Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Analyste en stratégie internationale

Active

N° de fiche
RNCP34475
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
  • 315 : Ressources humaines, gestion du personnel, gestion de l'emploi
  • 330 : Spécialites plurivalentes des services aux personnes
Formacode(s) :
  • 32036 : conduite projet international
  • 32005 : stratégie internationale
  • 33036 : stratégie sociale entreprise
Date d’échéance de l’enregistrement : 02-03-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT RELATIONS INT STRATEGIQUES 38277800900037 IRIS https://www.iris-france.org
Objectifs et contexte de la certification :

 Le rôle de l’analyste en stratégie internationale est de comprendre et d’analyser les enjeux politiques, diplomatiques, économiques, stratégiques et sécuritaires des pays, de s’inscrire dans une dimension anticipatrice, de fournir une expertise précieuse  et d’éclairer les prises de décisions et la mise en œuvre de projets à l’international.   

Activités visées :

Selon la structure dans laquelle il exerce et son positionnement, l’Analyste en stratégie internationale traite la demande de clients internes ou externes, et intervient dans l’analyse de situations complexes, le conseil, la définition de stratégies et l’étude de risques dans un champ d’intervention international.  

Il assure la responsabilité des projets sur lesquels il intervient et doit faire preuve de probité et d’une grande rigueur intellectuelle dans ses activités, toute erreur de jugement pouvant avoir des conséquences graves dans le traitement d’une problématique ou dans le choix des options à proposer afin de gérer une situation de crise.  Ses missions peuvent relever de la défense et de la sécurité, de la géoéconomie et de la gestion des risques, ou encore de dimensions géopolitique et prospective.  

Il peut ainsi être amené à préparer des dossiers relevant de la diplomatie internationale pour le cabinet du Premier ministre, analyser les risques de conflits et les parties en présence pour l’état-major des armées, aider à l’élaboration d’un plan d’action stratégique pour des associations humanitaires ou conseiller des entreprises en les aidant à préparer des démarches de prospection commerciale ou stratégique, à prévenir et à détecter des faits de corruption, de trafic d'influence, de concussion, de prise illégale d'intérêt, de détournement de fonds publics ou de favoritisme. 

Dans toutes les missions qu’il mène, l’Analyste en stratégie internationale doit veiller à mettre en œuvre une approche globale afin de prendre en compte toutes les données pouvant agir sur la situation à traiter, qu’il s’agisse de données financières, politiques, économiques, juridiques, etc. La rigueur de son traitement de l’information, la justesse de ses analyses et de ses interprétations lui permettent de conseiller et d’aider au mieux les dirigeants à prendre les décisions pertinentes au regard de leurs enjeux, de leur positionnement et des problématiques à traiter. 

L’Analyste en stratégie internationale doit être capable de prendre de la hauteur et de s’adapter rapidement à des missions variées. Il doit également respecter les règles de confidentialité et l’éthique propres à ses fonctions et à son institution.   

Les missions de l’Analyste en stratégie internationale s’articulent autour des domaines d’activités suivants : 1) Organisation et structuration d’une mission d’analyse stratégique à l’international · Organisation et préparation de la mission d’analyse stratégique,  

· Structuration de la recherche, mise en place de la veille, recueil, traitement et validation des données.   

2) Réalisation des études liées à la mission d’analyse stratégique à l’international · Diagnostic de situation relevant de l’international et identification des problématiques à traiter, des risques et des acteurs en présence, · Réalisation d’audits de conformité et due diligence,  

· Mise en œuvre d’études prospectives sur des pays, des secteurs ou des entreprises agissant dans le domaine international.   

3) Communication des résultats et conseil client · Présentation et communication des résultats de la mission d’analyse stratégique, 

· Exercice d’une fonction de conseil et de gestion de crise le cas échéant, au regard d’une situation relevant de l’international.  

Compétences attestées :

ORGANISATION ET STRUCTURATION D’UNE MISSION D’ANALYSE STRATÉGIQUE À L’INTERNATIONAL 1.1 Organisation et préparation de la mission d’analyse stratégique à l’international  En analysant une situation donnée et en prenant en compte les besoins identifiés et l’ensemble des paramètres du projet, dont les objectifs à atteindre et les contraintes à respecter, structurer son plan de recherche au niveau international en veillant aux différentes dimensions à couvrir et en choisissant une méthodologie pertinente. 

 · Analyser les besoins pour une situation donnée en veillant à identifier les éléments à l’origine de la demande, la problématique à traiter et le système de contraintes à prendre en compte. 

· Repérer l’ensemble des acteurs concernés par le projet de recherche, leur positionnement et la nature de leurs enjeux potentiels. 

· Évaluer les composantes et l’importance du projet à conduire au regard des objectifs à atteindre et des enjeux existants. 

· Définir le périmètre de la recherche à mettre en place en tenant compte des moyens mobilisables et des délais à respecter. 

 Vérifier, en la reformulant, sa compréhension de la problématique à traiter et des grands champs à explorer. 

· Structurer le plan des actions à conduire en sélectionnant la méthodologie à mettre en œuvre et les étapes à réaliser. 

· Organiser le travail de l’équipe en répartissant le travail et en déterminant les modalités de suivi des productions à réaliser.   

1.2 Structuration de la recherche, mise en place de la veille, recueil, traitement et validation des données En déterminant les axes de la recherche, en catégorisant les informations à recueillir et les sources à consulter, mettre en œuvre un dispositif de recueil et de traitement des données nécessaires et suffisantes afin de mener sa mission d’analyse en stratégie internationale.

· Déterminer précisément les axes de recherche à explorer en reformulant la problématique et en s’inscrivant dans une démarche globale au regard du projet concerné, des objectifs visés, des moyens mobilisables et des délais à respecter. 

· Sélectionner les domaines à investiguer afin de couvrir toutes les dimensions nécessaires à la conduite de la mission, et les acteurs à consulter ou à interviewer en fonction de leur positionnement ou de leur champ d’expertise. 

· Catégoriser les informations à recueillir, les textes réglementaires de référence à prendre en compte et les sources à consulter, en vérifiant leur fiabilité, afin de disposer des données nécessaires à la mission à réaliser. 

· Structurer le dispositif et les outils de recueil des données selon la ou les méthodologies sélectionnées, en déterminant les paramétrages et les alertes à y inclure. 

· Réaliser le recueil des informations en utilisant les différentes techniques propres aux méthodes choisies et en maîtrisant les langues de référence. 

· Conduire des entretiens, en français ou dans une langue de référence, en mettant en œuvre des capacités d’écoute et en utilisant les différentes techniques facilitant l’expression de ses interlocuteurs tout en vérifiant sa compréhension des données recueillies. 

· Analyser le contenu de l’ensemble des données recueillies en utilisant des méthodes et modèles de diagnostic. 

· Définir les investigations complémentaires à effectuer, et les acteurs les plus pertinents à rencontrer afin d’approfondir sa compréhension de la situation, après une première analyse des données récoltées. 

    2 : RÉALISATION DES ÉTUDES ET TRAITEMENT DES DONNÉES LIÉES À LA MISSION D’ANALYSE STRATÉGIQUE À L’INTERNATIONAL 2.1 Diagnostic de situation relevant de l’international, et identification des problématiques à traiter, des risques et des acteurs en présence En traitant l’ensemble des données d’un point de vue analytique et synthétique, effectuer le diagnostic de la situation en identifiant les problématiques à traiter, les acteurs en présence, et en établissant une cartographie des opportunités, risques et menaces existants.

· Analyser les informations recueillies en vérifiant leur pertinence, leur fiabilité et leur intérêt au regard de la situation concernée. 

· Effectuer un travail de croisement et de recoupement des données en les mettant en perspective les unes avec les autres afin d’identifier en quoi elles se complètent et contribuent à confirmer ou non des hypothèses de travail. 

· Évaluer les renseignements qu’apportent les données et les éclairages qu’elles donnent à la problématique à traiter, notamment au niveau des enjeux et des risques existants ou potentiels. 

· Prendre de la distance au regard de l’ensemble des données recueillies et traitées afin d’avoir une vision globale permettant d’identifier tous les tenants de la situation. 

· Synthétiser l’ensemble des données en les hiérarchisant selon leur valeur et l’importance qu’elles revêtent au regard de la problématique concernée. 

· Effectuer le diagnostic de la situation après avoir vérifié la pertinence des méthodes et modèles retenus, en structurant les données et en formalisant le faisceau d’indices sur lequel celui-ci s’appuie. 

· Hiérarchiser, en les qualifiant, les opportunités, les risques et les menaces propres à la situation, au regard du diagnostic posé. 

· Établir une cartographie des différentes dimensions de la situation en définissant des axes d’orientations à privilégier au regard des opportunités, risques et menaces identifiés.  

 2.2 Réalisation d’audits de conformité et due diligence En développant une fonction de veille au niveau mondial, exercer une activité d’audit, de due diligence afin de proposer des recommandations stratégiques aux entreprises clientes au regard des risques détectés selon les réglementations des pays.

· Structurer une fonction de veille sur les dimensions légales et réglementaires, de même que sur les biens soumis à exportation à un niveau mondial, en tenant compte de son champ d’intervention. 

 Analyser les débats, les interprétations et le traitement des entreprises effectués par les états sur les thèmes réglementaires et commerciaux. 

· Évaluer les évolutions en cours au regard du secteur d’activité et du lieu d’implantation des entreprises clientes en estimant leurs impacts possibles. 

· Vérifier la conformité des actions et activités des entreprises avec les réglementations et textes en vigueur selon les pays concernés. 

· Évaluer les facteurs de non-conformité en estimant les différents risques que ceux-ci font peser sur les entreprises et en explorant les solutions pouvant être mises en œuvre.  

· Élaborer différents scénarios en analysant les avantages et limites de chacun d’entre eux au regard des règles à respecter selon les pays. 

· Formaliser des recommandations stratégiques en s’appuyant sur les analyses effectuées et en développant un argumentaire sur les avantages et limites de chacune des recommandations. 

  2.3 Mise en œuvre d’études prospectives sur des pays, des secteurs ou des entreprises agissant dans le domaine international En structurant les modalités de veille à réaliser et en déterminant les démarches et méthodes d’investigation à mener, réaliser une étude prospective afin de produire des recommandations permettant aux entreprises de développer leur stratégie au niveau international.

· Structurer une fonction de veille en organisant les modalités de recueil et de traitement des données à effectuer et leur fréquence, afin de s’inscrire dans une démarche prospective. 

· Définir les études prospectives à réaliser au regard des problématiques à traiter : politique, économique, sociale, technique et technologique, environnementale et légale.  

· Déterminer le champ des investigations à conduire, les méthodes à utiliser, la nature et les catégories d’informations à recueillir, les contraintes et limites à prendre en compte. 

· Analyser les données recueillies en identifiant les mutations en cours, les tendances lourdes et les signaux faibles ou porteurs de ruptures, afin d’évaluer les facteurs à leur origine et leurs impacts. 

· Élaborer des scénarios sur les différents avenirs possibles en estimant leurs probabilités d’occurrence et leurs conséquences sur les acteurs. 

· Sélectionner les scénarios les plus pertinents en analysant leurs avantages, leurs limites, et les conditions de leur mise en œuvre. 

· Formaliser des recommandations tenant compte de l’ensemble de ses analyses, afin de permettre à ses clients de prendre des initiatives et des décisions s’inscrivant dans le temps long.     

3 : COMMUNICATION DES RÉSULTATS ET CONSEIL CLIENT 3.1 Présentation et communication des résultats de la mission d’analyse stratégique à l’international En s’appuyant sur un travail de traitement des données rigoureux et précis, présenter par écrit ou à l’oral, en français ou dans une langue de référence, les résultats de sa mission d’analyse, en respectant les règles propres au mode de présentation attendu, et en développant une argumentation étayant le diagnostic effectué.

· Produire tous types d’écrits professionnels tels des rapports, des études, des bilans, des synthèses, des notes d’opportunité, en français ou dans une langue de référence, en respectant les règles rédactionnelles et les normes de présentation propres à chacun d’entre eux. 

· Rédiger des écrits, en français ou dans une langue de référence, en structurant ses idées et en utilisant un style et un vocabulaire favorisant la compréhension de ses lecteurs, adaptés aux objectifs poursuivis et aux champs investigués. 

· Caractériser les informations traitées en précisant les renseignements et les éclairages qu’elles apportent au regard de la problématique à traiter. 

· Présenter le diagnostic établi à partir des analyses ayant permis de le poser, en développant un argumentaire précis et concis. 

· Communiquer oralement les résultats de sa recherche en explicitant clairement le travail effectué et en utilisant des supports de présentation adaptés et de qualité, tant au niveau du fond que de leur forme. 

· Prendre en compte les questionnements, remarques, voire les remises en cause pouvant être émises par ses interlocuteurs, en apportant les clarifications nécessaires et en intégrant les éventuels ajustements à apporter au travail produit. 

· Gérer ses émotions tant par rapport aux situations à traiter qu’aux délais à respecter dans le travail à produire, oralement ou par écrit.   

3.2 Exercice d’une fonction de conseil et de gestion de crise le cas échéant, au regard d’une situation relevant de l’international En établissant des recommandations argumentées, et en utilisant une langue de référence adaptée à ses interlocuteurs, conseiller ses clients sur les solutions à mettre en œuvre afin de gérer une crise, en collaborant à la définition de la stratégie à mener et en définissant le plan d’actions à conduire.

· Définir le processus d’analyse permettant d’établir la chaîne des risques, de les quantifier et de les hiérarchiser en fonction d’un certain nombre d’indicateurs sélectionnés. 

· Établir la cartographie de l’ensemble des points névralgiques à prendre en compte au regard de la problématique concernée et des projets à développer par l’entité commanditaire. 

· Élaborer des scénarios de gestion des risques en anticipant sur les modalités et les conditions de leurs mises en œuvre et en évaluant leurs conséquences potentielles pour le commanditaire, son entité, son environnement voire ses partenaires. 

· Évaluer les avantages et limites de chaque solution potentielle, les possibilités de leur mise en œuvre, leurs coûts et leurs délais de réalisation afin de définir des recommandations à présenter à son commanditaire. 

 Conseiller son commanditaire sur la stratégie et/ou les actions à entreprendre en développant un argumentaire adapté, explicitant ses analyses et ses recommandations, afin de lui permettre de prendre des décisions éclairées. 

· Établir la stratégie, les scénarios et/ou le plan des actions à conduire en fixant pour chacune les objectifs à atteindre et les moyens à mobiliser, en tenant compte des caractéristiques et singularités propres à chaque situation.  

Modalités d'évaluation :

Diagnostic d’une situation relevant de l’international   Conditions de l’évaluation Etude de cas  Rapport d’étude prospective et production de recommandations stratégiques   Conditions de l’évaluation Formalisation de l’étape de préparation d’une mission de recherche  Etude de cas ou situation réelle  Présentation écrite et orale   Documents professionnels : rapport, étude, synthèse, et présentation orale    


N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34475BC01

Organisation et structuration d’une mission d’analyse stratégique à l’international

  1.1 Organisation et préparation de la mission d’analyse stratégique à l’international    En analysant une situation donnée et en prenant en compte les besoins identifiés et l’ensemble des paramètres du projet, dont les objectifs à atteindre et les contraintes à respecter, structurer son plan de recherche au niveau international en veillant aux différentes dimensions à couvrir et en choisissant une méthodologie pertinente.  · Analyser les besoins à une situation donnée en veillant à identifier les éléments à l’origine de la demande, la problématique à traiter et le système de contraintes à prendre en compte. 

· Repérer l’ensemble des acteurs concernés par le projet de recherche, leur positionnement et la nature de leurs enjeux potentiels. 

· Évaluer les composantes et l’importance du projet à conduire au regard des objectifs à atteindre et des enjeux existants. 

· Définir le périmètre de la recherche à mettre en place en tenant compte des moyens mobilisables et des délais à respecter. 

· Vérifier, en la reformulant, sa compréhension de la problématique à traiter et des grands champs à explorer. · Structurer le plan des actions à conduire en sélectionnant la méthodologie à mettre en œuvre et les étapes à réaliser. 

· Organiser le travail de l’équipe en répartissant le travail et en déterminant les modalités de suivi des productions à réaliser.  

 1.2 Structuration de la recherche, mise en place de la veille, recueil, traitement et validation des données En déterminant les axes de la recherche, en catégorisant les informations à recueillir et les sources à consulter, mettre en œuvre un dispositif de recueil et de traitement des données nécessaires et suffisantes afin de mener sa mission d’analyse en stratégie internationale.

· Déterminer précisément les axes de recherche à explorer en reformulant la problématique et en s’inscrivant dans une démarche globale au regard du projet concerné, des objectifs visés, des moyens mobilisables et des délais à respecter. 

· Sélectionner les domaines à investiguer afin de couvrir toutes les dimensions nécessaires à la conduite de la mission, et les acteurs à consulter ou à interviewer en fonction de leur positionnement ou de leur champ d’expertise. 

· Catégoriser les informations à recueillir, les textes réglementaires de référence à prendre en compte et les sources à consulter, en vérifiant leur fiabilité, afin de disposer des données nécessaires à la mission à réaliser. 

· Structurer le dispositif et les outils de recueil des données selon la ou les méthodologies sélectionnées, en déterminant les paramétrages et les alertes à y inclure. 

· Réaliser le recueil des informations en utilisant les différentes techniques propres aux méthodes choisies et en maîtrisant les langues de référence. 

· Conduire des entretiens, en français ou dans une langue de référence, en mettant en œuvre des capacités d’écoute et en utilisant les différentes techniques facilitant l’expression de ses interlocuteurs tout en vérifiant sa compréhension des données recueillies. 

· Analyser le contenu de l’ensemble des données recueillies en utilisant des méthodes et modèles de diagnostic. 

· Définir les investigations complémentaires à effectuer, et les acteurs les plus pertinents à rencontrer afin d’approfondir sa compréhension de la situation, après une première analyse des données récoltées.    

  Domaine de compétences : En analysant une situation donnée et en prenant en compte les besoins identifiés et l’ensemble des paramètres du projet, dont les objectifs à atteindre et les contraintes à respecter, structurer son plan de recherche au niveau international en veillant aux différentes dimensions à couvrir et en choisissant une méthodologie pertinente.    Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluée Formalisation de l’étape de préparation d’une mission de recherche Conditions de l’évaluationRapport intermédiaire d’un travail de recherche Travail individuel Production écrite  

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluéeDossier de preuves issues de l’expérience 

Domaine de compétences : En déterminant les axes de la recherche, en catégorisant les informations à recueillir et les sources à consulter, mettre en œuvre un dispositif de recueil et de traitement des données nécessaires et suffisantes afin de mener sa mission d’analyse en stratégie internationale en consultant le cas échéant des documents dans une langue de référence autre que le français.   Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluée Etude d’une problématique relevant d’une dimension internationale   Conditions de l’évaluation Etude sur une problématique revêtant une dimension internationale  Travail individuel Production écrite 

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluéeDossier de preuves issues de l’expérience  

RNCP34475BC02

Réalisation des études et traitement des données liées à la mission d’analyse stratégique à l’international

2.1 Diagnostic de situation relevant de l’international, et identification des problématiques à traiter, des risques et des acteurs en présence En traitant l’ensemble des données d’un point de vue analytique et synthétique, effectuer le diagnostic de la situation en identifiant les problématiques à traiter, les acteurs en présence, et en établissant une cartographie des opportunités, risques et menaces existants.

 · Analyser les informations recueillies en vérifiant leur pertinence, leur fiabilité et leur intérêt au regard de la situation concernée. 

 Effectuer un travail de croisement et de recoupement des données en les mettant en perspective les unes avec les autres afin d’identifier en quoi elles se complètent et contribuent à confirmer ou non des hypothèses de travail. 

· Évaluer les renseignements qu’apportent les données et les éclairages qu’elles donnent à la problématique à traiter, notamment au niveau des enjeux et des risques existants ou potentiels. 

· Prendre de la distance au regard de l’ensemble des données recueillies et traitées afin d’avoir une vision globale permettant d’identifier tous les tenants de la situation. 

· Synthétiser l’ensemble des données en les hiérarchisant selon leur valeur et l’importance qu’elles revêtent au regard de la problématique concernée. 

· Effectuer le diagnostic de la situation après avoir vérifié la pertinence des méthodes et modèles retenus, en structurant les données et en formalisant le faisceau d’indices sur lequel celui-ci s’appuie. 

· Hiérarchiser, en les qualifiant, les opportunités, les risques et les menaces propres à la situation, au regard du diagnostic posé. 

· Établir une cartographie des différentes dimensions de la situation en définissant des axes d’orientations à privilégier au regard des opportunités, risques et menaces identifiés.   

2.2 Réalisation d’audits de conformité et due diligence En développant une fonction de veille au niveau mondial, exercer une activité d’audit, de due diligence afin de proposer des recommandations stratégiques aux entreprises clientes au regard des risques détectés selon les réglementations des pays.

· Structurer une fonction de veille sur les dimensions légales et réglementaires, de même que sur les biens soumis à exportation à un niveau mondial, en tenant compte de son champ d’intervention. 

· Analyser les débats, les interprétations et le traitement des entreprises effectués par les états sur les thèmes réglementaires et commerciaux. 

· Évaluer les évolutions en cours au regard du secteur d’activité et du lieu d’implantation des entreprises clientes en estimant leurs impacts possibles. 

· Vérifier la conformité des actions et activités des entreprises avec les réglementations et textes en vigueur selon les pays concernés. 

· Évaluer les facteurs de non-conformité en estimant les différents risques que ceux-ci font peser sur les entreprises et en explorant les solutions pouvant être mises en œuvre.  

· Élaborer différents scénarios en analysant les avantages et limites de chacun d’entre eux au regard des règles à respecter selon les pays. 

· Formaliser des recommandations stratégiques en s’appuyant sur les analyses effectuées et en développant un argumentaire sur les avantages et limites de chacune des recommandations. 

  2.3 Mise en œuvre d’études prospectives sur des pays, des secteurs ou des entreprises agissant dans le domaine international En structurant les modalités de veille à réaliser et en déterminant les démarches et méthodes d’investigation à mener, réaliser une étude prospective afin de produire des recommandations permettant aux entreprises de développer leur stratégie au niveau international.

· Structurer une fonction de veille en organisant les modalités de recueil et de traitement des données à effectuer et leur fréquence, afin de s’inscrire dans une démarche prospective. 

· Définir les études prospectives à réaliser au regard des problématiques à traiter : politique, économique, sociale, technique et technologique, environnementale et légale.  

· Déterminer le champ des investigations à conduire, les méthodes à utiliser, la nature et les catégories d’informations à recueillir, les contraintes et limites à prendre en compte.  

· Analyser les données recueillies en identifiant les mutations en cours, les tendances lourdes et les signaux faibles ou porteurs de ruptures, afin d’évaluer les facteurs à leur origine et leurs impacts. 

· Élaborer des scénarios sur les différents avenirs possibles en estimant leurs probabilités d’occurrence et leurs conséquences sur les acteurs. 

· Sélectionner les scénarios les plus pertinents en analysant leurs avantages, leurs limites, et les conditions de leur mise en œuvre. 

· Formaliser des recommandations tenant compte de l’ensemble de ses analyses, afin de permettre à ses clients de prendre des initiatives et des décisions s’inscrivant dans le temps long.  

 Domaine de compétences : En traitant l’ensemble des données d’un point de vue analytique et synthétique, effectuer le diagnostic de la situation en identifiant les problématiques à traiter, les acteurs en présence, et en établissant une cartographie des opportunités, risques et menaces existants.   Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluéeDiagnostic d’une situation relevant de l’international   Conditions de l’évaluationEtude de cas  Travail individuel et collectif Production écrite  

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluée Dossier de preuves issues de l’expérience   

Domaine de compétences : En développant une fonction de veille au niveau mondial, en utilisant une langue de référence en plus du français, exercer une activité d’audit de conformité, de due diligence afin de proposer des recommandations stratégiques aux entreprises clientes au regard des risques détectés selon les réglementations des pays.   Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluée Rapport de conformité, de due diligence    Conditions de l’évaluation Etude de cas Travail collectif  Production écrite 

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluée Dossier de preuves issues de l’expérience   

Domaine de compétences : En structurant les modalités de veille à réaliser et en déterminant les démarches et méthodes d’investigation à mener, réaliser une étude prospective afin de produire des recommandations permettant aux entreprises de développer leur stratégie au niveau international Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluée Rapport d’étude prospective et production de recommandations stratégiques   Conditions de l’évaluationEtude de cas ou situation réelle Production individuelle  Présentation écrite et orale 

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluéeDossier de preuves issues de l’expérience  

RNCP34475BC03

Communication des résultats de la mission d’analyse stratégique à l’international et conseil client

 3.1 Présentation et communication des résultats de la mission d’analyse stratégique à l’international En s’appuyant sur un travail de traitement des données rigoureux et précis, présenter par écrit ou à l’oral, en français ou dans une langue de référence, les résultats de sa mission d’analyse, en respectant les règles propres au mode de présentation attendu, et en développant une argumentation étayant le diagnostic effectué.

· Produire tous types d’écrits professionnels tels des rapports, des études, des bilans, des synthèses, des notes d’opportunité, en français ou dans une langue de référence, en respectant les règles rédactionnelles et les normes de présentation propres à chacun d’entre eux.

· Rédiger des écrits, en français ou dans une langue de référence, en structurant ses idées et en utilisant un style et un vocabulaire favorisant la compréhension de ses lecteurs, adaptés aux objectifs poursuivis et aux champs investigués. 

· Caractériser les informations traitées en précisant les renseignements et les éclairages qu’elles apportent au regard de la problématique à traiter. 

· Présenter le diagnostic établi à partir des analyses ayant permis de le poser, en développant un argumentaire précis et concis. 

· Communiquer oralement les résultats de sa recherche en explicitant clairement le travail effectué et en utilisant des supports de présentation adaptés et de qualité, tant au niveau du fond que de leur forme. 

· Prendre en compte les questionnements, remarques, voire les remises en cause pouvant être émises par ses interlocuteurs, en apportant les clarifications nécessaires et en intégrant les éventuels ajustements à apporter au travail produit. 

· Gérer ses émotions tant par rapport aux situations à traiter qu’aux délais à respecter dans le travail à produire, oralement ou par écrit.   

3.2 Exercice d’une fonction de conseil et de gestion de crise le cas échéant, au regard d’une situation relevant de l’international En établissant des recommandations argumentées, et en utilisant une langue de référence adaptée à ses interlocuteurs, conseiller ses clients sur les solutions à mettre en œuvre afin de gérer une crise, en collaborant à la définition de la stratégie à mener et en définissant le plan d’actions à conduire.

· Définir le processus d’analyse permettant d’établir la chaîne des risques, de les quantifier et de les hiérarchiser en fonction d’un certain nombre d’indicateurs sélectionnés. 

· Établir la cartographie de l’ensemble des points névralgiques à prendre en compte au regard de la problématique concernée et des projets à développer par l’entité commanditaire. 

· Élaborer des scénarios de gestion des risques en anticipant sur les modalités et les conditions de leurs mises en œuvre et en évaluant leurs conséquences potentielles pour le commanditaire, son entité, son environnement voire ses partenaires. 

· Évaluer les avantages et limites de chaque solution potentielle, les possibilités de leur mise en œuvre, leurs coûts et leurs délais de réalisation afin de définir des recommandations à présenter à son commanditaire. 

· Conseiller son commanditaire sur la stratégie et/ou les actions à entreprendre en développant un argumentaire adapté, explicitant ses analyses et ses recommandations, afin de lui permettre de prendre des décisions éclairées. Établir la stratégie, les scénarios et/ou le plan des actions à conduire en fixant pour chacune les objectifs à atteindre et les moyens à mobiliser, en tenant compte des caractéristiques et singularités propres à chaque situation. 

Domaine de compétences : En s’appuyant sur un travail de traitement des données, rigoureux et précis, communiquer à l’écrit ou à l’oral, en français ou dans une langue de référence, les résultats de sa mission d’analyse, en respectant les règles propres au mode de présentation attendu, et en développant une argumentation étayant le diagnostic effectué   Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluéeDocuments professionnels : rapport, étude, synthèse, et présentation orale   Conditions de l’évaluationEtude de cas Travail individuel et collectif  Présentation écrite et orale 

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluéeDossier de preuves issues de l’expérience   

Domaine de compétences : En établissant des recommandations argumentées, et en utilisant une langue de référence adaptée à ses interlocuteurs, conseiller ses clients sur les solutions à mettre en œuvre afin de gérer une crise, en collaborant à la définition de la stratégie à mener et en définissant le plan d’actions à conduire   Modalités d’évaluation des candidats issus de la formation Production évaluéeFormalisation de recommandations et élaboration d’un plan stratégique ou d’un plan d’action   Conditions de l’évaluationEtude de cas Travail collectif  Production écrite 

Modalités d’évaluation des candidats issus de la VAE Production évaluéeDossier de preuves issues de l’expérience  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est déclinée en 3 blocs de compétences. Chaque bloc fait l’objet d’une certification et la certification des 3 blocs est nécessaire pour obtenir le titre de « Analyste en stratégie internationale ».  Il est également nécessaire de réaliser au moins une expérience professionnelle en lien avec les activités et les secteurs visés. 

Secteurs d’activités :

L’Analyste en stratégie internationale peut être employé dans tous types d’entreprises privées ou publiques, de tous secteurs d’activité présentant une dimension internationale. En l’occurrence des PME, PMI, grandes entreprises ou groupes, ministères, cabinets de conseil, ONG et organisations internationales.  Les domaines d’activité sont des plus variés : administrations publiques, conseil, services, politique, défense, banques, industrie, commerce, service de communication à l’international.  

Ainsi, 30 % des certifiés ASI 2016, 2017 et 2018 travaillent au service d’administrations publiques (ministères des Affaires étrangères et des Armées, pour beaucoup) ; 27 % dans des cabinets de conseil ; 20 % dans des entreprises internationales (Défense, sécurité, énergie, environnement, transports, agroalimentaire, technologies) ; 8 % dans des ONG ou des associations ; 5 % dans la communication ou les médias ; 4% dans des organisations internationales ; 4 % dans le secteur banques-assurances ; 3 % dans d’autres secteurs, dont recherche-formation. 

La fonction d’Analyste en stratégie internationale est généralement rattachée à la direction de la stratégie, à la direction générale ou au service de défense, de sécurité et d’intelligence économique en fonction de la taille et du profil de l’entreprise. Le statut est celui de cadre, voire de cadre supérieur après quelques années d’expérience et le titulaire du poste exerce ses activités en responsabilité totale et de manière transversale avec les autres structures de l’entreprise ou de l’organisation.  

L’Analyste en stratégie internationale doit s’adapter à des contextes d’intervention qui peuvent être divers.   

Défense, sécurité et gestion de crisesL’Analyste en stratégie internationale qui intervient dans le domaine de la défense et de la sécurité doit analyser l’environnement international et les politiques de défense des grandes puissances. Il doit également analyser les crises et conflits régionaux ainsi que les nouvelles menaces mondiales sous leurs aspects politiques, géopolitiques, économiques et juridiques. Il anticipe les crises, élabore un plan d’action et participe à la gestion de la crise pour une entreprise privée, une organisation publique, ou une organisation non gouvernementale.   

Géoéconomie et gestion des risquesDans le domaine de la géoéconomie, l’Analyste en stratégie internationale va analyser l’environnement international de l’entreprise. Il va utiliser des outils permettant de mener des recherches ciblées et mettre en place un dispositif de veille spécifique. Les informations considérées stratégiques seront classifiées en fonction de leur degré de confidentialité. Il va également anticiper les risques dans une entreprise à taille internationale et mettre en place les outils nécessaires à leur prévention.   

Géopolitique et prospectiveL’Analyste en stratégie internationale doit analyser l’actualité stratégique et économique contemporaine, réaliser des notes synthétiques et techniques à visée prospective et mettre en œuvre des stratégies d’influence sur des politiques publiques ou privées dans un contexte international. Il peut également être amené à mettre en œuvre une stratégie de communication d’influence auprès des acteurs étatiques ou non étatiques afin d’orienter leurs modes d’action selon la position défendue par le groupe d’intérêts qu’il représente.  

Type d'emplois accessibles :

 Selon les institutions et leur organisation interne, les appellations suivantes peuvent être utilisées pour désigner les emplois exercés : 

Principaux emplois exercés :Responsable d’études internationales - Responsable de veille économique - Responsable de développement à l’international - Responsable de zone export - Secrétaire des affaires étrangères - Responsable de missions internationales - Responsable de projet/programme international - Responsable d’études prospectives -  Consultant(e) en marketing stratégique - Analyste en intelligence économique - Conseiller(ère) en stratégie économique - Chef(fe) de marché à l’international -  Consultant(e) en stratégie internationale -  Consultant(e) en relations internationales - Responsable conformité ou due diligence - Responsable des relations internationales -  Responsable de veille stratégique et économique - Risk Manager -  Analyste des risques internationaux – Responsable de la gestion de crises -  Responsable du contrôle des exportations 

Code(s) ROME :
  • M1301 - Direction de grande entreprise ou d''établissement public
  • M1503 - Management des ressources humaines
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Entrée en première année avec un diplôme de niveau bac+3 ou une certification de niveau 6 : licence universitaire (droit, économie/gestion, géographie, langues, science politique/Relations internationales, histoire), diplômes d’écoles spécialisées (commerce, communication, journalisme, logistique, ingénieurs, etc.), bachelors (français ou anglosaxons). Un niveau B2 en anglais est vivement conseillé.  

Entrée en deuxième année avec un diplôme de niveau bac+4 ou une certification de niveau 6 : masters universitaires (droit international, économie/gestion, science politique/Relations internationales, information/communication), bachelors anglosaxons, diplômes d’écoles de commerce, d’ingénieurs, d’Instituts d’études politiques, d’écoles spécialisées. Un niveau B2 en anglais est vivement conseillé.  

Les titulaires d'une certification de niveau 5 qui ont au moins trois ans d’expérience professionnelle peuvent bénéficier d’une admission dérogatoire (dossier VAPP + entretien).  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

- 1 directeur/trice des formations 
- 1 responsable pédagogique de la formation  

- 2 professionnels en activité dans les secteurs et fonctions visés    

Par expérience X

- 1 directeur/trice des formations 

- 1 responsable pédagogique de la formation  

- 2 professionnels en activité dans les secteurs et fonctions visés   

En contrat de professionnalisation X

 - 1 directeur/trice des formations 

- 1 responsable pédagogique de la formation  

- 2 professionnels en activité dans les secteurs et fonctions visés   

Après un parcours de formation continue X

 - 1 directeur/trice des formations 

- 1 responsable pédagogique de la formation  

- 2 professionnels en activité dans les secteurs et fonctions visés   

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

- 1 directeur/trice des formations 

- 1 responsable pédagogique de la formation  

- 2 professionnels en activité dans les secteurs et fonctions visés

Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
23/02/2017

Arrêté du 23 février 2017 publié au Journal Officiel du 03 mars 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau I, sous l'intitulé "Analyste en stratégie internationale" avec effet au 10 novembre 2011, jusqu'au 03 mars 2020.

Date de décision 02-03-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 02-03-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 149 2 83 79 -
2017 130 1 91 89 92
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.iris-sup.org/les_diplomes/

(site internet en cours de refonte)


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP27822 RNCP27822 - Analyste en stratégie internationale
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet