

Dans le cadre d’un parcours de formation, ces documents sont essentiellement :

- Des études de cas : études sur le papier d’un dispositif technique correspondant à une situation réelle : analyse de faisabilité, étude des documents techniques, analyse de la cohérence du dispositif au regard de la situation. Ces travaux sont individuels.

- Des mises en situation : Réalisation concrète d’un dispositif technique à partir d’un cahier des charges. 5 mises en situations couvrent tout le champ de la technique. Une même situation peut être découpée en plusieurs épreuves couvrant un champ de compétences spécifiques.

- Un dossier de recherche : Constitution d’un dossier de recherche personnel sur un sujet en relation avec l’activité professionnelle. Le sujet peut être de nature technique, artistique ou sociologique.

- Un rapport de stage : Le parcours obligatoire de stages en entreprise cherche à évaluer essentiellement les compétences relationnelles et sociales.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34376BC01

Concevoir et organiser une prestation technique son

- Analyser la demande d’une prestation technique évènementielle dans son contexte économique en la comparant à des situations similaires

 - Identifier les spécificités de la demande d’une prestation technique afin d’identifier les acteurs concernés par la prestation

- Valider la faisabilité d’une  prestation technique en sollicitant les différents acteurs de la prestation

- Synthétiser l’ensemble des informations aboutissant à la rédaction d’un cahier des charges de 1er niveau

- Analyser l’ensemble des documents fournis par les acteurs d’une prestation afin d’en valider la faisabilité technique en vérifiant la cohérence entre demande et besoins réels

- Adapter la proposition technique vis-à-vis d’une demande irréaliste en préconisant et négociant une solution alternative

- Concevoir un dispositif technique et humain afin de constituer le cahier des charges de niveau 2 en cohérence avec l’analyse des besoins et des ressources

- Rédiger le cahier des charges de niveau 2 pour disposer d’un document de référence lors de la prestation en cohérence avec le cadre budgétaire

- Planifier les taches de l’équipe techniques pour respecter les impératifs de temps en prenant en compte les contraintes des autres corps de métier

  L’évaluation est une épreuve rédactionnelle.  Sur la base d’une demande client concernant une prestation technique audiovisuelle et de documents complémentaires, le candidat doit :    

- Valider la pertinence d’un cahier des charges de niveau 1 au regard de la demande du client. 

- Rédiger un cahier des charges de niveau 2 préconisant un dispositif technique et humain. 

- Rédiger une conduite opérationnelle planifiant les tâches par poste.

  

RNCP34376BC02

Mettre en œuvre et exploiter un dispositif technique de prestation sonore

- Coordonner les actions de l’équipe technique pour garantir la bonne fin de l’opération en rationalisant l’organisation du travail
 

- Identifier les caractéristiques architecturales et acoustiques d’un lieu pour optimiser la couverture sonore à l’aide d’un logiciel de prédiction

- Contrôler le respect des normes de sécurité afin de garantir l’intégrité physique des personnes en appliquant les dispositions légales et réglementaires

- Mettre en place le système de diffusion pour optimiser la couverture sonore du lieu en se servant de l’analyse acoustique préalable

- Conduire l’étape de câblage pour Interconnecter tous les éléments du dispositif technique en respectant les règles de l’art 

- Tester l’ensemble du dispositif technique  pour détecter un éventuel dysfonctionnement en appliquant une méthodologie de recherche de panne

- Dépanner un dysfonctionnement pour rétablir l’intégrité du dispositif technique en trouvant la solution adaptée

- Régler le système de diffusion pour l’adapter au lieu en  mesurant sa réponse acoustique

- Certifier la conformité de l’installation étape par étape  afin de valider le cahier des charges de niveau 2 en s’assurant que les points sont respectés 

- Accueillir les artistes afin de créer un climat de confiance et de respect mutuel en répondant à leurs attentes  

- Effectuer la balance pour préparer le mixage en contrôlant la qualité technique et artistique du son

- Mixer les sources sonores pour satisfaire l’esprit artistique du projet en respectant la conduite de la prestation

- Contrôler le niveau de pression acoustique pour le confort du public en respectant la réglementation en matière de niveau sonore

  L’évaluation repose sur une mise en situation professionnelle. Sur la base d’un cahier des charges de niveau 2, le candidat doit :

 - Concevoir et mettre en œuvre un dispositif technique de spectacle.  - Concevoir et mettre en œuvre un dispositif technique d’enregistrement studio. - Exploiter un dispositif de sonorisation et d’enregistrement en conditions réelles.     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L'accès à la certification Technicien(ne) Supérieur(e) Son - Musiques Actuelles est possible, soit par formation, soit par la VAE.

La validation de la certification peut être acquise par :

- la somme des blocs de compétences constitutifs de la certification, le cas échéant via des évaluations spécifiques.
- la validation des blocs de compétences complétées d'une ou plusieurs modalités de validations visant à attester de la capacité du candidat à mobiliser de manière coordonnée les compétences des différents blocs de compétences.

La validation d'un bloc de compétences ouvre droit à l'obtention d'un certificat de compétences capitalisable.

L'obtention du titre est assujettie à la validation de tous les blocs de compétences.

Secteurs d’activités :

L’emploi de technicien supérieur son s’exerce dans 2 contextes possibles :  

1. Le spectacle vivant.

Le technicien supérieur son participe à la conception, prépare, met en œuvre, règle et exploite un système de diffusion sonore destiné à un public. Il intervient sur tout type de prestation nécessitant un dispositif d’amplification. Le « plateau » peut être artistique (musique, théâtre, danse….), évènementiel (conférence, lancement de produit, débat…) ou plateau de télévision (émission en public, directe ou différée). Sa spécialisation « musiques actuelles » lui donne cependant une compétence particulière pour travailler sur des projets musicaux.  
Dans cette activité, le technicien supérieur son peut être employé par 3 types de structures :

  •  Les sociétés de prestation de sonorisation : Ces entreprises louent, installent et exploitent les équipements de scène pour tous types de prestation. 
  •  Les salles de spectacle : Elles regroupent : les théâtres publics et privés, les scènes nationales et conventionnées, les scènes identifiées « musiques actuelles », mais aussi les festivals. 
  •  Les sociétés de productions de spectacle : le technicien supérieur son peut être salarié directement par le producteur du spectacle, notamment dans le cas des tournées d’artistes. 

2.  La captation.

Le technicien supérieur son gère en autonomie toute l’infrastructure technique d’un studio d’enregistrement. Il assiste l’ingénieur du son dans la dimension artistique du travail (prise de son et mixage). Il participe à l’élaboration d’un produit fini destiné au public. Ce produit fini peut être un disque, la bande son d’un spectacle, ou celle d’un produit audiovisuel (post-synchronisation). L’activité s’exerce dans un studio d’enregistrement ou un auditorium de post-synchro.  
Dans cette activité, le technicien supérieur son peut être employé par 3 types de structures : 

  •  Les studios d’enregistrement : Ils constituent un ensemble éclaté allant du home studio aux studios à vocation internationale. 
  •  Les auditorium : on appelle auditorium un studio d’enregistrement spécialisé dans la post production audiovisuelle. Cette activité peut devenir une spécialité du technicien supérieur son. 
  •  Les studios de répétition : les plus grosses structures accueillent des artistes en pré production de spectacle ou tournée. Les répétitions sont en général enregistrées. Le technicien supérieur son est apprécié pour sa double compétence diffusion – captation.  
Type d'emplois accessibles :

 Technicien supérieur son, régisseur son, sonorisateur, preneur de son 

Code(s) ROME :
  • L1508 - Prise de son et sonorisation
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X
  • 2 membres de l’organisme certificateur, le responsable pédagogique et un formateur référent. 
  • 2 personnalités qualifiées du domaine concerné extérieures à l’autorité délivrant la certification. Une personnalité représente le collège employeur, l’autre le collège salarié.   

Une présidence tournante est mise en place au sein du jury.   

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X
  • 2 membres de l’organisme certificateur, le responsable pédagogique et un formateur référent. 
  • 2 personnalités qualifiées du domaine concerné extérieures à l’autorité délivrant la certification. Une personnalité représente le collège employeur, l’autre le collège salarié.   

Une présidence tournante est mise en place au sein du jury.    

Par candidature individuelle X -
Par expérience X
  • 2 membres de l’organisme certificateur, le responsable pédagogique et un formateur référent. 
  • 2 personnalités qualifiées du domaine concerné extérieures à l’autorité délivrant la certification. Une personnalité représente le collège employeur, l’autre le collège salarié.   

Une présidence tournante est mise en place au sein du jury.    

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 27-01-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 27-01-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 33 0 100 50 -
2017 30 0 95 45 61
2016 32 0 95 66 70
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.emc.fr/d/3-son/formation/15-formation-technicien-du-son/programme.html


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP19362 RNCP19362 - Technicien(ne) supérieur(e) son - musiques actuelles
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet