L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

323t : Réalisation du service

Icon formacode

Formacode(s)

46269 : Montage audiovisuel

Icon date

Date d’échéance
de l’enregistrement

29-06-2023

Niveau 5

323t : Réalisation du service

46269 : Montage audiovisuel

29-06-2023

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ARFIS ECOLE 47871525300025 - https://www.arfis.com

Objectifs et contexte de la certification :

Les titulaires de la certification sont capables d’intervenir en préparation, en exécution et en finition sur des projets cinématographiques et audiovisuels, dans le respect des projets conçus et transmis par des sociétés de production. 

Ces projets se déclinent fréquemment sur de nombreux supports de diffusion : salles de cinéma (dans le cas des fictions de longs métrages), chaines de télévision et plateforme de diffusions (dans le cas des fictions de longs métrages, des courts métrages, et des séries), mais aussi dans le cadre de production interne aux entreprises (dans le cas des films de commande ou corporate), enfin via les supports internet. 

La production de longs métrages de fiction est en augmentation régulière en France (300 en 2018) ainsi que la production de séries. Pour leurs besoins, les sociétés de production cherchent, en particulier depuis ces trois dernières années, des techniciennes et des techniciens, capables de travailler rapidement, avec un très haut niveau de compétences technologiques, mais aussi une importante capacité de proposition artistique. 

Si le nombre et les volumes de production augmentent il est certain que dans le même temps le niveau de responsabilité des personnels fabricant ces productions augmente lui aussi.  

L’internationalisation des productions, phénomène souvent dicté par des contraintes budgétaires, rend l’usage de l’anglais impératif, mais aussi impose dans le recrutement des équipes techniques, des profils ayant une approche globale et généraliste, tout en apportant une spécialisation extrêmement pointue dans certains domaines. 

Aussi les objectifs de la certification sont de mettre les titulaires : 

-  en adéquation avec le marché de l’emploi, 

-  en adéquation avec les besoins des entreprises,

-  en adéquation avec les compétences de savoir-être et de savoir-faire demandées par l’exercice du métier et les entreprises. 

Notre certification permet :

-  une mise à l’emploi rapide et pérenne par une maîtrise des compétences, une compréhension des marchés et une méthode de mise à l’emploi efficiente,

-  d’outiller et d’accompagner celles et ceux qui le souhaitent dans la création d’entreprise,

-  d’avoir en plus des compétences techniques, une sensibilité artistique,

-  d’avoir une compréhension globale et une culture générale portées sur le cinéma et l’audiovisuel.

Activités visées :

- Analyser le projet,

- Préparer le montage, 

- Exécuter techniquement le montage, 

- Élaborer artistiquement le montage, 

- Coordonner les moyens matériels et humains, 

- Mettre en œuvre le compositing,

- Étalonner, 

- Finaliser le montage, 

- Préparer pour la diffusion,  

Compétences attestées :

- Étudier le projet en production 

- Proposer des éléments narratifs  

- Accroître et enrichir ses techniques et son langage  

- Définir un workflow 

- Mettre en place le workflow 

- Collecter les données du tournage 

- Adapter sa méthode de travail au genre du projet 

- Dérusher les plans 

- Effectuer des tâches de montage 

- Monter les sons 

- Développer et enrichir les techniques et langages 

- Exprimer le spectre des émotions 

- Organiser la configuration et la mise en service des équipements de montage 

- Répartir les tâches à l’équipe, 

- Manager une équipe, 

- Proposer un habillage ou des trucages, 

- Expérimenter, préparer des éléments de compositing,

- Intégrer les éléments de compositing afin de réaliser l’habillage, 

- Préparer l’étalonnage,

- Étalonner par grandes plages, séquences et plan par plan, 

- Identifier les couleurs pour corriger l’aspect colorimétrique des plans,

- Conformer le projet pour le préparer à la diffusion,  

- Contrôler le projet pour vérifier la cohérence, 

- Valider la qualité technique, 

- Lister les supports de diffusion,

- Réaliser les PAD. 

Modalités d'évaluation :

  • Mises en situations professionnelles réelles (Mises en œuvre de productions), en collaboration avec des professionnels. 
  • Ateliers pratiques (Approfondissement Technique et Technologique) à partir de situations professionnelles reconstituées. 
  • Stages en milieu professionnel d’une durée comprise entre 350 h et 630 h donnant lieu à un accompagnement à l’insertion professionnelle, à la production d’un dossier Professionnel et à sa soutenance devant un jury de professionnels.
  • VAE : dossiers et entretiens.

RNCP34726BC01 - S’approprier et organiser artistiquement et techniquement le montage d’un projet cinématographique et audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

      

  • Étudier le projet en production : genre, intentions, traitement et modes de diffusion afin de le comprendre et de s’en imprégner en lisant le scénario, le cahier des charges et en listant les propositions données par le producteur/le réalisateur. 
  • Proposer des éléments narratifs à partir des éléments retenus pour consolider les développements artistiques en discutant et échangeant avec le réalisateur.  
  • Accroître et enrichir ses techniques et son langage afin de maintenir son niveau de compétences, être capable de répondre aux exigences d’un projet, optimiser son employabilité en identifiant les techniques d’expression, les différents types de programmes audiovisuels et les genres cinématographiques.  
  • Définir un workflow : choix techniques, méthodes de prise de vues et d’enregistrement de l’image selon le projet afin de recommander un format de tournage, de proposer un workflow de production et de postproduction et d’évaluer la durée de la post-production en s’appuyant sur ses connaissances des formats de prise de vues et en vérifiant la pertinence de ces choix dans une finalité d’interprétation artistique.  
  • Mettre en place le workflow afin d’organiser les méthodes de travail en établissant un protocole.  
  • Collecter les données du tournage afin de les sécuriser et de préparer le dérushage en les transférant, les archivant.  
  • Adapter sa méthode de travail à la nature du projet afin d’optimiser le montage en organisant son espace de travail, en connaissant les formats de fichiers, en s’assurant de leur compatibilité et en gérant les temporalités. 
  • Dérusher les plans pour les indexer afin d’apporter un commentaire en lien avec une stratégie en adéquation avec le type du projet en lisant le scripte de tournage, en établissant un lien entre chaque plan et le scénario, en utilisant un logiciel de dérushage.  


     
  • Réalisation d’un dossier de production d’une vingtaine de pages qui doit contenir un budget, une évaluation des besoins techniques et humains, une liste de matériel établie à partir des contraintes techniques, la constitution d’une équipe, le choix, la location et la préparation du matériel, un workflow défini.
  • Atelier pratique à partir d’une situation professionnelle reconstituée en studio où le candidat définit un workflow de production et de postproduction, collecte les rushes et procède au dérushage de deux fictions (une de plateau, l’autre en extérieur).
  • Ateliers pratiques (Approfondissement Technique  et Technologique) : test de caméras (key light) où le candidat est amené à collaborer avec les opérateurs de prises de vues, à tester et à valider un workflow.  


      


     

RNCP34726BC02 - Réaliser le montage d’un projet cinématographique et audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Effectuer des tâches de montage afin de respecter le scénario, le cahier des charges et les délais de livraison en respectant les protocoles, en connaissant les systèmes informatiques pour configurer les postes et logiciels de montage, en connaissant les systèmes et leur interfaçage, en combinant outils et logiciels, en expérimentant et maîtrisant les outils informatiques et logiciels de montage et en communiquant avec les autres métiers de la chaîne de post-production.  
  • Monter les sons afin de préparer le mixage en définissant les composantes de la bande-son, en communiquant avec le réalisateur et les autres métiers de la chaîne de post-production, en analysant et sélectionnant les éléments sonores et en montant les éléments sonores suivant les protocoles techniques.  
  • Développer et enrichir les techniques et langages afférents aux champs cinématographiques et audiovisuels afin de maîtriser les techniques d’expression par le montage, l’organisation du récit, les raccords, transitions et ruptures en connaissant et en analysant les différents types de programmes audiovisuels, les genres cinématographiques, les techniques liées à la notion de genre.  
  • Exprimer le spectre des émotions afin de traduire les sentiments dans la narration et conduire une démarche artistique en expérimentant les techniques d’expression par le montage, l’organisation du récit, les raccords, les transitions et ruptures.  
  • Mises en situations professionnelles où le candidat utilise différents logiciels de montage, collabore avec un ingénieur du son pour le mixage.
  • Ateliers pratiques de montage documentaire où le candidat est amené à monter des séquences, à respecter le genre de l’œuvre, à comprendre et appliquer les intentions du réalisateur, à justifier ses choix.
  • Tournage de six directs TV, de douze reportages types magazines ou portraits et deux publicités « reconstituées » où le candidat est amené à organiser une équipe de monteurs, à collaborer avec un réalisateur et une équipe de production, à optimiser le temps de travail et les délais de livraison. 





     

RNCP34726BC03 - Superviser les opérations de post production d’un projet cinématographique et audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Organiser la configuration et la mise en service des équipements de montage afin de respecter et d’appliquer les indications données par le réalisateur ou producteur en mettant à exécution les protocoles et workflows, en procédant aux essais, à la mise en œuvre du matériel et aux diverses vérifications techniques.  
  • Répartir les tâches afin de respecter le scénario, le cahier des charges et les délais de livraison en évaluant les compétences techniques et artistiques des monteurs.  
  • Manager en tant que chef monteur un ou plusieurs assistant(s) monteur(s) et monteurs afin de respecter le scénario, le cahier des charges et les délais de livraison en mettant en place et en appliquant les principes de communication, en s’assurant de la bonne entente, en anticipant les difficultés RH, en garantissant le quotidien et le bien-être de chacun des membres de l’équipe et en se garantissant de la bonne application de la convention collective.  
  • Proposer un habillage ou des trucages afin de répondre à un cahier des charges en dessinant un story board et en présentant le projet.  
  • Expérimenter, préparer des éléments de  compositing afin de réaliser un trucage selon un cahier des charges en composant et animant un texte ou un générique, en réalisant une incrustation sur fond de couleur (chroma key).  
  • Intégrer les éléments de compositing afin de réaliser l’habillage d’un projet en paramétrant des effets simples préprogrammés d’un logiciel de compositing, en superposant et animant des éléments graphiques ou titrages dans une image.
  • Préparer l’étalonnage d’un film afin de garantir la productivité de la correction  colorimétrique  des plans en mettant en œuvre les équipements, en connaissant les différents types de fichiers générés par les caméras numériques, en connaissant les étapes de traitement et de transformation de ces fichiers pour une utilisation, en traitant les fichiers numériques issus d’un tournage pour les rendre “lisibles”.   
  • Étalonner par grandes plages, séquences et plan par plan afin de modifier les aspects esthétiques d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle en suivant les indications données et en travaillant avec le chef opérateur de prise de vues, le directeur de la photographie et en confiance avec le réalisateur.  
  • Identifier les couleurs afin de corriger l’aspect colorimétrique des plans en vérifiant la qualité technique et artistique de l’image, en exploitant les capacités et paramètres d’effets de systèmes et logiciels d’étalonnage pour modifier des aspects esthétiques, en connaissant les processus techniques et artistiques pour assurer une cohérence sur chaque plan et séquence.  





      
  • Atelier pratique à partir d’une situation professionnelle reconstituée : création d’une signature visuelle d’entreprise où le candidat est amené à présenter un projet d’une animation sur la base d’un logo d’entreprise, à réaliser cette animation et à utiliser un logiciel de compositing.
  • Ateliers pratiques de trucage où le candidat est amené à réaliser différents plans ou séquences, à respecter un scénario et à combiner différentes techniques de compositing.
  • Tournage de deux publicités « reconstituées » où le candidat est amené à collaborer avec un réalisateur, à respecter un scénario, à apporter des propositions, à combiner différentes techniques de compositing.
  • Mise en situation professionnelle en studio d’étalonnage où le candidat a pour objectif d’obtenir une cohérence colorimétrique à l’ensemble du film . 





     


     

RNCP34726BC04 - Contrôler et valider le montage d’un projet cinématographique et audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Conformer le projet afin de le préparer pour la diffusion en corrigeant les défauts techniques, en insérant les sous-titrages et génériques, en reportant le mixage et les différentes versions audio sur le master image. 
  • Contrôler le projet afin de vérifier la cohérence avec le cahier des charges de la production et du réalisateur en visionnant le montage, en vérifiant point par point la corrélation avec le cahier des charges.  
  • Valider la qualité technique du projet afin de respecter les normes professionnelles en vérifiant sur les outils de mesure du signal.  
  • Lister les supports de diffusion afin de répondre au cahier des charges des livrables en préparant le catalogue des normes techniques à respecter.  
  • Réaliser un ou des PAD (Prêt à diffuser) afin de fournir les supports de diffusion aux diffuseurs en maîtrisant les normes et formats de diffusion et projection, en utilisant des logiciels d’encodage.  
  •  Ateliers pratiques de réalisation des PAD.


     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

  • Contrôle continu : La certification est donnée si la moyenne est obtenue pour chaque bloc de compétence. En cas de non validation au contrôle continu, la personne ne peut pas être présentée au jury quand bien même cette dernière a fait ses 350H de stage.
  • Mise en stage obligatoire de 350 h. En cas de manque d’heures la personne ne peut être présentée au jury.
  • Présentation d’un dossier professionnel donnant lieu à une soutenance devant des professionnels en activité.  
  • La validation globale ou partielle de la certification devient effective suite à l’approbation d’un jury.
  • En cas de validation partielle, le postulant pour se représenter au jury pendant cinq années pour acquérir les blocs manquants.

Secteurs d’activités :

  • Production cinématographique (courts et longs métrages) 
  • Production audiovisuelle 
  • Production télévisuelle (chaînes de télévision nationale, régionale, locale, thématique)
  • Production de contenus nouveaux médias (Internet, web TV etc.) 
  • Prestations de services techniques dans le cadre d’événements 

Type d'emplois accessibles :

  • Chef Monteur / Cheffe Monteuse   
  • Monteur / Monteuse 
  • Étalonneur / Étalonneuse
  • Opérateur / Opératrice PAD - Prêt A Diffuser
  • Opérateur synthétiseur / Opératrice synthétiseuse
  • Assistant monteur / Assistante monteuse
  • Opérateur / Opératrice magnéto
  • Mixeur / Mixeuse
  • Opérateur / Opératrice transfert de données audiovisuelles
  • Monteur / Monteuse sous titres
  • Monteur-truquiste / Monteuse-truquiste
  • Opérateur / Opératrice intégration numérique
  • Opérateur / Opératrice de duplication audiovisuelle
  • Chef monteur / monteuse 
  • Monteur adjoint / Monteuse adjointe
  • Assistant monteur / Assistante monteuse 

Code(s) ROME :

  • L1507 - Montage audiovisuel et post-production

Références juridiques des règlementations d’activité :

  • Convention Collective Nationale de la Production Cinématographique du 19/01/2012
  • Convention Collective des Entreprises Techniques au service de la Création et de l’Événement, 21/02/2008
  • Convention Collective Nationale de la Production Audiovisuelle du 13/12/2006

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

  • Selon le candidat, les pré-requis sont : 
    • Pratique de la langue anglaise équivalente à un niveau B1 (échelle CECRL). 
    • Certification de niveau V (nouvelle nomenclature ex niveau III), à l’instar des titres suivants : BTS Métiers de l’Audiovisuel option Montage et Postproduction, Monteur pour le cinéma et l’audiovisuel, Monteur audiovisuel, Technicien cinéma audiovisuel ou Technicien audiovisuel.  
    • Et / Ou Expériences professionnelles (mêmes associatives ou bénévoles). 
    • De manière complémentaire, un test technique (durée 1h : entretien avec la direction et mise en situation pratique à partir d’un exercice de type indexation de fichiers, montage images et sons d’une séquence etc.) peut aussi être mis en place. 

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Quatre personnes dont deux professionnels en activité, une personne de la direction, une personne de l’équipe pédagogique.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Quatre personnes dont deux professionnels en activité, une personne de la direction, une personne de l’équipe pédagogique.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Quatre personnes dont deux professionnels en activité, une personne de la direction, une personne de l’équipe pédagogique.

Par expérience X

Quatre personnes dont deux professionnels en activité, une personne de la direction, une personne de l’équipe pédagogique.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 13 1 100 90 100
2017 11 0 100 50 62

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :