Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Menuisier de bâtiment et d'agencement (BM)

Active

N° de fiche
RNCP34613
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 234 : Travail du bois et de l'ameublement
Formacode(s) :
  • 22435 : menuiserie
  • 22404 : menuiserie agencement
  • 22416 : menuiserie bois
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 81%

Date d’échéance de l’enregistrement : 29-05-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSEMBLEE PERMANENTE CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT - https://www.artisanat.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le titulaire du brevet de maitrise de menuisier de bâtiment et d’agencement est un professionnel qui traditionnellement travaille le bois, de plus en plus souvent aujourd’hui, en association avec des matériaux composites (tels que l’aluminium, le PVC, le verre…). Il réalise et crée à partir de plans, dans son atelier, des éléments sur mesure, des ouvrages menuisés de second œuvre du bâtiment extérieurs (huisseries, les portes, les volets) et intérieurs (étagères, placards, boiseries). Il peut également participer à l’agencement de bureaux, de magasins, de cuisine, d’espace de vie… Un menuisier de bâtiment et d’agencement peut être appelé à travailler aussi bien, en construction neuve qu’en rénovation, pour des particuliers ou des professionnels, immeubles de bureaux, commerces, établissements publics, bâtiments industriels, jusqu’à la restauration de bâtiments anciens ou encore de monuments historiques.   

 Le titulaire du brevet de maîtrise est un menuisier de bâtiment et  d'agencement confirmé à même de concevoir et de réaliser des ouvrages  complexes de menuiserie. Il assure la direction stratégique et  opérationnelle de la menuiserie, ou à défaut de l'atelier. Il possède  donc une double compétence, celle de production d'ouvrages de menuiserie  et celle de direction de l'entreprise artisanale. 

Activités visées :

 - Conception d’un projet de menuiserie et/ou d’agencement à partir de la demande d’un donneur d’ordre ou en réponse à un appel d’offre 

- Organiser et optimiser la production de pièce unitaire et sérielle (ex. portes, aménagement de chambres d’hôtel, etc) 

- Fabriquer et superviser la fabrication de réalisations unitaires ou sérielles d’ouvrages complexes (cintré en plan et en élévation) en menuiserie de bâtiment et d’agencement 

- Créer, diriger et développer une menuiserie  

- Commercialisation des fabrications et prestations de la menuiserie en français et en langue étrangère 

- Gestion financière de la menuiserie de bâtiment et d’agencement lors de la création, du rachat ou du développement de l’activité  

- Gestion des ressources humaines de la menuiserie de bâtiment et d’agencement dans le respect des principes de droit du travail  

Compétences attestées :

- Définir et réaliser l’étude de faisabilité technique et esthétique, et le cahier des charges du projet de menuiserie 

- Réaliser le devis du projet de menuiserie et/ou d’agencement 

- Formaliser les dossiers de réponse aux appels d’offre de marchés publics ou privés  

- Définir le process de fabrication unitaire ou sérielle 

- Lancer la fabrication pour une réalisation sérielle 

- Réaliser un ouvrage complexe de menuiserie intérieure, extérieure ou d’agencement, cintré en plan et en élévation ou associant divers matériaux 

- Superviser la livraison et la pose des ouvrages de menuiseries 

- Conduire un projet de création d’entreprise, de reprise ou de développement d’activités 

- Définir la politique commerciale de l’entreprise de menuiserie  

- Présenter le projet de menuiserie et/ou d’agencement au donneur d’ordre et le conseiller 

- Déterminer la politique tarifaire applicable aux réalisations et aux prestations de l’entreprise de menuiserie, agencement 

- Concevoir des outils et des vecteurs de communication destinés aux particuliers et aux professionnels (prospection, notoriété etc) 

- Encadrer les ventes et l’après-vente de l’entreprise de menuiserie/agencement 

-Élaborer le dossier financier de l’entreprise à destination des partenaires extérieurs (banquier, société de cautionnement mutuel,…) 

- Piloter au quotidien la rentabilité de l’entreprise d’électricité 

- Développer les compétences des salariés et des alternants 

- Diriger les équipes de la menuiserie   

Modalités d'évaluation :
  • Études de cas écrite 
  • Organisation et gestion de production
  • Épreuve pratique – mise en situation professionnelle Durée : 12 heures maximum.  À partir de plans et/ou de schémas, le candidat réalise en centre d’examen, en temps limité, une pièce comprenant une difficulté technique complexe. 
  • Pièce de maîtrise: Épreuve pratique sur toute la durée de la formation. 
  • Des épreuves orales 
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34613BC01

Conception d’un ouvrage de menuiserie et/ou d’agencement

 - Analyser et interpréter la demande du client ou les pièces du marché  

- Réaliser l’étude de faisabilité technique et esthétique 

- Proposer différentes réponses d’agencements esthétiques et techniques de menuiserie de bâtiment et d’agencement en respectant les souhaits du donneur d’ordre et au regard de la structure, des réglementations (DTU, normes, environnement) 

- Concevoir techniquement l’ouvrage et l’illustrer au moyen d’outils numériques (CAO-DAO) ou traditionnels (plan, vue, cote, montage, etc) 

- Réaliser le métré de l’ouvrage de menuiserie 

- Définir les essences de bois et les matériaux adaptés à l’usage de l’ouvrage 

- Définir la/les finitions adaptée(s) à l’ouvrage 

- Établir le ou les devis (descriptif, estimatif et quantitatif) des différentes alternatives de l’ouvrage 

- Définir techniquement les process de fabrication y compris en modélisant les informations (BIM) 

- Créer la bibliothèque d’ouvrages et alimenter celle de l’entreprise (indexer, classer les plans) 

- Formaliser les dossiers de réponse aux appels d’offre de marchés publics ou privés dans le respect des procédures en vigueur  

  Pièce de maîtrise : sur la durée de la formation A partir d’un ouvrage de menuiserie choisi par le candidat. Il doit :  

-  Établir le dossier technique de présentation de son projet comprenant : · une perspective ; · 3 vues au 1/10ème (vue de face, de côté, de haut) ; · les détails techniques nécessaires au tracé des vues au 1/10ème, à l’échelle 1 ; · une estimation du temps de réalisation ; · une planification des différentes étapes de réalisation de la pièce ; · un descriptif des moyens techniques de mise en œuvre (parc machines).   

- Réaliser la pièce conformément au dossier technique     

RNCP34613BC02

Fabriquer un ouvrage de menuiserie et/ou d’agencement complexe

  - Fabriquer un ouvrage complexe comportant des difficultés techniques : arêtiers droits/cintrés, coupes cintrées, cintres, raccord de plans non perpendiculaires 

- Réaliser l’épure 

- Débiter, couper les différentes essences de bois, y compris au moyen d’une machine à commande numérique, préalablement programmée 

- Assembler les pièces conformément au plan, emboiter, fixer, coller 

- Réaliser les finitions des ouvrages : vernir, patiner, peindre 

- Installer l’ouvrage dans le lieu de destination : monter, fixer, régler et ajuster  

  Épreuve pratique – mise en situation professionnelle Durée : 12 heures maximum   A partir de plans et/ou de schémas fournis, le candidat réalise en centre d’examen, en temps limité, une pièce comprenant une difficulté technique complexe. - réaliser l’épure  

RNCP34613BC03

Organiser et optimiser la production de pièces de menuiserie unitaires ou sérielles

  Définir le process de fabrication unitaire ou sérielle - Définir les procédures de fabrication et les matériaux en fonction de la destination de la réalisation et en conformité avec les normes applicables à la professions (DTU) 

- Etablir l’ordre de fabrication à partir des données du devis, des fiches matières, des machines numériques et traditionnelles et des compétences au sein de l’entreprise 

- Séquencer et organiser la collaboration avec d’autres corps d’état sur le chantier (électricien, maçons, etc.) 

- Optimiser les temps de fabrication par l’enchainement optimal des tâches en tenant compte des impératifs de production et de la demande du donneur d’ordre 

Lancer la fabrication pour une réalisation sérielle - Créer les fiches de fabrication détaillées 

- Transférer les modes opératoires à l’atelier au moyen d’un outil numérique  

- Réorganiser la production en cas d’impondérables 

- Identifier les points de contrôle de la production et les étapes de la démarche qualité 

- Mettre en œuvre une démarche d’amélioration continue 

- Définir les règles d’hygiène et de sécurité applicable dans l’atelier et veiller à leur mise en œuvre collective et individuelle opérationnelle 

- Mettre en place une démarche environnementale au sein de la menuiserie (filière bois, traitement des déchets de solvants, peinture, vernis)    

  Organisation et gestion de production – 3 contrôles continus sur la durée de la formation sous forme d’une mini-étude de cas, d’une ou plusieurs questions ouvertes ou un mélange des deux.    

Étude de cas écrite – contrôle terminal A partir de la présentation d’une entreprise (équipement, personnel, situation géographique), d’une commande ou d’un appel d’offre, de plans/schémas et/ou tracés, le candidat doit :  

- Analyser la commande ou l’appel d’offre ;

- Rédiger une offre de prix ;

- Déterminer les matériaux, les machines et les process de fabrication adaptés ;

- Planifier les approvisionnements ;

- Constituer les équipes de travail et attribuer des tâches à chacun ;

- Mettre en place les documents de suivi de fabrication ;

- Décrire la ou les solutions envisageables pour une production en série de la pièce.  

RNCP34613BC04

Créer et développer une menuiserie de bâtiment et d’agencement

  - Conduire un projet de création d’entreprise, de reprise ou de développement d’activités 

- Ancrer son projet de création, de développement dans la réalité fiscale, sociale et juridique du secteur du bâtiment et de la menuiserie 

- Construire le projet entrepreneurial, le business model de la création et du développement de l’entreprise 

- Identifier et actionner les leviers d’aide (outils & structures) financiers et administratifs 

- Construire un argumentaire, une présentation, une « storytelling » pour défendre son projet dans le registre adapté à ses interlocuteurs (banquiers investisseurs, clients etc)  

  Étude de cas écrite : À partir d’un dossier constitué de textes d’actualité à caractère économique et/ou réglementaire et/ou social (le statut de micro-entrepreneur, les zones franches, le statut de conjoint-collaborateur,…) le candidat devra analyser l’ensemble des documents avant d’en mesurer l’impact éventuel sur son secteur d’activité, sa branche, son entreprise. Son point de vue, devra être argumenté et illustré d’exemples issus de son expérience   

A l’oral :15 jours après l’écrit Le candidat porte une analyse sur sa production écrite et apporte tout élément complémentaire ou rectificatif, en lien avec le thème lui paraissant pertinent pour le secteur de la menuiserie et du bâtiment  

RNCP34613BC05

Commercialiser les fabrications et prestations de la menuiserie

 - Définir la politique commerciale de la menuiserie 

- Déterminer la politique tarifaire applicable aux réalisations et prestations de la menuiserie 

- Présenter le projet de menuiserie et/ou d’agencement au donneur d’ordre et le conseiller, y compris en langue étrangère 

- Répondre aux objections et aménager l’offre si nécessaire 

- Concevoir des outils de communication 

- Encadrer les ventes et l’après-vente de la menuiserie 

- Conduire une négociation commerciale avec un client, un prescripteur 

-Organiser l’après-vente et le suivi des prestations dans le cadre notamment des garanties contractuelles  

- Bâtir les argumentaires à destinations des collaborateurs  

  Étude de cas écrite : À partir d’une étude de cas, exposant la situation commerciale, la concurrence et le marché d’une entreprise, le candidat analysera la situation commerciale de l’entreprise et formulera une stratégie commerciale et de communication réaliste et en lien avec les ambitions de son dirigeant.   Oral : Après une préparation écrite, le candidat développera à l’oral un argumentaire de commercialisation de fabrication de pièces de menuiserie ou d’agencement.    Langue étrangère - oral  Le candidat tire au sort un texte court en anglais d’ordre économique ou en lien avec son activité de menuisier de bâtiment et d’agencement Il doit se présenter, présenter son projet professionnel et s’exprimer sur le texte.  

RNCP34613BC06

Gérer financièrement et économiquement une menuiserie de bâtiment et d’agencement

  Élaborer le dossier financier de l’entreprise à destination des partenaires extérieurs (banquier, société de cautionnement mutuel,…) - Définir la stratégie de l’entreprise à partir des documents comptables élaborés par l’expert-comptable 

- Justifier et/ou expliquer la stratégie de l’entreprise au moyen des comptes de résultats et des bilans sur les derniers exercices : conséquences et raisons des investissements effectués, des recrutements, etc 

- Élaborer un plan de financement réaliste à destination du banquier, et négocier un prêt, des facilités de trésorerie lors d’investissements  

- Identifier les indicateurs de la santé financière de l’entreprise et les utiliser comme argument auprès des donneurs d’ordre, des financiers 

Piloter au quotidien la rentabilité de l’entreprise de menuiserie

- Établir le seuil de rentabilité de chaque fabrication unitaire ou sérielle 

- Surveiller la valeur des stocks et sa rotation 

- Gérer les délais de paiement des clients, en particulier pour les gros chantiers 

- Négocier les délais fournisseurs 

 À l’écrit : Étude de cas de gestion Sous la forme d’une étude de cas, le candidat réalise une analyse de la situation financière d’une entreprise à partir de ses documents comptables et définit si le projet de reprise ou le projet du dirigeant est viable et sous quelles conditions.   

RNCP34613BC07

Former et accompagner un apprenant en alternance

   - Organiser et mener le recrutement d’un apprenti, un alternant 
- Arbitrer sur le profil (âge, diplôme) le plus adapté à l’entreprise 
- Accueillir les jeunes et organiser son parcours d’apprentissage en fonction du référentiel diplôme 
- Mettre en place les dispositions spécifiques de la convention collective du bâtiment notamment pour le maître d’apprentissage confirmé 
- Organiser les séquences d’évaluation du jeune dans l’entreprise de menuiserie, et sur chantier et les communiquer au CFA  

À l’oral : Mise en situation d’apprentissage (alternance)Le candidat tire au sort une situation d’alternance qui peut être d’ordre générale ou problématique. Il analyse la situation décrite et formule des réponses ou solutions à cette dernière et ce, dans le cadre strict de son rôle de maître d’apprentissage et de l’exécution de ce contrat de travail particulier.   

RNCP34613BC08

Gérer les ressources humaines, les équipes de la menuiserie

Développer les compétences des salariés  -Élaborer le plan de formation de l’entreprise de la menuiserie pour intégrer les innovations techniques, réglementaires (habilitations et renouvellement de celles-ci) et le développement personnel des salariés   - Mettre en place les dispositions spécifiques de la convention collective du bâtiment   - Assurer l’accompagnement des collaborateurs lors des réalisations sur le chantier : conseiller le collaborateur dans son perfectionnement de son « geste professionnel »  Diriger les équipes de la menuiserie   - Recruter : définir le profil, rédiger la fiche de poste - Constituer les équipes en fonction de la nature des chantiers, élaborer les plannings   - Conduire les entretiens professionnels (entretiens d’évaluation, de fixation d’objectif, de régulation…) et les bilans de fin de chantier   - Analyser les comportements des salariés et gérer le volet relationnel des collaborateurs entre eux, avec les clients, les autres corps de métiers   

Étude de cas écrite – Épreuve terminaleÀ partir de données, de l’organisation d’une entreprise, le candidat analyse l’organisation RH de l’entreprise et formule des propositions d’organisation, de management pour répondre aux objectifs de son dirigeant   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le Brevet de maîtrise est délivré par CMA France et remis par délégation par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat aux candidats ayant validé l'ensemble des blocs de compétences. 

Secteurs d’activités :

 Le menuisier de bâtiment et d’agencement hautement qualifié exerce principalement en entreprise artisanale du secteur bâtiment.   Selon les dernières données chiffrées de la branche, 53 789 entreprises exercent une activité de menuiserie, et 3 141 entreprises d’agencement des lieux de vente, soit 56 930 entreprises au total (près de 11% des entreprises de la branche). 92% de ces dernières sont des PME de 0 à 9 salariés.  Le secteur de la menuiserie de bâtiment et d’agencement, c’est près de 67 400 emplois salariés et  42 000 dirigeants d’entreprise avec le statut de non-salarié ou micro entrepreneurs (environ 14 000). Le chiffre d’affaires total de la menuiserie de bâtiment et d’agencement artisanale s’élève à 20 500 millions d’euros, 57% du CA généré au titre de l’entretien-rénovation et 43% dans le neuf.   Les effectifs sont constants en raison du maintien du dynamisme du secteur du bâtiment mais aussi du développement de la construction et de l’aménagement bois intérieur et extérieur.   

Type d'emplois accessibles :

 Le titulaire de la certification Menuisier de bâtiment et d’agencement (BM) est un chef d’entreprise artisanale, un porteur de projet de création ou de reprise d’entreprise, un gestionnaire d’une entreprise ou un salarié chef d’équipe, conducteur de travaux ou responsable de travaux BTP hautement qualifié dans le domaine de la menuiserie de bâtiment et d’agencement 

Code(s) ROME :
  • H2206 - Réalisation de menuiserie bois et tonnellerie
  • M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :

 Le métier de menuisier de bâtiment et d’agencement est un métier réglementé. Pour s’installer le chef d’entreprise doit être titulaire au minimum d’un  niveau 3 (ex-V) dans le métier concerné (Décret 98-246 du 2 avril 1998 / article 16I de la loi du 5 juillet 1996). Le salarié doit également posséder ce niveau de qualification pour travailler seul sur un chantier, à défaut il est placé sous le contrôle effectif et permanent d’une personne qualifiée. L’obtention du Brevet de maîtrise délivre également la qualité de maître artisan (Décret 98-246 du 2 avril 1998) à son titulaire. Ce titre est pour le consommateur la garantie d’une haute maîtrise professionnelle, mais aussi d’une aptitude à la gestion d’entreprise et à la formation des jeunes en apprentissage.    

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

 Le Jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président du jury général) : 

- un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers, 

- l’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui, si possible 

- des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation

- les correcteurs 

La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président (un maître artisan ou son président désigné par la chambre de métiers et de l’artisanat) : - un formateur de la spécialité, autre que l’animateur de la formation, - un artisan ou un salarié détenteur autant que de possible du Brevet de maîtrise ou maître artisan.  

Après un parcours de formation continue X

Le Jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président du jury général) : 

- un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers, 

- l’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui, si possible 

- des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation

- les correcteurs 

La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président (un maître artisan ou son président désigné par la chambre de métiers et de l’artisanat) : - un formateur de la spécialité, autre que l’animateur de la formation, - un artisan ou un salarié détenteur autant que de possible du Brevet de maîtrise ou maître artisan.  

En contrat de professionnalisation X

Le Jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président du jury général) : 

- un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers, 

- l’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui, si possible 

- des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation

- les correcteurs 

La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président (un maître artisan ou son président désigné par la chambre de métiers et de l’artisanat) : - un formateur de la spécialité, autre que l’animateur de la formation, - un artisan ou un salarié détenteur autant que de possible du Brevet de maîtrise ou maître artisan.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE doit comporter au moins 4 personnes dont 2 représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise qui préside le jury et exerce une fonction d'arbitrage et un salarié. Ils sont choisis par le président de la chambre, sur les listes présentées par les organisations professionnelles). 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 29-05-2020
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 29-05-2022
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 5 0 100 60 -
2018 11 0 89 67 -
2017 6 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.artisanat.fr/


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13592 RNCP13592 - Menuisier de bâtiment et d'agencement (BM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet