Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Ebéniste (BTM)

Active

N° de fiche
RNCP34780
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 234s : Fabrication, pose en menuiserie et charpente ; Fabrication de meubles
  • 234v : Décoration, marquetterie et sculpture
Formacode(s) :
  • 45582 : ébénisterie
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 68%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 68%
Date d’échéance de l’enregistrement : 23-07-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSEMBLEE PERMANENTE CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT - https://www.artisanat.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Autonome dans la production, l’ébéniste participe et supervise la conception, la fabrication et la reproduction de meubles ou partie de  mobilier ou d’agencements de styles, d’époques ou contemporains en bois massif ou placage.
Le BTM d’ébéniste sanctionne une double compétence demandée par la profession (l’Union Nationale de l’Artisanat des Métiers de l’Ameublement) : - celle d’un ébéniste qualifié autonome dans les tâches de production - celle d’un gestionnaire de production et des équipes de l’atelier.  

Activités visées :

 Autonome dans la production, l’ébéniste participe et supervise la conception, la fabrication et la reproduction de meubles ou partie de mobilier ou d’agencements de styles, d’époques ou contemporains en bois massif ou placages pour aboutir à une facture originale, unique ou en petites séries. Il a en charge :  - L’analyse de la commande et le conseil (style, matériaux,…) auprès du client, de manière autonome ou sous la responsabilité du chef d’entreprise, - la conception d’une pièce mobilière d’après une idée, un modèle existant ou une représentation (photos, croquis) comprenant les schémas de présentation, les recherches de style, les solutions techniques et l’estimation chiffrée, - la réalisation des plans techniques, gabarits, fiches techniques ou de débit pour l’exécution,  - l’approvisionnement des matériaux nécessaires à la fabrication (bois, outils, accessoires),  - la mise en œuvre des process de fabrication (qui peuvent être proposés par lui et adoptés par le chef d’entreprise) dans le respect des règles de sécurité et de qualité du produit fini,  - les finitions, - la livraison de la pièce mobilière au client et de procéder éventuellement à l’installation ou au montage. Dans le cadre de ses activités de production, il peut coordonner l’activité des équipes de l’atelier, contrôler l’avancement des fabrications (respect des délais) et surveiller la qualité de l’exécution dans un souci d’optimisation des coûts de production. Il veille au respect des normes et consignes de sécurité tout au long de la production et s’assure de la sécurité individuelle et collective des personnels dans l’atelier. Il participe également au développement commercial de l’entreprise.  

Compétences attestées :

 - Réaliser l’étude préalable à la fabrication d’un produit d’ébénisterie de qualité, tenant compte de la demande du donneur d’ordre et des critères esthétiques, ergonomiques, fonctionnels, technologiques et économiques 

-Établir un plan de construction, un tracé grandeur nature du modèle à exécuter dans le respect des normes usuelles de dimension en DAO et en traditionnel 

- Chiffrer les coûts de fabrication, les temps dans une perspective d’optimisation Fabriquer tous types de produits d’ébénisterie   

- Réaliser des pièces mobilières d’ébénisterie (bureaux de style, coiffeuses, commodes, chevets, consoles, guéridons, tables à jeux, dessertes,…) 

- Finir le meuble dans un souci de qualité, d’esthétique et de présentation 

- Assurer la mise en place et le bon fonctionnement de la pièce mobilière chez le client  

- Créer et adapter des pièces mobilières d’ébénisterie en vue de leur commercialisation 

- Proposer et mettre en place des outils de commercialisation et de communication Organiser les achats 

- Organiser et gérer les stocks Organiser le travail et animer les équipes de production  

Modalités d'évaluation :

 Styles et dessins d’art – Épreuve terminale écrite Étude technologique écrite 

- Dessin technique 

- Épreuve terminale en DAO et en traditionnel 

- Étude des coûts de fabrication

- Épreuve terminale écrite  

- Pratique professionnelle 

– Mise en situation professionnelle 

- Évaluation des acquis en entreprise pour les alternants uniquement (sur toute la durée de la formation) au moyen d’un Book 

- Tableaux d’Appréciation des Compétences 

- Mémoire professionnel et sa soutenance Anglais 

- Épreuve orale Étude de cas 

- épreuve écrite Résolution de problème 

- épreuve orale  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34780BC01

Réaliser la conception d’un produit d’ébénisterie

-Réaliser l’étude préalable à la fabrication d’un produit dans le respect des critères esthétiques, ergonomiques, fonctionnels, technologiques et économiques 

- Proposer différents modèles, ornementations et dimensions de la pièce mobilière et les différentes essences de bois envisagées tout en respectant les souhaits du donneur d’ordre 

- Illustrer les solutions proposées par un dessin (géométral et en perspective) papier ou à l’aide de la DAO en volume et en style dans la pièce de destination 

- Définir et évaluer, pour chaque solution envisagée, quantitativement et qualitativement la matière d’œuvre (feuille de débit) nécessaire (choix des espèces des bois  

- Réaliser pour chaque solution envisagée, un devis quantitatif et estimatif 

-Établir un plan de construction, un tracé grandeur nature du modèle à exécuter dans le respect des normes usuelles de dimension en DAO et en traditionnel - Chiffrer les coûts de fabrication, les temps dans une perspective d’optimisation - organiser la fabrication de produits d’ébénisterie dans le temps (chronologie des étapes des différentes phases de fabrication) et dans l’espace 

- Établir les modes opératoires des différentes étapes en vue d’optimiser la fabrication 

- Déterminer les moyens manuels, mécaniques, automatisés, informatisés nécessaires à la réalisation  

  Styles et dessins d’art – Épreuve terminale écritevalide les compétences du candidat en arts appliqués (Ex : identifier et caractériser un mobilier (dates, styles, inspirations)) et en dessin artistique   

Étude technologique écrite valide les compétences du candidat en technologie, hygiène et sécurité et les normes environnementales propres à l’activité d’ébéniste   

Dessin technique – Épreuve terminale en DAO et en traditionnel

 Le candidat à partir d’une image, photo, doit réaliser le plan de toute ou partie d’un meuble dans le respect des normes de dessins et à l’échelle 1.   

Étude des coûts de fabrication- Épreuve terminale écrite 

 A partir d’une commande soumise au candidat, ce dernier doit estimer les coûts de fabrication à l’unité et/ou en série limitée.  

RNCP34780BC02

Fabriquer tous types de produits d’ébénisterie

 -Réaliser des pièces mobilières d’ébénisterie (bureaux de style, coiffeuses, commodes, chevets, consoles, guéridons, tables à jeux, dessertes,etc.)

 - Débiter et corroyer (traçage, sciage et rabotage)  

- Procéder au « montage à blanc » afin de vérifier le parfait ajustement des différentes pièces 

- Procéder au placage définitif (assemblages simples et complexes, et collage des feuilles de bois mince) afin d’obtenir l’effet décoratif désiré (frisage ou marqueterie) 

- Assembler le meuble en veillant à l’intégrité des parties cintrées, galbées, ouvrantes ou coulissantes 

- Procéder aux finitions : racler, poncer, vernir, cirer, laquer, … 

- Monter les accessoires (poignées, boutons, orfèvreries diverses, ...) 

-Assurer la mise en place et le bon fonctionnement de la pièce mobilière chez le client  

  Pratique professionnelle – Mise en situation professionnelle A partir du plan d’un ouvrage, le candidat devra procéder à la fabrication de la pièce mobilière demandée, dans les temps impartis. Les caractéristiques du meuble sont imposées, les matières d’œuvre nécessaires à la fabrication fournies.   L’épreuve évalue la totalité des compétences de l’activité « Fabriquer ».   

Évaluation des acquis en entreprise pour les alternants uniquement (sur toute la durée de la formation) au moyen d’un :  Book Le candidat réalise un book dans lequel il illustrera ses compétences à travers des réalisations effectuées en entreprise et commentées. Le candidat sera également évalué à partir de deux Tableaux d’Appréciation des Compétences  (TAC I et II). Ces tableaux sont remplis conjointement par le maître d’apprentissage et le formateur en présence du jeune en entreprise. Ils évaluent les compétences acquises en situation de travail.  

RNCP34780BC03

Organiser et gérer la production de l’atelier d’ébénisterie

- Créer et adapter des pièces mobilières d’ébénisterie en vue de leur commercialisation - Analyser les besoins, motivations du client - Analyser les évolutions des produits et du marché de l’ébénisterie  - Apprécier la qualité d’un produit telle qu’elle est perçue par un client dans une situation d’achat  - Adapter sa production à la demande de la clientèle et aux tendances du marché 

- Proposer et mettre en place des outils de commercialisation et de communication - Proposer au chef d’entreprise la recherche de fournisseurs ou le référencement de nouveaux produits  - Planifier et organiser les achats de matière d’œuvre, fournitures, outillages, à long terme et moyen terme - Identifier et compléter les documents commerciaux (bons de commande, de livraison, les factures) 

- Organiser et gérer les stocks de bois, de consommables et de quincaillerie  

- Organiser le travail et animer les équipes de production 

- Planifier et répartir les tâches de l’atelier dans le respect des objectifs visés 

- Définir le planning de travail hebdomadaire ou mensuel des personnels de l’atelier en fonction de la charge de travail, de leurs compétences et en respect du droit du travail.  

  Mémoire professionnel et sa soutenance Le candidat choisit un thème professionnel qui peut être une technique, un produit… Le mémoire aborde impérativement les impacts de son thème d’un point de vue réglementaire et/ou juridique.  Le dossier est soutenu à l’oral   

Anglais – Épreuve orale A partir d’un texte à caractère professionnel tiré au sort le candidat devra montrer sa capacité à communiquer en anglais sur son métier, sur les matériels et les techniques professionnelles   

Étude de cas – épreuve écrite

 Le candidat est chargé par le chef d’entreprise d’étudier la faisabilité d’un projet, d’un lancement de produit, d’une manifestation portes ouvertes… et ses conséquences sur l’entreprise. Il mobilisera l’ensemble des compétences contenues dans les fonctions : 

- innovation et commercialisation 

- gestion des coûts de production 

- organisation du travail 

- animation d’équipe   

Résolution de problème – épreuve orale

A partir d’une situation présentant le contexte de l’entreprise dans lequel survient un problème de production, le candidat devra : analyser la difficulté rencontrée, proposer une résolution pour l’immédiat et formuler des propositions pour le moyen et long terme.   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le Brevet technique des métiers est délivré par CMA France et remis par délégation par le Président de la chambre de métiers et de l’artisanat aux candidats ayant validé l'ensemble des blocs de compétences. 

Secteurs d’activités :

 L’ébéniste exerce principalement en entreprise artisanale de taille variable de fabrication et/ou restauration mobilière, appartenant au secteur des métiers d’art ou de l’agencement.  Les ébénistes représentent 79% des entreprises artisanales de l’ameublement (16 600 entreprises) qui génèrent 81% du chiffre d’affaires de la profession soit 3,4 milliards d’euros. Ils réalisent les trois quart de leur activité en fabrication et travaillent principalement avec des particuliers. L’agencement représente 42% du chiffre d’affaires des ébénistes, la création contemporaine 23%, la fabrication de meubles historiques 5% et la restauration de mobilier 10%.   Le nombre moyen d’actif  est de 3,5 par entreprise. Le nombre global de salariés dans ce secteur est de 36 800 et 86% d’entre eux sont des hommes.
L’exportation est un débouché non négligeable : 12% des entreprises sont concernées par le sujet. 

Type d'emplois accessibles :

Ébéniste, ébéniste-menuisier. Après quelques années d’expérience (3 à 5 ans) il peut devenir chef d’équipe, chef d’atelier, chef de fabrication.

Code(s) ROME :
  • H2207 - Réalisation de meubles en bois
  • H2204 - Encadrement des industries de l''ameublement et du bois
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Être titulaire du CAP, du BEP ou d'un CTM, d’un diplôme ou titre technique de niveau 3 (V) dans le secteur d'activité concerné. En l'absence de l'un de ces diplômes le candidat doit justifier d'une pratique professionnelle dans le secteur d'activité d'une durée minimale de 3 ans (hors temps d’apprentissage).



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

 Le Jury particulier est présidé par un maître artisan ou son représentant désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. 


Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification. 


La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président : 
- Des formateurs chargés de la préparation au certificat technique des métiers ;
- Des maîtres artisans choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;
- Des salariés de la profession, titulaires du brevet technique des métiers ou du Brevet de maîtrise, choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;
- Un conseiller de l’enseignement technologique.   

Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers : 
- Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
- Le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ou son représentant ;
- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui ;
- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet technique des métiers, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin. 
Le nombre de personnes composant le jury est au minimum de 6 mais il est surtout fonction du nombre de candidats.  

En contrat de professionnalisation X

 

Le Jury particulier est présidé par un maître artisan ou son représentant désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. 


Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification. 


La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président : 


- Des formateurs chargés de la préparation au certificat technique des métiers ;
- Des maîtres artisans choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;
- Des salariés de la profession, titulaires du brevet technique des métiers ou du Brevet de maîtrise, choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;
- Un conseiller de l’enseignement technologique.   
Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers :
- Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
- Le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ou son représentant ;
- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui ;
- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet technique des métiers, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin.
Le nombre de personnes composant le jury est au minimum de 6 mais il est surtout fonction du nombre de candidats.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

La composition du jury VAE :   

Pour les chambres de métiers et de l’artisanat, le jury devra comporter au moins 4 personnes dont 2 représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié, choisis par le président de la chambre, sur les listes présentées par les organisations professionnelles).   

En contrat d’apprentissage X

Le Jury particulier est présidé par un maître artisan ou son représentant désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. 

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification. 

La composition du jury particulier est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président : 

- Des formateurs chargés de la préparation au certificat technique des métiers ;

- Des maîtres artisans choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;

- Des salariés de la profession, titulaires du brevet technique des métiers ou du Brevet de maîtrise, choisis sur les listes présentées par les organisations professionnelles du métier ;

- Un conseiller de l’enseignement technologique.   

Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers : 

- Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;

- Le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ou son représentant ;

- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui ;

- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la préparation au Brevet technique des métiers, désignés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;

- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin. 

Le nombre de personnes composant le jury est au minimum de 6 mais il est surtout fonction du nombre de candidats.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 23-07-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 23-07-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2019|2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 36 0 100 96 -
2017 39 0 100 95 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.cm-alsace.fr/former-et-se-former/les-formations-en-apprentissage/btm-ebeniste


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP9812 RNCP9812 - Ebéniste (BTM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet