Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Journaliste

Active

N° de fiche
RNCP34463
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 321t : Réalisation du service : Rédaction et production de projets
Formacode(s) :
  • 46325 : journalisme
  • 46323 : journalisme multimédia
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 94%

Date d’échéance de l’enregistrement : 02-03-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
C.F.P.J CFPJ https://www.cfpj.com/
Objectifs et contexte de la certification :

  Dès son origine, notre certification a été élaborée pour répondre aux attentes de nos partenaires (journalistes, médias, employeurs, institutionnels…) qui souhaitaient pouvoir recruter des journalistes directement opérationnels et disposant de compétences validées intégrant toutes les dimensions nécessaires à l’exercice de cette profession.  

L’objectif de la certification a toujours été de suivre les évolutions du secteur pour adapter les compétences en conséquence. En effet, le journalisme doit aujourd’hui faire face à de profondes mutations qui modifient les pratiques professionnelles avec notamment l’arrivée du numérique, le développement de nouveaux vecteurs, l’avènement des réseaux sociaux, la profusion de l’information, la modification des modes de consommation de l’information (érosion de l’audience des média traditionnels, comportement des moins de 30 ans…), la diffusion de fausses informations… 

Ces évolutions fortes peuvent fragiliser l’exercice « traditionnel » du journalisme mais doivent surtout être analysées comme de nouvelles perspectives d'emploi à condition que les journalistes soient formés à ces nouvelles façons d’exercer leur métier. 

Ainsi, la diversification en matière de production de contenus oriente la certification vers la maîtrise de nouveaux outils. De nouveaux modes d’écriture et de mise en scène de l’information apparaissent, qui favorisent le développement et le rapprochement de compétences autrefois distinctes, liées à l’éditorial, à l’univers graphique et au développement informatique. 

Le journaliste doit donc pouvoir rédiger des articles, publier des contenus, gérer une banque d’images et de vidéos, animer les espaces numériques (réseaux sociaux, blogs, etc.) … Il est présent de la proposition de l’angle de traitement du sujet jusqu’à la livraison du prêt-à-diffuser. Le journaliste est aujourd’hui poly-compétent, doté d'une pensée analytique et critique combinée à une connaissance des enjeux éthiques, ayant la capacité de mettre en contexte et d'approfondir les sujets, tout en s’adaptant à de multiples médias.  

Activités visées :

  Les activités peuvent être regroupées en 4 grands groupes : 

1 : Recherche, recueil et vérification des informationsMise en place d'une veille d’information et de suivi de l’actualité

Vérification de la crédibilité et de la fiabilité d’une source

 Vérification et croisement des informations

Contextualisation des informations recueillies

   2 : Traitement de l’informationTri et hiérarchisation des informations recueillies 

Validation de l’angle du sujet 

Conception et valorisation du sujet

Structuration du sujet et rédaction du synopsis

3 : Mise en scène de l’information avec la production des contenus journalistiquesChoix du format de narration 

Réalisation de contenus éditoriaux 

Mise en forme du sujet 

Habillage du sujet 

Réécriture et amélioration de la copie 

Scénario de diffusion du sujet sur différents supports   4 : Promotion et valorisation des productions journalistiquesPrise de parole en conférence de rédaction pour proposer un sujet 

Rédaction d’un synopsis complet pour présenter son sujet à distance 

Promotion d’un sujet sur les réseaux sociaux et gestion des interactions avec la communauté  

Compétences attestées :

  1 – Mettre en place un système de veille efficace en mobilisant ses connaissances techniques numériques et éditoriales pour paramétrer les réseaux sociaux et des logiciels permettant d’organiser une veille d’information sur tous types de supports, de recueillir une information large et diversifiée pour proposer des sujets à traiter sous des angles pertinents.

2 – S’assurer de la validité des informations collectées en mettant en œuvre sa maîtrise de logiciels d’identification de sources et de producteurs de contenus pour valider des interlocuteurs, des sites, traquer des fausses informations issues d’internet et des réseaux sociaux afin de déjouer des tentatives de manipulation de l’information et ainsi garantir la fiabilité des sources utilisées.     

3 – Développer et entretenir son réseau relationnel ainsi que son réseau d’informateurs pour enrichir, confirmer ou infirmer les informations recueillies afin de préparer le traitement d’une information la plus exacte et précise possible.  

4 - Analyser et recouper les informations recueillies en les intégrant au contexte (politique, économique, culturel, social, juridique, sportif…) pour ébaucher l’angle possible de traitement du sujet tout en tenant compte de la ligne éditoriale du média auquel elles sont destinées.  

5 – Solliciter ses connaissances du droit de la presse, de l’image et des contenus de tous médias pour utiliser des articles, documents, photos, vidéos en respectant le cadre juridique et ainsi sécuriser l’utilisation des informations et illustrations présélectionnées 

6 – Trier, classer et organiser les informations recueillies pour ensuite sélectionner celles à conserver et celles à écarter en cohérence avec l’angle initialement envisagé afin de proposer un sujet en accord avec le projet éditorial.  

7 – Valider l’angle ou en choisir un nouveau plus pertinent au regard des informations obtenues ou des investigations complémentaires effectuées, en tenant compte de la ligne éditoriale de son média pour être en adéquation avec les caractéristiques de son lectorat. 

8 – Formuler le message essentiel du sujet en énonçant les 5W permettant de délivrer l’intégralité de l’information pour ensuite ébaucher la titraille ou le lancement du sujet et ainsi faciliter le parcours de lecture ou le visionnage du destinataire final. 

9 – Choisir le plan du sujet print ou web ou audiovisuel pour structurer l’information à délivrer, afin qu’elle soit accessible et compréhensible par la cible. 

10 – Présenter et argumenter un synopsis à un chef de service ou au rédacteur en chef en lui apportant les éléments nécessaires en vue d’obtenir sa validation définitive de l’angle et de la structure du sujet. 

11 – S’appuyer sur ses connaissances des droits et devoirs du journaliste énoncés dans la Charte de Munich et ainsi adopter une démarche rigoureuse, pour rendre irréprochable son sujet et conforme à la charte de déontologie des journalistes.  

12 – Choisir le format narratif le plus approprié pour raconter l’événement (reportage, interview, portrait, enquête, plateau, diaporama, podcast, vidéo en streaming, post, thread ou live sur Twitter, etc.), afin de délivrer une information adaptée au support de diffusion choisi (presse, TV, radio, web, réseaux sociaux...). 

13 – Réaliser un sujet sur le terrain en recueillant des informations complémentaires, en interviewant des interlocuteurs, en tournant des images, en enregistrant des sons, à l’aide de matériel de reportage adapté et en anticipant les besoins de montage afin de fournir une production directement diffusable sur des médias traditionnels ou des nouveaux médias. 

14 – Réaliser un sujet en utilisant des logiciels de montage audiovisuel, de traitement de l’image, de mise en forme graphique et visuelle de l’information pour illustrer un sujet multimédia et en faciliter la compréhension.  

15 – Rédiger le sujet dans le genre journalistique retenu en appliquant les techniques d’écriture et de storytelling journalistique pour finaliser le sujet en respectant les délais. 

16 – Habiller le sujet en répartissant le message essentiel dans les différents niveaux de titraille (titre, chapô, légende, inter, lancement) pour favoriser la présentation et la lisibilité du sujet. 

17 – Mettre en œuvre des techniques de relecture ortho-typographique pour apporter des améliorations au texte afin qu’il respecte les règles de lisibilité pour le destinataire final. 

18 – Rédiger un scénario de diffusion du sujet sur plusieurs supports en tenant compte de leur temporalité et leur spécificité afin de s’adapter aux nouveaux modes de consommation de l’information par les différentes cibles visées. 

19 – Présenter, argumenter et défendre une proposition de sujet à l’oral lors d’une conférence de rédaction en respectant les règles de présentation d’un sujet pour convaincre un rédacteur en chef ou un chef de service d’accepter le sujet en vue d’une publication ou d’une diffusion. 

20 – Rédiger un synopsis pour proposer un sujet à distance, en donnant suffisamment d’éléments précis pour convaincre le rédacteur en chef et/ou un financeur. 

21 - Mobiliser et coordonner les différents acteurs (internes et externes) afin de les impliquer depuis la conception jusqu’à la publication du sujet de manière à sécuriser les différentes étapes de production du sujet. 

22 – Publier des posts sur les réseaux sociaux en adaptant l’écriture et la titraille à la cible pour faire la promotion du sujet réalisé pour qu’il devienne viral sur les réseaux sociaux.   

Modalités d'évaluation :

  Evaluation 1                                                                                                                 Recherche de sources documentaires et d’interlocuteurs – mise en situation professionnelle reconstituée. Ecrit de 4 heures. 

A partir d’un réel sujet d’actualité, le candidat effectue des recherches d'informations, établit la liste la plus complète possible des sources et des contacts qu’il pourrait solliciter en vue de réaliser un sujet. Evaluation 2Conception et élaboration d’un projet de sujet - mise en situation professionnelle reconstituée. Ecrit de 4 heures. 

Le candidat reçoit un dossier de presse conséquent sur un thème d’actualité à partir duquel il élabore un document détaillant toute la démarche de conception éditoriale. Evaluation 3 Réalisation complète d’un sujet en situation professionnelle. 2 jours. 

Le candidat réalise la totalité d’un sujet, de sa conception jusqu’à sa finalisation pour diffusion. Evaluation 4Oral professionnel à partir d’un dossier préparé en amont par le candidat en situation professionnelle. Oral de 45 minutes. 

Le candidat remet et soutien à l’oral un dossier dans lequel il décrit toutes les démarches qu’il a entrepris pour réaliser un sujet dans son média ainsi que le déroulé social media pour faire vivre le sujet sur les réseaux sociaux.  


N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34463BC01

Recherche, recueil et vérification des informations sur le terrain, Internet et les réseaux sociaux en vue de réaliser un sujet journalistique

Mettre en place un système de veille efficace en mobilisant ses connaissances techniques numériques et éditoriales.  

S’assurer de la validité des informations collectées.

Développer et entretenir son réseau relationnel ainsi que son réseau d’informateurs.

Analyser et recouper les informations recueillies en en les intégrant au contexte.

Solliciter ses connaissances du droit de la presse, de l’image et des contenus de tous médias.

Evaluation: Recherche de sources documentaire et d’interlocuteurs – mise en situation professionnelle reconstituée. Ecrit 4 heures. 

A partir d’un réel sujet d’actualité, le candidat effectue des recherches établit la liste la plus complète possible des sources et des contacts qu’il pourrait solliciter en vue de réaliser un sujet.

La validation du bloc se matérialise par la délivrance d'un certificat. 

RNCP34463BC02

Tri et hiérarchisation de l'information en vue de son traitement journalistique

Trier, classer et organiser les informations recueillies. 

Valider l’angle ou en choisir un nouveau plus pertinent au regard des informations obtenues ou des investigations complémentaires effectuées. 

Formuler le message essentiel du sujet permettant de délivrer l’intégralité de l’information. 

Choisir le plan du sujet print ou web ou audiovisuel pour structurer l’information à délivrer. 

Présenter et argumenter un synopsis à un chef de service ou au rédacteur en chef.

S’appuyer sur ses connaissances des droits et devoirs du journaliste énoncés dans la Charte de Munich.   

Evaluation: Conception et élaboration d’un projet de sujet de reportage - mise en situation professionnelle reconstituée. Ecrit de 4 heures. 

Le candidat reçoit un dossier de presse conséquent sur un thème d’actualité à partir duquel il élabore un document détaillant toute la démarche de conception éditoriale.       

La validation du bloc se matérialise par la délivrance d'un certificat. 

RNCP34463BC03

Production des contenus journalistiques et mise en scène de l'information

Choisir le format narratif le plus approprié pour raconter l’événement. 

Réaliser un sujet sur le terrain. 

Réaliser un sujet en utilisant des logiciels de montage audiovisuel, de traitement de l’image, de mise en forme graphique et visuelle de l’information. 

Rédiger le sujet dans le genre journalistique retenu. 

Habiller le sujet en répartissant le message essentiel dans les différents niveaux de titraille (titre, chapô, légende, inter, lancement) pour favoriser la présentation et la lisibilité du sujet. 

Mettre en œuvre des techniques de relecture ortho-typographique pour apporter des améliorations au texte afin qu’il respecte les règles de lisibilité pour le destinataire final. Rédiger un scénario de diffusion du sujet sur plusieurs supports.

Evaluation : Réalisation complète d’un sujet en situation professionnelle. 2 jours. 

Le candidat réalise la totalité d’un sujet, de sa conception jusqu’à sa finalisation pour diffusion.       

La validation du bloc se matérialise par la délivrance d'un certificat. 

RNCP34463BC04

Promotion et valorisation des productions journalistiques

Présenter, argumenter et défendre une proposition de sujet à l’oral lors d’une conférence de rédaction.

Rédiger un synopsis pour proposer un sujet à distance. 

Mobiliser et coordonner les différents acteurs (internes et externes). 

Publier des posts sur les réseaux sociaux.

 

Evaluation : Oral professionnel à partir d’un dossier préparé en amont par le candidat en situation professionnelle. Oral de 45 minutes.  

La validation du bloc se matérialise par la délivrance d'un certificat. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  La certification s'acquiert par la validation de tous les blocs de compétences la constituant.  

Chaque bloc de compétences peut être validé séparément et un certificat des compétences acquises portant l'intitulé du bloc de compétences est délivré. 

Les blocs de compétences sont acquis à vie.  

Secteurs d’activités :

  1- Secteurs d'activités : Le journaliste salarié comme le pigiste peuvent travailler pour : 

Une agence de presse, une agence d’image

Un quotidien ou un hebdomadaire local, départemental, régional ou national

Un magazine spécialisé ou professionnel

Sur le site d’un journal papier

Sur un site pure player

Une station de radio ou une chaîne de télévision

Une webradio ou une webTV

Un réseau social

Une société de production…   

Type d'emplois accessibles :

Journaliste  - Rédacteur  - Reporter - Journaliste d’agence  - Agencier  - Journaliste de presse écrite  - Journaliste rédacteur de presse écrite  - Journaliste reporter de presse écrite - Journaliste secrétaire de rédaction  - Photographe de presse - Reporter photographe  - Journaliste reporter d’images (JRI)  - Journaliste rédacteur TV - Journaliste présentateur TV  - Journaliste de télévision  - Journaliste de radio - Journaliste présentateur radio - Journaliste web  - Journaliste multimédia  - Journaliste de desk - Journaliste community manager  - Journaliste pigiste - Datajournaliste   

Code(s) ROME :
  • E1106 - Journalisme et information média
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
Références juridiques des règlementations d’activité :

La Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP) a été créée par la loi du 29 mars 1935. Elle délivre la carte d'identité des journalistes professionnels aux postulants qui remplissent les conditions fixées par cette même loi, article L 7111-3.

La possession de la carte d'identité des journalistes professionnels, délivrée par la CCIJP est souhaitée pour l'accomplissement  des activités d'informations nécessitant l'utilisation de sources officielles (visites ministérielles, accréditations à des événements majeurs, etc.).

 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Il n'y a pas de prérequis à la validation des compétences. Les candidats peuvent être intégrés après l’examen de leur dossier de candidature, des épreuves de contrôle (tests) et un entretien avec un responsable pédagogique du CFPJ.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Cinq personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Trois journalistes en activité 

60% de membres extérieurs et 40% internes 

En contrat d’apprentissage X

Cinq personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Trois journalistes en activité 

60% de membres extérieurs et 40% internes 

Après un parcours de formation continue X

Cinq personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Trois journalistes en activité 

60% de membres extérieurs et 40% internes 

En contrat de professionnalisation X

Cinq personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Trois journalistes en activité 

60% de membres extérieurs et 40% internes 

Par candidature individuelle X

Cinq personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Trois journalistes en activité 

60% de membres extérieurs et 40% internes 

Par expérience X

Six personnes composent le jury : 

Le directeur du CFPJ ou son représentant 

Un responsable pédagogique du CFPJ 

Quatre journalistes en activité 

67% de membres extérieurs et 33% internes

50% sont des représentants des salariés et 50% sont des représentants des employeurs

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 02-03-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 02-03-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 25 3 92 72 -
2018 59 5 95 85 90
2017 56 4 96 87 96
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.cfpj.com/article/validation-des-acquis-de-l-experience-cfpj


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
ECOLE W, ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TECHNIQUE PRIVE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CTRE PERFECTIONNEMENT JOURNALISTES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet