Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien en radioprotection

Active

N° de fiche
RNCP34453
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 343r : Mesure de la pollution atmosphérique, contrôle de la qualité de l'eau, mesure de la radio-activité
Formacode(s) :
  • 24121 : radioprotection
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 96%

Date d’échéance de l’enregistrement : 02-03-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES ET TECHNIQUES NUCLEAIRES 19910685700014 - http://www-instn.cea.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La certification a pour objectif de former des techniciens en radioprotection amenés à exercer dans les Installations Nucléaires de Base (CEA, ORANO, EDF et prestataires), Installations Nucléaires de Base Secrètes, industriel (laboratoire, contrôle non destructif utilisant les rayonnements ionisants, irradiateurs industriel ...) et éventuellement dans le domaine médical (médecine nucléaire ...).

Activités visées :

En fonction du statut de la structure qui l’emploie, le technicien en radioprotection peut être amené à exercer totalement ou partiellement les activités suivantes : 

  • Prévention des risques, supervision des opérations ou interventions sous rayonnements ionisants.
  • Protection radiologique opérationnelle des personnes.
  • Surveillance, contrôle radiologique des matériels et des lieux de travail.
  • Information, formation des intervenants susceptibles d'intervenir en zones réglementées.
  • Intervention en situation radiologique dégradée.
  • Études et calculs de radioprotection.
  • Sûreté, sécurité.
Compétences attestées :

Les compétences visées, dans le cadre de cette formation, sont articulées autour de 4 blocs de compétences. 

Sous la responsabilité de son responsable hiérarchique, le Technicien en Radioprotection est amené à :

  1. Contribuer à l'évaluation des risques radiologiques associés à une opération ou intervention en zone réglementée.
  2. Contribuer à définir les parades nécessaires pour prévenir les risques radiologiques et les mettre en place.
  3. Assurer la surveillance et le contrôle des mesures de prévention et de protection en zone réglementée.
  4. Contribuer à la communication sur les risques radiologiques.
Modalités d'évaluation :

Les évaluations se présentent sous forme de :

  • Étude(s) de cas sur table complétée(s) par des mises en situation professionnelle simulées basées sur des activités représentatives confiées à des techniciens radioprotection.
  • Épreuve écrite basée sur la rédaction d’un rapport d'activité, associé à une mise en situation professionnelle, qui est complétée par une séquence d’information à destination des intervenants exposés aux rayonnements ionisants. Ce rapport accompagné de la séquence font l’objet d’une soutenance orale. 

Les candidats sont évalués par des professionnels de la radioprotection en exercice dans les installations nucléaires, et des enseignants, extérieurs à la formation.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34453BC01

Contribuer à l'évaluation des risques radiologiques associés à une opération ou intervention en zone réglementée
  1. Analyser le terme source afin d’identifier les rayonnements émis. 
  2. Evaluer les risques d'exposition externe et interne au   travers de calculs simples.
  3. Evaluer les risques d'exposition externe et interne par la   mesure. 
  4. Produire une évaluation de dose prévisonnelle optimisée.   
  5. Déterminer des objectifs de dose collectif et des   contraintes individuelles de dose.    

Épreuve certificative écrite à durée limitée basée sur une étude de cas pratique en lien avec une situation professionnelle.

Lors de cette épreuve, le candidat réalisera une évaluation des risques radiologiques associée à une opération de maintenance inspirée d’une situation réelle. 

RNCP34453BC02

Contribuer à définir et mettre en place les parades nécessaires pour prévenir les risques radiologiques.
  1. Mettre en pratique les mesures de prévention prévues pour maîtriser les risques radiologiques.
  2. Choisir les équipements de protection collectifs et   individuels contre les risques d'exposition.
  3. Définir les appareils de contrôle collectifs nécessaires   pour suivre l'évolution des risques d'exposition externe et interne.
  4. Définir les méthodes de surveillance de l'exposition   interne et externe.
  5. Mettre en œuvre les appareils de contrôle portatif afin de réaliser des mesures.
  6. Appliquer les fiches réflexes mise en application dans le cadre d'une situation dégradée.    

Épreuve certificative écrite à durée limitée basée sur une étude de cas concret en lien avec une situation professionnelle.

Cette épreuve est complétée par les mises en situation pratiques suivantes :

-Réalisation d’une cartographie d’irradiation et de contamination surfacique ;

-Utilisation des instruments de mesure ;

-Gestion d’une situation dégradée.   

Ces évaluations pratiques se déroulent sur un chantier-école représentatif des installations réelles.

Lors de cette épreuve, le candidat devra définir les parades nécessaires pour prévenir les risques radiologiques associés à une opération de maintenance inspirée d’une situation réelle. 

RNCP34453BC03

Assurer la surveillance et le contrôle des mesures de prévention et de protection en zone réglementée
  1. Contrôler les personnels accédant aux zones réglementées.
  2. Contrôler la conformité des équipements de protection collectifs et individuels (EPC et EPI).
  3. Contrôler le bon déroulement du chantier, de l'intervention, de la manipulation.
  4. Contrôler la conformité d'un transport de matières radioactives au départ et à l'arrivée.
  5. Contrôler la conformité d'un contrôle non destructif   réalisé avec des rayonnements ionisants.
  6. Contrôler la conformité des déchets radioactifs par rapport aux règles définies par l'ANDRA.
  7. Vérifier l'efficacité des moyens de prévention.  

Épreuve certificative écrite à durée limitée basée sur une étude de cas concret en lien avec une situation professionnelle.

Lors de cette épreuve, le candidat devra réaliser, ou prévoir, les actions de contrôle et surveillance nécessaires à effectuer lors de la réalisation d’une opération de maintenance inspirée d’une situation réelle.

Cette épreuve comprend, soit l’étude d’une situation de travail à l’aide d’une vidéo, soit une mise en situation pratique qui porte sur le contrôle de la conformité des équipements de protection collectifs et individuels requis (EPC et EPI).

Cette épreuve comprend également la vérification de la conformité d'un contrôle non destructif par gammagraphie et le contrôle au départ, ou à réception, d’un transport de matière radioactive. 

RNCP34453BC04

Contribuer à la communication sur les risques radiologiques
  1. Participer à l’animation de séquences de formation et d’information des intervenants en zones réglementées.
  2. Produire un compte rendu oral ou écrit à destination de son responsable hiérarchique.
  3. Participer à la communication en situation de crise.
  4. Renseigner les documents / logiciels préparatoires à   l'intervention (ou chantier …).
  5. Contribuer à la promotion de la culture de sûreté pour renforcer la confiance envers les parties prenantes (Hiérarchie, intervenants, autorités) .

Épreuve basée sur la rédaction d’un rapport d'activité associé à une mise en situation professionnelle.

Ce rapport porte sur l’analyse et le suivi d’une opération en zone réglementée qui permet d’évaluer la capacité du candidat à rendre compte à son responsable hiérarchique.

Il doit être complété par une séquence d’information à destination des intervenants exposés. 

Ce rapport accompagné de la séquence font l’objet d’une soutenance orale.

Le questionnement du candidat en fin de soutenance permet de vérifier, qu’il sait se situer au sein de l’organisation mise en place, et qu’il est conscient de la rigueur dont il doit faire preuve dans son activité professionnelle. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L'acquisition de l'ensemble des blocs est nécessaire pour la délivrance de la certification.

Secteurs d’activités :

Secteur de l’électronucléaire civil et militaire, secteur nucléaire médical (Hôpitaux publics et cliniques privées). 

Type d'emplois accessibles :
  1. Technicien en radioprotection
  2. Technicien Qualifié en Radioprotection (TQRP)
  3. Contrôleur technique en radioprotection
  4. Agent de logistique nucléaire 
Code(s) ROME :
  • H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :

Les travaux exposants à des rayonnements ionisants peuvent nécessiter un classement en catégorie A ou B en fonction des niveaux d’exposition susceptibles d’être reçus (Article R. 4451-57 du Code du travail). Si le classement dans l’une de ces deux catégories est requis, il est nécessaire de réaliser un examen médical d’aptitude préalablement à l’embauche (Article L. 4624-2 du Code du travail). 

Cela est généralement le cas pour un technicien en radioprotection.  

D'autre part, les travailleurs classés doivent recevoir une formation en rapport avec les résultats de l'évaluation des risques (Article R4451-58 du Code du Travail). Cette formation, réalisée sous la responsabilité de l'employeur, porte notamment sur :

  1.  Les caractéristiques des rayonnements ionisants ;  
  2. Les effets sur la santé pouvant résulter d'une exposition aux rayonnements ionisants, le cas échéant, sur l'incidence du tabagisme lors d'une exposition au radon ;
  3. Les effets potentiellement néfastes de l'exposition aux rayonnements ionisants sur l'embryon, en particulier lors du début de la grossesse, et sur l'enfant à naître ainsi que sur la nécessité de déclarer le plus précocement possible un état de grossesse ;  
  4. Le nom et les coordonnées du conseiller en radioprotection ;  
  5. Les mesures prises en application du présent chapitre en vue de supprimer ou de réduire les risques liés aux rayonnements ionisants ;  
  6. Les conditions d'accès aux zones délimitées au titre du présent chapitre ;  
  7. Les règles particulières établies pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les travailleurs de moins de 18 ans, les travailleurs titulaires d'un contrat de travail à durée déterminée et les travailleurs temporaires ;  
  8. Les modalités de surveillance de l'exposition individuelle et d'accès aux résultats dosimétriques ;  
  9. La conduite à tenir en cas d'accident ou d'incident ; 
  10. Les règles particulières relatives à une situation d'urgence radiologique ;  
  11. Le cas échéant, les aspects relatifs à la sûreté et aux conséquences possibles de la perte du contrôle adéquat des sources scellées de haute activité telles que définies à l'annexe 13.7 visée à l' article R. 1333-1 du code de la santé publique.

Les examens médicaux d'aptitude ne sont pas prévus dans le cadre de cette certification. Ils doivent être réalisés à la demande de l'employeur éventuel, de l'entreprise d'accueil (dans le cas du stage) ou par le candidat lui même.

La certification permet la délivrance de certificats d'équivalence pour les formations CEFRI Prévention des risques niveau 1 options Cycle du Combustible (RS2563) et Centre de Recherche (RS2553), ainsi que le certificat Radioprotection niveau 1 option Réacteur Nucléaire (RS2531). Ces certificats de formation peuvent être reconnus comme répondant aux exigences mentionnées à l'article R4451-58 du Code du Travail.  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Dans le cadre de la formation, le niveau initial requis pour être candidat à cette certification au travers du dispositif de formation est le baccalauréat scientifique (S, STI, STL).    

Dans le cadre d'une VAE, le candidat présente son expérience de manière précise dans le dossier de validation : description et analyse des expériences passées et présentes, contextes et natures des activités, réussites et difficultés rencontrées, le cas échéant au cours de formations complémentaires en y apportant des éléments de preuve de l’adéquation entre compétences acquises et référentiels de la certification professionnelle.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans.

Après un parcours de formation continue X

 Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans. 

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans. 

Par candidature individuelle X

Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans. 

Par expérience X

Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans. 

En contrat d’apprentissage X

 Le jury est composé de 6 à 10 personnes, dont 40% (a minima) de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification. Ces membres extérieurs sont composés à 50% d’employeurs et à 50% de salariés en activité. Ces représentants sont choisis de façon à concourir à une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes. L’expérience minimale requise est de 5 ans dans le domaine de la radioprotection. En cas de cessation d’activité (changement de poste, retraité …), l’expérience dans la radioprotection ne doit pas dater de plus de 3 ans. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

POSTGRADUATE EDUCATIONAL COURSE IN RADIATION PROTECTION AND THE SAFETY OF RADIATION SOURCES 

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

RS2563 :  Certification nucléaire - Option Cycle du Combustible (CC) - Prévention des Risques niveau 1 (PR) 

RS2553 : Certification nucléaire - Option Centre de Recherche (CR) - Prévention des Risques niveau 1 (PR)

RS2531 : Certification nucléaire - Option Réacteur Nucléaire - Radioprotection Niveau 1 (RP1)

Date de décision 02-03-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 02-03-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 20 0 94 94 90
2017 35 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www-instn.cea.fr/formations/diplomes-et-titres/liste-des-diplomes-et-titres/titre-de-technicien-en-radioprotection,10.html


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
Ecole des Applications Militaires de Energie Atomique Habilitation pour former et organiser l’évaluation
INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES ET TECHNIQUES NUCLEAIRES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
INSTN Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP1565 RNCP1565 - Technicien en radioprotection
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet