Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

DIPLOVIS - DESSINATEUR PRATICIEN

Active

N° de fiche
RNCP34819
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 134 : Autres disciplines artistiques et spécialités artistiques plurivalentes
  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l'information
Formacode(s) :
  • 46254 : audiovisuel multimédia
  • 45066 : art plastique
  • 46262 : multimédia
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 62%

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLE EMILE COHL 32968093800043 - http://www.cohl.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Le champ de l’audiovisuel est l’un des plus importants dans le secteur de la culture avec 9816 entreprises (Données Audiens 2016).  La France est également le troisième pays le plus influent au monde dans l’industrie de l’animation, derrière les États-Unis et le Japon, et elle occupe le premier rang européen (40 % de la production européenne). Quant au marché mondial du jeu vidéo, il ne cesse de s’accroître. Il devrait s’élever à 80 milliards d’euros à la fin 2021, contre 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, selon le think tank IDATE DigiWorld.  Du côté de l’édition, plus de 5000 albums de BD sont publiés chaque année. Selon l’Institut GFK, le marché de la BD a atteint en 2018 son plus haut niveau d’activité depuis 15 ans, avec 44 millions d’exemplaires d’albums de BD, comics et mangas vendus en France, pour un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros. De son côté, le Syndicat national de l’édition estime que le marché de la bande dessinée, des comics et mangas représentait 15 % du chiffre d’affaires du marché total du livre, toujours en 2018.  Cette même année, le chiffre d’affaires du secteur de l’édition en France s’élevait à 3,94 milliards d’euros, avec près de 420 millions d’exemplaires vendus. Un livre acheté sur cinq est un ouvrage jeunesse. Les livres numériques représentent 3,5 % de part de marché en volume et ne cessent de progresser.  

Le socle de formation proposée par l’école Emile Cohl repose sur l’excellence en dessin d’observation, socle commun aux divers métiers de l’image dans les domaines audiovisuels, cinéma d’animation, jeu vidéo ou édition. Ainsi les futurs professionnels sont polyvalents et aptes à travailler dans de multiples domaines de l’image fixe ou animée.  

Activités visées :

Le Dessinateur praticien exerce plusieurs activités dans les divers domaines des métiers de l’image fixe et/ou animée :  

  • Transposition, construction et dessins de la réalité en 2D : observation des objets pour les reproduire fidèlement en dessin, dessin d’un modèle vivant fixe ou en mouvement, en respectant les canons anatomiques et mise en place et construction d’un décor ou d’un environnement. 


  • Réalisation des images fixes et animées en respectant des cahiers des charges imposés : recherches, expérimentations et collectes d’éléments graphiques ou en volume pertinents au regard d'une charte graphique déterminée, construction et réalisation des éléments visuels, des images fixes ou animées pour une production graphique et création des images fixes ou animées en adéquation avec la finalité d'un projet. 


  • Positionnement technique dans une chaîne de production graphique dans les métiers de l'image fixe ou animée : amorce des étapes de fabrication d'un projet graphique en BD, illustration, jeu vidéo ou cinéma d'animation, gestion de la fabrication d'images au sein d'une équipe de production graphique et promotion de son travail de manière stratégique pour intégrer une équipe de production graphique.  
Compétences attestées :

Bloc 1 : Transposition, construction et dessins de la réalité en 2D  


  • Dessiner un objet en utilisant la mise à l'échelle la plus adaptée et conserver les proportions de l'objet réel
  • Mettre en relief un objet en ajustant les ombres et les lumières pour retranscrire le volume initial 
  • Mettre en couleur un objet en respectant ses valeurs et ses caractéristiques colorimétriques  
  • Dessiner un corps en respectant l’exactitude de l'anatomie du modèle vivant  
  • Utiliser différentes techniques comme le dessin au trait, le travail des valeurs, etc. pour représenter des êtres vivants 
  • Créer un univers harmonieux en intégrant un personnage en couleur 
  • Construire un dessin de paysage ou un environnement en utilisant les diverses règles de perspective (point de fuite, volume, plan, etc) 
  • Dessiner un décor ou un environnement en utilisant le cadrage et le format adéquats 
  • Mettre en couleur un décor ou un environnement en respectant les contraintes d'ombre et de lumière   


Bloc 2 : Réalisation des images fixes et animées en respectant des cahiers des charges imposés 


  • Proposer une composition d'image qui répond à une charte graphique imposée 
  • Effectuer des crayonnés pour confirmer un cadrage  
  • Apprécier et retranscrire un volume à l'identique et à l'échelle 
  • Dessiner et mettre en couleur une série d'images en maintenant une unité graphique 
  • Créer des images animées qui forment un mouvement crédible 
  • S'approprier un style et un univers pour produire des images fixes ou animées 
  • Construire une image en intégrant de la typographie et en s'appuyant sur des références visuelles 
  • Découper un scénario existant et créer des images pour exprimer la narration 
  • Intégrer un personnage dans un univers en respectant la charte graphique   


Bloc 3 : Positionnement technique dans une chaîne de production graphique dans les métiers de l'image fixe ou animée  


  • Mettre en place une animatique fonctionnelle et claire 
  • Réaliser des productions personnelles au format numérique avec un logiciel de dessin 
  • Créer des dessins appuyant le déroulé chronologique d'une narration 
  • Finaliser des images fixes ou animées dans le respect des contraintes techniques prédéfinies dans le cahier des charges 
  • Quantifier et temporiser la production des divers éléments graphiques du projet et en rendre compte dans un tableau de suivi de production 
  • Créer et respecter une organisation de fichiers pour suivre une production d'images de façon efficace et pertinente 
  • Contacter les acteurs du secteur de l'image et construire un réseau professionnel 
  • Valoriser son travail et communiquer auprès des employeurs des métiers de l'image de façon autonome et proactive
  • Echanger avec ses pairs et supérieurs hiérarchiques en utilisant les termes techniques et le vocabulaire linguistique propre au secteur d'activité  
Modalités d'évaluation :

Cas pratiques : 

Réalisation d’après des observations du réel :

  • Des dessins d’objets réalisés en noir et blanc, en niveaux de gris, en valeurs  
  • Une étude documentaire en niveaux de gris et en couleurs 
  • Une planche anatomique ou un écorché 
  • Des dessins de modèles vivants avec plusieurs techniques 
  • Une production d'images en couleurs 
  • Des dessins présentant diverses perspectives 
  • Un environnement ou un décor au trait, en couleurs et en valeurs 
  • Une composition d’image 
  • Des crayonnés et le cadrage choisi 
  • Un modelage en argile   


Réalisation d’après des cahiers des charges fournis :

  • Une série d’images fixes 
  • Une séquence d’images animées 
  • Une animatique 
  • Une production graphique, les étapes de création et la méthode de travail 
  • L’organisation et la nomenclature des fichiers    

Pour promouvoir son travail : 

  • Réalisation d’outils de communication 
  • Création d’un listing des démarches et des contacts professionnels    


Mises en situation professionnelle simulées : 

A partir de commandes et de cahiers des charges donnés : 

  • Le candidat collecte des références, un cahier d’influence et des images avec éléments typographiques. 
  • Il réalise un découpage de scénario, un storyboard, un chemin de fer, un layout ou une image synthétique. 
  • Il réalise des productions visuelles et des images finalisées.   


À la suite d’une réunion de travail :le candidat met en place un planning de production, une liste des éléments à produire et un compte rendu de réunion.   


Évaluation finale par une mise en situation simulée de 2 jours : Réalisation d’une commande graphique à partir d’un cahier des charges et d’une direction artistique donnés.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34819BC01

Transposition, construction et dessins de la réalité en 2D
  • C1. Dessiner un objet en utilisant la mise à l'échelle la plus adaptée et conserver les proportions de l'objet réel 
  • C2. Mettre en relief un objet en ajustant les ombres et les lumières pour retranscrire le volume initial 
  • C3. Mettre en couleur un objet en respectant ses valeurs et ses caractéristiques colorimétriques  
  • C4. Dessiner un corps en respectant l’exactitude de l'anatomie du modèle vivant  
  • C5. Utiliser différentes techniques comme le dessin au trait, le travail des valeurs, etc. pour représenter des êtres vivants 
  • C6. Créer un univers harmonieux en intégrant un personnage en couleur 
  • C7. Construire un dessin de paysage ou un environnement en utilisant les diverses règles de perspective (point de fuite, volume, plan, etc.) 
  • C8. Dessiner un décor ou un environnement en utilisant le cadrage et le format adéquats 
  • C9. Mettre en couleur un décor ou un environnement en respectant les contraintes d'ombre et de lumière  

  Cas pratiques :

Le candidat expose sur table : 

  • des dessins d’objets réalisés d’après observation du réel en noir et blanc, en niveaux de gris, en valeurs et une étude documentaire en couleurs 
  • une planche anatomique ou un écorché 
  • des dessins de modèles vivants avec plusieurs techniques 
  • une production d'images en couleurs 
  • des dessins présentant diverses perspectives 
  • un environnement ou un décor  
  • des environnements ou décors en couleurs et en valeurs  


Examen écrit 

RNCP34819BC02

Réalisation des images fixes et animées en respectant des cahiers des charges imposés
  • C10. Proposer une composition d'image qui répond à une charte graphique imposée 
  • C11. Effectuer des crayonnés pour confirmer un cadrage  
  • C12. Apprécier et retranscrire un volume à l'identique et à l'échelle 
  • C13. Dessiner et mettre en couleur une série d'images en maintenant une unité graphique
  • C14. Créer des images animées qui forment un mouvement crédible 
  • C15. S'approprier un style et un univers pour produire des images fixes ou animées 
  • C16. Construire une image en intégrant de la typographie et en s'appuyant sur des références visuelles 
  • C17. Découper un scénario existant et créer des images pour exprimer la narration 
  • C18. Intégrer un personnage dans un univers en respectant la charte graphique 

  Cas pratiques :

Le candidat expose sur table : 

  • une composition d’image 
  • des crayonnés et le cadrage choisi   
  • Le candidat expose sur sellette un modelage en argile   
  • Le candidat expose sur table ou écran une série d’images fixes  
  • Le candidat montre sur écran une séquence d’images animées   


Mises en situation professionnelle simulées :

Le candidat met à disposition du jury : 

  • des références, un cahier d’influence et des images avec éléments typographiques 
  • un découpage de scénario 
  • un storyboard, un chemin de fer, un layout ou une image synthétique   

Le candidat explique ses choix à l'oral.   


Examen écrit/ Soutenance orale 

RNCP34819BC03

Positionnement technique dans une chaîne de production graphique dans les métiers de l'image fixe ou animée
  • C19. Mettre en place une animatique fonctionnelle et claire 
  • C20. Réaliser des productions personnelles au format numérique avec un logiciel de dessin 
  • C21. Créer des dessins appuyant le déroulé chronologique d'une narration 
  • C22. Finaliser des images fixes ou animées dans le respect des contraintes techniques prédéfinies dans le cahier des charges 
  • C23. Quantifier et temporiser la production des divers éléments graphiques du projet et en rendre compte dans un tableau de suivi de production 
  • C24. Créer et respecter une organisation de fichiers pour suivre une production d'images de façon efficace et pertinente 
  • C25. Contacter les acteurs du secteur de l'image et construire un réseau professionnel 
  • C26. Valoriser son travail et communiquer auprès des employeurs des métiers de l'image de façon autonome et proactive 
  • C27. Echanger avec ses pairs et supérieurs hiérarchiques en utilisant les termes techniques et le vocabulaire linguistique propre au secteur d'activité 

  Cas pratiques :

Le candidat présente sur écran : 

  • une animatique 
  • des productions, les étapes de création et la méthode de travail
  • l’organisation et la nomenclature des fichiers    


Mises en situation professionnelle simulées :

Le candidat expose sur table ou écran les productions visuelles et les images finalisées.   

Sont mis à disposition du jury : 

  • un planning de production et une liste des éléments à produire  
  • un listing des démarches et des contacts professionnels  
  • des outils de communication 
  • un compte-rendu de réunion    


Le candidat démontre ses motivations lors d’un échange oral avec le jury (5 minutes)   


Le candidat justifie ses choix à l’oral   



Examen écrit / Soutenance orale 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L’obtention de chaque bloc de compétences  fait l’objet de la délivrance d’une attestation de compétences.  

 La certification s'obtient par le cumul des blocs de compétences et par la mise en situation simulée de 2 jours


Un candidat obtenant une validation partielle ou échouant à la validation, peut se présenter à une session de validation ultérieure. Il bénéficie du délai de validité de la certification pour se représenter et doit s’inscrire à l’une des 4 voies d’accès proposées par l’organisme.   

Secteurs d’activités :

Les illustrateurs, dessinateurs de BD officient la plupart du temps en qualité de travailleur indépendant. Ils travaillent pour le compte d’éditeurs, d’agences de communication. Les animateurs et infographistes-pluri média travaillent dans des entreprises de types TPE ou PME dans le secteur du jeu-vidéo, de la télévision, d’internet mais aussi de la publicité, du design de la recherche industrielle (aéronautique) et scientifique (imagerie médicale). Ils ont le statut d’intermittent du spectacle majoritairement dans le secteur du jeu vidéo et de l’animation.   


Secteurs : Edition – Jeu vidéo – Cinéma d’animation – Multimédia – Communication -Webdesign – Dessin – Enseignement – Arts plastiques  

Type d'emplois accessibles :

Dessinateur(trice) – Infographiste – Graphiste – Illustrateur(trice) – Bédéiste – Artiste peintre –- Storyboarder – Animateur(trice) 2D – Assistant(e) décorateur(trice) – Portraitiste – Tatoueur(se) – Sculpteur – Intervenant(e) en dessin – Animateur(trice) d’atelier de dessin  

Code(s) ROME :
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
  • E1102 - Ecriture d''ouvrages, de livres
  • B1101 - Création en arts plastiques
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Les candidatures sont ouvertes à tout étudiant possédant le baccalauréat ou un équivalent (D.A.E.U, BMA, etc.), sans condition d’âge, et témoignant de prédispositions artistiques.

Le processus de sélection se déroulera en deux étapes et sera indexée sur le calendrier de Parcoursup®.

  1. De formuler leurs voeux sur la plateforme Parcoursup®
  2. De scanner et téléverser une partie de son portfolio sur la plateforme Parcoursup® composé de :
  • 2 dessins d’objets : vaisselles, outils, meubles, etc.
  • 2 dessins de décors : bâtiment, environnement urbain, cuisine, chambre, etc.
  • 2 dessins de personnages : membres de votre famille, animaux domestiques, anatomie artistique, etc.


Tous les candidats admissibles devront prendre rendez-vous en ligne  pour un entretien à l’École Émile Cohl (Lyon). Il leur sera demandé de présenter :

  • les originaux du dossier téléversés sur la plateforme
  • quelques dessins supplémentaires d’observation du réel
  • quelques travaux personnels (4 planches maximum) : BD, character design, storyboard de dessin animé, illustrations, etc.


Le classement définitif sera publié sur la plateforme Parcoursup® à la date arrêtée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Composition conforme à l’arrêté du 8 mars 2001.   

L'ensemble des jurys sont nommés par le recteur d'académie, sur proposition de l'établissement.   

Le jury est composé de 5 membres :  

  • 1 président de jury, universitaire enseignant-chercheur (professeur d’Université ou Maître de conférences),   
  • 2 professeurs dans le cursus,  
  • 1 professionnel extérieur à l’établissement,  
  • 1 responsable pédagogique de l’école Emile Cohl 


Après un parcours de formation continue X

 Composition conforme à l’arrêté du 8 mars 2001.  

L'ensemble des jurys sont nommés par le recteur d'académie, sur proposition de l'établissement.   

Le jury est composé de 5 membres :  

  • 1 président de jury, universitaire enseignant-chercheur (professeur d’Université ou Maître de conférences),   
  • 2 professeurs dans le cursus,  
  • 1 professionnel extérieur à l’établissement,  
  • 1 responsable pédagogique de l’école Emile Cohl 
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

 Composition conforme à l’arrêté du 8 mars 2001.   

L'ensemble des jurys sont nommés par le recteur d'académie, sur proposition de l'établissement.   

Le jury est composé de 5 membres :  

  • 1 président de jury, universitaire enseignant-chercheur (professeur d’Université ou Maître de conférences),   
  • 2 professeurs dans le cursus,  
  • 1 professionnel extérieur à l’établissement,  
  • 1 responsable pédagogique de l’école Emile Cohl 
Par expérience X

 Composition conforme à l’arrêté du 8 mars 2001.   

L'ensemble des jurys sont nommés par le recteur d'académie, sur proposition de l'établissement.   

Le jury est composé de 5 membres :  

  • 1 président de jury, universitaire enseignant-chercheur (professeur d’Université ou Maître de conférences),   
  • 2 professeurs dans le cursus,  
  • 1 professionnel extérieur à l’établissement,  
  • 1 responsable pédagogique de l’école Emile Cohl 
En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
05-03-2006

Arrêté du 16 février 2006  publié au Journal Officiel du 5 mars 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
29-03-2000

 Arrêté du 23 mars 2000  publié au Journal Officiel du 29 mars 2000 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologiques

11-08-2000

 Arrêté du 31 juillet 2000  publié au Journal Officiel du 11 août 2000 portant homologation de titreset diplomes de l'enseignement technologique. Observations : modification de l'arrêté du 23 mars 2000 (JO du 29 mars 2000). Homologation au niveau II

18-12-2002

 Arrêté du 9 décembre 2002 publié au Journal Officiel du 18 décembre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologique. Observation :: l'homologation prend effet à compter du 1er janvier 1987 et jusqu'au 31 décembre 2003. 

19-02-2004

Décret n°2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n°2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au JO du 22 février 2004). La validité du titre est prorogé jusqu'au 31 décembre 2005

25-11-2011

 Arrêté du 17 novembre 2011  publié au Journal Officiel du 25 novembre 2011 portant enregistrement au RNCP (durée de validité 5 ans)

11-01-2012

 Arrêté du 11 janvier 2012 portant enregistrement modificatif au répertoire national des certifications professionnelles. 

08-11-2012

 Arrêté du 8 novembre 2012  publié au Bulletin officiel n°45 du 6 décembre 2012 d'autorisation à délivrer un diplôme visé"dessinateur-concepteur" par le ministre chargé de l'enseignement supérieur.

27-08-2015

 Arrêté du 6 juillet 2015  paru au BO n°31 du 27 août 2015 d'autorisation à délivrer un diplôme visé "dessinateur praticien" par le ministre chargé de l'enseignement supérieur.

16-07-2020

  Arrêté du 24 juin 2020  paru au BO n°29 du 26 juillet 2020 d'autorisation à délivrer un diplôme visé "dessinateur praticien" par le ministre chargé de l'enseignement supérieur. 

Date d'effet de la certification 01-09-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 50 0 50 28 -
2017 47 0 75 68 70
2016 27 0 89 67 85
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13743 RNCP13743 - Dessinateur concepteur, option illustration, option infographie multimédia, option dessin animé et option bande dessinée
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet