Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

CS - Conduite d'un élevage porcin

Active

N° de fiche
RNCP34677
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 212 : Productions animales, élevage spécialisé, aquaculture, soins aux animaux (y.c. vétérinaire)
Formacode(s) :
  • 21097 : élevage porcin
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA SOUVERAINETE ALIMENTAIRE 11007001800012 - -
Objectifs et contexte de la certification :

La filière porcine souffre d’un déficit d’image et d’attractivité. Les entreprises ont des difficultés pour recruter la main d’œuvre  nécessaire et pour trouver un repreneur. On estime à environ 20 % le  nombre d’éleveurs qui vont cesser leur activité dans les cinq ans. Les politiques publiques évoluent en permanence. Néanmoins, la  préservation du bien-être et la protection des porcs font l’objet de  préoccupations et d’attentes sociétales. La lutte contre la maltraitance  animale est une priorité du gouvernement.   La France s'est engagée vers un changement des modèles de production afin de combiner à la fois performances économiques, sociales et environnementales : c'est le projet agro - écologique. Celui ci se  traduit par la mise en œuvre de nouvelles pratiques d’élevage permettant  une gestion plus durable des agro - écosystèmes.   

Activités visées :

 - Sélection et reproduction du troupeau 

- Réalisation des travaux spécifiques en maternité 

- Réalisation des travaux spécifiques au post sevrage et à l'engraissement 

- Alimentation des animaux 

- Surveillance, soins et bien être des animaux 

- Gestion environnementale de la production porcine 

- Gestion technique et économique de l'atelier porcin 

- Transformation de la viande (dans le cas où l'activité complémentaire "transformation de la viande" est mise en œuvre)

Compétences attestées :

 - Assurer le pilotage technico économique d'un élevage porcin (unité capitalisable constitutive 1) 

- Réaliser les travaux liés à la conduite d'un élevage porcin (unité capitalisable constitutive 2)

- Réaliser les opérations relatives à la transformation de la viande et à son organisation (unité capitalisable complémentaire 3 dans le cas où l'activité complémentaire "transformation de la viande" est mise en œuvre)

Modalités d'évaluation :

 Le certificat de spécialisation « Conduite d’un élevage porcin » est un  titre organisé et délivré en unités capitalisables (UC), spécifique à la  formation professionnelle continue et à l’apprentissage. Les unités  capitalisables peuvent être obtenues indépendamment. Chaque unité  capitalisable correspond à une capacité du référentiel de compétences et  correspond à un bloc de compétences.   Les règles communes de  l’évaluation des diplômes en unités capitalisables du ministère chargé  de l’agriculture sont définies dans la note de service  DGER/SDPFE/2016-31 du 5/01/2016.   Toutes les unités capitalisables du  certificat de spécialisation « Conduite d’un élevage porcin » doivent  faire l’objet d’une évaluation en situation professionnelle.   

  Modalités d’évaluation spécifiques pour obtenir la mention « agriculture biologique »Les  modalités d’évaluation des trois capacités s’appliquent à la mention «  agriculture biologique ». Deux conditions supplémentaires sont  indispensables pour l’obtention de la mention « agriculture biologique »  : 

- les situations d’évaluation s’appuient sur des situations de  travail en lien avec des SPS identifiées comme particulièrement  importantes en agriculture biologique, lorsque celles-ci existent  

- les situations de travail, support de l’évaluation, devront toutes  avoir été vécues dans une entreprise en agriculture biologique.   

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34677BC01

Assurer le pilotage technico-économique d'un atelier porcin

- Choix de conduite technique de l'élevage 

- Organisation des activités de l'élevage 

 Évaluation en situation professionnelle 

RNCP34677BC02

Réaliser les travaux liés à la conduite d'un élevage porcin

- Observation sur l'état des animaux 

- Organisation de l'intervention 

- Réalisation de l'intervention 

 Évaluation en situation professionnelle 

RNCP34677BC03

Réaliser les opérations relatives à la transformation de la viande et à son organisation

- Organisation de l'atelier de transformation

- Réalisation des opérations nécessaires à la (aux) transformation (s) du produit

 Évaluation en situation professionnelle 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

 Le bloc de compétence est validé par une évaluation de certification.  L'unité capitalisable correspondante au bloc est valide 5 ans dans le  cadre de l'acquisition de la certification. 

Le cumul des 2 unités  capitalisables constitutives 1 et 2 donne accès à la certification. 

L'unité capitalisable complémentaire 3 n'est pas prise en compte pour la délivrance du diplôme ; elle atteste de compétences professionnelles spécialisées répondant à un besoin spécifique. 

La réussite à un bloc  donne lieu à une attestation de capacité et/ou de compétence.  

Secteurs d’activités :

 Les trois quarts de la production française de porc sont assurés par des  élevages situés dans le grand ouest (Bretagne, Pays-de-la-Loire et  Normandie. Malgré la diminution de son cheptel porcin, la Bretagne a  renforcé son statut de premier producteur français avec 57 % des  effectifs nationaux. On trouve des bassins de production dans d’autres  régions mais la densité de l’élevage porcin y est très faible. Une étude  Agreste précise que la quasi-totalité de la production est réalisée par  un peu plus de la moitié des élevages qui détiennent plus de 100 porcs  charcutiers ou 20 truies. La moitié des exploitations s'inscrit dans le  modèle naisseur-engraisseur. La filière porcine souffre d’un déficit  d’image et d’attractivité. Les entreprises ont des difficultés pour  recruter la main d’œuvre nécessaire et pour trouver un repreneur. On  estime à environ 20 % le nombre d’éleveurs qui vont cesser leur activité  dans les cinq ans.  

Type d'emplois accessibles :

- Responsable d'élevage porcin 

- Porcher 

- Technicien (spécialisé ou polyvalent) en élevage porcin

Code(s) ROME :
  • A1411 - Élevage porcin
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de  l'enseignement agricole public, est désigné par le directeur régional de  l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Il est souverain dans  ses délibérations prises dans le cadre de la réglementation en vigueur.  Le jury, en tant que de besoin, peut s'adjoindre à titre consultatif des  experts spécialisés.
Les membres du jury sont choisis paritairement parmi :   

- des membres de l'enseignement et de la formation professionnelle  aux métiers de l'agriculture, de la forêt, de la nature et des  territoires. Les membres de l'enseignement et de la formation  professionnelle agricoles publics doivent représenter au moins la moitié  de cette catégorie ; 

- des professionnels du secteur d'activité concerné par le certificat  de spécialisation agricole, à parité employeurs et salariés, sauf  dispositions particulières prévues dans l'arrêté de création de  l'option du certificat de spécialisation agricole. 

Par expérience X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de  l'enseignement agricole public, est désigné par le directeur régional de  l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Il est souverain dans  ses délibérations prises dans le cadre de la réglementation en vigueur.  Le jury, en tant que de besoin, peut s'adjoindre à titre consultatif des  experts spécialisés. Les membres du jury sont choisis paritairement parmi :  
- des membres de l'enseignement et de la formation professionnelle  aux métiers de l'agriculture, de la forêt, de la nature et des  territoires. Les membres de l'enseignement et de la formation  professionnelle agricoles publics doivent représenter au moins la moitié  de cette catégorie ;
- des professionnels du secteur d'activité concerné par le certificat  de spécialisation agricole, à parité employeurs et salariés, sauf  dispositions particulières prévues dans l'arrêté de création de  l'option du certificat de spécialisation agricole. 

En contrat de professionnalisation X

 Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de  l'enseignement agricole public, est désigné par le directeur régional de  l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Il est souverain dans  ses délibérations prises dans le cadre de la réglementation en vigueur.  Le jury, en tant que de besoin, peut s'adjoindre à titre consultatif des  experts spécialisés. Les membres du jury sont choisis paritairement parmi :  
- des membres de l'enseignement et de la formation professionnelle  aux métiers de l'agriculture, de la forêt, de la nature et des  territoires. Les membres de l'enseignement et de la formation  professionnelle agricoles publics doivent représenter au moins la moitié  de cette catégorie ;
- des professionnels du secteur d'activité concerné par le certificat  de spécialisation agricole, à parité employeurs et salariés, sauf  dispositions particulières prévues dans l'arrêté de création de  l'option du certificat de spécialisation agricole. 

Après un parcours de formation continue X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de  l'enseignement agricole public, est désigné par le directeur régional de  l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Il est souverain dans  ses délibérations prises dans le cadre de la réglementation en vigueur.  Le jury, en tant que de besoin, peut s'adjoindre à titre consultatif des  experts spécialisés. Les membres du jury sont choisis paritairement parmi :  
- des membres de l'enseignement et de la formation professionnelle  aux métiers de l'agriculture, de la forêt, de la nature et des  territoires. Les membres de l'enseignement et de la formation  professionnelle agricoles publics doivent représenter au moins la moitié  de cette catégorie ;
- des professionnels du secteur d'activité concerné par le certificat  de spécialisation agricole, à parité employeurs et salariés, sauf  dispositions particulières prévues dans l'arrêté de création de  l'option du certificat de spécialisation agricole. 

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
07/07/2017

 Décret n° 2017-1145 du 7 juillet 2017 modifiant le règlement général du  certificat de spécialisation agricole délivré par le ministère chargé de  l'agriculture 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
04/06/2020

 Arrêté du 20 mai 2020 modifiant l'arrêté du 23 juillet 2019  portant création de l'option « conduite d'un élevage porcin » du  certificat de spécialisation agricole et fixant ses conditions de  délivrance (JO du 4 juin 2020) 

Date d'effet de la certification 01-01-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2025
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34278 RNCP34278 - CS - Conduite d'un élevage porcin
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet